Naoto, le dernier homme de Fukushima, vient à Paris

A l’occasion du 3e anniversaire de la catastrophe de Fukushima, Naoto Matsumura, surnommé « Le dernier homme de Fukushima », arrivera à Paris le 4 mars 2014. Son périple en France durera 10 jours et le mènera de la capitale à la centrale nucléaire de Fessenheim. Sa venue en Europe est un évènement extraordinaire et majeur.

Fukushima

Naoto Matsumura, le dernier homme de Fukushima

Peu de temps après avoir pris la fuite suite à l’accident, Naoto Matsumura retourne à la ferme du nord du Japon où sa famille vit depuis au moins cinq générations.

Il trouve partout des animaux abandonnés et les libère quand ils sont attachés ou enfermés : chiens, chats, animaux de fermes, et même 2 autruches. Les propriétaires étaient partis en hâte en suivant les ordres d’évacuation.

C’est là qu’il décide de rester définitivement dans la zone évacuée et interdite et commence à nourrir les animaux et à les soigner.

En mai 2012, fort de soutiens extérieurs qui lui apportent des denrées non contaminées, il fonde une association pour mener son combat en toute légalité.

Le périple de Naoto Matsumura

Dans la continuité de son courageux combat, Naoto viendra en France en portant le témoignage de ce qu’une catastrophe nucléaire peut détruire dans la vie d’un homme et dans son environnement.

Son passage à Fessenheim sera le point central, hautement symbolique, de ce périple de deux semaines entre le 5 et le 20 mars 2014. Il veut pouvoir raconter sa douloureuse expérience de l’explosion de la centrale de Fukushima Daii Ichi, véritable « sœur jumelle » de Fessenheim. Sa rencontre avec les agriculteurs, les habitants de cette région sera l’occasion de faire comprendre aux gens que la vie peut basculer du jour au lendemain et qu’on peut tout perdre. Qu’une explosion nucléaire peut détruire toute une région durablement : sa terre, ses animaux, ses habitants.

La parole lui sera donnée au Parlement Européen dans une conférence de presse, pour faire l’état des lieux à Fukushima, le jour du triple anniversaire de la triple catastrophe.

En homme ayant toujours vécu en harmonie avec sa terre, Naoto désire au cours de son voyage prendre le temps de pauses dans la nature : dans les vignes et les forêts de l’Est alsacien et vosgien, ainsi que dans les Alpes Suisses.

Il sera accompagné tout au long de son périple par une petite équipe franco-japonaise : Ren Yabuki, une traductrice, Antonio Pagnotta, Pierre Fetet et Catherine Connan.

Source+liste de ses étapes en France sur Greenetvert.fr