Le vote blanc adopté en France

Illustration © thinkstock.

Les électeurs pourront désormais voter blanc et que ce vote soit reconnu comme tel, le Parlement ayant définitivement adopté mercredi une proposition de loi centriste en ce sens, une mesure qui entrera en vigueur après les municipales. Les sénateurs ont voté conforme le texte déjà adopté en deuxième lecture par l’Assemblée nationale. Son adoption est donc définitive.

Cette proposition de loi, qui avait été déposée par les députés centristes, prévoit qu’à partir du 1er avril 2014 les bulletins nuls seront décomptés séparément des bulletins blancs. Les électeurs pourront donc se saisir de cette possibilité dès le prochain scrutin européen le 25 mai. Chaque électeur pourra voter « blanc » soit en introduisant dans l’enveloppe un bulletin blanc, soit en laissant cette enveloppe vide.

L’UDI avait souhaité initialement que cela soit possible dès les municipales, soutenu en cela par l’UMP, mais la majorité socialiste en a repoussé l’entrée en vigueur après ce scrutin local.

Cette adoption constitue « une avancée dans la transparence de la vie démocratique répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années », a fait valoir le rapporteur, François Zocchetto (UDI-UC). « L’absence de reconnaissance de la voix de l’électeur qui se déplace pour accomplir son devoir civique était choquante en démocratie », a-t-il ajouté.

Pour Philippe Kaltenbach (PS), « si l’abstention peut généralement être comprise comme une marque de désintérêt pour la vie politique, le vote blanc doit être vu comme une attente non satisfaite qui peut traduire une forme d’espérance. C’est un choix tout aussi respectable que les autres ». « Mieux vaut voter blanc que bleu marine », a lancé de son côté l’écologiste Hélène Lipietz.

Source: 7sur7.be

28 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Si aujourd’hui ils adoptent le vote Blanc, c’est simplement par peur de la montée du FN, …et rien d’autre ! …Ils espèrent lui faire barrage avec ça quoi !

    • Mortimer Mortimer

      Exactement! Et ça montre à quel point ils ont le feu au cul.

    • Fenrir

      Je ne vois pas en quoi cela endiguera la montée du FN, au contraire, car ce sont les partis de gouvernement qui vont le plus en pâtirent.

      Entre voter Hollande au second tour, ou Marine, les déçus de gauche, et de la droite dite républicaine, voteront blanc.

      Alors que Marine conservera tout son électorat.

      Il est exact qu’elle aura plus de mal à récupérer les votes protestataires dans ce cas.

      Mais l’intention est ailleurs…

  • Fenrir

    Ceci est une sublime arnaque et une très subtile manipulation.

    Car malgré tous les efforts de l’ensemble de l’oligarchie, de droite, du centre, ou de gauche, la remise en cause de la pseudo-démocratie ne cesse de gagner du terrain.

    La contagion est en train de s’étendre, et cela les inquiète sans qu’ils ne veuillent même l’évoquer.

    Derrière un nouveau baratin concernant un progrès de la pseudo-démocratie aristocratique qu’ils nous vantent, ils cherchent là encore à étouffer le débat sur le Tirage au Sort.

    Tout est bon pour éviter qu’il n’arrive sur la scène publique et médiatique, hormis de manière anecdotique.

    Peu leur importe au final les résultats du vote blanc, car ils savent pertinemment qu’il sera toujours minoritaire.

    Surtout qu’ils vont tous s’employer à démontrer en même temps sa vacuité…

    L’important pour eux, est que les individus votent.

    Sans cela, point de salut pour eux.

    Tant qu’il y aura des électeurs et non pas des citoyens, ils se maintiendront au pouvoir.

    Nous allons maintenant tous les entendre nous dire que c’est une excellente chose, et quelques voix vont s’élever contre afin de lancer une polémique qui permettra d’occuper le terrain médiatique, et de focaliser le débat sur la question du vote blanc, sur le fait que son application est reportée après les élections, sur le fait que cela va favoriser tel ou tel candidat ou candidate, ou au contraire le ou la défavoriser.

    Et bla-bla-bla, pour occuper le terrain et éviter ainsi la question fondamentale sur l’unique présentation de la pseudo-démocratie élective comme étant LA démocratie, alors que de fait, c’est un système aristocratique et oligarchique qui s’y camoufle.

    Le seul « progrès » étant que les électeurs pourront dire qu’ils ne savent pas qui choisir parmi les oligarques proposés par ceux-ci, pour les tondre et les envoyer à l’abattoir afin d’engraisser les Bourgeois et Banksters associés.

    Ils espèrent également ainsi limiter l’abstentionnisme qui commence à leur poser un réel problème.

    Car, et là je rigole rien qu’à l’idée (pour utopique qu’elle puisse sembler ce soir) d’imaginer ce qui se passerait si personne ou presque n’aller voter, et que les citoyennes et citoyens soient le jour de l’élection prévue, dans la rue et devant les bureaux de vote pour dire « STOP ! »

    Et réclament la convocation d’une Assemblée Constituante issue d’un Tirage au Sort parmi tous les citoyens en capacité mental et légal d’y participer. Je me réfère là, aux critères prévalant lors des tirages au sort parmi les listes électorales des jurés de Cour d’assises.

    Voilà, ce qu’ils veulent à tout prix éviter, et pour cause…

    Pendant ce temps, nous avançons progressivement, mais nous serons bientôt à même de générer malgré eux, un effet papillon.

    Toutes les avalanches ont pour origines un simple flocon de neige…

    Merci à Mr Etienne Chouard pour le fabuleux travail qu’il a accompli (et qu’il continue) pour nous ouvrir les yeux.

    • rouletabille rouletabille

      Félicitation FENRIR 100% ok avec toi ,ton commentaire est très pertinent,tout est à citer ,bravo et dac avec toi et Chouard ,ils vont essayer de faire passer le FN pour un partis martyr Anti Europe pour que les gens votent FN justement..(ce n’est pas ton message,je sais,exc moi svp,j’ai pas put me retenir).
      Voter est OBLIGATOIRE sous peine d’amende en Belgique et les votes BLANC vont à la majorité ,alors voter hahahahahahaah..
      Encore merci FENRIR,j’ai jamais douter que t’est un type bien énervant parfois aussi ♥♥♥♥….

      • Fenrir

        Merci pour tous ces compliments Mon Copain, mais je tâche simplement de faire ma part…

        Bisous à toi

        Et très heureux de te lire plus clairement. ;0D

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour RTB ♥♥
        Je pense que tout est fait pour que le FN ait une place au soleil,
        Il parait proche du peuple de part ses revendications! sera t-il à la hauteur
        s’il est un jour aux responsabilités?
        Est il aussi libre qu’il le prétend?
        Il faut un parti d’opposition, et c’est le seul qui prend (apparemment) le parti
        du peuple en colère pour le moment, d’où sa popularité.
        Toutes les villes qu’ils ont gérés par le passé, Vitrolles, Toulon, (Orange? Bompard n’est plus FN)
        avaient un passif de millions d’euros.
        A moins qu’ils aient pris des cours de gestion depuis….♥♥
        Attention de ne pas se laisser éblouir… le miroir aux alouettes est trop poli pour être honnête…

      • rouletabille rouletabille

        Salut VOLTI
        MLP ne désire PAS SORTIR de l’Europe,donc elle nous entube..

        http://www.dailymotion.com/video/xoe9id_marine-lepen-ne-veut-pas-sortir-de-l-ue-prealable-au-gouvernement-mondial-esclavagiste-et-eugeniste_news?start=1

        11 minutes,le début est leur prix à ces vendus,3 minutes intéressantes bien sur,mais c’est sur la fin,l’interview de la gueuse,ses atermoiements pour PAS RÉPONDRE…
        Amicalement ,tu t’en doutes ?♥

      • Povtach

        Peut être, les français non plus ne veulent pas sortir, elle a été beaucoup critiqué dans son propre camp à cause de la sortie de l’euro et de l’ue et a braqué pas mal de français avec çà.
        De son côté l’UPR perd beaucoup de crédibilité en s’acharnant ainsi sur le FN, ce qui est tactiquement compréhensible aussi.
        Ils sont dans le jeu politique, la sincérité ne paie pas vraiment.

      • Povtach

        Histoire économique. Mairies FN – elles auraient mérité le triple A ! :
        – L’opinion médiatique est unanime : la gestion des mairies FN (conquises en 1995 et 1997) a été catastrophique, absolument ca-tas-tro-phi-que, vous dis-je. Le Front national lui-même ne cherche pas à démentir : pour certains de ses dirigeants, parce que les maires des villes concernées ont été exclus du FN ; pour les autres, parce que de toute façon on ne peut rien contre une opinion médiatique aussi fermement (même faussement) établie.
        Il n’y a qu’un seul problème : cette opinion médiatique est complètement à l’opposé de la réalité. Tous les maires FN, ou ex-FN, ont rétabli la situation financière de leur ville. Ce n’est pas ici une question d’opinion, c’est une question de chiffres.
        – Pas une question d’opinion – une question de chiffres :
        Prenons la ville d’Orange, toujours dirigée par Jacques Bompard. Quand ce militant national a pris la ville en 1995, la dette par habitant s’élevait à 1462€ par habitant ; elle n’est plus que de 79€ par habitant en 2010 : 20 fois plus faible qu’à Carpentras ou Cavaillon ; 40 fois plus faible qu’à Avignon. Et les taux des quatre taxes locales ont baissé. Et pourtant, en 2010, les investissements à Orange restent élevés : 571€ par habitant, plus que dans les autres grandes communes du Vaucluse. Quant au taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, c’est le plus bas du Vaucluse.
        Catherine Mégret est devenue maire de Vitrolles en 1997. Ella a été réélue en 2001 (avant de perdre son mandat à la suite d’une annulation survenue dans une période particulièrement difficile pour sa formation de rattachement, le MNR). Mais, là encore, la comparaison des ratios financiers entre 1997 et 2001 montre l’ampleur du redressement financier accompli. L’endettement a baissé, passant de 811 millions de francs à 687 millions de francs ; et ce alors même que la taxe d’habitation a diminué, que le prix de l’eau a baissé de 10% et celui de la taxe des ordures ménagères de 25%. Dans le même temps la capacité d’équipement est remontée.
        – Une analyse comparable peut être faite sur Marignane dont Daniel Simonpieri fut le maire de 1995 à 2008.
        – Les campagnes de sidération et de désinformation :
        Il est d’ailleurs intéressant de rappeler les résultats d’un sondage, publié en 2001 et portant sur l’opinion des habitants de Marseille, Vitrolles et Marignane sur leur municipalité : sur les faits – qualité de la gestion, fiscalité, propreté, sécurité – Vitrolles et Marignane devançaient Marseille. En revanche, Jean-Claude Gaudin jouissait de la meilleure image ! On mesure ici l’effet des campagnes de désinformation et de sidération des médias nationaux ainsi que de France3 Provence et de La Provence.
        – A Toulon aussi il y a eu redressement financier, selon la Cour des comptes:
        Reste Toulon. C’est la ville la plus importante prise par le Front national en 1995, une ville qui a cumulé les problèmes et les polémiques. Pourtant, là aussi, le bilan financier est positif. Il y a à l’appui de cette affirmation un rapport de la Chambre régionale des comptes portant sur la période 1995-2005. Certes, le rapport ne va pas sans formuler des critiques : par exemple certaines pratiques anciennes – des avantages sociaux remontant aux années cinquante – ont perduré et l’absentéisme est resté à un niveau élevé. Mais l’encours de la dette par habitant a diminué, passant de 1491€ à 1382€ de 1997 à 2000. La capacité d’autofinancement disponible s’est aussi améliorée.
        Cela n’a pas empêché les campagnes de diffamation de durer jusqu’en 2010. Ainsi, lorsqu’un litige opposant Jean-Marie Le Chevallier à son successeur agissant au nom de la ville de Toulon fut tranché par le Conseil d’Etat en faveur de l’ancien maire de Toulon, Le Point titra sur le thème « Toulon, la facture du FN s’alourdit encore ! » alors que le Conseil d’Etat venait simplement de rappeler des règles de droit habituelles. Evidemment tout cela laisse des traces dans les esprits. C’est le but, d’ailleurs…
        – Un jugement plutôt positif des électeurs :
        Les électeurs locaux, eux, ont porté un jugement nuancé et souvent positif sur les mairies Front national. Notons d’abord qu’en dehors de Vitrolles, conquise à la majorité absolue en 1997, les mairies de Marignane, Toulon et Orange ne furent gagnées, en 1995, que dans le cadre d’élections triangulaires, les vainqueurs ne commençant leur mandat qu’avec un potentiel de moins de 40% des suffrages. Pourtant trois des quatre maires furent réélus en 2001. Et Jacques Bompard le fut à nouveau en 2008.
        – Après Orange, Bollène se redresse financièrement:
        Sa gestion d’Orange a d’ailleurs paru si convaincante que les électeurs de la commune voisine de Bollène ont porté à la tête de leur ville Marie-Claude Bompard, la femme de Jacques Bompard. A Bollène aussi le redressement financier est en cours : ainsi la dette par habitant est passée de 1646€ au 1er janvier 2008 à 1143€ au 1er janvier 2012.
        – Ces résultats financiers sont d’autant plus remarquables que, durant les mêmes périodes, l’endettement de l’Etat et des collectivités territoriales a explosé. A contrario on peut dire qu’avec une gestion comparable à celle des villes FN, la France aurait gardé le triple A et surtout ne serait pas plombée par l’endettement excessif qui est le sien.
        Cette affirmation est, bien sûr, politiquement incorrecte. Mais elle repose sur des faits et des chiffres, ce qui la rend peu susceptible d’intéresser les médias de l’oligarchie. Car dans le monde médiatique les faits comptent peu, les préjugés comptent davantage. 12/04/12 Polémia

      • vanvoght

        et oui mais c’est la qu’ont voie la corruption de la presse .
        d’autant plus que rien ne leur as été facilité par le système . enfin , la vérité éclate toujours .

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Les explications sont clairs et bien argumentées ,je suis aussi d’accord à 100%.
        Merci à vous, pour tout le mal que vous vous donnez.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Réponse précédente,suite aux propos de derdesders et Fenrir

  • Zugzwang

    Pour une fois où l’on a un véritable progrès démocratique, on pourrait au moins le reconnaitre plutôt que de s’en plaindre.
    Ca fait des années que les électeurs attendent ça, la reconnaissance du vote blanc, le gouvernement accepte de compter les votes qui ne sont d’accord avec aucun des candidats. Avant on ne les comptait pas du tout ! C’est bien un progrès ça !
    Je ne dis pas que le problème est complètement résolu mais aujourd’hui, les gens qui ne sont pas contents seront comptés ! C’est vrai, c’est dégueulasse que leurs votes ne soient pas pris en compte dans les résultats… D’un autre côté le référendum sur le traité européen, on voit bien que ceux qui votent « oui » ou « non » ne sont pas écoutés non plus. Bah y’a encore des progrès à faire (comme le tirage au sort de nos sénateurs par exemple) mais on peu au moins saluer le petit pas en avant.
    En fait, c’est comme si le gouvernement refusait de communiquer par exemple le nombre de personnes qui ont participé à la dernière manifestation. Bon ben le jour où il accepte enfin de donner les chiffres, le nombre de mécontents, ça résoud pas le conflit social mais n’empêche que c’est une (petite) avancée… semi-démocratique ! Et pour une fois, on peut s’en féliciter. Au moins, à partir de maintenant, les Français sauront combien d’autres gens sont aussi mécontents que eux.
    Ca peut-être intéressant, surtout quand on entend nos proches dire « si je suis tout seul à militer ça sert à rien », vous savez ceux qu’ils faut convaincre en permanence qu’ils ne sont pas tout seul, qu’ils ne savent tout simplement pas qu’il y a des tonnes de gens qui sont comme eux… Maintenant ils sauront ! Et ça aidera sans doute un peu à faire bouger les choses.

  • Povtach

    c’est un progrès mais dérisoire et susceptible d’endormir les citoyens par rapport aux véritables enjeux dont il faudrait débattre.
    comme la constitution tunisienne ils avaient l’occasion, ratée, c’est toujours mieux qu’avant.

    Tactiquement je vois pas trop ce que çà peut changer au niveau de la répartition des votes.
    ya le cote de contestation, d’adhésion, par défaut.
    d’un coté le vote de contestation du fn va aller dans le blanc
    le vote par défaut d’un non choix entre ump et ps qui ne veut pas aller au vote de contestation du fn, va aller au vote blanc.
    certain abstentionniste qui ne voulaient ni du vote par défaut ni de contestation, vont aller au vote blanc.
    restera toujours des grévistes du vote mélangés aux abstentionnistes jmenfoutistes.

    J’ai moins d’affection pour les jmenfoutistes que pour les sincères dans l’erreur qui pensent faire un choix responsable et leur devoir de citoyen.
    Et ils sont nombreux les jmenfoutistes sinon on aurait pas de tant de mal à mobiliser pour sensibiliser les gens à la démocratie semi-directe.

    • Povtach

      un peu HS mais intéressant

      La-Constituante est un site de réflexion participatif sur les institutions de la République Française :
      L’idée est d’aborder de façon posée les problèmes que posent ces institutions, un par un, en laissant le temps d’une discussion ouverte à tous, loin des polémiques partisanes.

      Exemple avec le vote à deux tours :
      « En France, les élections présidentielles, législatives, et certaines municipales ont lieu au scrutin majoritaire à deux tours.
      En éliminant la quasi-totalité des candidats au premier tour, ce mode de scrutin fait émerger une dimension tactique dans le vote. En effet, dès le premier tour, le citoyen est poussé à voter non pas pour le meilleur candidat à ses yeux, mais pour celui qui a le plus de chance de vaincre l’adversaire au second tour. C’est ce que l’on appelle le « vote utile ».
      Ce « vote utile » donne une logique malsaine de médiocrité à ces élections : au lieu de viser le mieux, l’électeur vise seulement à faire barrage au pire. Et ce-faisant, l’électeur peut se sentir obligé à éliminer d’emblée le candidat le plus proche de lui, par pure tactique politique.
      Par ailleurs, ce vote utile est fait sur la base de l’estimation de l’électeur sur les chances de victoire de tel ou tel candidat. Dans un système comme le nôtre avec deux partis ultra-dominants, l’estimation est vite faite : ces deux partis sont perçus comme les candidats les plus probables pour le deuxième tour. Ainsi, l’électeur est poussé à voter dès le premier tour pour un des deux partis dominants, plutôt que pour un parti plus petit qui le représenterait mieux. De fait, ce mode de scrutin entretient le bipartisme du système politique.
      En somme, ce mode de scrutin favorise un vote de médiocrité et un verrouillage de la vie politique ne laissant que peu de prise aux petits partis, quelle que soit leur popularité réelle. » 05/10/13 bit.ly/1cfoUnj

  • ohmama st. ohmama st.

    Si les votes blanc avaient été pris en compte dans les suffrages exprimés en 2012, les élections auraient pu être invalidées puisque l’élection requiert la majorité des suffrages exprimés : Hollande 48,63% – Sarkozy 45,55% avec comptabilisation des votes contestataires

    Dans une vraie démocratie l’UMPS aurait été chassée de la vie politique de même que les autres partis qui acceptent cette mascarade.

    • Fenrir

      Dommage que le texte soit aussi hermétique, et un peu long…

      Mais il va cependant dans le bon sens…

      Nous progressons, et cela s’accélère…

      Toute avalanche démarre avec quelques flocons…

      Et nous commençons à faire boule de neige…

      Vive la DemoKratie ! Vive la République ! Vive La France !