La Bourse de Milan chute de 4,02%, inquiète avant le sommet européen

Ça fait maaaaal! À force de chuter, les bourses ne vont-elles pas finir par enfin atteindre le sous-sol de la finance? La situation espagnole rajoutée à la Grèce et à Chypre n’est pas là pour rassurer les marchés qui dévissent, dévissent, et même le meilleur tour de vis n’arrêtera plus le mouvement. Nous assistons donc à une nouvelle étape vers la fin de l’histoire de notre système économique…

La Bourse de Milan a clôturé lundi sur une chute de 4,02% à 13.114 points, les investisseurs doutant des résultats du sommet européen des 28 et 29 juin, présenté comme crucial pour l’avenir de la zone euro.

L’indice vedette FTSE Mib a été plombé en particulier par la chute des banques en raison de la nette tension, après quelques jours d’accalmie, des taux obligataires de l’Italie, dans le sillage de ceux de l’Espagne.

Lanterne rouge, UniCredit s’est effondrée de 8,41% à 2,46 euros.

Banca Popolare di Milano a chuté de son côté de 8,37% à 0,347 euro, Banca Monte dei Paschi di Siena, qui pourrait faire appel à l’aide de l’Etat à hauteur d’un milliard d’euros pour renforcer ses fonds propres, de 7,06% à 0,2013 euro, Banco Popolare de 6,90% à 0,943 et Intesa Sanpaolo de 6,51% à 0,9695 euro.

Le scepticisme à l’égard du sommet européen (qui aura lieu) plus tard dans la semaine s’est renforcé depuis le début de la séance alors que le mini-sommet de la fin de la semaine dernière en Italie n’a débouché sur aucun progrès réel entre les leaders des quatre principales nations de la zone euro, a estimé Ishaq Siddiqi, d’ETX Capital.

Vendredi, lors du mini-sommet de Rome, les dirigeants italien, français, allemand et espagnol se sont mis d’accord pour proposer de mobiliser 1% du PIB européen en faveur de la croissance mais n’ont en revanche pas trouvé de compromis sur d’autres questions cruciales comme la mutualisation des dettes que Berlin rejette toujours avec force.

Parmi les autres valeurs phare de la place milanaise, le groupe d’aéronautique et de défense Finmeccanica a abandonné 5,86% à 2,988 euros, le groupe automobile Fiat 4,06% à 3,734 euro et le groupe pétrolier ENI 2,60% à 15,71 euros.

Source: Agence de presse via Romandie

Et comment éviter une catastrophe quand cela dévisse trop mais qu’on ne veut pas vraiment que cela soit trop voyant? On coupe tout, on empêche toute fluctuation, tout simplement, cela a déjà été fait à Wall Street, ici c’est le remake italien qui est en cours!

ALERTE : Coupure d'urgence de 40 cotations boursières à la Bourse de Milan
Une pluie de suspensions de titres s’abat sur la Bourse de Milan (Italie). A la minute où j’écris ces lignes, la Bourse italienne s’effondre de 3,6 % entraînée par l’écroulement de ses valeurs bancaires, dont 2 qui frôlent la valeur ZERO. La Bourse de Milan est à la limite de la fermeture…
Italie

 Ces 4 banques sont des zombies :

UNICREDIT :                                     – 7,74%
INTESA SAN PAOLO :                      -5,98% (l’action vaut 98 centimes !) 
UBI BANCA :                                      -4,91%
BANCA POPOLARE DI MILANO : -8.37% (l’action vaut 34 centimes)
Des centaines de milliers d’italiens ne sont pas passés loin d’une lettre de licenciement à leur arrivée au travail demain matin…

L’info vient d’être diffusée sur WallStreetItalia.com

Pendant ce temps, Moody’s s’occupe d’envoyer par le fond le système bancaire espagnol et éclabousse les cancres de l’Europe : Crédit Agricole, BNP et Société Générale…

source

Paris

Clôture en nette baisse pour la bourse de Paris

Elle a reculé de 2,24% face aux doutes planant sur le sommet européen en fin de semaine. Même déprime sur les autres marchés du Vieux continent.

lire la suite sur Atlantico

Trouvé sur brujitafr.fr

13 commentaires

  • KD.2-mésou-6

    Et pendant ce temps, les Banksters se frottent les mains et se font des couilles en or heu…non…en platine!! Merci la crise!

  • yael

    Delamarche comme d’habitude égal à lui même… mdr… :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=paVrKx9KoDU

  • freeman freeman

    l’été sera chaud, vivement le grand crack économique que cette société puisse etre remplacer par une plus juste en espérant que le NWO tombe a l’eau avec ses maitres…!!

    • scratchy

      c’est bien la tout le problème, le NWO (Attali, Soros et Cie) veulent « une bonne crise majeure » pour mettre en place le NWO qui apparaitra comme l’unique solution a nos problèmes de société

      • BY

        Oui mais la crise dont ils rêvent a un aspect économique et un aspect militaire, le premier masquant le second; or il semblerait que le volet militaire ne prenne pas; la Syrie et l’Iran tiennent bon malgré les provocations meurtrières des occidentaux.Pour que le NWO réussisse son coup d’établir une gouvernance mondiale, une guerre mondiale est nécessaire. La plupart des opinions occidentales y sont farouchement opposées malgré la propagande assourdissante des merdias.Le choc des civilisations a du mal a prendre. Sarkozy avait dit en janvier 2009 qu’il y avait une fenêtre de deux ans pour arriver au NWO s’ils n’y arrivaient pas, après ce serait « beaucoup plus difficile »,dixit Sarkozy…Il me semble que l’agenda de l’oligarchie prend un sérieux retard et que cette caste n’est plus qu’un colosse aux pieds d’argile, les Rockefeller, Soros, Buffet, Rothschild, Kissinger sont de vieilles biques séniles de plus de 90 piges qui n’ont plus la niaque se sachant à la fois si prés du cercueil et à deux doigts de leur échec à mettre en place le NWO.
        Si la Syrie tient cet été alors oui il y aura effondrement de l’occident dans quelques semaines.

      • BY

        Il fallait lire « l’aspect militaire masquant l’aspect économique » de la crise…et non l’inverse !

  • fotoulavé fotoulavé

    Ils (le NOM) veulent une monaie unique basé sur l’or qu’ils volent aux pays ruiné par leur système économique.

  • ratgana

    Super la photo « architecturale »

  • Camael

    Glou glou glou… Et on devrait s’inquiéter parce que la bourse de Milan s’effondre..

    P’tain encore deux ans..!

  • possible fermeture de la bourse italienne .

    40 entreprises italiennes quittent la bourse !!

    l’italie est trés mal barée.

    source : Gold up