Danger sur la privatisation des fichiers nucléaires ?

Euriware, filiale informatique d’Areva, est « vendue » par le groupe au plus offrant. Avec tout ce que cela peut comporter comme risques pour la sécurité des données informatiques sensibles et la perte des emplois ou dégradation des statuts d’un personnel hautement formé.

Cap Gémini, dont le Pdg est un proche de François Hollande, semble être le mieux placé pour récupérer cette société.

Mercato Informatique qui ne peut que nous inquiéter sur la suite des opérations dans un avenir proche.

Source: Agoravox.tv