La restauration lamentable du Christ de Borja

C’est un véritable carnage religieux que voilà, une restauration ratée effectuée par une petite mémé de 80 ans qui du coup aurait mieux fait de s’occuper de ses chats! Si la religion peut déplacer des montagnes, elle ne donne pas du talent…

© Centro de Estudios Borjanos.

La presse espagnole a révélé mardi l’altération scandaleuse d’une peinture murale d’Elias Garcia Martinez qui pourrait être la pire « restauration » de l’Histoire de l’art.

Ce lamentable avant-après, à la limite du blasphème simiesque, fait rire -jaune- toute l’Espagne. Il s’agissait naguère d’une peinture murale décrépie représentant le Christ, dans la commune de Borja, dans la province de Saragosse. Le sacrilège a été découvert lors d’un inventaire des oeuvres religieuses de la ville, selon le Huffington Post. Le « travail » sur l’oeuvre n’aurait jamais été ni commandé ni autorisé.

La personne derrière la rénovation improvisée serait une voisine octogénaire de l’église, une âme dévouée qui s’est lancée de son propre chef à l’assaut de cette restauration, en partant d’une bonne intention.

Une étude est en cours pour examiner les dommages et leur éventuelle réversibilité.

Source: 7sur7.be

35 commentaires