Accueil » Argent et politique, Écologie, environnement et animaux » Les tempêtes qui ravagent l’Europe? Aussi une histoire de gros sous…

Les tempêtes qui ravagent l’Europe? Aussi une histoire de gros sous…

Les cyclones et anticyclones ont un côté bien pratique pour certains, et principalement pour l’institut de météorologie de l’université de Berlin qui permet à ceux qui payent de donner un nom aux cyclones et anticyclones. Ils ont déjà eu 1800 clients et ont du coup engrangé entre 538 200 euros et 720 000 euros (environ). Tout est devenu une d’argent, même le nom des tempêtes…

20

Après Dirk, Petra, Qumaira, c’est au tour de Ruth de frapper l’ouest de la France. Chaque dépression porte un nom que vous pouvez acheter pour 200 euros.

Elles s’appellent Xynthia, Joachim, Dirk et plus récemment Petra, Qumaira et désormais Ruth… Ces dépressions – qui font actuellement le malheur des Bretons – n’ont pas été baptisées par hasard.

Les noms choisis sont en effet ceux de personnes ayant payé entre 200 et 300 euros pour voir leur prénom associé à une dépression ou un anticyclone.

Ainsi, la tempête Ruth qui doit frapper l’ouest de la France ce samedi doit son nom à une certaine Ruth Radeke, une inconnue qui a acheté le nom d’une tempête sur le site de l’Institut de météorologie de l’Université de Berlin. Ce dernier offre en effet à quiconque aura un petit peu d’argent à investir la possibilité d’avoir une perturbation à son nom. Seule contrainte : les dépressions se suivent par ordre alphabétique. Après Ruth, c’est donc Stephanie qui frappera nos côtes dans les prochains jours. Puis Tini (nom acheté par une certaine Kristina Gaster), puis viendra la très surprenante Ulla (achetée par Ursula Schweitzer).

De 199 à 299 euros

Depuis déjà 10 ans, l’opération – appelée « Adopt a vortex » – propose aux internautes de débourser la somme de 199 euros pour voir une dépression porter leur prénom et  299 euros pour qu’il soit accolé à un anticyclone. Et les participants semblent ne pas manquer puisque plus de 1800 personnes ont déjà sorti leur porte-monnaie.

Point important pour ceux que l’initiative intéresserait :  le site indique également que les dépressions ne porteront que des noms de femmes en 2014, les prénoms d’hommes seront quant à eux réservés aux anticyclones.

Source: Lci.tf1.fr

5 réponses à Les tempêtes qui ravagent l’Europe? Aussi une histoire de gros sous…

  1. Ils pourraient appeler toutes ces tempêtes: Flamby

  2. Voir aussi a qui appartient Weather Channel.

Laisser un commentaire