Un rabbin ukrainien presse les juifs de quitter Kiev

Le pouvoir est renversé en Ukraine, mais pour le remplacer par quoi exactement? Car les dernières nouvelles « du front » sont exécrables à en juger par cette info…

La situation évolue très rapidement en Ukraine, au moins “d’heure en heure” selon l’expression consacrée. De plus en plus s’installe le sentiment que le pays se partage entre une prise de pouvoir par les extrémistes, notamment à Kiev, et l’installation de pouvoirs autonomes, essentiellement à l’Est, qui estiment que le pouvoir central n’existe plus et coupent les ponts avec Kiev.

Un signe tangible de l’évolution de cette situation dans un sens dramatique est la nouvelle donnée par le Guardian du 22 février 2014, à 15H41 GMT, dans son texte sur le suivi de la crise, qui concerne les juifs ukrainiens installés à Kiev. Un rabbin a informé le journal Maariv de Tel Aviv qu’il pressait les juifs ukrainiens de Kiev de quitter la ville, sinon le pays. (L’information vient effectivement de Haaretz, le 22 février 2014.)

«A Ukrainian rabbi has urged Kiev’s Jews to leave the city and even the state. Rabbi Moshe Reuven Azman, told Ma’ariv, an Israeli newspaper

: “I told my congregation to leave the city center or the city all together and if possible the country too. I don’t want to tempt fate. But there are constant warnings concerning intentions to attack Jewish institutions.”

»Edward Dolinsky, head of the umbrella organization of Ukraine’s Jews described the situation in Kiev as dire, told Maariv “We contacted Foreign Minister Avigdor Lieberman requesting he assist us with securing the community.”»

Ces informations ont bien sûr un rapport direct avec l’évolution de la situation, selon l’appréciation que les forces extrémistes de l’opposition seraient en train de prendre en main le pouvoir à Kiev, dans tous les cas du point de vue du contrôle de l’ordre et de la sécurité. Ces groupes, – type Svoboda et Pravy Sektor, – suivent des idéologies ultra-nationalistes dont certaines son assimilables au nazisme, et par conséquent antisémites.

Source: Dedefensa.org

moutonsenrages3

20 commentaires

  • ConscienceU12

    …En fait c’est BHL qui doit être content là !

  • le 3 eme réch est toujours en route sous couvert de l’europe .en voici encore la preuve .

    • Le 3eme reich… C’est celui d’Hitler…. Donc on serait dans le 4eme…. Celui du NOM…. Par le fric, pour le fric

    • Bonjour les M.E
      Eh oui, les Ukrainiens n’ont pas oubliés les responsables JUDEO-bolcheviks de l’holodomore…
      Presque dix millions de morts dont, curieusement, on ne parle jamais.
      Et si les nouveaux dirigeants demandaient des comptes, sonnants et trébuchants, à la communauté ??? Et puis des procès retrospectfs retentissants? Bon Dieu…ça ferait désordre.
      Du coup le bhl il va se faire tout petit…grace à lui ses congénères vont faire leurs valises en quatrième vitesse.
      A la place des Ukrainiens je serai content…bon débarras !

      • leprixdelavie

        Apparemment la famine de 1932 (en URSS) comme la famine de 1891 (En Russie tsariste) avaient la même origine, le besoin d’une industrialisation rapide.

        Ils ont importé des outils dans l’urgence et ça se paye car l’URSS vivait dans un monde capitaliste assujetti à la loi de l’offre et de la demande. Donc ils ont exporté toute leur nourriture vers l’Allemagne.

        http://urf.podelise.ru/docs/1073/index-26938.html

        • Nevenoe

          Si il n’y avait eu que la famine on pourrait éventuellement accréditer cette thèse de l’accident sauf que l’URSS n’est pas venu au secours des Ukrainiens et les a laissé crever, et qu’en plus il y a eu des massacres organisés par la Tcheka, massacres dont les fosses communes ont ensuite été attribués aux Allemands, d’où la légende de la Shoah par balles.
          C’est pourquoi les Allemands ont été accueillis en libérateurs et que les Ukrainiens s’en sont pris aux Juifs sitôt les Soviétiques chassés.
          L’artisan de ceci était Genrikh Yagoda né Rybinsk dont je vous laisse deviner le pourquoi du changement de nom.

          De même je vous laisse chercher qui a organisé et tiré profit de la vente des céréales ukrainiennes à l’étranger.

      • Lilith

        heu Staline était tout sauf JUIF…………il les haissaient

        tiens un petit extrait d’un article

        Ces 7 millions n’ont été qu’un amuse-bouche, puisque les communistes staliniens, communauté dont Marie-George Buffet, Robert Hue et tant d’autres sont toujours d’honorables représentants en France, firent encore exterminer quelques 11 millions de soviétiques ukrainiens, tatars, juifs, tchétchènes… entre 1937 et 1941 avant que leur alliance avec les nazis ayant mal tourné, ne se concentrent sur le danger qu’Hitler était soudain devenu pour eux.

        http://ripostelaique.com/pourquoi-ne-parle-t-on-jamais-de-lholomodor-massacre-organise-de-7-milllions-dukrainiens-par-staline.html

        • Lilith, on oublie trop souvent, ça arrange pas mal de monde, que le nom de Staline en Géorgien se traduit par: le fils de la juive. Oui c’était un juif .
          Sa fameuse purge ( PROCÈS DES BLOUSES BLANCHES ) n’était qu’un règlement de compte entre eux, rien d’autre.
          Staline et son beau frère kaganovitch , juif lui aussi, portent tous deux la responsabilité de l’holodomore.
          Ce que je trouve dommage c’est que les Ukrainiens fassent l’amalgame entre les judeo-bolcheviks et le peuple Russe qui, lui, était aussi victime des criminels judéo-bolcho.

      • instruits-toi un peu Odin et sache faire la difference entre juif et sioniste,en tant que N.S.,vu ce qui suit plus-bas,tu es plutot un pro sioniste….

        L’accord Haavara (« transfert » en hébreu) est un accord passé en août 1933 entre l’Agence juive, d’obédience sioniste, et le IIIe Reich. Actif de 1933 à 1939, ce pacte a été conçu pour faciliter l’émigration des Juifs d’Allemagne en Palestine.

        pour les petits naifs,HITLER ET LES N.S. ONT CREE ET SOUTENU FINANCIEREMENT L’ETAT SIONISTE D’ISRAEL,merci oncle Adolphe,on n’est pas dans la m…

        Contexte
        Hitler vient d’être nommé Chancelier et une chape de plomb s’abat en Allemagne, spécialement sur les israélites. C’est dans cette atmosphère, qu’un incroyable accord financier va se faire entre les autorités nazies d’une part et une minuscule frange « marginale » de la communauté juive allemande d’autre part.

        Les faits

        Durant le Printemps 1933, Chaim Arlosoroff, alors à la tête du « département politique de l’Agence Juive » contacte les autorités allemandes du commerce pour tenter de trouver un terrain d’entente entre les autorités allemandes et juives concernant les transferts de fonds des juifs voulant immigrer en Palestine sous mandat britannique.

        Cette initiative sera accueillie favorablement par les Allemands et quelques mois plus tard, de hauts responsables des Autorités Sionistes Fédérales d’Allemagne se rendent à Berlin pour y discuter sérieusement et secrètement « affaires ». Conversations qui dureront 3 mois et l’acte final pendra le nom de « Haavara Agreement » ou encore « Accords de Transfert ».

        Le contenu

        Les juifs déposent en Allemagne une somme, qui sera versée sur un compte bloqué en Palestine et ne serviront qu’à acheter entre-autre des produits manufacturés allemands et qui seront payés par ce compte. Des oranges de Palestine furent échangées contre du bois de construction, des automobiles, des machines agricoles et d’autres marchandises allemandes.

        Conséquences

        Les juifs peuvent transférer leur argent, mais aussi les Allemands qui ne peuvent pas exporter de devises, ce qui leurs permet de contourner l’embargo britannique.

        En fin de compte, on estime qu’entre 40 et 60.000 juifs allemands ont pu bénéficier de cet accord et les transactions auront porté sur 14.000.000 de livres.

        Moralité

        Alors que les lobby juifs font pression sur leurs gouvernements respectifs pour obtenir des sanctions financières contre l’Allemagne nazie, les sionistes allemands négocient avec les nazis un programme économique de réciprocité. Pour ce faire il faudra monter un système bancaire très structuré qui sera chapeauté par la « PALTREU » (Palastina Treuhandstelle zur Beratung Deutscher Juden). On note dans ce réseau, l’Anglo-Palestine Bank représentait l’Office berlinois du Mouvement Sioniste pour la Palestine et d’autre part la « Banque Juive d’Allemagne » dirigée par Max Warburg et bien d’autres.

        Paradoxes

        La situation matérielle des juifs voulant quitter l’Allemagne pour Erezt Israël est « meilleure » que ne l’était cette même situation sous le régime précédent de Weimar !!! Les pauvres citoyens allemands de confession israélite n’échappent pas à la persécution antisémite, tandis que les plus riches y échappent. Toujours ça de moins disent les sionistes d’aujourd’hui.

        Du côté des juifs allemands la connaissance de cet accord réjouira les partants. Il a par contre été plutôt mal perçu par les autres communautés juives qui n’hésitèrent pas à parler de « trahison ». Le congrès sioniste d’août 1933 approuve l’accord : la rupture entre la Diaspora et le Foyer national juif est consommée. De son côté, Vladimir Jabotinsky, le leader du parti révisionniste, aile droite du mouvement sioniste, s’oppose à la haavara et à toute négociation avec un gouvernement antisémite, tandis que nombre de ses partisans applaudissent à l’accord.

        Les sionistes jubilent, non seulement ils vont faire venir en Palestine bon nombre d’immigrants, mais des immigrants « capables » et « fortunés », deux conditions indispensables au démarrage de l’économie juive en Palestine. Les autres, les plus pauvres nous savons où ils ont finis…

        Conclusion
        Les militants pro-sionistes et pro-israël d’aujourd’hui, au lieu d’aller chercher les raisons invraisemblables de cette occupation en Palestine, se jettent sur des théories farfelues alors que rien du sionisme n’est défendable !

        https://www.youtube.com/watch?v=9ao6mkF8YgY

        http://www.fonjallaz.net/Film-Amen/nazi-sionisme/index.html

    • leprixdelavie

      +1

      L’Europe part dans la violence, l’extrémisme et la dictature. Mais ce fait viens bien des dirigeants Européens car ils mettent en place comme en Espagne des lois qui réduisent le pouvoir des citoyens. Ils mettent en place les dictatures de demain.

      Ils prennent les citoyens pour des moutons, voyez ce qui c’est passé avec l’Ukraine. En premier ils disent magnifique les manifestant sont le peuple, ce sont des gens formidables,… Maintenant ils commencent à dire la vérité, ce sont en fait des groupes d’extrême droite.

      Mais franchement, qu’espéraient ils nous faire accepter comme message :

      – Cette vérité que les médias ne nous informent pas mais nous désinforment.

      – Le fait qu’ils préfèrent un gouvernement Ukrainien franchement proche de l’extrême droite. Qu’ils n’ont pas hésité à détruire un gouvernement de centre droit, un gouvernement qui n’était même pas de gauche.

      Franchement, je suis comme tous les Français je commence à me résigner. Après tout s’ils veulent prendre se chemin je me dit que je ne suis pas loin d’être capable de voter pour l’extrême droite.

      P.S. : En fait j’ai commencé à me résigner quand ils ont violé le vote des citoyens Européens. Quand ils nous ont fait accepter par la force le texte de la Constitution Européenne.

  • lediazec

    Bonjour les moutons. Sale temps ! Comme toujours, depuis toujours et à jamais, passeront à la caisse les mêmes clampins !
    Caillasse du jour : Brèves sur la nature ou la nature des hommes

  • Nevenoe

    BHL défend le parti néo nazi ukrainien SVOBODA !

    Bernard-Henry Lévy le parti nazi en Ukraine est moins fasciste que le Front National

    Pour rappel ils ont collé un portrait géant de Hitler sur la mairie de Kiev ….

    6345528 9570322

    Bernard, quand même !!!

  • les juifs aiment se prendre pour martyr, ils financent une révolution pour engranger des gens assez manipulés pour allier leur pseudo-état, ce document est une preuve de la responsabilité de l’état juif dans le conflit russo-ukrainien- europhile