Rare éclipse hybride de Soleil du 3 novembre 2013

Eclipse

Dimanche 3 novembre, le Soleil va s’éclipser pour la dernière fois de l’année 2013. Un spectacle toujours aussi fascinant, à observer depuis l’Afrique, le Moyen-Orient, le Nord de l’Amérique du Sud, la côte Est de l’Amérique du Nord et même le Sud de l’Europe !

Comme le chantait Charles Trénet, le Soleil a rendez-vous avec la Lune en ce dimanche 3 novembre 2013, pour la dernière éclipse de l’année 2013. Eclipse d’un type très rare, car les diamètres apparents de la Lune et du Soleil sont parfaitement identiques, provoquant ainsi une éclipse hybride dans la ligne de centralité : commençant comme une éclipse annulaire, elle devient ensuite totale pour le reste de son parcours. La phase annulaire est cependant anecdotique, car elle ne dure… que pendant les quinze premières secondes de l’éclipse, à plus de 1000 km au large de Jacksonville, en Floride, limitant de ce fait le nombre d’observateurs potentiels.

La bande de centralité, où l’éclipse sera visible comme totale, concernera d’ailleurs assez peu de terres habitées, uniquement en Afrique équatoriale, du Gabon à la Somalie, en passant par les deux Congo, l’Ouganda, le Kenya et l’Ethiopie.

Une phase plus ou moins partielle sera visible depuis une bien plus grande aire géographique, recouvrant la majorité de l’Océan Atlantique, la quasi-totalité de l’Afrique, le Moyen-Orient, le Nord de l’Amérique du Sud, les Antilles, la côte Est de l’Amérique du Nord et le Sud de l’Europe.

Même la France métropolitaine est concernée, mais pour cela il faudra se rendre au Sud d’une ligne Arcachon %u2013 Narbonne, où seule une très faible portion du disque du Soleil sera occultée par la Lune.

Tout commencera à 10h04 TU, avec le premier contact de la pénombre avec le globe terrestre. Il s’agira du début de l’éclipse partielle. Ce premier contact a lieu en plein Océan Atlantique, bien au large du Nord-Est des Antilles.

A 11h05 TU, le bord de l’ombre lunaire rencontrera le globe terrestre. Il s’agira du début de l’éclipse annulaire qui, comme déjà dit, sera visible à plus de 1000 km au large de la Floride. 15 secondes plus tard, l’éclipse devient totale.

A ce moment là, les habitants des Antilles, du Nord de l’Amérique du Sud et de l’Est de l’Amérique du Nord pourront assister à un superbe lever de Soleil plus ou moins éclipsé suivant votre localisation.

Ainsi, en Guadeloupe (mais également en Martinique), le Soleil sera masqué à moitié, tandis qu’à Québec, il sera masqué à 38%.

A 12h47’36 » TU, l’éclipse sera à son maximum, avec une magnitude de 1,0159, signifiant que le diamètre apparent de la Lune sera 1,0159 plus grand que celui du Soleil. La durée de l’éclipse totale sera alors de 1 minute et 39 secondes, mais encore une fois, il faudra être en mer pour assister à ce fabuleux spectacle. Cette plus grande éclipse se produit à 330 km au Sud-Ouest du Libéria, et la largeur de la bande de centralité sera de 57 km.

Les habitants d’Afrique de l’Ouest pourront donc assister à une superbe éclipse partielle, avec un Soleil masqué à 77% au Bénin et à 78% depuis le centre de la Côte d’Ivoire.

A 13h51 TU, la bande de totalité touche enfin la terre ferme, au Gabon, au Nord de Port-Gentil, après avoir raté de très peu les îles de Sao Tomé et Principe.

Les Gabonais situés dans la bande de centralité pourront assister à une éclipse totale d’une durée de 1 minute et 7 secondes. La capitale, Libreville, n’est pas dans cette bande, mais pourra quand même bénéficier d’un Soleil masqué à 98% !

A 14h27 TU, il s’agira du dernier contact de l’ombre lunaire avec le globe terrestre et donc de la fin de l’éclipse totale. Ce phénomène sera visible depuis les confins de l’Ethiopie et de la Somalie, au coucher du Soleil.

A 15h28 TU, la pénombre lunaire sera au dernier contact avec le globe terrestre, marquant la fin de l’éclipse partielle (et de l’éclipse en général). Ce point de dernier contact sera situé tout près du lac Victoria, au Kenya.

Les habitants de Madagascar et même de l’Ile de la Réunion pourront donc assister à un joli coucher de Soleil partiellement éclipsé.

Quoiqu’il en soit, et on ne le répétera jamais assez : L’OBSERVATION DU SOLEIL, MEME PARTIELLEMENT ECLIPSE EST DANGEREUSE ET NECESSITE DES MOYENS APPROPRIES ! Il ne faut absolument pas employer des moyens « faits maisons » (verre fumé, partie sombre d’un cliché radio, observation à travers des CD, etc).

N’hésitez pas à nous demander les horaires de l’éclipse pour votre lieu d’observation dans les commentaires ci-dessous (nous essaierons d’y répondre dans la mesure du possible) et à partager vos images sur notre page Facebook.

Source: Ciel des hommes

14 commentaires