Allemagne : prison pour parents refusant les cours sur le gender

Par La Voix de la Russie | Le 18 janvier 2014, des parents ont organisé en Allemagne, à Cologne, une manifestation contre les cours obligatoires d’éducation sexuelle version gender, où les enfants dès la maternelle sont confrontés à un contenu pornographique explicite les invitant à tester sur eux des pratiques pas encore connues à leur âge.

L’organisateur Besorgte Eltern annonce la présence de plus de 1000 parents lors de cette manifestation. En Suisse, les parents n’ont pas pu interdire la mise en place des cours d’éducation sexuelle dès la maternelle. En Allemagne, plusieurs parents ont déjà été mis en prison 40 jours pour n’avoir pas laissé leurs enfants suivre ces cours. Ainsi l’éducation des enfants n’appartient plus aux parents même dans le domaine si intime de la sexualité. Les effets pervers de ces nouveaux projets se font ressentir chez nos voisins.

Suisse. La ville de Bâle a introduit un coffret, le « Sexbox », contenant du matériel pornographique destiné à l’éducation sexuelle dans les écoles maternelles et primaires. L’association Protection contre la sexualisation à l’école maternelle et à l’école primaire a fait connaître cette initiative, ce qui a « déclenché une tempête d’indignation dans tout le pays» mais qui n’a pas empêché « l’introduction dans les écoles maternelles des cours obligatoires d’éducation sexuelle dans toute la Suisse par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans le canton de Bâle, des «Sexbox» contenant du matériel pornographique ont été préparées à l’intention des écoles maternelles et primaires ! Des enfants dès l’âge de quatre ans auraient à subir cette sexualisation précoce. »

Allemagne. Ce 18 janvier, plus de 1000 manifestants se sont retrouvés à Cologne pour dénoncer les cours sur le gender à l’école et la détention des parents qui ont refusé ces cours à leurs enfants. Suite à l’absence des enfants dans ces nouveaux cours d’éducation sexuelle, les parents ont reçu une amende à payer. Les récalcitrants ont été envoyés en prison pour 40 jours. Lors de la manifestation de ce 18 janvier, un couple qui a huit enfants, a parlé en public et expliqué qu’ils devaient aller en prison pour avoir refusé les cours sur le gender pour leurs enfants. L’association Besorgte Eltern (parents inquiets) dénombre 10 parents qui ont été mis en prison. « Ce sujet concerne tous les parents. Nous ne sommes pas contre les cours d’éducation sexuelle, mais contre ces cours sur le gender qui sont dispensés dans les écoles primaires et dans les maternelles ».Les organisateurs de la manifestation, se référant à la sociologue Gabriele Kuby qui dénonce le gender, explique que la masturbation doit être enseignée aux enfants dès l’âge de 0 à 4 ans ce qui n’est qu’une incitation au viol des enfants toujours selon Gabriele Kuby. « Le gender ou le sexe social a été démasqué comme un instrument politique du pouvoir pour détruire et déstructurer la société occidentale», explique (hélas en allemand) les auteurs du site dewion24 qui ont soutenu la manifestation du 18 janvier.Pour Gabriele Kuby,L’Union européenne, l’ONU, participent à la mise en place du gender qui est la culture de la mort. « Nous avons de nouveau à faire à une idéologie du mal qui s’oriente contre la famille », dit Gabriele Kuby qui dénonce le féminisme et qui réclame un retour du rôle de l’homme dans nos sociétés occidentales (hélas, en allemand, mais utile pour ceux qui parlent la langue de Merkel). Les associations de parents en Allemagne expliquent que la loi fondamentale n’est plus respectée car les parents ne peuvent plus éduquer leurs enfants selon leurs valeurs.

Pétition. En outre le Land du Bade-Wurtemberg, qui vient de passer entre les mains des Verts et du SPD, veut à partir de 2015 introduire à l’école des cours d’apprentissage de « la tolérance envers les diverses pratiques sexuelles ». L’initiative populaire « Contre le plan d’éducation 2015 de l’idéologie arc-en-ciel » a lancé avec succès une pétition pour retirer le projet des Verts et du SPD. 154.562 personnes ont signé la pétition. L’association Contre le plan d’éducation 2015 explique que les enfants doivent apprendre à connaître et à refléter à l’école les pratiques des lesbiennes, des homosexuels, des bisexuels, du transgender, des transsexuels et des intersexuels. Les Verts du Parlement du Bade-Wurtemberg dénoncent, eux, un climat intolérable contre les homosexuels et les transexuels.

Source de l’article: French.ruvr.ru via Leschroniquesderorschach.blogspot.fr

40 commentaires

  • Mortimer Mortimer

    Putain, ce monde devient hallucinant.

  • lolita

    honteux! écoeurant!

    tant qu’à faire, autant légaliser de suite toutes les perversions sexuelles, enlever les enfants dès la naissance et les élever dans de gigantesques lunapark!

    étonnant qu’il ne se soit pas encore trouvé un salopard pour le proposer!

    impossible d’exprimer par des mots la colère qui m’habite!

    • voltigeur voltigeur

      Tu voulais écrire lupanar je pense. :) ♥♥

      • lolita

        oui!!! il était tard et la colère m’aveuglait…….

      • benux4 benux4

        En france aussis on nous parle de ça et je ne suis pas d’accord pour apprendre la sexualité a l’ecole a mes enfants comme il est dit.
        Mais quand on regarde le site gouv sur :

        L’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées
        on tombe sur ça pour le primaire

        2.1.1 À l’école primaire, l’éducation à la sexualité suit la progression des contenus fixée par les programmes pour l’école. Les temps qui lui sont consacrés seront identifiés comme tels dans l’organisation de la classe. Ils feront cependant l’objet, en particulier aux cycles 1 et 2, d’une intégration aussi adaptée que possible à l’ensemble des autres contenus et des opportunités apportées par la vie de classe ou d’autres événements. Aussi, à l’école, le nombre de trois séances annuelles fixé par l’article L. 312-16 du code de l’éducation doit-il être compris plutôt comme un ordre de grandeur à respecter globalement dans l’année que comme un nombre rigide de séances qui seraient exclusivement dévolues à l’éducation à la sexualité. L’ensemble des questions relatives à l’éducation à la sexualité est abordé collectivement par l’équipe des maîtres lors de conseils de cycle ou de conseils de maîtres. Les objectifs de cet enseignement intégré aux programmes ainsi que les modalités retenues pour sa mise en œuvre feront en outre l’objet d’une présentation lors du conseil d’école.

        Puis on tombe sur ça qui pour ma part est ce que je repette regulierement a mes enfants qui si un adulte lui fait quelque chose de byzzard ou qu’il demande de le toucher et surtout qu’il ne doit pas en parler c’est de me de le dire dessuite

        – À l’école primaire, c’est aux maîtres chargés de classe qu’incombe la mise en œuvre de l’éducation à la sexualité dans le cadre des enseignements, avec le tact qui s’impose et en recherchant la plus grande cohésion avec l’ensemble des apprentissages. Le cas échéant, les maîtres pourront solliciter conseils et assistance auprès de l’infirmière ou du médecin scolaire formés à cet effet. Les maîtres porteront une attention toute particulière à la parole de l’enfant en vue de l’aider à discerner ce qui, dans les rapports qu’il entretient avec ses camarades et avec les adultes, est acceptable ou ne l’est pas.

        http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030227/MENE0300322C.htm

        Donc si rappord officielle sur ça je suis preneur

  • Ce nouveau monde est vraiment flippant !

    Mais là encore, comment une petite poignée ont-ils réussi à imposer des « lois » pareilles au plus grand nombre !!!

    Quand on lit ça, on a peur pour les équilibres mentaux (et sexuels !) des prochaines générations…

    Faire des enfants quand on a pris conscience de ce monde qui devient de plus en plus dingue est tout simplement un crime égoïste…

    • Thierry92 Thierry92

      Si tu veux une réponse a cette question. Comment?

      Les origines de l’europe. Une construction us.
      Le pere de l’europe.
      http://www.upr.fr/dossiers-de-fond/robert-schuman/la-face-cachee-de-robert-schuman

    • engel

      Le comment?
      Mais c’est très simple :

      En laissant faire les déviants minoritaires!

      Mais eux, ils agissent!

      Et pourquoi la majorité a-t’elle laissé faire?

      Simplement, elle n’y croyait pas.
      Elle n’avait pas de temps à perdre avec des foutaises et de telles sujets secondaires…

      Quand ces sujets sociétales sont apparus sur ce blog, j’attirai l’attention sur les dérives certaines, car déjà annoncées clairement par écrits.
      Je me rappelle des commentaires humanistes et libertaires.

      Au nom de la « liberté au droit de », « du peut d’importance du sujet face aux vrais problèmes de ce monde », on se devait de comprendre et accepter les réformes.

      Et bien maintenant, accepter! Acceptons!

    • utopiste10 utopiste10

      bjr ,heureusement que l’on n’attends pas de vivre dans un monde idéal pour faire des enfants ,car il y a bien longtemps l’espèce humaine serais déjà éteinte.moi, mes parents sont nés pendant la seconde guerre mondiale 41 et 43 évidemment les conditions étais rudes mais cela rendais la vie encore plus précieuse.
      et je pense que le fait de dire que « faire un enfant dans ce monde est un crime égoïste » est une réflexion que l’on peu se posé grâce aux progrès de la médecine (contraceptifs, avortement..).et puis faire l’amour et donner la vie c’est résister et refuser de baisser les bras en espérant un monde meilleur pour nos descendants

  • Thierry92 Thierry92

    la porte ouverte a la pédophilie.
    Et qui peux croire que les partis au pouvoir ainsi que ceux qui y aspirent veulent le bien des populations.
    Je peux paraitre rétrograde mais cette europe je n’en veux pas.
    Seuls ceux qui veulent ouvertement sortir de cette monstruosité sont crédibles. Croyez vous que cela ne soit pas un avertissement de ce qui va arriver avec le traité transatlantique, entre autre.
    Devenir un ensemble de pays ou le tourisme sexuel sera peut etre un moyen de relever le PIB. Merci nos dirigeants. Virons les maintenant que c’est encore possible par les urnes cela evitera un bain de sang. N’oubliez pas que légalement les autorités auront le droit de mort sur les insurgés. C’est en toutes lettre dans ce bon traité de lisbonne.

    • +10 Thierry92… C’est ce que j’appelle une analyse pertinente.

      « Tourisme sexuel européen » et dire que la France ose passer sur ses JT des reportages condamnant les crimes sexuels sur enfants dans certains pays…

      J’ai honte d’être française et encore plus « européenne ».

    • engel

      Et bien oui, Tout tourne!

      La France risque fort de devenir la destination préférée des tour-opérateurs asiatiques, pour le tourisme sexuel façon »kiss french ».
      Avec en prime, bon picrate, bonne bouffe et lupanar romantique….La totale!

      Oui la France a de l’avenir,…. et vive les déviants.

      NB: C’est les asiatiques qui doivent bien rigoler de notre déchéance. Car eux, ses conneries, ils n’en veulent pas et sauront en profiter.

  • Povtach

    Encore aujourd’hui sur france désinfo intox, ils faisaient la promotion d’un roman quelque chose qui traitait du genre, et ils avouaient, semblant en être désolé, qu’aujourd’hui savoir ce qu’on est c’est devenu compliqué.

  • Povtach

    Rappel les verts allemands et la pédophilie

    Cohn-Bendit et les Verts allemands toujours plus accusés de pédophilie :
    Le feuilleton Daniel Cohn-Bendit continue de dévoiler les affaires sur la pédophilie parmi les fondateurs historiques du parti allemand des Verts. Un nouveau témoignage issu des rangs des fondateurs des Verts vient accabler encore Daniel Cohn-Bendit directement.
    Des victimes aussi parlent. L’Allemagne est secouée par ce déballage de délits sexuels sur des enfants et voulu politiquement par les responsables politiques des Verts pour assouvir des désirs privés.[..]L’opposition exige des explications claires et précises ainsi que le témoignage des victimes avant les élections.
    [..]La plainte au pénal déposé par le réalisateur polonais, Grzegors Braun, contre Daniel Cohn-Bendit, pour pédophilie et les attaques en public faites en Allemagne par des activistes allemands, ont resserré à jamais la corde autour du cou de cette tête historique des Verts et des Grünen. Comme si le sort ne cessait de s’acharner contre Daniel Cohn-Bendit, une autre figure historique des Grünen, qui est aussi avocat, avait déclaré publiquement en avril 2012 qu’il fallait rendre légal les rapports sexuels entre des frères et sœurs, confortant ainsi le malaise au sein du parti des Verts. Dans ces différentes révélations, les lecteurs ont aussi découvert que Volker Beck, autre personnalité politique de la vie Berlinoise des Grünen, avait publié un texte réclamant la dépénalisation des actes sexuels avec des mineurs pour autoriser la pédophilie.[..]
    ¤ Des nouveaux témoins. Eckhard Stratmann-Mertens, également fondateur du parti des Grünen, [..] et qui quitta le parti pour des raisons d’éthique sur l’engagement militaire au Kosovo, vient de faire une déclaration à la presse, expliquant qu’il ne croit pas un mot de Daniel Cohn-Bendit. « J’étais aussi étudiant à Francfort-sur-le-Main quand Cohn-Bendit et Joschka Fischer étaient là. J’ai participé aux mêmes manifestations. Et je peux vous dire que je ne crois pas un mot des explications de Cohn-Bendit quand il dit qu’il a fait ses révélations sexuelles avec des enfants dans un seul but de provocation ». Eckhard Stratmann-Mertens explique que durant les réunions du parti des élus Verts, il voyait des adultes avec des adolescents en train de s’embrasser et dit que c’était répugnant. « On aurait dû les jeter du parti bien plus tôt », dit avec regret Eckhard Stratmann-Mertens. D’autres témoins sont d’anciens enfants qui ont vécu dans une commune des écologistes dans le lieu dit de Dachsberg, une ferme en campagne. Un des enfants devenu adulte, aujourd’hui âgé de 46 ans, a parlé des viols sur sa personne pratiqués par les membres de la commune et par un des fondateurs des Grünen, Herrmann Meer, maintenant décédé. « Nous étions plusieurs enfants au Dachsberg. Contre des bonbons, de l’argent, des magazines pornos, des cigarettes, j’ai accepté d’être touché. Je me souviens d’une fille alors âgée de 10 ans qui a des rapports sexuels avec de nombreuses personnes. Elle vit maintenant avec la peur et ne peut plus quitter son appartement ». 27/07/13 Voix de la Russie

  • Povtach

    Quand le curé barbarin ? est allé trop loin en liant le mariage pour tous et la pédophilie.
    Vers quoi on va avec toutes ces révolutions sociétales.

    Christiane Taubira – « c’est une réforme de civilisation » :
    Dans Ouest-France, le garde des Sceaux Christiane Taubira montre que l’objectif est bien de révolutionner la société. Exemples :
    – « L’instauration du pacte civil, le Pacs, en 1999, ce n’était pas suffisant ? Il n’y a pas grand intérêt à refaire l’Histoire. Le Pacs était un progrès violemment contesté par la droite de l’époque. Déjà, d’autres voulaient aller plus loin. Notre société évolue. »
    Elle évolue : donc demain la société évoluera vers la légalisation de la polygamie, de l’inceste, des mariages à 3 ou 4, etc.
    – « C’est une réforme de société et on peut même dire une réforme de civilisation. Nous n’avons pas l’intention de faire comme si nous ne retouchions que trois ou quatre virgules dans le Code civil. »
    Voilà, ça c’est dit.
    – « En ma qualité de garde des Sceaux, je traite du mariage civil, je ne touche pas à la Bible. À chacun son domaine. »
    Oui à chacun son domaine : le mariage est antérieur à l’Etat et c’est pourquoi l’Etat n’a aucun pouvoir de le (re)définir. Mais cette affirmation de Mme Taubira représente une menace car, dans la bouche de la gauche, ce qui était faux hier, devient vrai demain (cf le Pacs). Nous pouvons donc normalement attendre des persécutions, plus tard, contre ceux qui oseraient encore refuser la reconnaissance des « mariages » de paires homosexuelles.
    – « Il n’existe pas de droit à l’enfant. Nous ouvrons, à droits constants, le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Les procédures et les règles seront les mêmes pour tous, couples hétérosexuels, couples homosexuels. »:
    Les règles ne seront pas les mêmes pour les enfants qui seront privés de père ou de mère.
    – « Mais aujourd’hui, 54 % des enfants français naissent hors mariage. On atteint, dans certaines villes et quartiers, jusqu’à 27 % de familles monoparentales. Voilà la réalité sociologique. »:
    Oui : voilà la résultat de l’individualisme qui délite la société. Et après on s’étonne de constater le nombre important de personnes seules.
    – Concernant l’ajout, par voie d’amendements, de la PMA et des mères porteuses, le ministre ne bronche pas :
    « S’il y a une majorité et un amendement voté, le gouvernement en prendra acte. Nous en débattrons. Je porterai la voix et la position du gouvernement. » 07/11/12 bit.ly/T2sC74

  • Povtach

    Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie :
    A la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui soutiennent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicalement assistée), défendaient, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications concernant la sexualité avec les enfants. Quand l’histoire se répète.
    Libération, le Nouvel Obs, Le Monde, le PS : tels sont les actuels défenseurs des lois prométhèennes sur la négation de l’altérité via l’homoparentalité. En 1977, c’étaient déjà les mêmes qui signaient des pétitions pour soutenir la pédophilie, au nom de la liberté et du progrès. On ne change pas une équipe qui gagne !
    Les leçons de morale sont toujours les mêmes : seuls les obscurantistes, les réacs, les fachos peuvent vouloir ralentir l’inéluctable chemin vers la modernité, le progrès, le lucre, et la jouissance sans entrave.
    Ainsi, Le Monde publiait, le 26 janvier 1977, une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des photos de leurs intimités. Les intellectuels progressistes parisiens s’étaient émus de cette entrave à la jouissance et à la consommation du corps.[..] 02/01/13 bit.ly/Zn6N3U

  • Povtach

    Je viens de modifier celle-là pour la rendre casable un peu partout dans les merdias. Je vous la mets, au figuré, alors qu’eux c’est au propre.

    En Suède, on peut se masturber en public :
    La Suède est un pays formidable. Après les crèches qui ont banni les mots « fille » et « garçon » pour n’utiliser que le terme « enfant », après la recommandation adressée aux hommes de cesser d’uriner debout dans la région du Södermanland afin de gommer les différences homme/femme, après le premier vestiaire transgenre au sein du lycée Södra Latin de Stockholm, voilà que le pays d’Alfred Nobel, de Björn Borg et du groupe ABBA vient quasiment de dépénaliser la masturbation en public !
    La cour de justice du district de Södertörn vient en effet de relaxer un homme de 65 ans, coupable d’avoir pratiqué l’onanisme sur une plage de Stockholm l’été dernier. Le procureur, Olof Vrethammar, a estimé qu’il n’y avait pas lieu de condamner le sexagénaire pour « agression sexuelle » dans la mesure où, « même s’il est prouvé que l’homme s’est exhibé et qu’il s’est masturbé, il faut que l’acte sexuel soit directement effectué en direction d’une ou plusieurs personnes pour que la masturbation devienne un crime ». Ainsi, pour Olof Vrethammar, « c’est OK, on peut se masturber sur la plage… [bien] que l’on puisse considérer que l’acte en soi est contraire aux bonnes mœurs ».
    Cette décision pour le moins surprenante risque de faire jurisprudence et de dépénaliser de facto la masturbation en public dans le royaume. Encourageant du même coup les exhibitionnistes de tout poil…[..] 29/09/13 Bvoltaire

    1441signes, çà passe quasiment partout, l’affichage de la source censurera le message c’est selon la modération locale.

    Faites comme moi, sur tous les sujets

  • Povtach

    celle de l’article là est plus difficile à réduire, elle est mal rédigée en plus.
    finalement j’ai simplement tronqué, l’essentiel était déjà bien résumé dans les premières lignes.
    le paragraphe allemagne n’est qu’une redite confuse de la première phrase.
    et la pétition n’est pas pertinente selon moi sauf si on connait et donc que l’on fait le lien avec le soucis des grune avec la pédophilie.
    que la voix de la russie a déjà traité auparavant justement.

    Allemagne : prison pour parents refusant les cours sur le gender.
    Le 18 janvier 2014, des parents ont organisé en Allemagne, à Cologne, une manifestation contre les cours obligatoires d’éducation sexuelle version gender, où les enfants dès la maternelle sont confrontés à un contenu pornographique explicite les invitant à tester sur eux des pratiques pas encore connues à leur âge.
    L’organisateur Besorgte Eltern annonce la présence de plus de 1000 parents lors de cette manifestation. En Suisse, les parents n’ont pas pu interdire la mise en place des cours d’éducation sexuelle dès la maternelle. En Allemagne, plusieurs parents ont déjà été mis en prison 40 jours pour n’avoir pas laissé leurs enfants suivre ces cours. Ainsi l’éducation des enfants n’appartient plus aux parents même dans le domaine si intime de la sexualité. Les effets pervers de ces nouveaux projets se font ressentir chez nos voisins.
    – Suisse. La ville de Bâle a introduit un coffret, le « Sexbox », contenant du matériel pornographique destiné à l’éducation sexuelle dans les écoles maternelles et primaires. L’association Protection contre la sexualisation à l’école maternelle et à l’école primaire a fait connaître cette initiative, ce qui a « déclenché une tempête d’indignation dans tout le pays» mais qui n’a pas empêché « l’introduction dans les écoles maternelles des cours obligatoires d’éducation sexuelle dans toute la Suisse par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)[..] 22/01/14 Voixdelarussie

    • valerie

      Salut Povtach le problème c’est que les personnes a qui je transmets ces infos n y croient pas, ils cliquent sur le lien « sexbox » pour voir et il n y a rien. Ca decrediilise du coup le reste de l info.

      Les gens n y croient pas, pour eux ces milliers de personnes qui refusent les cours sur le gender sont des homophobes, catho intégristes.

      Je me bats depuis des mois a tenter de leur ouvrir les yeux sur l’envers du décor, car eux ne voient et ne croient qu il s agit en fait d éducation préventive, que l on va apprendre aux enfants a être plus tolerant a accepter les différences et a les « protéger » du genre « ton corps t appartient, personne n’ a le droit d y toucher ». Punaise !!!! C’est pas possible d’être aussi bouches et aveugles !! Les vidéos d’enfants qui témoignent, le témoignage des enfants Roche, non ca passe pas, on me dit que c est trafiqué, mensonges etc… Ras le bol de ces cons lobotomises.

  • Povtach

    Allez une dernière parce que çà n’en finit jamais avec ces déments décadents pervers corrompus inconséquents

    « La grève des utérus » : Libération pose le masque

    Alors que Najat Belkacem est en train de nous préparer une loi pour que l’IVG soit aussi commune qu’un brossage de dents, Libération affiche son soutien à ce Meilleur des Mondes consuméristes, en publiant la tribune christianophobe d’une « chercheuse » espagnole qui prône « la coprophagie, la zoophilie… et l’avortement. »

    Mais où s’arrêteront-ils dans leur quête abjecte de la décadence ?

    On a donc pu lire, la semaine dernière, dans Libération, la prose de Beatriz Preciado, directrice du Programme d’études indépendantes musée d’Art contemporain de Barcelone (Macba), pour défendre le droit à l’avortement. Voilà comment ces fous envisagent notre civilisation :

    « Depuis cette modeste tribune, j’invite tous les corps à faire la grève de l’utérus. Affirmons-nous en tant que citoyens entiers et non plus comme utérus reproductifs. Par l’abstinence et par l’homosexualité, mais aussi par la masturbation, la sodomie, le fétichisme, la coprophagie, la zoophilie… et l’avortement. Ne laissons pas pénétrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique. »

    Pour Libération et la gauche culturelle de Najat Belkacem, Pierre Bergé et du Mariage Pour tous, il faut donc manger des excréments et sodomiser des animaux pour faire évoluer notre société dans le bon sens… Qui a donné leur carte de presse à ces gens ? Qui a voté pour ces fous ?

    Pour rappel, au début des années 80, le combat des progressistes de Libération et autres organes de presse gauchisants, consistait en la défense des pédophiles, de la pédophilie et des pratiques sexuelles des enfants.

    PS : on attend une tribune de Libération qui refuserait le sperme national musulman ou juif. Mais comme toujours les journaleux, dans leur grande lâcheté, préfèrent attaquer l’église catholique…

    • Povtach

      si vous ne voyez pas se dessiner le projet global avec toutes ces pièces de puzzles.
      il ne faut pas juger les pièces une à une, l’homosexualité, l’immigration, ce n’est pas contre çà que les racistes, les fachos homophobes islamophobes antisémites, etc… sont opposés
      Bon d’accord beaucoup d’entre eux le sont réellement.
      D’autres sentent instinctivement quelque chose de malsain dans toute cette propagande.
      Et plus largement ceux qui aperçoivent le projet global dans l’ajustement de toutes ces pièces.

  • Povtach

    Les étranges « normes » d’éducation sexuelle de l’OMS pour les enfants…
    La section européenne de l’Organisation mondiale de la santé recommande de dispenser une initiation très particulière à la sexualité dès la plus tendre enfance. Dans un document intitulé Normes pour l’éducation sexuelle en Europe [1], elle prescrit officiellement l’apprentissage de « la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps »… entre 0 et 4 ans ! Elle appelle cela « la masturbation infantile » : voilà qui est clairement dit !
    A 4 ans, d’après l’OMS, les enfants sont aptes à « exprimer besoins, désirs et limites », par exemple « jouer au docteur » (sic). Entre 4 et 6 ans, ce serait une période idéale pour étudier les « relations du même sexe » et « consolider l’identité de genre », et donc en route pour l’homosexualité…
    Entre 6 et 9 ans, les enfants doivent pouvoir se tenir prêts pour connaître et défendre les « droits sexuels des garçons et des filles ». En futurs citoyens embrigadés du Meilleur des mondes à la Huxley ? Qui sait ?
    Entre 9 et 12 ans, comme l’OMS est scientifiquement prévoyante, il faut alerter d’avance les enfants du problème des grossesses imprévues, et donc en route pour le « planning » familial, le choix d’un projet de vie, la contraception et l’avortement.
    Dès l’âge de 9 ans, on recommande que les enfants sachent où trouver des produits contraceptifs et où pratiquer une « interruption » plus ou moins volontaire de grossesse, autrement dit un avortement.
    Entre 9 et 15 ans, on conseille aux gouvernements de faire une mise en garde contre un danger : l’adversaire idéologique constitué par la religion chrétienne, obstacle pour la jouissance et le plaisir sexuel…
    A l’âge de 15 ans, grand départ pour les aventures tous azimuts, en particulier homosexualité, bisexualité et autres pratiques diversifiées, sans compter les relations sexuelles tarifées et la pornographie, pour les futurs citoyens de base de l’Europe des loisirs où on aura oublié le chômage, ayant les mains occupées ailleurs et l’esprit dans d’épais et fumeux nuages.
    Et qu’on se rassure ! L’État grand gérant des activités ludiques est la « source formelle » et « scientifique » de l’éducation des enfants. Les parents, devenus citoyens de seconde zone d’un grand Tout indifférencié, ne seront plus que des « sources informelles ».
    Et la famille, là-dedans ? Sous les auspices de cet individualisme anticonceptionnel et abortif, il n’en est simplement plus question. 04/12/13 E&R

    En fait c’est les premiers a avoir relayé un article, puis bvoltaire a sorti le sien, repris par quelques blogs et seulement au mois de janvier 24hactu qui a remanié celui-ci, pas très glorieux c’est un peu plagié.

    2500signes encore un peu long mais difficile à réduire, chaque mot est lourd de sens.

    J’avais vu passer ce rapport il y a un moment, je pensais avoir noté l’affaire mais je l’ai pas retrouvé. il date de 2010 en réalité, le formatage continue

    Promis c’est le dernier. j’en ai marre. entre la syrie, l’ukraine les gaz de shit, les trèsriches inégalités sociales, et çà
    et le cumul des mandats..; pas le temps

  • samter

    On en est où en France dans le spetites écoles de ce délire du Gender?

    quelque à du précis là dessus ?

    Y a des tract et des guides sur lesquels je suis déjà tombé

    http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-30-05.pdf

    Programme SVT pour el splus grand :
    http://media.education.gouv.fr/file/special_9/21/9/SVT_155219.pdf

    voir « thème 3 » , extrait « Devenir femme ou homme
    On saisira l’occasion d’affirmer que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle fait partie, elle, de la sphère privée. Cette distinction conduit à porter l’attention sur les phénomènes biologiques concernés. »

    notez la dernière pharse… de quoi s’interroger.

    Quid chez le stout petits aujourd’hui ?

    http://www.deborah33epee.com/2013/06/parents-que-faire-face-lideologie-du.html

    Bon mon pti douodu qui est en TPS/PS maternelle semble échapper pour l’instant à tout ça. il a appris à bien différencier les filles et les garçons, son cahier de vie en témoigne, toutes les photos des filles de la classe regroupée sur une page rose en plus, et celles des garçons sur une bleu lol
    ceci ne m’empêchant pas de jouer à la dinette, passer l’aspi, tout en jouant aussi à l’épée et aux voiture !
    moi jme prend pas la tête là dessus, je le laisse se mettre des barrettes dans les cheveux quand ça l’amuse, je force pas le coté « mec » / bleu jouets de garçon etc mais je rappelle aussi souvent les différences filles / garçon, car ben vi..il y en a hein, bon c’est pas cic que je vais prêcher ça^^
    chez nous papa s’occupe du filston depuis ses premières semaine,s fait aussi les courses, passe l’aspi etc..on est loin du couple macho/sexiste de l’époque de mes parents mais cette Gender theory me file la gerbe…
    dans la droite lignée des dérapage et des vues à long thermes de la GPA, des excés soutenus de l’IVG, de l’individualisme, de la soumission volontaire etc
    mais commencer à parler de ça à des non initiés..merci bonjour !

    mais bon ce qui se passe dans la classe, toutes ses heures où son père et moi ne sommes pas là…je sais pas…
    des profs de maternelle parmi nous? (sait-on jamais ! )`

    J’oubliais

    Autre aspect qui est rarement voir jamais évoqué… ce sont les « causes environnementales » sur le sexe, le système hormonal et la sexualité.
    LEs perturbateur endocriniens ne sont pas sans impacts
    Puberté plus précoces, déséquilibres hormonaux, etc ça a forcément un impact…
    je pense que c’est quasi pire niveau taboo ou interdit que la loi gayssot !

  • brebisencolere brebisencolere

    Même si j’ai pris garde à ce qu’on nous disait sur l’apprentissage du 3ème genre, je n’aurai pas imaginé jusque là la déchéance de notre société actuelle poussée par ce gouvernement.
    Plus qu’une chose à faire : la REVOLUTION !

  • mouton 664656 mouton 664656

    Ou partir loin a la campagne avec la famille, est inscrire les gamins en cours par correspondance a la maison.

    La maternelle est pas obligatoire. Ils faut faire des groupes de parents d’éleve très localisé.

    Non mais on va ou la ? C’est quoi l’idée ?

    mouton 66456 cherche bunker pour y séjourner pour une durée indéterminé, de préférence chez moi en Savoie.

    • engel

      C’est difficile, tu serais emmerdé, contrôle d’ASS, éduc-nat, police, etc…
      La machine ne lâche pas si facilement ses proies!

      A moins que tu t’inscrives pour un tour du monde factice. Et que tu fasses profil très très bas.
      Mais c’est quasi-impossible, dans ce monde super fliquée.

      ..Le « meilleur des monde, 1984″, avec un peu de retard.

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    Dans un document intitulé Normes pour l’éducation sexuelle en Europe, elle prescrit officiellement l’apprentissage de « la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps »… entre 0 et 4 ans !
    Elle appelle cela « la masturbation infantile » : voilà qui est clairement dit !
    http://www.libertepolitique.com/Actualite/Le-fil/Les-etranges-normes-d-education-sexuelle-de-l-OMS-avant-l-age-de-4-ans-et-ensuite
    le texte complet:
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=22&t=7099

  • marco marco

    combien de politiques dénonce cela?
    Je serais curieux de savoir.

    à quand les films porno à la maternelle?

    • engel

      Non ça c’etait l’ancienne appelation.

      Maintenant, pour les « gentils n’enfants » cela sera:
      – Films d’apprentissage et de découvertes corporelles…en attendant d’être transgénérationnelles!

  • rouletabille rouletabille

    Être circoncis avec les dents est l’avenir .
    On n’en meure pas,VALS en est la preuve évidente .

    • rouletabille rouletabille

      par son épouse ,il en est la preuve éternelle aussi,il y a encore des flics en France qui sont FLICS pour
      Se faire entuber éternellement

  • valerie

    C’est dans les liens donnes par Samter, mais mets ici un extrait et la source =
    Comment la theorie du genre est nee, et ils continuent de s’appuyer sur cette experience qui fut cependant un echec total =

    Une expérience qui finit comme un drame
    Les avocats de la théorie de genre, qui aujourd’hui encore s’appuient sur l’expérience de Money pour légitimer leurs thèses, oublient toujours de préciser ce qui est arrivé à la petite Brenda. La transformation a-t-elle été aussi réussie qu’ils le prétendent ?
    La réalité est malheureusement beaucoup plus tragique.
    Malgré les traitements hormonaux et la thérapie, Bruce devenue Brenda n’a jamais réussi à se sentir bien dans sa peau. À 13 ans, il ou elle manifesta des tendances suicidaires et refusa de continuer à voir le Pr. Money.
    Face à la détresse de leur enfant, les parents de « Brenda » furent amenés à lui révéler la vérité sur sa réassignation de genre et « Brenda » entrepris une nouvelle transformation pour redevenir un garçon et demanda à ce que désormais on l’appelle « David ». En 1997, David se soumit à un traitement pour inverser la réassignation, avec injections de testostérone, une double mastectomie et deux opérations de phalloplastie.
    Cette malheureuse expérience marqua profondément David Reimer qui décida de rendre public son histoire. Il publia, en 1997, un livre dans lequel il témoigna des conséquences néfastes de ces thérapies afin d’éviter que d’autres enfants subissent les mêmes traitements. En 2004, David Reimer, toujours fragile, finit par se suicider.
    Voilà comment finit la vie tragique de Bruce/Brenda/David Reimer.
    Malheureusement, ce drame n’a pas empêché ceux qui voyaient en lui un simple cobaye au service de leur « théorie » de continuer à se référer à cette expérience comme si elle avait été une réussite.
    La mort tragique de David Reimer aurait dû servir de leçon aux apprentis sorciers de la théorie du genre. Malheureusement, ils ont préféré oublier ce triste épilogue et continuent, aujourd’hui encore, à le cacher pour ne pas discréditer leur théorie.

    Read more at http://www.theoriedugenre.fr/?Tragique-destin-du-premier-cobaye#Sy25c7Ykvmr8c0M2.99

  • hotchiwawa

    Pour toutes ces raisons, la pédophilie, cette vie de plus en plus injuste, incertaine, allant du côté obscure, je suis content de ne pas avoir d’enfant.

    Quel serait leur avenir!