Heureuse coïncidence pour les banquiers? Les archives bancaires de l’Argentine détruites par leu feu

Une info relevée par Maverick l’excellent site Zerohedge, un incendie détruisant les archives bancaires mais n’ayant bien sur aucun rapport avec d’autres événements qui se déroulent comme par hasard même jour: « l’Argentine fixe par décret les positions des banques en devises, ET la gestion de la Banque Centrale est discutée en public…« 

617815-des-pompiers-sur-une-grande-echelle-tentent-de-maitriser-un-incendie-dans-un-entrepot-le-5-fevrier-2

L’incendie s’est déclaré mercredi peu après 08h00 et a totalement détruit une section de l’entrepôt datant du XIXe siècle, où étaient stockées des archives bancaires, dans le quartier de Barracas.

D’après le propriétaire des lieux, la société américaine Iron Mountain, il n’y avait personne dans le bâtiment qui a pris feu pour une raison inconnue.

D’après la BBC, des incendies ont déjà frappé .

Iron Mountain est une entreprise spécialisée dans le stockage de documents pour les entreprises, «les opérations de récupération après sinistre et de sauvegarde en ligne», «pour protéger les données (des entreprises» et promet «un niveau de sécurité et de fiabilité inégalé en ce qui concerne les solutions de sauvegarde, un contrôle optimal pour protéger les données», d’après son site internet.

Source: Libération

Notons au passage que la véritable information pour nos médias français, c’est la mort accidentelle de 7 pompiers dans l’incendie (lire l’article complet). Cela reste tragique, inacceptable, mais ne doit pas faire oublier pour autant que derrière cet incendie, il y a des zones d’ombres et des questions intéressantes à poser.

D’ailleurs, au sujet des incendies des bâtiments de Iron Mountain, en 2006, au Canada et en Angleterre, un commentaire toujours issu du site Zerohedge nous en apprend un peu plus:

« Iron Mountain, établie à Boston, dans le Massachusetts, entrepose les documents de plus de 156 000 entreprises et organisations dans quelque 36 pays à travers le monde.

Les enquêteurs de services de prévention des incendies avaient conclu à des incendies criminels en 1997 et 2006 à New York et Londres, ce qui avait déclenché une série de requêtes juridiques en lien avec la destruction des documents.

Commentaire original: zerohedge.com, propos issus de cet article du Washington post

Ce qui reste amusant, ce sont les précisions du journal Libération quand à cette société:

Iron Mountain est une entreprise spécialisée dans le stockage de documents pour les entreprises, «les opérations de récupération après sinistre et de sauvegarde en ligne», «pour protéger les données (des entreprises» et promet «un niveau de sécurité et de fiabilité inégalé en ce qui concerne les solutions de sauvegarde, un contrôle optimal pour protéger les données», d’après son site internet.

Le stockage est tellement sur qu’ils en sont à leur troisième catastrophe… Ça donne envie de stocker chez eux… ;)

13 commentaires

  • lumpenproletariat

    Heureuse coïncidence avec ces suicides chez les banquiers???
    http://rt.com/business/russell-investments-chief-economist-dead-564/

    • Maverick Maverick

      Va savoir … Par contre, je me demande si la mort du gars de chez Tata Motors (Slym) n’est pas à mettre en rapport avec l’annonce par Nissan/Renault d’une « Mini-Logan » à venir, avec un prix de vente équivalent à celui de la Tata (5 à 6 000 Euros ?) … Pour Tata, ce genre d’annonce, c’est : « Non, tu ne vendras pas de voitures, Petit Scarabée. » …

      http://tinyurl.com/o7tbbxq

      C’est possible que ça lui ait fait un gros choc. Ou alors, quelqu’un a voulu être sûr d’être certain que la Tata ne sortirait pas, et en même temps que l’annonce d’un modèle directement concurrent, « on » a « muté » le PDG de Tata. Pour que tout le monde comprenne que la voiture à air comprimé n’a « pas d’avenir » …

      Voir aussi la disparition de Diesel, qui voulait améliorer le rendement de son moteur ? La voiture électrique de Tesla ? La voiture électrique « Jamais Contente » (première à dépasser 100 km/h) ? Etc.

      http://www.youtube.com/watch?v=cOpAWNxJnu4

      • Silverstar Silverstar

        Car il est hors de question que les humains aient accès à une énergie libre et gratuite. Ainsi, toute entité menaçant cette dynamique de contrôle social qu’est la quarantaine énergétique imposée à la population sera mise hors d’état de nuire.

      • Maverick Maverick

        Et pour faire bonne mesure, Renault va fabriquer la Lodgy en Inde aussi ;

        http://tinyurl.com/og2wn83

        Décidément : « Il faut tuer le Soldat Tata » :-P

  • engel

    Ça me rappelle le gigantesque feu, dans les années 90, du dépôt d’archives du crédit lyonnais(LCL) .

    Ce fut « quand même », LA PREMIÈRE grosse BANQUE SYSTÉMIQUE en faillite totale.
    Elle fut sauvée et RENFLOUÉE PAR LE CON-TRIBUABLE!
    ..Et c’est pas fini. Ils nous reste encore quelques milliards à éponger.

    Alors, qui a dit que la France n’était pas avant-gardiste?

    Ps: Le traitement par le politique et la justice fut une honte et cette affaire a ouvert la boîte de Pandore mondiale.

    • Maverick Maverick

      Sans compter que le « Consortium De Réalisation » a vendu à vil prix les actifs du Crédit Lyonnais à des filiales offshore (lui appartenant), ce qui a permis de constater des plus-values dans des paradis fiscaux pendant que les moins-values de cession étaient fiscalement déductible en France :-P

      (c’était dans le Canard Enchaîné, à l’époque)

      • engel

        Et tout le reste!

        Anecdote : En ces temps là, les mérdias parlaient de « la faute au méchant Tapi ».
        …Et les cons croyaient et suivaient!

        Maintenant, Il faut payer!
        ..N’en déplaise aux révoltés de la dernière heure.

  • papillon papillon

    Cela veux dire simplement qu’il faut bien surveiller ses archives.

  • BA

    A propos du Crédit Agricoule :

    Jean-Pierre Chevallier commente les calculs de l’OCDE dans un billet qui vient juste d’être mis en ligne : l’OCDE vient de déclarer que, pour respecter un leverage de 5 %, il faudrait recapitaliser le Crédit Agricoule de 67,2 milliards d’euros.

    Jean-Pierre Chevallier écrit :

    « Les péquenots du Crédit Agricole se sont fâchés (ils menacent de poursuivre tout manant les critiquant) après la publication d’une étude de l’OCDE sur le leverage des banques européennes faisant apparaitre un manque de capital de 31,5 milliards d’euros pour cette banque afin de respecter un leverage… correspondant à un ratio Core Tier 1 d’origine (sans pondérer les actifs) de 3 % et de 67,2 milliards pour 5 %, alors que ce bon vieux Greenspan exige un ratio supérieur à 10 % (il avait imposé 8 % dans les années 80) compte tenu de la dégradation du système bancaire mondial.

    Dans ces conditions, pour respecter les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan, nos péquenots ont logiquement, d’après cette étude de l’OCDE, un manque de capitaux propres de 67,2 x 2 soit 134,4 milliards d’euros soit très exactement… le chiffre que j’ai retenu pour CASA, l’entité cotée ! »

    http://chevallier.biz/2014/02/credit-agricole-leverage-et-l%E2%80%99ocde/