Angela Merkel à fait fuhrer en Grèce!

Mauvais jeu de mot mais inévitable pour cette actu… ;)

Croix gammées et saluts nazis pour accueillir Merkel en Grèce

Des manifestants grecs ont défilé mardi à Athènes déguisés en soldats allemands de la Seconde Guerre mondiale et brandissant des drapeaux nazis pour dénoncer la venue de la chancelière allemande Angela Merkel, jugée en partie responsable de l’austérité instaurée dans le pays depuis deux ans | Photo Yannis Behrakis/Reuters

Des croix gammées sanguinolentes brandies devant le Parlement, des Panzer division en uniforme nazi qui scandent « non à l’envahisseur », et une grosse crotte en plastique figurant l’inscription « Angela Merkel » : les dizaines de milliers de manifestants grecs n’ont pas ménagé leur peine pour accueillir à leur façon la chancelière allemande en visite mardi à Athènes.

Alfred de Montesquiou – Parismatch.com

« On veut juste que Merkel sache qu’elle n’est pas la bienvenue, et que la Grèce ne sera jamais un protectorat, » affirme l’actrice Elpida Pappa, au chômage depuis des années, comme plus de 90 % des gens de théâtre en Grèce. A côté d’elle aux abords de la place Syntagma, Evangelina Gregori pleure à grosses larmes sous l’effet des salves de gaz au poivre et des lacrymogènes que tirent les CRS. « Les méthodes d’austérité qu’elle nous impose ne marchent pas, il faut qu’elle le comprenne » assène l’universitaire de 35 ans, titulaire d’un double master d’histoire hellénique et d’histoire byzantine, qui survit en travaillant de nuit dans un centre d’appel téléphonique. (en photo, Elpida Pappa, à gauche et Evangelina Gregori luttent contre les gaz lacrymogènes dans le centre d’Athènes pendant les manifestations).

Plus près du Parlement, les pavés volent, les CRS ripostent copieusement et chargent à coups de matraque dans de violents combats au corps à corps contre les anarchistes armés de barres de fer. La police est sur les dents pour cette visite d’Angela Merkel, sa première dans le pays depuis cinq ans, avant le début de la catastrophique crise de la dette grecque puis de la récession qui a mis un quart de la population au chômage. Plus de 7000 forces de l’ordre sont déployées dans la ville, avec des hélicoptères, des snipers en cagoule, des motards voltigeurs et des agents anti-émeute encaparaçonnés par escouades entières.

Derrière les lignes de CRS, plusieurs dizaines de jeunes manifestants agenouillés, souvent le visage tuméfié, sont détenus sous bonne garde. Puis, quelques mètres plus loin, l’ambiance change. En jupettes et babouches à pompon, les Evzones de la Garde Nationale se tiennent en haie d’honneur devant le Palais Megaro Maximo. C’est dans cette élégante villa néoclassique que travaille le Premier ministre.

« Des efforts à accomplir »

« Madame la chancelière nous a montré qu’elle avait pleinement compris la souffrance du peuple grec » explique Antonis Samaras, visiblement ravi de la marque de soutien que lui apporte Angela Merkel en venant lui rendre visite. Grâce aux réformes drastiques entreprises par le gouvernement, la Grèce peut à présent estimer sa présence dans la zone Euro assurée, déclare le Premier ministre dans une salle de presse surchauffée. « Tous ceux qui avaient parié sur l’effondrement de la Grèce et l’échec de l’Europe vont en être pour leurs frais… »

Debout à ses côtés, la mine austère, Mme Merkel ne semble pas entièrement partager l’enthousiasme de son hôte d’un jour. « Vous avez déjà parcouru un bon bout du chemin, explique la chancelière, mais il reste encore des efforts à accomplir ».

La « Troïka », (constituée du FMI, de la Commission et de la Banque Centrale européenne) doit rendre prochainement un rapport d’étape sur l’assainissement de l’économie grecque. Des conclusions de ce rapport, jugées cruciales, dépend le prochain paquet d’aide financière de 31,5 milliards d’euro promis à Athènes, rappelle Merkel. « Les problèmes ne disparaissent pas d’un coup de baguette magique », déclare la dirigeante allemande.

« D’abord, trouver à manger »

« Nous ne sommes pas dans la situation d’un pays qui assigne des tâches à un autre pays pour lui rendre la vie difficile, » poursuit-elle. « Notre objectif est d’aider à réduire le chômage ». Mais, hélas, explique-t-elle encore, les gouvernements ne sont pas capables de diminuer d’eux-mêmes le nombre de chômeurs. « Les Etats ne créent pas d’emplois, ils peuvent juste créer de bonnes conditions pour que les entreprises embauchent». Une fois achevée la conférence de presse, puis une poignée de main chez le président de la République, la chancelière repart en coup de vent vers l’Allemagne tandis que les affrontements se poursuivent jusqu’au crépuscule dans les rues du centre-ville.

A l’écart des manifestants dans le quartier d’Omonia, une mère de famille a bravé les lacrymogènes pour faire la clôture des halles. L’air de rien, elle fouille discrètement une pile de morceaux de poulets abandonnés par un commerçant. Elle glane une carcasse sur laquelle il reste un peu de viande. « Les jeunes, ils peuvent manifester et s’occuper de politique, explique Evguenia, qui toussote sous l’effet des gaz planant dans la rue. Mais moi, je m’occupe d’abord de trouver à manger ».

(en photo, dans le centre d’Athènes, parmi les innombrables mendiants, des retraités s’improvisent cireurs de chaussure pour survivre.)

Source: Paris Match. Vidéos disponibles sur le blog des brinsdherbe

30 commentaires

  • fotoulavé

    Un pays mis en guerre par les banques. Elles ont mis en place une guerre sans déclaration contre le peuple du monde.

  • ratgana

    Qu’en pensent les allemands ? On ne sait jamais ce que pense les populations des autres pays de l’ue.

  • frisquette

    et bien sur , les plus riches ont mis tout leur argent à l’abris ; mais ceux là , pas touche ; justement parce qu’ils sont riches ;

  • renaudgi

    Waw l’image choc!

    Ben j’en pense vraiment pas moins.

    En 1945 on découvre l’horreur de la Shoa, pourtant un médecin nazi avait risqué la vie de sa famille pour prévenir les Anglais et stopper le génocide.

    Et aujourd’hui? A-t-on appris de cette abobination, les erreurs commises ont elles appris?

    Le médecin fut condamné par les alliés comme les autres anazis et il se pendit. Plusieurs années après on se servit de ses notes pour le procès Nuremberg.

    Et pourquoi considérer les fautes de la démiocratie moderne autrement que comme l’extermination des plus fragiles… Ne pas avoir d’argent ou de travail n’est pas un crime…

    • Nevenoe Nevenoe

      Sauf que ce sont les vainqueurs anglo saxons de cette guerre et surtout ceux qui se cachent derrière eux qui ont réussi à nous imposer ce qui se produit en ce moment.

    • Pikpuss

      Combien de Shoah depuis 1945 ? … dont on ne parle presque jamais …

      • engel

        Pour ceux qui on un doute .

        En parlant d’allemand qui sont passés en angleterre VOLONTAIREMENT et qui ont donné toutes les infos sur le devenir des juifs occupés et bien d’autres choses.

        Le compagnon et confident d’hitler, j’ai nommé :http://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Hess

        C’est le seul qui ne sera pas entendu sur les documents fournis, au procés de Nuremberg et le seul, emprisonné à vie qui n’eut pas de remise de peine!

        Le silence a un prix….qu’il a appris à connaitre.

      • Nevenoe Nevenoe

        Il part en Angleterre en mai 1940 pour négocier la paix avec l’Allemagne, que veux tu qu’il dise que l’on ne sache pas déjà au sujet des Juifs ?

        Les raffles de Juifs ont débuté en 1942 !

      • engel

        Négocier la paix avec l’Angleterre.
        Quelle farce!

        Au nom de qui?…. De l’Allemagne fidèle à Hitler?
        Quand on négocie en temps de guerre, on envoie des représentants.
        En aucune façon un très haut responsable, ami personnel du Führer.
        1942: c’est les débuts de l’extermination de masse.
        1936: début des rafles en Allemagne.
        1940: Ghetto de Varsovie transformant la ville en mouroir à ciel ouvert, etc…
        Tout cela était organisé et planifié. Il y avait donc bien des plans.

        Et puis, pourquoi ce personnage a attendu plus de 90 ans pour se suicider?
        Pourquoi n’a-t’il pas bénéficié de remise de peine ? Tandis que ces autres acolytes en bénéficièrent,pour des chefs d’accusation aussi grave.

      • renaudgi

        Hiroshima, les essais nucléaires,l’amiante, chernobyl et Fukushima les exemples ne manquent pas. La recherche de la puissance est toujours le ciment des crimes les plus sordides.

        Maintenant le luxe et le confort à l’occidental ne doit pas faire oublier la misère qu’on fait subir aux autres pour obtenir des produits bons marchés avec des profits optimalisés à l’extreme.

      • renaudgi

        Durant tout le temps de son emprisonnement, Rudolf Hess ne fut pas autorisé à parler avec la presse et n’eut droit qu’à une seule visite par mois, d’une durée maximale de trente minutes, le visiteur devait être un membre de sa famille immédiate[37]. De plus, les quatre directeurs de la prison devaient être présents lors de ces visites[37]. Rudolf Hess avait le droit de recevoir des cahiers en prison, mais seulement pour écrire des lettres ou des notes ; une fois remplis, ces cahiers étaient détruits par les gardiens afin d’éviter qu’il puisse écrire ses mémoires, et de ne pas risquer qu’il soit glorifié par la suite[38].

        Strange…

  • ROBIN DES BOIS

    merkel retourne avec sarko,hollande,obama tes illuminati du nouvel ordre mondial,les guignols qui tuent tous les peuples,moi je ne vote plus pour cette mascarade

  • plop

    heureusement que les gens ayant connut les nazies sont pour la plupart décédé.

    • Pikpuss

      mais les familles qui les ont financés sont toujours aux commandes de la finance…

      En ce qui concerne la Grèce…c’est tellement plus facile d’accuser les Allemands que de mettre tous les escrocs grecs
      de la politique et de la finance en prison pour 50 ans…

      C’est pitoyable

  • Zeigeist Zeigeist

    C’EST DU FOUTAGE DE GUEULE !

    La merdkel dit : « Les problèmes ne disparaissent pas d’un coup de baguette magique  » !??!?!!!??!?

    Moi, je dénonce qu’elle nous met les problèmes D’UN COUP DE BAGUETTE MAGIQUE PAR CONTRE !!!!

    ABE
    Z.

  • Nevenoe Nevenoe

    Hitler a été financé par des banques US au début, avant d’avoir le pouvoir car les communistes avaient de réelles chances de prendre le pouvoir en Allemagne et commettaient des attentats assassinats etc …
    Hitler représentait donc un rempart au communisme.

    Par la suite les choses ont changées.
    En 1933 l’Allemagne est attaquée financièrement, de nombreuses organisations juives appellent au boycot des produits allemands et surtout les financiers attaquent le deutschmark qui perdit 50 % de sa déjà pauvre valeur en quelques mois !
    Hitler fait sortir le Mark du système financier et cesse donc de l’adosser à l’or ! Hérésie pour les fianciers !
    De 1933 à 1936 il fait passer le chômage de 6 millions à 1 millions en maitrisant parfaitment la monnaie et les prix, le tout couplé à un programme de grands travaux dans l’esprit du New Deal US mais avec un esprit socialiste en plus.
    N’oublions pas que Nazi signifie National Socialiste !

    Cet article sur les sujet est très intéressant car c’est un aspect qui n’est jamais évoqué.

    Sebastian Haffner, un influent journaliste et historien allemand qui était aussi un critique féroce du Troisième Reich et de son idéologie, a examiné la vie et l’héritage d’Hitler dans un livre très discuté. Malgré la sévérité de sa description du leader allemand dans The Meaning of Hitler, cet auteur a tout de même écrit :

    « Parmi les réalisations bénéfiques d’Hitler, celle qui éclipsa toutes les autres fut le miracle économique. » Pendant que le reste du monde était toujours embourbé dans la paralysie économique, Hitler fit « un îlot de prospérité de l’Allemagne. » En trois ans, poursuit Haffner, « les besoins criants et la masse de difficultés se transformèrent globalement en prospérité modeste mais confortable. Presque aussi important : l’impuissance et le désespoir firent place à la confiance et l’assurance. Encore plus miraculeux, la transition de la dépression vers le boom économique fut réalisée sans inflation, avec des salaires et des prix parfaitement stables…

    http://agentssanssecret.blogspot.fr/2011/12/comment-hitler-relanca-leconomie.html

    En 1960 Churchill écrirat

    « Germanys unforgivable crime before WW2 was its attempt to loosen its economy out of the world trade system and to build up an own exchange system from which the world-finance couldnt profit anymore. …We butchered the wrong pig. »
    – Winston Churchill, The second World War (Bern, 1960)

    « Le crime impardonnable de l’Allemagne avant la guerre était sa tentative de libérer son économie du système du commerce mondial et de mettre en place un système d’échange propre duquel le monde de la finance ne pouvait plus tirer profit …. Nous avons abbatu le mauvais porc. »

  • zeke24

    Elle me fait bien rire la photo, le cliché tape à l’oeil pour cacher des décennies de socialisme à la grecque et de mauvaise gestion.
    Combien ne paient pas leurs impots là bas??? normal c’est aux autres de payer…..
    Nous aussi demain on se prendra à la gueule une crise généré par les excès de tous!