Drôle d’article, drôle de sujet, dans un drôle de moment ??

Relayé par RTL-Info ce jour. Il faut savoir que cet article émane à la base, des Etats Unis et plus précisément de la banlieue de San Francisco ! En le mettant en contexte avec les agissements de la FEMA, et des attitudes pour le moins suspectes de la part du gouvernement, il y a qu’un pas à penser au pire !

Où se mettre à l’abri si une attaque nucléaire frappait ?

« Comment réagir face à une attaque nucléaire ? ». Voici le nom d’un véritable guide publié par le gouvernement américain. En feuilletant ce document, on y découvre une carte qui indique les endroits les plus sûrs dans une ville en cas d’attaque nucléaire. Selon le scientifique Michael B. Dillon du « Lawrence Livermore National Laboratory », trouver un bon abri dans les quelques minutes qui suivent l’attaque permettrait de sauver entre 10 000 et 100 000 individus, indique le site dailygeekshow.com.

Direction les sous-sols

On apprend également que si vous vous trouvez dans un rayon de 1 à 2 km du lieu de l’impact, vous avez peu de chances d’échapper à la mort. Pour les autres, une chance existe. Les bâtiments et autres structures subissent des dégradations plus ou moins grandes en fonction forcément du lieu de l’épicentre. Le guide nous rappelle également que les endroits les plus fiables sont les caves, parkings souterrains et autres sous-sols. A l’inverse, vous l’aurez compris, les derniers étages d’un immeuble et les rez-de-chaussée sont a éviter. A bon entendeur, salut…

Apocalypse2Source: RTL.be

8 commentaires

  • Bigpit

    C’est pour protéger de quoi, si c’est pour se mettre à l’abri dans les minutes qui suivent l’attaque ? Des retombées ? Auquel cas, je pense que c’est plus un problème de ventilation que de structure.
    Si c’est pour se protéger de l’attaque elle même, dans le principe, je dis « ok » pour les parkings souterrains… Encore faut il être sûr de pouvoir en sortir, puisqu’on serait, de fait, recouvert par les ruines du bâtiments d’au dessus. J’aurais tendance à penser à un bon vieux métro : plusieurs sorties, de l’air en abondance, de la place.

  • Lilith Lilith

    ok on sera protéger de brulures mais quand est – il des retonbés radio active aucun sous a moins qu’il ne soit hermétique ne nous protègera……………….

    • gentil bombus

      nous sommes des mutants

      aux vues de tout les essais nucléaires en plein air ….organisés en algérie, au texas, en russie et un peut partout sur la planète lors de ces 50 dernières années homosapiens destructor a une sacrée résistance….sans compter le reste des pollutions engendré par la soif de l’AVOIR……..2 solutions:1) homosapiens destructor continue la course folle à son auto destruction….. ce qui semble être le cas…… ou 2 )nous entrons dans l’aire de l’ÊTRE.. à chacun sa liberté de choix…..

    • engel

      Lors de l’explosion initiale:

      -1° Effet immédiat(flash):
      Irradiation direct par rayonnement nucléaire (alpha, beta, gamma, neutronique)

      2° Effet immédiat (flash):
      Aveuglement et cécité plus ou moins définitive.

      -3° Effet immédiat thermique par rayonnement(flash): Brûlures.

      -4°Effet(instantanée à quelques secondes après le flash):
      Effet mécanique dans les 2 sens, onde de choc (compression/dépression), souffle/ vent 1000km/h.
      Destruction des infrastructures/structures.

      …Et seulement après, dans un deuxième temps, bien après, les retombées de POUSSIÈRES radioactives contaminantes.

      Moralité:
      Faute d’avertissement préalable, il est donc illusoire d’espérer se mettre à l’abri!

      En France le problème est résolu depuis longtemps,…on n’a rien prévu!!
      ..No problem.

  • Zugzwang

    Oui, cachons nous, enterrons nous, bande de rats que nous sommes, construisons des bunkers et une société souterraine. Une fois les impacts de missiles terminés, qui tuerons quelques milliers ou millions de citoyens, la radio activité achèvera le reste de l’humanité (7 milliards) à moins que cette dernière n’abdique et reste enterrée pour le restant de sa pauvre existance.
    Où se cacher en cas d’attaque bactériologique ?
    Où se cacher en cas d’attaque à la démocratie ?
    Où se cacher en cas d’attaque à la liberté d’expression ?
    Je pense qu’il serait plus bénéfique pour l’humanité que nous sortions tous le jour où l’armagedon frappera, exaltés les bras levés au ciel en criant « vous avez gagné ! Et ensuite ? », que nous n’ayons pas peur de mourrir pour tenter de faire comprendre à ces fous furieux que nous préférons mourrir que de vivre comme des rats, ces rats qui permettent à nos dirigeants de se sentir important, de produire leur énergie, leur bouffe ainsi les bâtiments qui sont destinés à devenir nos cercueils…