Les voitures islandaises font le plein dans les volcans

Toujours en avance de quelques mesures ou à nous montrer la voie à suivre, les islandais (que « Dieu les bénisse », avec le nombre de banquiers qu’ils ont foutu en taule…) se démarquent une nouvelle fois avec une leçon d’écologie magnifique!

volcan islande

Une société islandaise a développé une manière d’utiliser les volcans pour produire du carburant vert.

L’idée est d’utiliser le dioxyde de carbone émis par les centrales géothermiques, c’est à dire, les plantes qui utilisent la chaleur de l’intérieur de la Terre produite par des sources telles que les volcans, pour produire de l’électricité, et pour transformer les-dites plantes en méthanol: une substance qui peut être utilisée comme carburant automobile.

Le méthanol est un carburant vert : contrairement au gaz conventionnel, pas de monoxyde de carbone, de suie ni d’autres substances cancérogènes d’émises. En outre, il peut être utilisé dans les voitures électriques, ce qui pourraient être d’une grande importance dans la transition vers l’utilisation de véhicules électriques, comme l’explique KC Tran, directeur et co-fondateur de Carbone Recycling International.

Les émissions de l’usine de recyclage usant de cette technologie conduisent à un autre niveau de production de méthanol, qui pour l’instant est généralement fabriqué à partir de combustibles fossiles. En fait, la technologie est applicable à toutes les émissions de dioxyde de carbone, mais dans le cas d’installation géothermique, c’est moins cher et plus facile à utiliser, car le gaz est sous forme concentrée et ne doit pas être séparé des autres composants chimiques.

Actuellement cette technologie produit suffisamment de méthanol pour aider à neutraliser les émissions de dizaines de milliers de voitures, suivant FastCoExist . Les auteurs espèrent que la technique  permettra d’augmenter la production dans les années à venir et en outre démontrer que la technologie peut être viable et abordable, même dans les zones où il n’y a pas de volcans.

Source: Russia Today
Traduction: les moutons enragés

2 commentaires

  • Maverick Maverick

    Bizarre. J’ai l’impression que le traducteur a mal traduit « plant » : ça donne soit « usine », soit « plante », selon le contexte.
    Et je ne vois pas comment le bilan énérgétique peut être intéressant; à l’heure actuelle, on part du méthanol et de l’eau pour obtenir CO2 et Hydrogène (Pour les piles à combustile) :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Methanol_reformer

    Là, il faudrait commencer par « hydrogéner » la molécule de CO2 avec une réaction du genre :
    CO2 + 3H2 = CH3OH + H2O
    Ce qui suppose déjà d’avoir électrolysé de l’eau pour produire de l’hydrogène ? C’est vrai qu’avec la géothermie, l’énergie est abondante et bon marché, mais bonjour l’efficacité énergétique et l’usine à gaz :-P
    Ca restera Islandais, à mon avis …