Nous sommes tous manipulés…..

Img/Michelledastier.com

On nous a vendu l’Europe comme une entité sensée nous protéger de tout. Consciemment ou pas, nous savions que ce n’était pas bon, puisque nous avons voté NON. Nous sommes devant une évidence, l’Europe des nations est un échec, la coopération un leurre, la monnaie un piège.

Nous pouvons nous en rendre compte avec la ruine des états par la dette, toujours plus de dette.Nous sommes à présent, devant un choix qui ne nous appartient pas, ce choix est décidé par ceux qui étaient sensés nous protéger.

Nous avons voté non, mais le traité de Lisbonne, pirouette « démocratique pour notre bien » a transformé ce non en oui! et nous l’avons accepté, comme nous avons accepté, toutes les lois qui nous dépossédaient de notre indépendance, de notre identité, de notre patrimoine, de notre liberté de choix et d’action.

A ce jour, cette acceptation nous a conduit à réintégrer l’OTAN, le bras armé de cette « démocratie » bafouée  partout. Pourquoi ne sommes nous pas concernés par les « grandes » décisions? Tout simplement parce que nous n’avons plus le choix par référendum, ce sont les élites non élues de Bruxelles, qui décident pour tous les pays de l’Union, avec la complicité de ceux que nous avons mis en place, pour soi-disant défendre nos intérêts.

On nous vend des « sauveurs » à la pelle, on va nous faire croire que nous choisissons en toute indépendance, en êtes vous sur?

Nous sommes devant un fait encore plus évident, la menace d’une guerre, et pas n’importe laquelle…. Les USA avec leur économie moribonde,  leur dette faramineuse, leur monnaie de singe, n’ont plus d’autres options, que de nous entrainer dans leur sillage, mais leur rêve hégémonique de contrôler toutes les nations, se heurte à une résistance venue de l’Est.

A l’Est sont ils meilleurs? Non! Et nous assistons impuissants, à la mise en place d’un nouveau rideau de fer, sans être surs que nous serons du bon côté.

Pour terminer, existe t-il une solution pour nous sortir de ce bourbier? Que nous soyons pro-Machin ou anti Truc, faisons fonctionner nos neurones….

Dans ce billet, rien n’a été développé des enjeux économiques et énergétiques, qui se jouent, seules les grandes lignes sont soumises à notre réflexion. Souvenez vous, que l’esclavage, même revêtu de ses plus beaux atours, reste l’esclavage.

Il n’a pas été simple à écrire ce billet en ne citant personne, en ne parlant pas de traités, d’énergie, d’économie, de pauvreté, mais c’est justement au delà des personnes qu’il faut réfléchir, en ne légitimant pas les actions perverses, qui ne manqueront pas de se retourner contre nous le(s) peuple(s). Et si pour une fois, nous le(s) peuple(s) de cette soi-disant Union, réfléchissions tous ensembles sur notre devenir si…. à notre avenir si……. peut être que…….!

Voltigeur pour lesmoutonsenrages.fr

27 commentaires

  • Il n’a pas à rougir de cet article : pour moi, il est la parfaite synthèse d’une réalité que beaucoup de nos concitoyens ne veulent pas voir.
    Aujourd’hui, les « ténors » de la diplomatie de France, de Bruxelles, de Londres ou de Washington vont criés à l’unisson contre le vote à l’autodétermination du peuple de Crimée, refusant un résultat qui ne leur est plus favorable. L’auto-détermination de ce peuple n’a pas été validé par D.H.L. et consorts. L’histoire des nations ne peut mentir sur ce sujet. Comment a réagit Washington autrefois contre le sud ou contre l’émancipation des noirs ou l’indépendance des indiens du Nord (qui se souvient encore de Léonard PELTIER). Et comment agirait Messire FABIUS, si demain, la Nouvelle-Calédonie reprenait son indépendance (qui était derrière Bob DENARD ?) Des exemples comme cela, il y en a des brassées dans nos pseudo-démocraties libres ! Que les services secrets occidentaux quittent les rangs des opposants en Ukraine et toute panique à une nouvelle guerre partira.

  • lahdo49

    bonjour Voltigeur, cette note est effectivement très juste mais comme avant toutes les guerres , il y a toujours eu une grande partie de la population qui n’en voulait pas. malheureusement et même en y pensant très fort « qu’on n’en veut pas » , je ne suis pas du tout certaine qu’on pourra l’empêcher. L’économie est tellement mauvaise que c’est je pense la seule échappatoire pour ces « grosses têtes vides » qui nous gouvernent; mais on peut toujours votez « blanc » pour montrer notre désaccord, on peut manifester tant qu’on peut….mais je ne crois pas qu’on sera écouté; tu vois comme beaucoup de personnes, je commence à baisser les bras parce que simplement tous les jours nous devons nous battre pour payer nos factures, pour manger, pour nous soigner , pour garder notre emploi ou pour en trouver un, pour nous adapter à chaque loi à la c… qu’ils nous pondent bref pour garder la tête hors de l’eau; comment demander à quelqu’un qui survit de réfléchir et de trouver des solutions dans un domaine qu’il voit de loin mais dont il n’a pas accès, je crois que nous allons prendre un énorme coup de massue et on subira comme d’habitudes, parce que réellement la seule solution serait de faire la révolution et de virer tous les politiques (droite, gauche, centre et extrêmes…..) ils sont tous à mettre dans le même plat .C’est uniquement la soif du pouvoir qui les motivent aujourd’hui, et surtout de maintenir leur train de vie y compris au niveau des municipales, c’est exactement pareils.Alors quand on voit qu’ils ne tiennent pas compte des référendums et que personne ne veut se battre, nous sommes comme des esclaves soumis qui n’avons pas encore assez de motivations pour nous révolter, après ce sera peut-être trop tard…….

    • voltigeur voltigeur

      Nous assistons à une lutte de pouvoir, il n’y a pas de méchants ou de gentils,
      il y a ceux qui veulent être les commandants et
      ceux qui ne veulent pas être commandés, ça peut s’inverser selon les susceptibilités,
      et surtout les capacités de chacun à ne pas vouloir perdre la face.
      Les enjeux sont énormes… Doit on pour cela sacrifier les peuples?
      Il se peut que se soit encore et toujours, une ultime manipulation pour nous faire
      accepter les solutions aux problèmes qui ont été créés de toutes pièces.
      L’interdépendance des nations due à la mondialisation est une réalité, et nous faire
      croire que des sanctions économiques (dans un premier temps) vont tout résoudre est un
      mensonge. Nous seront tous affectés par les décisions qui sont en passe d’être prises, à
      l’est comme à l’ouest.
      Pour l’instant nous n’en sommes qu’aux menaces…♥♥

      • engel

        Volti,
        Dixit : « Nous assistons à une lutte de pouvoir, il n’y a pas de méchants ou de gentils »

        Sûrement, mais le choix est possible par défaut.

        …car, il y en a des plus méchants que d’autres!!!
        Il n’y a rien de mieux que l’histoire pour les déterminer.

        Une nation, comme tout groupe humain, possède une expérience collective inconsciente.
        Et c’est souvent le passé qui définit les choix futurs.
        Ce passé que l’on nomme histoire, influe puissamment, sur la « personnalité » de ces décideurs et leurs choix.
        ..N’en déplaise au nomades mondialistes, qui eux, l’ont parfaitement compris et œuvrent à la destruction de tout référentiel.
        …Les généralités profitent toujours à certains!

      • Maverick Maverick

        Les sanctions économiques contre le Japon ont précipité Pearl Harbor … Et sur le fin des années 1930, l’économie américaine donnait des signes de rechute de la crise de 1929 ? Aujourd’hui aussi, les USA sont désespérément à le recherche d’un prétexte pour foutre chez les autres le dawa qu’ils ne veulent pas avoir chez eux.
        Comme je le disais dans un autre comm’, finalement le « Big One » serait peut-être un moindre mal. Dommage d’en venir à espérer ça, mais si ça nous évite une guerre mondiale …

      • engel

        Et oui Maverick,

        A celui qui cherche, tout est clair.
        Ou plutôt,… tout est bien sombre!!!

        Bien à toi.

      • Les moutons sentent que quelque chose de sombre et de malsain s’en vient mais refusent encore d’y prêter attention.
        Tôt ou tard ils l’auront en face d’eux :D

  • ROY

    L’Europe des peuples unis pouvait très bien se réaliser pour un monde meilleur.
    Mais ceux qui se mettent en avant dans le monde politique pour « nous représenter » ne sont que des traitres, des traitres aux intérêts généraux de tous ceux qui sont les « administrés »…
    Il y a un temps pour toutes choses et ces traitres (dont certains sont plus ou moins mafieux savent tirer profits de notre patrimoine (exemple : vente de biens publics à des groupes privés souvent étrangers…) ils endettent les pays car c’est pour eux le moyen d’imposer une politique dite ultra libéraliste, là où comme par hasard les intérêts des USA sont primordiaux…
    Le monde court à sa perte mais en définitive c’est l’objectif de tous ces « représentants politiques » qui auront toujours eux un avenir assuré en exploitant la crédulité de la plus grande majorité des personnes.

    Ils détruisent petit à petit tout! dont nos acquis sociaux etc (la liste est longue). Par contre ils savent puiser dans les caisses de l’Etat pour leurs intérêts personnels (pensions exorbitantes, primes et indemnités royales etc on a pas l’impression que de ce côté il y a un gel des émoluments…) ils subventionnent (comprenez déplacent des fonds publics alors que certains crèvent de faim en France!) des associations qui sont (tout autant comme par hasard) sur le devant de la scène associative (cassant toute dynamique associative venant des individus non contrôlables…)…au niveau de la défense des droits professionnels c’est identique : une loi a même été votée dans un souci de « dialogue social » mais qui en fait est là pour casser les petites organisations (trop souvent plus revendicatives que les grandes…) par le biais de la « représentativité », en effet si aux élections professionnelles ces petites organisations n’atteignent pas plus de 10 % des voix elles sont mises à l’écart de ce susdit « dialogue social » en n’étant pas considérées commes « représentatives » !?… Et le droit de s’associer pour défendre ses intérêts en toute indépendance en prend un sérieux coup au passage avec l’assentiment des grandes centrales syndicales qui bénéficient elles de subventions considérables… comment recevoir de l’argent du gouvernement et combattre ensuite sa politique drastique?… ce n’est pas étonnant que tout s’écroule aussi facilement au niveau des droits sociaux, la corruption des syndicats semble hélas être bien une réalité (sic)…
    Ceci écrit (il y a tant à écrire sur toutes les exactions de ces politico-mafieux à la solde des USA -pour la plupart-) ce n’est qu’en cassant nos systèmes sociaux qu’ils pourront imposer plus facilement leur système dicté par la « loi des marchés », là où seuls les profits sont pris en considération… l’Europe n’est pas une fédération des peuples elle est économique avant tout, elle ne représente que les intérêts des banquiers, de l’argent sale et j’en passe…et toutes ces petites marionnettes nauséabondes puisent allégrement dans les fonds publics, encore et encore, et quand il n’y a pas assez d’argent et bien ils endettent les pays (ils tomberont plus vite en plus…) les fonds venant d’ailleurs, c’est un peu comme ci les pays n’appartenaient plus déjà à leurs citoyens et citoyennes…c’est presque une réalité aujourd’hui…

    L’heure des comptes viendra et tout ces traitres devront intégralement rendre tout ce qu’ils ont pillés, et payer pour leurs crimes.

    Que la lumière soit!

  • Jujusmart

    « On nous vend des « sauveurs » à la pelle, on va nous faire croire que nous choisissons en toute indépendance, en êtes vous sur?  »
    Oui, Voltigeur, on nous vend des sauveurs à la pelle. Ca m’interpelle cette notion de « sauveur ». Pourquoi avons-nous besoin de sauveur en fait ? Pourquoi plaçons-nous de manière systématique nos besoins dans les mains d’un ‘sauveur’ ? La question principale que je me pose est de savoir « nous sauver de quoi et de qui? ». On a intégré pratiquement dans nos gènes, l’idée que d’avoir au dessus de nous des gens qui gèrent une société est normal. Quand cette société est gérée sans que nous ne connaissions la manière de procéder mais qu’elle nous procure tout le bien-être dont nous avons besoin, nous ne nous inquiétons pas de savoir d’où proviennent tous nos « avoirs », comment ces « gérants » de nos vies ce sont arrangés pour que nous ayons tout ce dont on a besoin. C’est uniquement quand on se rend compte que nos « besoins » ne sont plus satisfaits qu’on met son nez en dehors et qu’on essaie de comprendre ce qu’il se passe. Et pas dans un but altruiste, mais dans le but de conserver nos acquis. Et puis, à force de regarder en dehors de notre propres besoins, on se rend compte que tous les peuples ont des difficultés, on se rend compte que pour avoir ce que nous avons, nous l’avons obtenu en sacrifiant des peuples pour nos propres besoins. Le fait est que le monde fonctionne sur le principe : le bonheur des uns fait le malheur des autres. Et c’est cette façon de faire qu’il faut changer. Ce n’est pas en attendant le « bon sauveur » qu’on y arrivera car il fera encore le malheur des autres pour faire notre bonheur. Il faut je crois penser en terme de besoins réels. Le pauvre haït le riche, mais peut-être rêve-t-il simplement d’être kalife à la place du kalife. C’est cet état d’esprit qui crée des guerres. Alors, maintenant si 2 puissances peuvent anéantir la planète, elle ne sont que le produit de nos défauts, concentré en 2 mégas puissances qui ne sont que le reflet de nous-mêmes. Si on veut un autre monde, il ne faut plus chercher le « sauveur » mais revoir nos ambitions

    • voltigeur voltigeur

      Mais oui tu as entièrement raison, d’où le « on nous vend…etc »
      J’aurais pu écrire on VEUT nous vendre..
      Tout à nos besoins que l’on croit fondamentaux, créés depuis des lustres,
      nous en oublions nos besoins réels. La course aux profits pour les uns,
      alimenté par la boulimie du toujours plus pour les autres, quitte à s’endetter pour l’obtenir.
      Quand on met des articles sur la décroissance contrôlée, beaucoup s’imaginent qu’on leur demande
      de revenir à l’âge des cavernes. Dans l’optique où les ressources ne sont pas infinies,
      il faut changer notre comportement, pour changer l’ordre des choses.
      Mais ce ne sont que des mots qui, tant qu’ils ne seront pas suivis d’actes concrets,
      resteront lettres mortes…Dans pas très longtemps, il y aura manque de matières
      premières, qui dit manque, dit bataille pour s’approprier ce qui reste, ne sommes nous
      pas en train d’y assister? ♥♥

      • engel

        T’as entièrement raison.
        Mais je suis pessimiste, voir fataliste sur ce coup là.

        Il y a déjà eu un mouvement mondialement suivi de pseudo-décroissance:
        -Le mouvement 68tars et hippie des années 70.

        …Et le monde qu’ils vont nous laisser et pire que celui de leurs pères!

        Malheureusement, l’homme n’évolue que sous la contrainte. Dans la liberté, il régresse.

        Oh merde!, d’ici peu, qu’est-ce qu’on va évoluer!

      • voltigeur voltigeur

        Encore oui!! ceux de 68 y ont crû comme les suivants, il en aurait
        été autrement si on avait gardé de Gaulle, mais on lui a préféré, plutôt
        on nous a fait préférer Pompidou, et depuis? c’est le trou sans fond, le tonneau des
        Danaïdes, une guerre sans merci de ceux qui n’ont rien à battre des peuples, mais
        qui savent si bien s’en servir pour assoir leurs intérêts. Rien n’arrive par hasard,
        tout est planifié, pesé, sans que le bas du panier ne s’en rende compte, tout à son
        pain et ses jeux, vous ne le savez peut être pas, mais ça va être le grand retour de
        « secret story »… Ne nous inquiétons pas trop..Ils gèrent…du moins ils essaient..♥♥

  • Delphine Delphine

    Cette magnifique société nous a forgé, martelé, vendu la Merdocratie.. on nous a fait croire que nous avions besoin d’un « sauveur », d’un chef, d’une hiérarchie… bref, on nous a fait complètement oublier notre souveraineté individuelle!! Soyons notre propre chef dans le respect du TOUT.. et tout roulera (après un temps d’adaptation.. forcément!!) j’accepte encore l’idée d’un « porte-parole », d’un représentant.. mais pas de CHEF.. par pitié, on voit bien ce que cela donne quand tu donnes une miette de pouvoir à quelqu’un………….. alors les rênes… youpi c la fête!!! Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde.. ;-)

  • laspirateur

    Dictamocratie !

  • Petite leçon d’Europe par Jean Gabin dans « Le président »

    http://www.youtube.com/watch?v=Dq8CyzMJNWY

    Sénat des USA- Bernie Sanders -Le discours des discours- 06 déc 2010(VOSTFR)

    http://www.youtube.com/watch?v=uj8_HLtY1Hk

    ♥♥