Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie, Venezuela, Ukraine… : trop, c’est trop !

On écoute à longueur de journée, ce que nous disent nos gouvernements à propos de la crise Ukrainienne. Donnons la paroles aux Russes pour faire bonne mesure, on pourra se faire une idée plus précise de cette situation dangereuse. En souhaitant que la liberté de choix des peuples soit respectée par tous les intervenants.

© La Voix de la Russie

 

Par La Voix de la Russie | Ces derniers jours, le monde entier vit un véritable bouleversement. Les événements en Ukraine que suit attentivement la planète toute entière confirment le changement tant annoncé depuis le temps : adieu l’ère du diktat, bonjour l’ère multipolaire !

L’élite politique occidentale tremble. Elle ne s’attendait certainement pas à cela. Pourtant, la Russie avait prévenu maintes fois les Occidentaux que s’allier avec des extrémistes est un jeu bien dangereux. Que ce soient des intégristes salafistes ou des révisionnistes néo-nazis. Pourtant, l’occident politique a confirmé une nouvelle fois que tant que cela sert ses intérêts géopolitiques et que cela peut déstabiliser les Etats qui mènent une politique indépendante, il est prêt à s’allier y compris avec le diable. Mais il y a une ligne rouge à ne plus dépasser désormais.

Aujourd’hui, nous y voilà. Revenons à l’Ukraine puisque c’est l’actualité phare en ce moment. Où en est-on ? Pour résumer la situation brièvement (bien que cela soit difficile) : un putsch a eu lieu dans la capitale ukrainienne Kiev, à la suite duquel est destitué le président légitime du pays, reconnu par la communauté internationale (dont fait partie également la communauté occidentale), Viktor Ianoukovitch. Le tout, dans la violation totale des accords conclus entre Ianoukovitch et « l’opposition ». Cet accord de sortie de crise signé le 21 février à Kiev en présence des « médiateurs » français, allemands et polonais, prévoyait notamment une élection anticipée du chef de l’Etat, la formation d’un gouvernement d’unité nationale, ainsi qu’une réforme constitutionnelle qui diminuerait les pouvoirs du président au profit du Premier ministre.

Evidemment et dès le départ, c’était une erreur stratégique de la part de Ianoukovitch, qui d’ailleurs n’en est de loin pas à sa première erreur dans l’histoire plus ou moins récente de l’Ukraine. Cela sans parler de la mauvaise gestion. Manque de caractère, faiblesse personnelle ? Que ce soit l’un ou l’autre, voire autre chose, la question n’est pas là. Des accords ont été conclus sous supervision et garanties de représentants de pays de l’Union européenne et devaient être appliqués. Et que se passe-t-il après ? Des menaces sont proférées à l’encontre de Ianoukovitch, ainsi que des membres de sa famille. Plus encore, une tentative d’assassinat aurait été organisée alors qu’il se rendait dans la nuit du 21 février à Kharkov pour participer au forum du Parti des régions (dont il est membre) : des extrémistes armés ont tiré sur son cortège. Au matin du 22 février, son service de sécurité lui annonce la présence de groupes extrémistes radicaux dans la ville. Parallèlement à Kiev et sous pression des groupes radicaux armés, les députés votent un décret transférant les pouvoirs du chef de l’Etat au président de la Rada suprême, Alexandre Tourtchinov, en violation donc des accords signés précédemment. Ianoukovitch fuit en Russie.

Les élites politiques occidentales pensaient alors « avoir gagné » et avoir accompli leur « mission », à savoir (au moins) destituer un chef d’Etat qui avait « osé » se retourner contre leurs intérêts en refusant au dernier moment de signer un accord d’association avec l’UE (sa principale faute vis-à-vis des occidentaux).

Mais que se passe-t-il par la suite ? Toute la Crimée et l’Ukraine du Sud-Est se révoltent massivement : Sébastopol, Simferopol (capitale de la Crimée), Donetsk, Kharkov, Odessa, Lougansk, Marioupol, Dnepropetrovsk, Kherson, Nikolaïev,…. Le Sud et l’Est du pays montrent clairement qu’ils ne comptent nullement reconnaitre les autorités-putschistes de Kiev. Les extrémistes des organisations ultra-nationalistes et néo-nazies de l’ouest ukrainien (PraviySektor, Svoboda, UNA-UNSO…) qui font désormais la loi dans les rues, aussi bien dans la partie occidentale du pays que dans la capitale également, menacent alors directement les régions pro-russes de « descentes armées » massives afin de « mâter toute résistance Moskal » (Moskal : terme péjoratif signifiant « Russe »).

La Crimée organise des groupes d’auto-défense, l’Est du pays suit le pas. La République autonome de Crimée demande la protection de la Russie. Le président russe Vladimir Poutine soumet la demande au Conseil de la Fédération (Chambre haute du Parlement russe). Les sénateurs donnent une réponse positive pour l’autorisation de l’utilisation des forces armées de la Fédération de Russie en Ukraine jusqu’à la normalisation de la situation politique dans le pays. Ils demandent par ailleurs au président russe de rappeler l’ambassadeur de Russie aux USA, suite aux menaces étasuniennes. La Crimée est sécurisée mais la Russie n’a pas encore fait usage de la possibilité d’envoi de troupes russes supplémentaires. A ce propos, une défection massive se poursuit dans les rangs des forces armées ukrainiennes, et ce à différents niveaux. Fait majeur : le commandant de la marine ukrainienne, l’amiral Denis Berezovski, a prêté tout dernièrement serment à la Crimée.

Sans oublier la frégate Hetman Sahaidachniy, le navire amiral de la flotte ukrainienne qui revenait d’une patrouille dans le golfe d’Aden. Ayant refusé de reconnaitre et de suivre les ordres du nouveau pseudo-gouvernement ukrainien, le navire a hissé le drapeau de la flotte militaire maritime de Russie. Un coup très dur pour les autorités improvisées de Kiev. D’autre part et à l’heure actuelle, plus de 3000 militaires des forces armées ukrainiennes ont déjà prêté allégeance au peuple de Crimée. Apparemment, ce n’est que le début. Peut-on d’ailleurs parler de défection ? Certainement pas. Plutôt d’un engagement moral lorsque le pays (ou du moins une partie dont la capitale) est aux mains de forces et de marionnettes néo-fascistes. La Crimée elle, est devenue le pôle de résistance par excellence, à l’image de sa glorieuse histoire : que ce soit lors de la résistance face à la coalition du Royaume-Uni, la France et l’Empire ottoman au XIXème siècle ou la résistance farouche aux occupants nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

L’Ukraine est donc divisée plus que jamais. A qui la faute ? La Russie et ses canaux diplomatiques ont prévenu tellement de fois les « partenaires » occidentaux de ne pas attiser la haine et la division dans un pays déjà tellement divisé. Une division qui ne date pas d’hier car l’Ukraine dans sa forme actuelle est un Etat (faut bien le dire) artificiel avec des composantes qui trop souvent ont une interprétation de l’histoire, du passé, du présent et du futur totalement opposée. Si les Occidentaux avaient écouté, l’Ukraine aurait peut-être pu garder ne serait-ce qu’un semblant d’unité. Ont-ils écouté ? Non, ils ont préféré poursuivre leurs plans maléfiques et néfastes dans la déstabilisation du pays, en espérant par la même occasion prendre une revanche sur la Russie pour tous leurs échecs plus ou moins récents.

Aujourd’hui et on le voit bien, cela est tout simplement impossible. Le pays est partagé entre des populations voyant leur avenir d’une manière entièrement différente. La Russie continue pourtant de demander à ce qu’il y ait un véritable dialogue en Ukraine. Le problème, c’est que tant qu’il y a un gouvernement illégitime à Kiev, qu’une partie du pays est contrôlée par des éléments racistes et xénophobes et qu’il y a une menace ouverte vis-à-vis des populations russophones et russophiles d’Ukraine, vraisemblablement le dialogue est très peu probable.

Maintenant, revenons aux « menaces occidentales », en premier lieu des USA (on s’abstiendra de parler des satellites). Obama a menacé la Russie en déclarant « qu’elle paiera cher son intervention (éventuelle) en Ukraine». La seule chose à dire ici est qu’avant de parler de paiement, les USA devraient commencer par rembourser leur colossale dette extérieure, le pays le plus endetté du monde se nourrissant des ressources et du sang des autres Etats. Quant aux déclarations du secrétaire d’Etat étasunien John Kerry qui a affirmé que « la Russie serait isolée au sein de la communauté internationale », cela avait bien l’air d’une très mauvaise blague, surtout suite aux échanges en ce 3 mars entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue chinois Wang Yi, desquels il ressort que la Chine soutient la position de la Russie. « Les ministres ont procédé à un échange de vues sur les événements en Ukraine et constaté la similitude des positions russe et chinoise face à la situation qui règne dans ce pays et autour de lui »,indique le communiqué publié sur le site ministériel russe… Une position qui est et qui sera certainement soutenue par les autres alliés, et ce au niveau global. En protégeant la vie de tous ceux qui ont demandé son aide et assistance, de même que ses intérêts, la Russie évite justement qu’il y ait un bain de sang aujourd’hui en Ukraine. Une mission qu’elle remplit en ce moment avec succès. Et ses alliés et partenaires honnêtes le savent parfaitement. Donc parler « d’isolation » est véritablement une bien grande farce.

Pour revenir aux USA et mis à part l’alliance de ce pays avec des extrémistes, que ce soit les salafistes en Libye et en Syrie, et maintenant avec les néo-nazis en Ukraine, ce pays a vraiment du culot d’oser parler de justice alors que son rôle dans l’histoire de l’humanité a justement été non pas d’éviter les bains de sang mais au contraire de les accroître…..

[…]

Lire l’article complet

Auteur Mikhail Gamandiy-Egorov

Source La Voix de la Russie

L’url de la page : http://french.ruvr.ru/2014_03_04/Yougoslavie-Irak-Libye-Syrie-Venezuela-Ukraine-trop-c-est-trop-5577/

23 commentaires

  • Le Russe Le Russe

    Merci pour l’article.

    Parfois il y a des commentaires fort constructifs et clairs.
    C’est à dire que, déjà, on comprends ce qui est exprimé (ce qui est une bonne base je trouve).

    Mais parfois on ne comprends rien du tout.
    On a l’impression de perdre son temps et de recevoir un poids.

    C’est un peu dommage pour le site, et pour tous, je pense.

    Comme « on » est philosophe, « on » vie cela très bien…
    Mais comme « on » est franc, « on » choisi de le dire en toute simplicité.

    Bonne nuit ;)

  • Natacha Natacha

    Partition de mauvais compositeur. :(

  • tarzan

    La Russie est une dictature alliée à la Chine, à la Corée du Nord et à l’Iran, pour la perte de l’humanité.

    Voici les preuves :

    http://www.youtube.com/watch?v=jDcqxaLCy5k&feature=youtu.be

    http://www.youtube.com/watch?v=nkHwW33sgi4&feature=youtu.be

    http://www.youtube.com/watch?v=AYrCNxGCwTs&feature=youtu.be

    http://www.youtube.com/watch?v=ctgz52EwSio&feature=youtu.be

    http://www.youtube.com/watch?v=hFb9d4FK7iM&feature=youtu.be

    Alors, mettez cela en perspective, lorsque vous jugez avec trop de manichéisme Washington et l’Occident.

    NI CIA, NI KGB.

    • Fenrir

      Tu es un grand timide finalement, Tarzan…

      Nous pourrions procéder bien plus rapidement en établissant la liste des Démokraties :

      – !?!

      – !?!

      – !?!

      Et voilà !

      L’ensemble des états et nations de la planète sont sous la coupe d’un système oligarchique ploutocratique.

      Chercher qu’elles sont les dictatures plus ou moins pire qui s’imposent aux populations, est également une autre façon de faire leur jeu.

      De la soft dictature des pseudo-démocraties occidentale, à la dur-dur dictature de Corée du Nord, il existe une graduation dans la Tyrannie exercée sur les populations.

      Mais la réalité est là.

      Nous avons déjà un sacré boulot à faire en France, pour instaurer la Démokratie, et devenir de nouveau un exemple, voire un modèle pour les peuples du Monde.

      J’espère que mes futurs petits enfants pourront être fiers de vivre dans le Pays de la future Déclaration des Droits et Devoirs des Individus et Libres Citoyens…

    • Le Russe Le Russe

      Tarzan,

      Il y a quelque chose de froid et d’automatisé dans vos interventions.

      Je pense que vous devez arriver à vous convaincre vous même avec vos arguments, en tout cas je vous le souhaite.

      Ensuite cela donne l’impression d’un « matraquage informatique » et informationnel… qui ressemble presque à un travail à plein temps.

      Êtes-vous donc un de ces spécimens recrutés ?
      J’en ai déjà entendu parlé, et comme je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de choses.

      Vous savez, même si vous ne me répondez pas ouvertement en Vérité, je vais continuer à regarder vos interventions, et en me servant de mon sens de l’observation, je vais arriver à obtenir la réponse à la question que je me suis posé.

      Car comme le dis la sagesse éternelle : « Qui cherche trouve », et qui à qui frappe à la porte de la Vérité, on lui ouvrira…

      La caractéristique principale des « me.dias » occidentaux, est de tabler sur un ignorance crasse et une décérébration profonde (à laquelle ils contribuent à tout va) des masses.

      Pour être plus précis, il ne s’agit pas de « décérébrer » les gens, mais de les couper de l’unique « instrument intérieure », permettant de se faire un jugement par soi-même.

      Car chez tout un chacun il existe un élément intérieur, intuitif, un « sens », un « bon sens »… un « détecteur de vérité », un outil de discernement infaillible…une « auto-conscience ».

      Les plans du « malin » consistent AVANT TOUT à dézinguer cet « instrument (et on peut dire qu’il se débrouille pas mal, mais rendez-vous au rideau final).

      Tiens, me revient une citation de Blaise Pascal :

      « La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître ».

      Tout cela pour dire, que je n’ouvre pas vos liens, car je ne « sens » pas de le faire…

      Quand je m’adresse à quelqu’un, quand j’écoute quelqu’un, je ne me base pas sur ces mots… mais sur ce qui l’anime.
      Son intention, sa probité, sa clarté intérieure, sa bonne volonté… bref son « âme »…

      Vos messages ont très peu de ce composant « humain intérieur » que j’aime et que je recherche chez mes frères et sœurs en humanité, chez les « revêtus de boue » (n’y voyez rien de péjoratif, il s’agit là d’un clin d’oeil à Fenrir, puisque c’est ainsi que dans la mythologie Nordique, les êtres humains sont désignés, cela fait référence bien entendu au « vêtement de chair » qui nous sert de véhicule ici-bas.)

      Bref, je ne vous trouve pas intéressant quelque soit vos mitraillages d’arguments ; précisément parce que je ne ressent en vous aucune « bonne volonté », peu de liberté intérieure… vous êtes comme « programmé » par quelqu’un ou « quelque chose ».
      En avez-vous conscience ?

      Vous n’êtes pas en état de communiquer, c’est à dire d’aller à la rencontre de l’autre… vous êtes juste là pour « con-vaincre » (c’est à dire vaincre le bon sens par l’usage répétitif de la connerie).

      Pardonnez-moi pour cette petite pique, c’est comme une perche que je vous tends… montrer moi que vous n’êtes juste ça ! Montrer moi le « bon gars » qui se cache quelque part au fond de vous…

      Voyez-vous de QUI je parle ?

      +

      Nous arrivons en des temps, où les duperies vont avoir de moins en moins de prise sur les êtres…

      C’est pour cela que les « architectes » du mensonges, vont être de plus en plus caricaturaux et excédés.

      Parce que toutes leurs combines, toutes leurs recettes, tout ce qu’ils utilisaient jusqu’à présent pour « embobiner ».
      Tout cela ne marchera plus.

      C’est comme si peu à peu, l’air que l’on respire, changeait… et dans cette nouvelle atmosphère il y a une particularité très sympathique… c’est que « ce qui est juste » est reconnu comme tel, et de même, le mensonge devient transparent.

      Tenez par exemple, les grimaces d’un BHL.
      C’est comme si son masque de scène était tombé, mais qu’il continuait à jouer… Parce qu’il est tellement aveuglé et « pris » par sa propre mise en scène, qu’il ne se rend même plus compte qu’il est cul nul.

      Cela produit un certain effet comique, comme un personnage de fiction. La magnificence de l’égo dans toute sa splendeur.

      Au plaisir de se réveiller un peu par nos échanges !

      Car il faut bien le reconnaitre en toute humilité, si on est à se point pris pour des cons… c’est qu’il y a en nous un consentement, un abrutissement, en endormissement, un avilissement (n’ayons pas peur des mots).

      Nous aimons cette inertie victimisante dans laquelle il est si facile de reporter la faute de tous les maux du monde sur les autres, grands ou petits.

      Si nous étions un peu adulte, nous trouverions facilement de quoi nous occuper non pas à gesticuler dans le vide, mais à « construire »… un nouveau monde, sur les décombres de l’ancien (qui ne sont pas encore fumant, mais ça ne va pas tarder).

      Au plaisir, et la salutation à toutes les femmes et les hommes de bonne volonté !

      • Fenrir

        Merci pour ce beau texte Le Russe.

        Mon passage éclair de ce matin m’aura comblé.

        Merci à toi, Merci à toutes et tous.

        « On est pas cher payé, mais qu’est-ce qu’on se marre ! »

        ;0)

      • AG

        Merci pour ton texte Le Russe, c’est un régal et il redonne espoir.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        J’ai lu ce texte avec grand intérêt, merci le Russe.

      • tarzan

        Vous appartenez à une secte new-age, c’est cela ?

        Très beau texte, mais un brin puéril et déplacé.

        C’est quoi le deal ?

        Vous allez comprendre le monde parce qu’on va tous devenir médium ?

      • Fenrir

        Double faute très symptomatique, Mon cher Tarzan.

        Voire, Triple Faute:

        1/ Tu ne réponds pas au commentaire de Le Russe.

        2/ Tu te livres à une attaque personnelle pseudo-insultante, au lieu de répondre et d’argumenter.

        3/ Le vocabulaire de ton conditionnement mercantile profond ressort, en nous parlant de « deal ».

        Désolé pour toi, mais j’ai décidé de mettre réellement à l’oeuvre les compétences professionnelles que j’ai rejeté, pour les utiliser afin de contrer efficacement les interventions telles que les tiennes.

        A bon entendeur.

      • Le Russe Le Russe

        Tarzan,

        Vous êtes arrivé dans ce (bas) monde tout nu.
        Et vous en repartirez tout nu.

        Moi aussi :)
        En cela nous sommes frères…

        Le « deal » c’est de voyager léger, et non pas de comprendre le monde… mais de mourir de son Vivant !

        et pour votre première question :

        JE m’appartient !…
        et vous, à qui appartenez-vous ?

      • tarzan

        @Le Russe :

        « Si nous étions un peu adulte, nous trouverions facilement de quoi nous occuper non pas à gesticuler dans le vide, mais à « construire »… un nouveau monde, sur les décombres de l’ancien (qui ne sont pas encore fumant, mais ça ne va pas tarder). »

        Mais construire prend un temps fou.

        Rien que choisir et mettre en oeuvre un métier prend le temps d’une vie.

        Et pendant que nous construisons, le monde devient justement « des décombres ».

        Alors on peut rester immobile, tétanisé en trouvant que construire est vain, parce que cela prend trop de temps.

        Alors on peut choisir de prendre des raccourcis pour survivre et brusquer les choses, certains font des révolutions, d’autres posent des bombes… ou se suicident, ce qui est finalement la même chose.

        Le suicide, remède ultime à l’incapacité de construire ?

        Je n’ai pas la réponse.

        Juste la nature humaine, un paradoxe inaccessible.

        Dieu est sadique ?

        Il ne l’est pas, mais nous nous posons la question, voilà le paradoxe.

        Votre commentaire initial induit pour moi des coincidences ou synchronicités.

        Etes-vous impliqué dans des pratiques ésotériques, médiumniques, surnaturelles ou avez-vous été le témoin de phénomènes inexpliqués ?

        Je vais suivre votre conseil, je prends la décision de ne plus jamais publier aucuns commentaires, sur aucuns sites, sauf éventuellement pour vous répondre suite à celui-ci.

    • engel

      Tarzoom, la honte d’internet!

      Le EU.Troll, parfait..ement inutile, car trop visible.

      Attention, tes maîtres ne vont pas appréciés! Tu vas te retrouver au chômage.
      …Vite, change de pseudo.

      Ou, décompresse en regardant ton collègue : http://www.wat.tv/video/tarzoon-e3s3_2g5v7_.html

      • Lilith Lilith

        je vous trouve bien dur[e] avec ce pauvre Tarzan après tout il est libre de pensé ce qu’il veut.

        et si il crois dur[e] comme fer d’être du bon côté de l’histoire pour reprendre l’expression d’un certain Président laisser le croire!

        nous les ME savons que le monde n’est ni blanc ni noir mais gris et que la vérité ce situe quelque part entre les lignes………

        peut-être n’est ‘il pas encore prêt

      • rouletabille rouletabille

        Il vas pas s’en remettre de tant de gentillesse de ta part <<

      • rouletabille rouletabille

        Holalalal chère LILITH,c’est juste pour faire comprendre  » avec ce pauvre Tarzan  »
        bonne soirée..

  • Delphine Delphine

    En effet, pas mal comme commentaire… merci!!! Ré-apprenons à penser par nous-mêmes car la FORCE est en nous.. ça fait bien trop longtemps qu’on « agite » le bâton vers l’extérieur afin de nous faire oublier notre étincelle (allez je me lance..) divine..!!!! Reprenons les rênes de notre destinée.. avec pas mal de courage et de loyauté, ça devrait le faire ;-)
    Peace&Love

  • Povtach

    Fin de l’article, rappel des organisations dont la russie est membre
    « La priorité de la Fédération de Russie est aujourd’hui le développement de l’alliance au sein des pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), ainsi qu’au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) qui compte en son sein la Russie, la Chine et les pays d’Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Tadjikistan), de même que plusieurs Etats observateurs, dont l’Iran. Sans oublier bien évidemment l’intégration au niveau eurasiatique avec l’Union douanière et le projet d’Union eurasiatique »

    et l’interconnexion de ces organisations. La russie n’est pas en reste par rapport aux atlantistes.

    çà rappelle la gestion des contraires de pierre hillard, à la base monde occidental contre monde musulman, mais çà pourrait aussi s’appliquer à une réactivation du schéma de la guerre froide, monde occidental contre monde ex-communiste russie-chine:
    « Cette gestion des contraires conduisant à la confrontation entre ces deux mondes doit permettre de passer à une étape supérieure autorisant la création d’une gouvernance mondiale après épuisement complet des pays engagés dans des épreuves faites de guerres en tout genre ». hillard

    Une sorte de diversion, et d’épuisement qui masque la progression du nouvel ordre mondial.
    A terme toutes ces différentes toiles qui se tissent et progressent pourraient se rejoindre pour former le nouvel ordre mondial, à notre insu.

    Les moins paranos n’y verront qu’un jeu d’alliances pour faire contre-poids et mieux se défendre, ou attaquer, comme dans toute guerre depuis la nuit des temps.

    • engel

      De toute façon, sémantiquement parlant, dés qu’il y a bouleversement mondial[e], il y a implicitement « nouvel[le] ordre mondial[e] ».
      …Mais tous ne se valent pas!

    • Fenrir

      Bonjour Povtach,

      Et heureux de te lire. Je manque de temps pour passer de faire des coucous sur ton site, et tu devrais prendre 10 mn pour t’inscrire sur le Forum, et y lancer un topic sur ton action, avec les liens qui vont avec…

      Pour en revenir sur la question du « Nouvel Ordre Mondial », il s’agit de comprendre que depuis la tentative de création d’un Empire Oecuménique d’Alexandre le Grand, nous avons de multiples tentatives impérialiste, puis finalement la SDN (Société des Nations), et enfin l’ONU (Organisation des Nations Unies).

      Nous avons pris conscience que nous vivons tous sur le même vaisseau spatial(M’enfin, pas tout le monde, hélas…), et que nous sommes en autarcie sur celui-ci.

      Il nous sera nécessaire, pour ne pas dire indispensable de mettre au point une structure de supervision mondiale.

      Celle-ci sera, soit aux mains des oligarques, soit à la disposition des peuples pour progresser ensemble.

      D’un coté, il y a les kleptocrates et le NOM, (ou NWO in english), et de l’autre les Alter-Mondialistes qui sont conscient du fait que nous sommes tous Terriens.

      Entre les deux, il existe de multiples composantes allant des « Nationalistes » qui croient qu’un illusoire repliement sur leur terroir les extraira de la planète, aux internationalistes qui dans leur approche révolutionnaire, ne font que promouvoir une nouvelle oligarchie.

      Nous sommes encore éloignés de la création d’une véritable Démokratie en France, et encore plus loin de l’établissement d’une Démokratie Mondiale.

      Mais c’est l’enjeu qui se dessine très concrètement pour les deux générations à venir.

      Cela me fait penser à deux choses, et à deux questions :

      « Qui dominera le Monde ? »
      (Titre d’un vieux bouquin de Pierre Lanarès de 1963…)

      « Comment aimeriez-vous que le Monde d’après soit ?
      un Topic de mon Ami Azteck sur le Forum…
      http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=28&t=6139&start=50

      Bref, réfléchissez, forgez votre opinion, communiquez et informez, en un mot choisissez votre camp, les Moutons.

      Sinon, d’autres vont continuer à décider à votre place…

      Merci à toi, et à Engel, pour m’avoir inspiré.

      Bien à vous, toutes et tous.