Les véritables raisons du plan social de chez Peugeot (vidéo ajoutée)

Bien beau de nous expliquer en long, en large et en travers que 8000 employés de PSA vont se retrouver au pôle emploi sans pour autant être recasés, mais aucune explication n’est donnée sur les raisons réelles de ce plan social! Bien sur, il s’agit d’une baisse des ventes plus que conséquente, mais celle-ci est imputable à un embargo décidé pour l’Iran, PSA ne peut donc plus exporter le moindre véhicule vers ce pays, 457 000 voitures vendues par an (en 2011), soit quelque 200 000 en six mois, bilan: 8000 emplois!

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L400xH400/psa_rvb-fc523.jpg

Source de l’image: Agoravox.fr

Depuis une semaine, la direction du groupe PSA — et derrière elle les représentants du patronat — ont mis en route la grosse machinerie pour préparer l’opinion à l’annonce de la fermeture d’Aulnay et de milliers de suppressions de postes dans d’autres usines.

Dans cette comédie bien huilée, la direction du groupe a reçu le soutien de toute une partie de la presse, bien complaisante : depuis une semaine, les titres, tous plus catastrophistes les uns que les autres, s’enchaînent à la une des médias : « PSA s’effondre », « PSA au bord du gouffre », a même titré Le Figaro. Un gouffre où la famille Peugeot ne devrait pas se faire trop mal si elle devait y tomber, sa chute étant amortie par le matelas de milliards qu’elle cache en Suisse depuis des décennies.

Mais la presse n’est pas seule à jouer cette partition : un certain Eric Saint-Frison, « consultant automobile », a expliqué le 5 juillet sur BFM avec le cynisme de ceux dont l’avenir n’est pas menacé par un licenciement : « La question est de savoir pourquoi il faudrait garder un site industriel là où il ne devrait plus y en avoir ? » Quant à la patronne du syndicat des milliardaires, Laurence Parisot, elle a naturellement pris fait et cause pour la fermeture d’Aulnay en expliquant qu’il fallait « accepter des restructurations » au nom de la compétitivité — et cela même si c’était « douloureux ».

Ce qui a provoqué toute cette effervescence, c’est la publication d’un simple chiffre : les ventes de PSA, au premier semestre 2012, auraient chuté de 13,6 %. Même si ce chiffre reflétait réellement une baisse des ventes, on ne voit pas bien en quoi il justifierait une saignée de milliers d’emplois : rappelons qu’en 2010 et 2011, PSA a réalisé les deux meilleurs chiffres de vente de son histoire, et que même avec 13 % de chute, le groupe resterait encore très au-dessus de ses chiffres des années 1990.

Mais de toute façon, l’annonce de ce chiffre est une grossière manipulation. La direction « oublie » en effet de préciser que, suite à l’accord avec GM, elle a décidé de suivre l’embargo américain sur le marché iranien. Or, ce marché tenait jusqu’alors la deuxième place dans les ventes du groupe, juste après la France. En renonçant à exporter en Iran, PSA a décidé de s’asseoir sur 457 000 voitures vendues par an (en 2011), soit quelque 200 000 en six mois… quelle surprise, tout juste le chiffre de baisse des ventes annoncé cette semaine ! Hormis ce choix stratégique du constructeur, il n’y a donc pas de baisse des ventes… mais simplement une annonce bien opportune, qui permet de justifier aux yeux de l’opinion la fermeture d’une usine de montage.

Il y a au moins une catégorie de la population que ces manœuvres rendent enthousiastes : ce sont les spéculateurs. Le jour où la presse a donné la parole à un syndicaliste du groupe qui disait craindre plus de 10 000 licenciements à venir chez PSA, l’action du groupe bondissait… de plus de 5 % !

Source: bellaciao.org via leschroniquesderorschach


Public Senat 2012.07.12, Peugeot PSA embargo… par Hieronymus20

28 commentaires

  • dudul

    très bien de le préciser…. personne ou presque n’en parle.

  • fotoulavé fotoulavé

    Cetain disent que les décideurs sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis… Mais la branche c’est nous !

  • brujitafr

    FRANCE: Le grand incendie : 317 000 emplois menacés par la seule flambée des défaillances d’entreprises

    http://www.brujitafr.fr/article-france-le-grand-incendie-317-000-emplois-menaces-par-la-seule-flambee-des-defaillances-d-entrepri-108184699.html

  • delaude

    Ca me dégoûte ! Sacrifier l’emploi de milliers de personnes au nom d’un embargo qui n’est même pas justifié, pour protéger un pays qui est lui-même sur-équipé en nucléaire, c’est ubuesque !

  • Libre!

    Le problème c’est qu’Aulnay était prévu depuis plusieurs années, des pans entiers du site qui ne produit que des C3 sont vides depuis des années, ceux qui installent les systèmes automatisés et robotisés en parlent depuis un moment. Tous les cadres sont au courant.

    Idem pour Rennes qui s’est fait piquer la C5 par Sochaux (lesquels boudaient Citroën!) or Rennes ne fait que du HdG qui a tendance à mal se vendre pour Peugeot (pas de 608! et C6=bide) => même punition.

    Pour sauver les meubles Rennes pourrait fabriquer des Zafira Tourer.

    Le rapatriement de la C3 à Poissy = blague c’est Opel qui pourrait produire les prochaines C3 avec sa plateforme Delta en Pologne.

    Les Espagnols trafiquent leurs indicateurs (ils ont les meilleurs de tout le groupe…) mais comme leurs salaires sont plus bas on les garde.

    Renault va prendre le même chemin, Dacia est en train de pourrir la marque mais la sauve sur le volume. Les prochaines Zoé et ZE font être un fiasco industriel comme la Leaf de Nissan.

    • Frane

      Franchement, z’ont qu’à innover. Que les constructeur automobile fassent des voitures non polluantes puisqu’ils en ont les moyens !!!

      Et puis, très très franchement, y’a pas assez de bagnoles sur Terre comme ça ????

      • Frane

         » […] et cela même si c’était « douloureux ».  »

        En tout cas c’est pas pour L.Parisot la douloureuse, hein ???

      • thierry thierry

        bien sur qu’il faut innover, sauf qu’avec NOS POLITIQUES DE MERDE, il ont refusé la mise en production depuis dix ans de voiture secondaire à air comprimé à la rochelle
        pour les petits trajet boulot ou course par exemple

        eh bien c’est en Inde qu’elle est autorisée de fabrication !!!

        BRAVO !!!!!!!!

        le haut de gamme de Rennes pas pour moi, c’est bourré d’électronique, bonjour les factures quand ça tombe en panne

        de toute façon cela fait tres longtemps que je dis que toutes les usines auto vont couler, je suis pas surpris, du tout.

        en plus les primes à la casse ont foutus le bordel, grace à qui ?????

  • tous ces esclaves qui vont retrouver la liberté… putain c’est beau!
    et heureusement y’en a plein d’autres qui vont suivre dans tous les secteurs…
    soyons heureux donc : https://bit.ly/JKZ0b0

    dédicace au malheureux qui n’ont pas encore la chance d’être débarrassés de cette torture qu’on appelle travail (salarié):
    https://bit.ly/hY6Ef9

    « On dépense au-delà des traitements, le revenu devient insuffisant, les pauvres meurent d’indigence, les riches dilapident leurs émoluments en dépenses de luxe, et cet état de choses empire de génération en génération, jusqu’à ce que les traitements deviennent insuffisants. On commence alors à sentir les affres du besoin. Comme les besoins du gouvernement se multiplient, les impôts s’élèvent et pèsent lourdement sur le peuple. S’attaquer aux hommes en s’emparant de leur argent, c’est leur ôter la volonté de travailler pour acquérir davantage, car ils voient qu’à la fin on ne leur laisse plus rien. Le désordre se met dans les affaires, et les hommes se dispersent pour aller chercher dans d’autres pays les moyens d’existence qu’ils ne trouvent plus dans le leur. La population de l’empire diminue, les villages restent sans habitants, les villes tombent en ruines. » Ibn Khaldoun, historien berbère, XIVème siècle.

    il est grand temps de s’intéresser à l’histoire : http://wp.me/p2ovOJ-1l

  • delaude

    Une pensée fraternelle pour nos amis italiens:

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/07/16/trois-sites-de-fiat-sur-quatre-pourraient-etre-menaces-de-fermeture-en-italie_1733952_3214.html#xtor=RSS-3208

    Ce qui me plait le plus c’est la conclusion de l’article :
    « Fiat devrait être contraint d’exporter aux Etats Unis » !!!
    Ben voyons ! En fabriquant à des coût serrés au maximum sur le dos des salariés… De plus, l’économie américaine est au beau fixe, comme chacun sait. N’ont-ils pas déjà à soutenir Ford, Chrysler and C° chez eux ?

    On y arrive, et sans doute bientôt chez nous :

    « Du travail, à n’importe quel prix, n’importe quelles conditions mais du travail. »

    Je trouve ça odieux :

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/12/le-fmi-pointe-des-retards-de-la-grece-et-negocierait-avec-l-irlande_1733171_3234.html

    SOU VE RAI NE TÉ Nationale = Mots bannis du vocabulaire du FMI.

  • lilith lilith

    Une petite annedocte, au moment ou les accord historique sur l’industrie automobile en 2010 était signé entre la Korée et l’EU des milier d’ouvrier de Opel Anvers- Genk et d’Allemagne manifestaient devant les batiment de l’EU pour demander de sauvé leurs emplois évidament ils ne savaient pas ce qui se tramais derière les vitres.

    vous faites le lien?

  • pikpuss

    Alors les Ricains entrent pour 7% dans le capital de Peugeot et ils imposent leur politique ! Je pense qu’ils veulent tout simplement contrôler cette entreprise française de l’intérieur. Maintenant si Peugeot sait que bientôt l’Iran sera à feu et à sang, et bien il doit y avoir des arrangements… Tout cela n’est qu’hypocrisie car il y aussi des arrangements entre Iraniens et anglo-saxons pour que la drogue produite en Afghanistan transite par chez eux. Peugeot entreprise fondée par des Protestants se fait contrôler par les Sionistes exactement le même schéma que les USA.