Les perspectives économiques de la France s’assombrissent et l’agitation sociale se prépare

L’austérité se propage à travers l’Europe aujourd’hui alors que la France dévoile ses plans budgétaires pour 2013.

Le président français nouvellement élu, François Hollande, l’appelle « le budget de combat »  – et l’une des pierres angulaires de celui-ci est un taux d’impôt controversé de 75% sur les millionnaires, avec lequel le gouvernement espère récolter 530 millions d’euros en 2013.

Mais quelles que soient les spécificités du budget, la France est confrontée à de gros problèmes.

Nouriel Roubini indique que la France est à l’orée de quelque chose en ce moment et pose la question dans une récente note à ses clients : « Un pays central ou périphérique ? »

Roubini dit que la France est actuellement en « état de grâce » avec les investisseurs français qui ont réduit leurs avoirs en dette provenant des PIIGS et se sont tournés vers la dette souveraine française en raison de la « préférence nationale ».

Toutefois, selon Roubini, « de nombreux problèmes sont sur le point d’éclater » pour le moment, et il y a quelques raisons de s’inquiéter sérieusement si vous détenez des obligations françaises.

Roubini en donne quatre, que nous résumons ici :

La croissance est au point mort et pourrait devenir négative l’année prochaine si l’austérité est adoptée. Le taux de chômage est déjà en hausse.

« Hollande n’a pas été élu par sa base pour poursuivre des réformes d’austérité, mais plutôt pour stimuler la croissance et l’embauche dans le secteur public », écrit M. Roubini. Les pourparlers sur l’austérité provoquent l’agitation des syndicats et des émeutes pourraient commencer parmi les pauvres et les minorités touchées.

Les recettes publiques représentent environ 50% du PIB et les contractions économiques mettent de plus en plus la pression sur le déficit. Cela rendra l’accomplissement d’un équilibre budgétaire par la réduction des dépenses extrêmement difficile.

Certaines décisions politiques bouleversent la communauté financière et le monde des affaires. Bernard Arnault a quitté la France suite aux négociations sur le taux d’imposition marginal de 75% sur les riches.

Roubini pense que les choses semblent assez sombres pour la France, et pointe les récentes faiblesses des données économiques qui signalent une récession. Hollande aura beaucoup à faire cet automne.

Nouriel Roubini

Traduction : E&R

Source: Mecanopolis

19 commentaires

  • gnafron

    avant, la croissance…maintenant, l’ex-croissance!

    • gnafron

      je dirais même plus: avec sarko on avait touché le fond, mais ça c’était avant…maintenant, avec holland, on a commencé à creuser, les chinois en tremblent déjà…

  • Bouffon

    Bon un petit cours d’économie appliqué pour les nuls.

    Je crée une société grâce à des taxes administratives.
    (notaire + timbre)
    J’achète mon stock avec le surcout de la TVA.
    Je la transforme avec un impôt sur la fortune
    (mon outil de production) et un taxe sur l’amortissement (l’intérêt de la dette)
    Grâce à des employés avec le surcoût de charge.
    Des employés qui on des spécialités qui on aussi un surcout (la formation)
    Je valide mon produit en payant des taxes, Copyright respect des norme ISO, UE, sécurité, Santé etc…
    Je calcule la marge de mon bénéfice qui serras amputé de l’impôt sur le bénéfice, les bonus des salarié, et les dividende des actionnaires et enfin je vends mon produit.

    Au vu de ceci. Pensez-vous qu’il existe une relation entre Croissance – Inflation – Intérêt – Bureaucratie ?

    Estimez le taux réel que l’entreprise consacre uniquement à payé des taxe, impôts et autres frais.

    Estimez le prix réel que vous paieriez un objet sans ses taxes.

    Il faut 5 processus pour obtenir un produit, si les couts ont une croissance de 20% par an, combien ça représente d’augmentation sur ce produit:

    Autrement dit:
    si vous mettez 100.- sur un compte à 20% combien aurez vous sur votre compte dans 5 ans.
    Autrement dit:
    Si vous avez un inflation de 20% par an pendant 5 ans, combien d’argent il vous faut augmenter votre capitale pour gardez votre pouvoir d’achat.
    Autrement dit:
    S’il y a 20% de croissance pendant 5 ans, de combien de point est monté l’indice des prix à la consommation.
    Autrement dit:
    Une grands multinationale fait 20% de bénéfice ses 5 dernières années de combien de pourcentage est sa croissance totale.

    A: 20%
    B: 100%
    C: 248,82 %

  • matmatol

    Sympa le commentaire, ça résume bien ce qui se passera avec une belle croissance (dans leurs rêves),c’est un cercle vicieux, on en sortira pas, on est voués à l’effondrement économique!

    C’est pas du pessimisme, degaulle a fait un discours le 2 fevrier 1965 où il disait qu’il fallait, à tout prix, adossé la monnaie sur l’or et a dit que les americains ne se tiendraient pas au traité de breton woods et lanceraient leur planche à billet,!

    le 12 juillet (il me semble)1971, nixxon lance un appel télévisé pour expliquer que le dollar ne sera plus adossé à l’or et sera fabriqué à la demande, et de là part l’argent virtuel et les dettes virtuelles et les interets sur l’argent virtuel pour TOUTE LA PLANETE sans exeption!

    autrement dit depuis ce jour toute la planete s’endette et depuis le 2 decembre 2008 la situation est irreversible (premiere crise).

    Alors la croissance,le pacte budgetaire et le reste, mieux vaut ne pas compter dessus et se préparer à morfler comme tous les pays déjà touchés!

    Seuls les pays qui ont beaucoup d’or se relèveront en créant une monnaie solide (ce qui inclut une sortie de l’euro), alors, un grand merci à sarko et boisson, qui ont vendu en tout 256 tonnes d’or au taux le plus bas en 2003 pour sauver wallstreet, alors que les US ont gardé leur stock!

  • homer75

    bouffon, tu as bien choisi ton avatar ;)

  • Natacha Natacha

    Ca nous mène à la Décroissance alors !

  • rouletabille rouletabille

    Ils n’ont qu’à fabriquer de la monnaie à obsolescence programmée.
    L’argent est perdus après un An par ex..

    • hopix

      c’est déjà le cas il me semble… (le cycle de validité est juste un poil plus long, mais pas tant que ça, hein;)

    • Bouffon

      C’est le contraire de notre problème depuis qu’on a plus d’étalon-or y’as plus de limite d’impression à part la confiance, donc c’est pas un problème de valeur réel (elle s’adapte avec l’inflation) Donc qu’il n’y a pas trop de billet, mais plutôt pas assez pour payé tout les dettes que l’on a. Parce que pas d’investissement donc pas de job.
      C’est pour ça qu’il ont cru que le problème se réglerais en imprimant comme le fessait les States…

      Relis Marx ou Aristote.

      Tu peux pas mélanger plusieurs système économique de nature différente comme on le fait actuellement, ça fausse tout et ça fait péter le système.

      La monnaie représente « les ressources » qui sont limité
      et la mains d’œuvres qui est infini depuis les robots.
      L’un est la valeur réel l’autre une valeur spéculative.

      Faut un espèce de Glass Eagles Act qui séparer les deux.

      Personnellement, je pense que pendant la guerre les métaux et les SEL (ou banque du temps), vont prendre un large essors et qu’au final les gens prendront conscience du problème.

      Après on fixeras un taux de change entre l’argent-travail et l’argent-matière dont on pourras contrôler le taux pour limiter les crises et la spéculation.

      C’est ça ou un truc comme l’URSS dirigé par les Écologistes.