La justice italienne rend le premier acte légitimant la pédophilie ! (MàJ)

Un verdict scandaleux qui servira sans doute de jurisprudence à l’avenir. Dans les milieux pédophiles par contre, ça n’a pas du tomber dans l’oreille d’un sourd. Comme d’habitude, silence assourdissant dans les médias de masse francophones. Fawkes

Calabre – La Cour de cassation de Calabre vient de revoir le jugement rendu en première instance et confirmé en appel.

condamnant le violeur présumé d’une mineure qui a maintenant 13 ans. Selon le verdict de la Cour de Cassation, il n’y a pas eu d’abus sexuel !

Il y avait une « relation amoureuse » ont considéré les juges à propos de cette affaire qui, en juin 2011, a conduit la fillette -âgée alors d’à peine 11 ans- dans le lit de Pietro Lamberti, 60 ans, travailleur social en relation avec la famille de l’enfant.

Le tribunal a rejeté les précédents verdicts ainsi que les témoignages des policiers. Les policiers avaient surpris le travailleur social et l’enfant dans une maison près de la mer.

Après un an et demi de détention, Lamberti est sorti libre de la prison.

Le tribunal a considéré qu’il existait entre l’homme et la fillette une « relation amoureuse » et que la fillette était bien amoureuse de l’adulte.

Ce jugement scandaleux, qui admet la possibilité d’une relation sexuelle entre un homme de 60 ans et une fillette de 11 ans, risque d’entraîner de prochaines campagnes qui tendront à faire reconnaitre la pédophilie non comme un crime sexuel mais comme une simple orientation sexuelle.
Le nouvel ordre sexuel mondial est en marche…

Source: medias-presse.info via Fawkes-news.blogspot.fr

Petite mise à jour pour ceux qui suivent cette histoire:

La rumeur enfle sur certains sites : la justice italienne aurait innocenté un pédophile au motif que sa victime de 11 ans était amoureuse de lui, faisant craindre « un nouvel ordre sexuel ». Sauf que c’est faux.

Sur les réseaux sociaux et plusieurs sites à tendance conspirationniste, une histoire choquante circule : la justice italienne aurait innocenté un pédophile (phrase suivie de mille points d’exclamation).

Un homme de 60 ans, Pietro Lamberti, travailleur social de Calabre (région du sud), a eu des relations sexuelles avec une enfant de 11 ans dont il avait la charge. Il a été condamné deux fois, en première instance et en appel, à cinq ans de prison. Mais la Cour de cassation italienne a cassé l’arrêt et l’homme serait reparti libre…

L’histoire sert un discours de décadence du type « avènement d’un nouvel ordre sexuel ». Sur un site conspirationniste, il est écrit :

« Le tribunal a considéré qu’il existait entre l’homme et la fillette une “relation amoureuse” et que la fillette était bien amoureuse de l’adulte.

Ce jugement scandaleux, qui admet la possibilité d’une relation sexuelle entre un homme de 60 ans et une fillette de 11 ans, risque d’entraîner de prochaines campagnes qui tendront à faire reconnaître la pédophilie non comme un crime sexuel mais comme une simple orientation sexuelle. »

Dans la presse italienne, quasiment rien. L’une des seules sources est un article d’un journal local de Calabre.

Sur le site Hoaxbuster, qui repère les canulars du Web, ces derniers jours, des internautes s’interrogeaient sur la véracité des faits.

La Cour de cassation demande des précisions

Lundi soir, le doute était à moitié levé : une dépêche de l’Agence France Presse est publiée sur le sujet. Mais les explications restent sommaires. Le site de RTL ne prend aucun recul – « Outre l’indignation et l’écœurement, les craintes d’une jurisprudence commencent à enfler sur les réseaux sociaux. » Et Libération titre « La Cour de cassation italienne indulgente avec la pédophilie ».

Article complet sur Rue89

Via Actuwiki

25 commentaires