La Russie envoie des troupes en Crimée (vidéo)

« Ils vont tout d’abord perdre la Crimée, parce que nous nous y rendrons et nous la protégerons, comme nous l’avons fait en Géorgie »

La Russie a confirmé le déploiement de marines à Sébastopol le 23 Février ainsi qu’un grand navire de débarquement, le Nikolay Filchenkov, de la flotte de la mer Noire de la Fédération de Russie basés à Temryuk (Russie), avec plusieurs centaines d’hommes à bord. Le Filchenkov a également livré dix BTR-80 et 80 véhicules blindés, selon le site internet de la Marine.

Quatre « Iliouchine Il-76 », ont assuré les transports aériens de ce week-end depuis une base aérienne près de Moscou, dont notamment le transport de forces spéciales aéroportées pour la ville d’Anapa, au bord de la Mer Noire. Six hélicoptères de transport Mil MI-8 ont également été envoyés.

Selon le journal russe Izvestia, quatre navires de la ville russe de Kubinka, avec à leur bord un régiment de troupes spéciales, se dirigent actuellement vers la ville de Sébastopol.

La vidéo ci-dessous montre des mouvements de troupes russes dans la région de Novorossisk en direction de l’Ukraine dimanche 23 Février 2014.

Au cours du soulèvement de Kiev la semaine dernière, la Russie a discrètement envoyé l’un des principaux conseillers de Poutine, Vladislav Sourkov, pour rencontrer le dirigeant de Crimée Anatoly Mogilev, le Président législatif de Crimée Vladimir Konstantinov, et le gouverneur de Sébastopol Vladimir Yatsuboi. Des réunions ont également eu lieu à Moscou avec Sergueï Narychkine, président de la Douma d’Etat de Russie.

Sources : Flot.com / Financial Times / Izvestia / Youtube / Le JDS

Auteur: Le journal du siècle

13 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    maintenant que les JO sont fini Poutine va pouvoir montrer les dents

  • cpasmoi cpasmoi

    Bientot la réaction americaine

  • Thierry92 Thierry92

    les us vont la rabattre un peu. depuis l’affaire des deux missiles « confrontés » en méditérannée.
    Les us parlent beaucoup de leur systeme « Bouclier anti missile » les russes agissent et parlent moins.

    • kalon kalon

      Assez étonnante, cette histoire de missiles.
      Deux missiles tirés simultanément d’Israël et d’un navire U.S. abattus en moins de 20 secondes ( repérage radar compris)par un seul missile russe à 6 têtes!
      De tels missiles embarqués à bord de sous marins russes transforment la toute puissante force navale américaine en flottille de pédalos !

  • gerard.gutknecht

    Les néo nazis à l’œuvre en Ukraine

    Les « gentils démocrates » soutenus par les psychopates

    Européens et Usraéliens

    http://rt.com/news/ukraine-monuments-nazi-symbols-645/

  • Natacha Natacha

    Cette semaine c’est la Maslenitsa, semaine des blinis !
    Hier c’était l’ouverture.
    Aujourd’hui mardi, jour des jeux.
    Demain mercredi, jour des gourmandises.

    J’espère dimanche, jour du pardon !

    http://www.youtube.com/watch?v=JLrlwQYRezY

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ah bon carrément ! …Henry Kissinger : “Poutine pense que l’Ukraine est une répétition [avant] Moscou” http://www.alterinfo.net/notes/Henry-Kissinger-Poutine-pense-que-l-Ukraine-est-une-repetition-avant-Moscou-video_b6361082.html

    …encore un qui prend ses rêves pour des réalités !

    • Wam

      Hélas ses rêves à lui se sont trop souvent réalisés…

      • Nevenoe Nevenoe

        Oui Kissinger est le parrain de Obama, c’est lui qui l’a introduit au CFR et l’a fabriqué.
        Kissinger c’est l »éminence grise des démocrates concernant les coups tordus à l’international.
        Beaucoup plus dangereux que la clique de Bush car plus intelligent : une belle ordure.

      • engel

        Le summum des ordures.
        Un véritable antéchrist, déjà prix (du maître en explosif)Nobel de la paix en 1973!!!

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Ils avaient déjà tout compris:pas finauds les Américains

    Général russe: La Russie en état de guerre !

    Dans un entretien publié le 10 février sur km.ru, le général russe Leonid Ivashov, ancien chef du bureau des affaires étrangères du ministère russe de la Défense et actuellement président de l’Académie des études géopolitiques, lance une mise en garde claire et précise les conséquences dramatiques pouvant découler de la crise ukrainienne :

    « Il semble qu’ils [des responsables clé au sein de l’Union européenne ainsi que le secrétaire d’Etat américain John Kerry] se soient consacrés à l’étude de la doctrine du Dr Goebbels, et continuent à le faire. (…) Ils présentent tout dans un sens contraire à la réalité. C’est là une des formules que la propagande nazie avait employée avec le plus de succès : (…) Ils accusent d’agression, le parti qui cherche à se défendre. Ce que nous voyons en Ukraine et en Syrie est un projet occidental, une guerre d’un genre nouveau : dans les deux cas nous voyons une approche clairement anti-russe, et il est bien connu que les guerres commencent avec des opérations de guerre psychologique et de manipulation de l’information. (…)

    Je présume que le ministère des Affaires étrangères comprend que nous sommes en guerre, et que les guerres ont leurs lois. (…)
    Après la guerre de l’information, ils préparent [une opération] terrestre et navale en Ukraine.

    Kerry et Obama encouragent à Kiev ce qu’ils répriment durement dans leur pays. Les dirigeants européens combattent les manifestations non autorisées avec des tuyaux d’arrosage et jettent les manifestants en prison, tandis que dans le cas ukrainien ils font exactement l’inverse et, en plus de cela, ils menacent la Russie. En toute logique, cela fait partie de la guerre de l’information.

    Gardez à l’esprit que la commotion provoquée par l’information, cache le fait que des navires américains entrent dans la mer Noire, près de l’Ukraine. Ils envoient leurs « Marines », et ils ont également commencé à déployer plus de chars armés en Europe. (…) Après la guerre de l’information, ils préparent une opération terrestre et navale. Peut-être aussi aérienne.

    Le scénario pourrait se dérouler comme suit: conduire l’Ukraine au bord de la rupture, blâmer Ianoukovitch et la Russie pour tout cela, pour ensuite pouvoir dire que l’OTAN ne peut pas en rester là, à ne rien faire, et se doit par conséquent d’envoyer ses troupes pour rétablir l’ordre.

    Un gouvernement de transition serait ensuite formé, comme en Irak et au Kosovo, et l’OTAN prendrait le contrôle des choses. L’histoire nous a montré des situations similaires ».

    Solidarité et Progrès

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=155736&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=33&s1=1