Des députés pris en otage à l’Assemblée… pour un exercice

Comment ai-je pu rater une telle information… La paranoïa serait-elle de mise chez nos politiques? Entre Hollande qui renforce la sécurité à l’Élysée et cela… Par contre, il y a un détail dans l’article sur lequel rebondir par la suite…

3556117_asse_640x280PARIS, ASSEMBLEE NATIONALE, LUNDI MATIN. Sur les coups de 9 h 30, les faux terroristes (en fait, de vrais gendarmes) ont pénétré dans l’Assemblée nationale armés de couteaux en plastique et de vraies armes de poings. | LP/ MATTHIEU DE MARTIGNAC

Ils se sont baptisés le «collectif anti-tout». Hier, cinq de ses membres ont lancé une action coup de poing : la prise d’otages de députés dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Du jamais vu pour le GIGN, l’élite de la gendarmerie nationale, qui a voulu se confronter à cette situation de crise. On n’est jamais trop prudent.

.. «Le Parisien/Aujourd’hui en France» était en exclusivité aux avants postes pour assister à cet exercice inédit et grandeur nature.

Sur les coups de 9 h 30, lundi matin, les faux terroristes (en fait, de vrais gendarmes) ont pénétré dans l’Assemblée nationalearmés de couteaux en plastique et de vraies armes de poings. Un huissier, en voulant s’interposer, est blessé au thorax, conformément au scénario catastrophe écrit à l’avance.

Deux morts parmi les terroristes
Menaces, intimidation, parlementaires détenus… Le «collectif anti-tout» réclame de parler à Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur. Pendant ce temps, l’organisation parfaitement huilée du GIGN se met en place dans la salle de la commission des Finances transformée en PC de crise. Sous l’oeil de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, venu donner son feu vert à un assaut musclé mené par une vingtaine d’hommes cagoulés et lourdement armés. Au final, après un assaut donné à 10h40, tous les députés sont libérés. Les terroristes, eux, comptent deux morts dans leurs rangs.

«Cette situation pourrait très bien se produire un jour», souligne Bartolone. Depuis 2006, l’Assemblée nationale, protégée au quotidien par la garde républicaine, a dû déplorer une quinzaine d’ «intrusions extérieures», heureusement sans conséquences. Mais vraies, celles-ci…

Article+vidéo sur Le Parisien

Une chose me fait réagir, c’est cette phrase: « Depuis 2006, l’Assemblée nationale, protégée au quotidien par la garde républicaine, a dû déplorer une quinzaine d’ «intrusions extérieures»« 

Des intrusions extérieures, venant parfois même des députés eux-même empêchés de voter dans cette belle démocratie qui est la notre! Personne ne se souvient ?

Mariage pour tous: quatre députés UMP empêchés d’entrer à l’Assemblée par des CRS

Damien Meslot, député du Territoire-de-Belfort, accuse même les forces de l’ordre de l’avoir repoussé d’un coup de bouclier. Les débats sur le mariage gay reprennent cet après-midi.

Source: L’Express (17 avril 2013)

10 commentaires

    • rouletabille rouletabille

      C’est normal,tout est bidon chez ces gens étranges qui bientôt n’existeront plus ,remplacés par des ignobles VON ROMPUY et autres beautés.

      • fou

        c’est vrais que j’aime pas sa tête à ce personnage VAN ROMPUY on voit toute la perversion mégalomaniaque sur sont visage les élites doivent sans doute tous avoir le même visage cupide

      • rouletabille rouletabille

        Excuse moi brave FOU,ce n’est pas sur son physique ingrat que j’attire votre attention,c’est sur sa maman qui joli bébé allaité,sa maman reste sur le quai en voyant cette horreur sans amour,elle qui l’a tant aimer.. et lui qui nous déteste TOUS..

  • Maverick Maverick

    PTDR. Par définition, un intrus vient de l’extérieur. Ces journalistes sont de plus en plus nuls, je n’ose même pas imaginer ce que cela donnerait s’ils n’avaient pas le correcteur automatique de Word pour l’orthographe …

    Cet exercice ressemble plus à de la communication qu’à une réelle répétition : Prendre l’Assemblée Nationale en otage avec seulement 5 hommes ? Même si on ne compte que les députés qui sont là, c’est un effectif un peu léger pour tenir un tel périmètre.
    Et puis, c’est exclure d’autres scenarii, comme par exemple l’invasion par une foule de manifestants ?

    Monsieur Valls a-t-il eu peur de nous donner des idées, ou voulait-il donner du Palais Bourbon l’image d’une forteresse bien défendue (par ses soins) ? Encore une rodomontade dont notre cher Tartarin de la Place Beauvau semble avoir le secret … A moins qu’il ne cherche à retirer à la Garde Républicaine (militaire) la protection de l’Assemblée, pour la donner à des hommes plus dignes de confiance (de son ministère, où un commissaire de police sur quatre est réputé être un « Frère » ) ?

  • Pit

    2 morts chez les terroristes et 0 chez les députés …
    tu voie moi je dit … dommage !