Les Français peinent à payer leurs impôts

 Le gel du barème et la fin des remises « gracieuses » obligent les contribuables à demander des délais de paiement.

L’Etat a besoin de remplir les caisses et prélève l’impôt coûte que coûte. Pas de chance pour certains Français qui découvrent avec effroi qu’ils sont devenus imposable ou qu’ils ont changé de tranche. Selon l’enquête d’Europe 1, ils sont 10 à 15% de plus que l’an dernier à demander à l’administration fiscale un délai de paiement.

Barème gelé, plus de personnes imposées.Le barème sert à augmenter les salaires minimum et maximum de chaque tranche d’imposition sur l’inflation. Ainsi, les contribuables dont le salaire a juste suivi l’inflation sont imposés avec le même taux que l’année précédente. Mais si le barème est gelé, leur salaire qui a suivi l’inflation peut changer de tranche. Et des personnes non imposables le deviennent. Ils seraient ainsi près d’un million cette année avait confié en septembre Pierre Moscovici sur Europe 1.

Récupérer l’impôt à tout prix. Selon les infos d’Europe 1, les difficultés que rencontrent les Français sont aussi dues à l’intransigeance de l’administration. A ce titre, une note interne a été envoyée aux directions départementales. En clair, il faut récupérer l’impôt à tout prix. Finies les ristournes pour chômage ou divorce qui ouvraient les trois quarts du temps le droit à une remise « gracieuse », c’est-à-dire un effacement d’une partie de l’impôt. Dorénavant, il faut payer.

Demander des délais pour s’en sortir. La seule solution pour de nombreux contribuables est donc de demander un délai de paiement. En moyenne, ce sont ainsi 15.000 à 20.000 personnes de plus qui le font dans chaque département. Dans le Nord et en Haute Normandie, c’est encore pire. Selon l’enquête d’Europe 1, à Amiens, début décembre, le nombre de contribuable qui avait demandé un geste des impôts était le même que sur la totalité de l’année 2012. Alors, le Service des Impôts aux Particuliers accorde désormais un étalement sur trois mois, en trois fois sans frais, du paiement pour ceux qui ont moins de 2.000 euros d’impôts à régler.

Source: Europe1.fr

7 commentaires

  • Philippe30

    Dans les prochaines années , est-ce que les Français pourront payer ??
    La durée de l’indemnisation du chômage touchera à sa fin en 2014 / 2015 pour la plupart des personnes sans travail actuellement.
    Les problèmes sont a venir d’ici 2 ans et pas que pour régler les impôts ….

    Philippe

    • nomdemon

      Il reste le RSA ou l’ASS, bon nombre d’entre nous y sont déjà. Je travaille dans le secteur et je peux te dire que les dégâts humains sont considérables car en plus des problèmes d’argent, les pathologies psychiatriques et maladies diverses et variées qu’on croyait erradiquées explosent (type gâle, tuberculose etc…). La situation sanitaire et sociale de ce pays commence à ressembler à celle de la Grèce. A terme, on peut redouter des épidémies et l’augmentation de la violence.

  • quidam31

    « Les Français peinent à payer leurs impôts »

    QU ILS ARRETENT…

    C est aussi simple que ca… sauf pour les moutons qui pensent se refaire aux prochaines elections

  • Cela expliquerait quand même bien cela: Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré mercredi 4 décembre au matin sur RTL qu’il serait « sûrement plus simple » de prélever l’impôt sur le revenu à la source, mais a ajouté que cela demandait « à être étudié ».
    Source: http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20131204.OBS8019/ayrault-l-impot-preleve-a-la-source-serait-plus-simple.html?xtor=RSS-24

  • lechampguillaume

    non, les français veulent payer plus d’impôts, ils aiment ça.Surtout les impôts indirectes et la tva qui sont des impôts très justes. la preuve, ils votent pour ceux là même qui les augmentent et quand ils se fâchent, ils sont prêts à voter ceux qui veulent supprimer ces « assistés de fonctionnaires », qui veulent une retraite pas capitalisation, une sécurité sociale privée, une école à deux vitesses…une retraite à 70 ans comme monsieur lepen qui pour amadoué le peuple ignare, a conseillé à sa fille d’adopter les théories du national socialisme…jetant ainsi le trouble chez les électeurs avec ces théories anticapitaliste mélangé à celle de la préférence nationale…mais l’extrême-droite reste l’extrême droite et marchera avec les capitalistes comme d’habitude