Ivresse des jeunes : Les ados américains se saoûlent au gel désinfectant antiseptique

Pas vraiment intelligent, pas plus que de s’envoyer l’alcool directement dans le fondement grâce à des tampons hygiéniques, et c’est la nouvelle technique qui fait des ravages aux USA! Point positif, cela désinfecte les boyaux, points négatifs: c’est stupide et dangereux!

Ivresse des jeunes : Les ados américains se saoûlent au gel désinfectant antiseptiqueIvresse des jeunes : Les ados américains se saoûlent au gel désinfectant antiseptique

Aux USA, une nouvelle tendance effrayante devient populaire chez les ados américains : boire du gel désinfectant antiseptique pour les mains

Pour contourner la loi interdisant la vente d’alcool aux mineurs, les ados américains ont trouvés la parade ultime : boire du gel désinfectant antiseptique pour les mains. Afin d’atteindre l’ivresse le plus rapidement possible, ils ont trouvé un nouveau type de bringe drinking made in USA. Ce moyen est-il efficace ? Quels sont les risques ?

Le journal Los Angeles Times du 24 avril alerte l’opinion publique après la recrudescence de cas d’adolescents transportés aux urgences, après s’être saoulés au désinfectant antiseptique pour les mains.

Cette nouvelle mode fait sensation auprès d’un public ne pouvant accéder a l’alcool sans enfreindre la loi. Ces substituts d’alcool sont pas chers et surtout faciles à trouver.

« Il suffit de quelques gorgées, et vous avez un ado bourré, explique Cyrus Rangan, toxicologue à l’hôpital pour enfants de Los Angeles.

Une dose concentre autant d’alcool qu’une bouteille de rhum

Le gel gel désinfectant antiseptique, contenant jusqu’à 60% d’éthanol, permet en effet d’atteindre l’ivresse très rapidement : une dose équivaut au degré d’alcool d’environ une bouteille de whisky ou du rhum.

De plus, plusieurs méthodes montrant comment séparer l’éthanol des produits chimiques circulent sur le net et les réseaux sociaux, ainsi que sur les chaines de Youtube.

Une tendance qui rappelle les inventions folles fabriquées durant la prohibition des années 1920 aux États-unis, afin de s’approvisionner en alcool de manière illégale.

Cette mode, cependant marginale, s’inscrit dans une surenchère des pratiques adolescentes de plus en plus trash. Après les tampons hygiéniques imbibés d’alcool, se verser une liqueur forte dans les yeux, ou les binge driking à jeun, le gel désinfectant antiseptique est une nouvelle manière de se saouler pour les ado. Mais il ne faut pas oublier il n’y a pas de risque zéro, et les médecins urgentistes de Los Angeles dénombrent des cas d’alcoolémie sévère, allant jusqu’au coma éthylique et des brûlures d’estomac.

Source: mcetv.fr

20 commentaires