Catastrophe de Fukushima : un médecin exhorte les habitants à quitter Tokyo

Traduit par Blogpares
Depuis 2011, la clinique Mita dans la ville de Kodaira, près de Tokyo, a procédé à des tests sanguins et à des échographies de la thyroïde sur 1.500 patients, dont des enfants. Ces test viennent d’être menés à leur terme et pour le docteur Shigeru Mita, directeur de la clinique, la santé des habitants de la capitale s’est fortement dégradée après la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima.

Dans une interview accordée au au site Save children from radiation , le docteur Shigeru Mita a affirmé que «le taux de neutrophiles (le type le plus abondant de globules blancs, une partie essentielle du système immunitaire) chez des enfants sains âgés de 6à 12 ans est de 4000, mais que sur les patients testés, il se situe à 2500, taux bien inférieur à la valeur minimale admise dite de « seuil » qui est de 3000. Je pense que cela montre à un grave problème ».

Cela est bien sûr dû à la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima .

«Au cours de l’été 2011, il y a eu de nombreux cas d’enfants ayant les yeux injectés de sang, et nous avons constaté dans la plupart des cas d’importantes cernes.

(…) Nous constatons actuellement davantage de cas de sinusites accompagnées d’asthme. (…) Et quand ces enfants passent un certain temps dans l’ouest du Japon, leur santé s’améliore. Si c’était possible, il faudrait qu’il s’éloignent de l’est du Japon. »

« Les substances radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi sont parvenues à Tokyo, et d’énormes quantités de déchets contaminés y sont brûlés et on ne peut nier le fait que nous inhalons de substances radioactives présentes dans l’air. Je le répète, après l’accident nucléaire, une énorme quantité de matières radioactives a été libérée dans l’environnement. Par conséquent, si nous voyons une augmentation des symptômes qui sont différents de ceux que nous constations auparavant, les médecins doivent d’abord prendre en considération les effets de la radioactivité. «

« J’espère vraiment que non seulement les enfants quittent Tokyo , mais aussi les adultes » « Les personnes âgées ont besoin de plus de temps pour guérir l’asthme mais la médication ne semble pas fonctionner. On observe également plus de patients atteints de maladies qui étaient autrefois rares »

Via sott.net

17 commentaires

  • Où iront-ils ?

    leur île est morte, et les radiations font le tour du monde, et pour longtemps encore.

    en tout cas moi, j’adopterais bien une petite japonaise de 20/30ans :-)

    • adopte une tit japonaise s tu veux, mais ne luis fais pas d enfant,
      sinon ton fils ne saura pas de quel nationalité il est;
      il sera en France, au japon et partout dans le monde considérer comme un étranger. aussi le monde actuel n incite pas a faire des gosses.

      • Chegoku Chegoku

        juda: C’est quoi cette considération sur la reproduction entre être aux origines différents.
        Vous faites de plus en plus peur les mecs!
        J’ai des origines hollandaise, française, italienne et siciliennes (et tous qu’il y a dedans). Tu crois que ça me pose un quelconque problème existentiels?
        C’est aux gros cons que cela pourrait poser problème.

        Snowleopard: En Sibérie. La Russie leur a d’ailleurs fait une proposition en ce sens (au cas où). Mais choisir entre irradié ou surgelé ne doit pas être aisé. Les riches japonnais se font eux construire une ville en Inde. Les autres resteront sur l’île et devront affronter leur terrible phobie…Godzilla et autres mutants dont les mangas raffolent. Lol

      • Eaglefeather Eaglefeather

        C’est comme pour le plus grand raciste d’Afrique du sud, il vient de découvrir qu’il a du sang de noir-africain ! Aptdr sa tronche qu’il l’a appris ! En plus en pleine émission TV ! Mouarf !

      • rouletabille rouletabille

        hé ,bisous Eaglefeather,c’est un plaisir d’être entre nous et de découvrir des horizons avec toi,merci,pour l’autre,laisse tomber,t’as pas encore compris ?

    • je suis franco-marocains, donc je m’en branle un peu beaucoup passionnément et même à la folie de ce que pense les autres en terme d’origine :D

  • confucius

    re…,

    Tout est normal !
    Actuellement, l’Europe autorise la commercialisation des produits contaminés au césium jusqu’à 600 Bq/kg :

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32008R0733:FR:NOT

    Au Japon le seuil a été ramené à 100 Bq/kg.
    En europe nous ne sommes pas des « dégonflés », on accepte de prendre des doses plus importantes.
    On est les plus fort ! Ouais ! Ouais !

  • confucius

    re…,

    Un peu plus sérieux, les cas de cancer augmentent :

    http://www.vivre-apres-fukushima.fr/

    Tout va bien, n’est-ce pas ?

  • Eaglefeather Eaglefeather

    « Les substances radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi sont parvenues à Tokyo »

    Dès la fin mars 2011, il y a été détecté des particules dans les eaux de captage et donc de distribution, pour le nord et le nord-est de Tokyo, ce qui a obligé les autorités de fermer ce captage. Mais entre la catastrophe et le moment de la fermeture (qui a traîné(deux semaines)), la contamination a eu tout son temps pour pour se faire.
    Par l’air, ce fut dans la deuxième semaine de par les conditions météo, le vent venait du nord-nord-est, donc de Fukushima Daichi, soufflait sur la capitale, ça a duré trois jours.

    Dès lors, il n’y a rien d’étonnant à voir des cas de contamination, on arrive dans les délais pour l’apparition des premiers effets et symptômes.

    Ceci dit, on est sans nouvelle d’où se trouve le corium, aux dernières nouvelles, soit mai 2013 il avait quasiment percé la dalle de l’enceinte de confinement. Je soupçonne qu’il ont coulé du béton par dessus dans le but de réduire les effets d’une explosion de vapeur, au cas où il entrerait en contact avec de l’eau, voire une nappe phréatique. Cette explosion pourrait fortement porter atteinte à toute l’infrastructure située par-dessus, et de libérer ainsi dans l’air un poison 1000 fois plus agressif en terme de contamination radioactive.

    • Chegoku Chegoku

      Il peut aussi entrer en contact avec les eaux souterraines sans pour autant générer d’explosion. Tout dépend de la criticité. Par contre, ce scénario peut être déjà en cours serait catastrophique. Tu sais mieux que moi comment se comporte le réseau hydraulique souterrain et les distances qui peuvent être concernées. Mais aussi le temps. Car l’eau peut resurgir des décennies plus tard et ailleurs bien loin.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Exact pour la première partie, certains critères influent la criticité, entre autre le confinement restreint d’une nappe phréatique par exemple. L’exiguïté ferait office de cocotte minute, la vapeur chargée d’éléments radioactifs qui se dégagerait de ce contact, amènerait une telle pression qu’elle risque fort bien d’amener à la cata ! Le tout n’est plus qu’une question de temps ! Tic tac, tic tac ! …. B

  • laspirateur

    Où sont les malformations génétiques? Elles sont dans les légumes, les animaux, mais les humains? Nous cacherait-on des choses?

    • Chegoku Chegoku

      Concernant les légumes, le document photos que nous avons tous vu était un fake avec des photos plus vieilles que l’accident. Il y a aussi des variantes comme celles observées dans les photos qui sont dues à un parasite où un facteur externe sans rapport avec une irradiation.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Pour les malformations, le délais le plus approprié, serait de 3 à 5 ans pour les voir se profiler, c’est ce qui en découle des témoignages de médecins, lors d’Hiroshima et Nagasaki, Tchernobyl, et les cas d’exposition aux rayonnements.

  • rouletabille rouletabille

    de toute façon les radiations tuent les microbes aussi quand même,non?(ils s’en servent sur les aliments en grande surface)
    Mourir irradié d’accord mais en bonne santé..