Indigné ! et après ? ..

Merci à monsieur Mondialisation

Après l’indignation viennent la réflexion et l’action. Il est temps pour le citoyen de prendre conscience qu’il détient le pouvoir de changer son monde. Ce court-métrage vous invite à découvrir des « clés » qui vous ouvriront les portes de la vie alternative. A vous de jouer ! Pour un avenir serein, merci.

Publié par Sos-Planète

29 commentaires

  • KD.2-mésou-6

    C’est comme ça que je vois l’avenir! Pourvu que le peuple arrête d’être égoiste….mais là…. ce n’est pas gagné!

  • Boono Boono

    Salut les moutons!
    Ici une video informative sur un sujet qui me tiens à coeur: Une société sans argent, comment ca marche! En 20 minutes, de maniére pertinente est décrits par question / réponse comment une telle « utopie » serait possible.

    http://www.dailymotion.com/video/xschsi_civilisation-sans-monnaie-comment-ca-marche_webcam?start=2

    Excellent complément à la video de cette article,
    Bonne Journée!!!

    • ratgana

      Un fondement des principes libertaires. Bravo ! Mais au niveau mondial c’est autre chose…

      • Bouffon

        Bâh de tout façon on risque tous de vivre quelque mois sans argent.

      • Boono Boono

        Bin se sera le temps des révélations, certaine communautés s´entretuerons, d´autre apprendrons à prospérer… FAUT Y CROIRE! ;-)

      • Boono Boono

        Nous en parlons souvent ici, l´evolution se fait d´abord au nivau personelle. Puis dans notre voisinage par le développement des échanges régionaux pour assurer notre autonomie alimentaire et pour déveloper les fondement sociaux de nos communautés, fondement qui se doive d´inclure chacun. Aux niveau Nationale et internationale l´essentielle des échanges seront culturelle ou scientifique. Aucune entité Supra Nationale pour nous inculcé les mots d´ordre…

      • ratgana

        Un programme passionnant .

      • Bouffon

        Les Chinois avait proposé un nivellement par le bas.
        L’Occident le voulait pas le haut.
        La vie nous rappelle que c’est un équilibre.

  • ratgana

    Je me répète sur un sujet qui peut paraître simple :

    Il y a « Je » (moi)
    nous (la famille)
    les autres (les gens)
    la nation (nous et eux)
    l’Etat (les règles)
    le supra Etat (UE).

    La question du « nous » restera encore pour longtemps un grand mystère, une incompréhension généralisée.
    Qui est ce « nous », que veut ce « nous » ?

    • Bouffon

      Nous veux juste vivre en paix sans qu’on l’emmerde depuis des siècles. Nous c’est nos points communs.

      • ratgana

        Si c’était le cas nous ne serions pas dans la situation actuelle, vivre en paix ? Tout le monde ne le veux pas et les points communs de l’ensemble sont présent dans le concept de nation . L’idée du « nous » dans « la nation » est quelque chose de difficile à réaliser.

      • Boono Boono

        Certainement mais comme je veux le prétendre, l´importance des nations vont diminué. Les Nations sont au service de ceux qui veulent déveloper le controle et le pouveoir en se placant au dessus des structures qui sont pour nous tangible et profitable, la cohésion familliale et la sécurité alimentaire…

        Biensur dans un premier temps les régions prospérante seront « envahie » par les pauvres citoyen des régions en trouble et il faudra d´une maniére une d´une autre les inclures. Ceci allégera le poits de ces derniéres mais je veux éspérer que sur une plus longue perspective il y aura une harmonisation qui pourra se faire ente elle. Souvenons nous que notre terre est suffisament grande pour acceuillir et nourire tous…

        et ceux qui disent le contraire à se sujet, je ne les croits pas!

    • Boono Boono

      La question est bonne ratgana, qu´est-ce que « nous » ? Je voudrait dire l´ensemble des choses qui constitue notre survie et qui nous apporte le bonheur. Ses intérêt sont souvent discordant mais dans une societé qui inclu chacun sur un pied égale, je croit que le bonheur de tous ne pourra se faire au détriment de quelques un. Ce ne sera pas chose facile mais nous évoluerons avec la tâche.

      Nous vivont aujourd´hui dans une société où tout ceci c´est horriblement compliqué pour servire l´intérêt d´une petite clique qui nous impose des valeurs franchement bizarre comme d´achetez un I-Phone avant de s´être assurez d´une nouriture saine pour nos familles. Je crois que si nous faisons nos lecons se révelera de soi-même ce qui est important et nous découvrirons que tous nous appartenons a cette terre, Mére Gaïa, la révérence se fera à elle seule…

      Il y a un excellent film de Colline Serreau à se sujet,  » La Belle Verte « . Sympa, divertissant, parfait pour un Dimanche ;-) Je vous le conseille vivement:

      http://youtu.be/EmCelBEvwBg

      • ratgana

        Super, merci pour le lien, excellent film. Toutefois on a vite fait de se voir coller l’étiquette de bobo ou hippies avec ce genre sujet …

      • Boono Boono

        Je te le fait pas dire, y a que ici où tu te fait pas directe cloué le bec… mais serieux, en essayant de le porté avec dignité et respect les gens nous en veulent quand meme pas trop…

        Chouette ton analyse Eul Touk, j´adére!

  • nat

    Observons les moyens de survie qui se sont imposés en Grèce : retour à la terre, repeuplement des campagnes, enseignements prodigués par les grands-parents, troc, solidarité,… Toutes ces mesures n’ont pas été édictées par un gouvernement mais par l’instinct humain. Faisons confiance à notre instinct et tout se mettra en place naturellement (même s’il restera toujours de bas instinct, car ça aussi c’est humain !)

    • ratgana

      Nat, il ne se passe malheureusement pas que ce genre de choses en Grèce. Intolérance et violence, récupération politique, etc… sont aussi les lots quotidien

      • nat

        C’est vrai Ratgana, je ne parlais ici que des « éveillés » et des coeurs purs en omettant les autres, ce qui se sont pris la situation « en pleine tronche ». Et comme le dit si justement Eul Touk ci dessous : « Vous remarquerez que l’espoir est une énergie de paix et le désespoir, une énergie de guerre ». Je garde néanmoins une indicible foi en la bonté de l’espèce humaine et je pense qu’il y aura toujours des personnes qui offriront un bout de leur canapé à un sans-papier pourchassé en échange de qq services. Cette vidéo ne cache pas que « l’accouchement sera difficile » mais je ne retiens qu’une chose de la Grèce : ils sont sur la bonne voie du renouveau humain. La haine ne remplit pas l’estomac, les vilains finiront bien par se calmer ! Pensée d’une indécrottable optimiste.

      • Bouffon

        Y’a des cons partout, on verras si on tombe aussi bas.

  • Eul Touk

    Bonjour
    Merci pour cette vidéo !

    je ne ferai que reprendre les propos de Jean Marc GOVERNATORI (pour confirmer que les solutions existent):

    L’Occidental consomme dix fois plus d’énergie qu’il y a 50 ans, pourtant, c’est le même être humain ! Est-il plus heureux ?! La consommation individuelle globale moyenne a triplé. La politique énergétique de la plupart des pays développés économiquement, ignore la diversité, l’efficacité, la ruralité et la sobriété.

    L’efficacité qu’elle rencontrerait avec l’isolation des constructions et une économie de proximité, existe surtout dans les discours.

    Notre politique énergétique repose sur les énergies de « guerre » (charbon, gaz, pétrole, nucléaire) et méprise les énergies de « paix » (biogaz, biomasse, éolienne, géothermie, solaire…).

    Nos énergies personnelles sont sur le même schéma : compétition, égo, jalousie, performance au lieu de trouver son énergie dans l’altruisme, l’amour, la coopération et le courage.
    Vous remarquerez que l’espoir est une énergie de paix et le désespoir, une énergie de guerre.
    Il y a une éducation de guerre axée sur la compétition, l’irresponsabilité et l’irrespect, et une éducation de paix reposant sur la coopération, le respect, la responsabilité. La politique financière de guerre repose sur la spéculation et les déficits à tout va, son équivalent pacifique repose sur le respect de l’argent, du temps et des personnes.
    On peut choisir une agriculture de guerre (avec exploitations géantes, monoculture, chimie, élevage industriel et OGM) ou une agriculture de paix (exploitations familiales, bio, jachère polyculture).

    L’agriculture conventionnelle est obsédée par les rendements et les profits, au mépris de sa propre pérennité ( !) et de la santé. Une agriculture non conventionnelle respecte l’animal, la terre et ses micro-organismes, ceux qui en vivent, et les eaux. Elle prospère sans substance néfaste à la santé, pas d’OGM ni chimie de synthèse, elle sacralise la semence, économise l’eau.

    On peut choisir une médecine de guerre (conventionnelle) ou une médecine de paix (douce).

    On peut choisir une économie de guerre, robotisée et avec des inégalités insultantes (libérale ou socialiste) ou une économie de paix (humanisée, respectueuse, avec le bien être durable comme objectif).

    On peut choisir une vie de conflits ou une vie de paix.

    Quels choix a fait l’espèce humaine depuis 10 000 ans ?

    La politique digne du 21ième siècle est donc écologique : écologie éducative, écologie relationnelle, écologie sanitaire, écologie économique, écologie démocratique et écologie environnementale.

    Lire les grandes lignes de son programme politique http://www.alliance-ecologiste-independante.fr/ vous éclairera et vous donnera accès à la plus belle des énergies renouvelables : l’espérance.

    • NEO

      Nous n’avons plus besoin de dirigeants quand je vois ton commentaire.

      Si tout le monde pouvait le lire…

    • ratgana

      Dommage de retomber dans ce « truc machin » : Alliance ecologiste indépendante, Jean Marc GOVERNATORI et son égo démesuré…

      • morphéus morphéus

        Exact!
        C’est le systeme des partis et du gouvernement representatif qui est à répudier; il est construit pour qu’une élite richissime puisse le controler et faire passer une ploutocratie pour une « démocratie ».

      • Eul Touk

        C’est vrai. C’est bien à nous en tant que citoyens de reprendre les rênes de notre pays.
        Nous sommes passés par 2 révolutions en France. Le constat est fait …
        En « jouant » les règles de notre pays, nous, les citoyens, pouvons essayer à nouveau de reprendre commande de ce système.
        Ainsi, nous pourront poser nos cartes de l’alternatif, de l’altruisme, l’amour, la coopération et la responsabilité….
        Activement à tous