10 (bonnes) raisons de ne pas forer en Arctique..

Va falloir se mobiliser très nombreux pour empêcher ça, car si on en croit les news sur la Norvège, la Russie..Ils vont protéger leurs puits avec des armes!!

Titre initial :
Conseils à l’industrie pétrolière : 10 (bonnes) raisons de ne pas forer en Arctique

 

Aujourd’hui, les compagnies pétrolières tentent désespérément de repousser des limites auparavant considérées comme infranchissables, trop risquées ou non rentables. Cette expansion effrénée touche désormais l’Arctique, où la fonte des glaces causée par les changements climatiques ouvre la voie à de vastes régions jusque-là préservées.

Voici, à l’usage des pétroliers, une petite fiche pratique des 10 bonnes raisons pour ne pas forer en Arctique !  

1. C’est extrêmement risqué. Le climat polaire est l’un des plus rudes au monde, entreprendre quelque chose là-bas est infiniment plus compliqué qu’ailleurs.

2. Notre climat ne peut pas se le permettre. Les impacts du changement climatique deviennent de plus en plus visibles… Et forer pour brûler plus d’énergie fossiles est la dernière chose que nous devrions faire, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de le faire dans une zone fragile et intacte comme l’Arctique.

3. En Arctique, les puits de secours sont plus difficiles à forer. En cas d’accident, d’explosion –comme sur la plateforme Deepwater Horizon– un puits de secours doit être foré, mais l’arrivée de la glace hivernale pourrait empêcher ce type d’opération…

4. La récupération du pétrole est presque impossible dans la glace. Les techniques standards en cas de déversement deviennent inutiles dans la glace épaisse. Selon un haut responsable d’une entreprise canadienne spécialisée, en cas de déversement de pétrole, “il n’y a vraiment pas de solution, de méthode aujourd’hui.”

5. Il n’y a pas de capacité d’intervention en cas de déversement. L’Arctique est extrêmement isolée géographiquement – une petite population, et peu d’équipements disponibles. Environ 6.000 navires ont été utilisés lors de la catastrophe de Deepwater Horizon. Cairn Energy avait seulement 14 bateaux disponibles dans la baie de Baffin au Groenland ; Shell en prévoit seulement neuf dans son plan d’intervention en cas de déversement dans la mer des Tchouktches.

6. L’environnement est encore moins capable de faire face à un déversement d’hydrocarbure qu’ailleurs. En effet, le manque de soleil en hiver et le froid signifient que le pétrole va prendre plus de temps à se décomposer. L’huile restera bloquée sous la glace en mer. Plus de 20 ans après la catastrophe de l’Exxon Valdez en Alaska, du pétrole peut encore être trouvé dans l’environnement de la baie du Prince William.

7. La faune locale est particulièrement vulnérable. De nombreuses espèces d’oiseaux migrent vers l’Arctique en été, ainsi que les baleines et les phoques. Les ours polaires et les renards arctiques, qui dépendent fortement des ressources marines et côtières pour vivre, seront directement impactés par l’industrialisation.

8. Cette exploitation est très coûteuse –la recherche de pétrole de l’Arctique coûte incroyablement cher. Ces deux dernières années Cairn Energy a dépensé plus d’un milliard de dollars pour forer une poignée de puits – et encore pas trouvé de pétrole. Là où le coût d’extraction d’un baril conventionnel se situe entre 10 et 40 dollars le baril, extraire un baril de pétrole en Arctique coûtera entre 40 et 100 dollars. Sans compter le coût des assurances… Le Lloyd’s, marché des assurances, a levé le drapeau rouge : le plus grand risque en termes de dégâts environnementaux, de coûts d’assurance est une marée noire !

9. Trois ans de ressources pétrolières -l’US Geological Survey estime que l’Arctique pourrait contenir jusqu’à 90 milliards de barils de pétrole. Cela semble beaucoup, mais cela ne répondrait qu’à trois ans de la demande de pétrole dans le monde. Nous risquons donc de compromettre cet espace vierge et magique qu’est l’Arctique pour trois ans de pétrole à peine…

10. Nous n’en avons pas vraiment besoin. Les constructeurs automobiles sont parfaitement capables de produire des véhicules économes en carburant. Si des entreprises comme Volkswagen le voulaient, des véhicules efficaces seraient la norme … Épargnant ainsi aux consommateurs le coût du carburant, et à l’Arctique le coût de l’exploitation pétrolière !

MOBILISATION GENERALE : Pétition Sauvez l’Arctique

Auteur : Greenpeace

Source : energie-climat.greenpeace.fr via TerreSacrée

50 commentaires

  • yael

    Ayez j’ai signé… et je propose que tout le monde le fasse.

  • babs

    alors signer une petition, nickel, mais pour faire plus, il faut acheter de moins en moins de petrole …
    pour tous ce qui est moteur thermique, il existe des solutions ! magnetique, gaz, ou alors,
    http://www.dailymotion.com/video/x1j8m8_2-l-histoire-du-cannabis_news?search_algo=1
    mais ce n’est qu’une des facettes, nous pouvons remplacer le nucléaire en moins de 2 ans, montre en main …
    exemple : le 6 mai, le japon n’aura plus un pet nuke « actif »
    http://japon.aujourdhuilemonde.com/le-6-mai-le-japon-sans-nucleaire
    voila un peu, ce que j’en pense .

    • dudul

      ça me parait bizzard ton lien….

      ils disent qu’ils ont 54 réacteurs…
      qu 53 sont déjà à l’arret….

      et qu’avec le dernier petit réacteur restant…
      seulement 1,9% des capacités de la centrale a été utilisé le mois dernier….

      et ils servent à quoi les 53 autre alors? même celui là, enfait,….

      ils n’utiliseraient que 2% d’un seul réacteur, alors qu’il leur en fallait 54… mon cul….
      à moins qu’ils aient remis les prisonniers politique sur des vélos dynamo ^^

      • babs

        sur les vélos ? peut être bien,
        je comprends ta réaction, mais combien de réacteurs sont actif en France ? pour son parc .
        tiens, question, a ton avis, combien les centrales nucléaire produisent d’elec en France, en pourcentage ?
        75% 50% 25% ?
        ben, faut s’y faire, les faits sont la ! vérifiable d’ailleurs, une belle video :
        http://naturealerte.blogspot.fr/2012/04/2704201226-ans-apres-tchernobyl.html
        j’espère que tu le dédicace a ton père …

      • dudul

        d’accord, admettons,
        en france on a 58 unités de production réparties sur 19 sites…. chaque unité produit un peu moins de 19 400 MW/Jour

        en admettant qu’on en ai plus qu’une unité en fonctionnement, et que l’on utiliseraient que 2%….

        ça nous fait donc environ 388 MW/Jour
        sache qu’a paris en hiver, nous utilisons 90 000 MW/Jour

        tu voit bien qu’il y a un soucis, ça ne tiens pas…

        même en l’utilisant à 100%, une seul unité ne suffirait pas à alimenter paris….. 19 400… 90 000….

      • fotoulavé fotoulavé

        En fRance ont construit des batiments qui sont des passoires et avec chauffage tout électrique.Comme le mien. J’ai mis un poele à bois car je peux. résultat conso divisé par 2. Je ramasse le bois sur la plage. Et je ne suis pas le seul. Pour avoir du bois sur la plage faut se lever de bonheur et au bon moment.

      • dudul

        je parle de chiffre là…. c’est du concret….

        mais ok, admettons
        que paris diminue sa consommation de 98%…..

        resultat: 1800 MW…. il nous en manque toujours 1412 MW…

        et je parle uniquement de Paris…

        alors les bout de bois…., c’est la forêt amazonienne qui nous faudrait là….

      • dudul

        et on n’a que paris plage, c’est que deux mois :D

      • Maverick

        Je n’ai pas de poêle, mais j’ai acheté une presse pour faire des briquettes de papier mâché, en prévision. Sinon, j’ai testé la bûche en papier : journal trempé dans l’eau, roulé serré en faisant chevaucher les feuilles, on laisse sécher. C’est presque aussi bien que du vrai bois.

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour Maverick!
        Un bien meilleur résultât si tu ajoutes un liant
        « bio » dans l’eau de trempage de ton papier.
        j’ai tenté avec de la colle à papier peint « bio » et les bûches
        restes entières sans se défaire, serrées et plus longue à brûler!!

      • Maverick

        Avec de la colle, faut voir à l’usage si ça n’encrasse pas trop la cheminée ? L’idée c’était de rester le plus « Low-Tech » possible, et pour ralentir la combustion, il suffisait de panacher des bûches à différents stades de séchage ;)

      • voltigeur voltigeur

        Si la colle est « bio » avec des ingrédients naturels, sans solvants, pas
        de soucis notables. Il faut bien sur la diluer en plus grande proportion
        que pour la pose de papier peints. J’ai tenté avec des pages de journaux (gratuits)
        et des pages d’annuaires téléphoniques coupées en bandes pour que ça aille plus vite,
        J’ai eu une espèce de pâte bien épaisse, un fois pressée et séchée, une bonne tenue
        et super compacte, ce qui la fait brûler comme du bois.
        le plus polluant c’est l’encre! :)

      • Maverick

        @ dudul : Et pourtant … C’est vrai que ça a l’air dingue, et j’avais posé la question sur le blog à ce sujet. Mais on dirait bien que la quasi-totalité de leur parc nucléaire est à l’arrêt, et que leur économie continue de tourner. Alors ? Pendant ce temps, il y a encore eu des embrouilles avec le chantier de l’EPR à Flamanville, au mois de Mars.

      • dudul

        ok, mais on parle du japon là… ils ,sont beaucoup, ils ont des industries très gourmandes en énergie…. ils ont le métro, le train, etc etc

        regarde les chiffres que je donne, tu vas comprendre pourquoi je ne peux pas y croire… je fais la comparaison sur la ville de paris uniquement….

        avec se qu’il utilisent celons l’article, ils ont a peine assez pour allumer les lampadaires d’une petite ville un jour sur 4 ^^

      • fotoulavé fotoulavé

        Le papier c’est bien mais sur ma plage y en a pas.Par contre dans la poubelle dédié au papier y en a plein. En 2 ans je n’est pas coupé un arbre et j’ai bien chaud l’hivert.

      • dudul

        t’essay de me rendre fous… AVOUE !!!
        :)

      • voltigeur voltigeur

        Quel genre de papier utilises tu pour faire les briques?

      • Maverick

        Ben justement, c’est quoi le « truc » ?

      • babs

        dudul,
        je poursuis le raisonnement en ajoutant les centrales hydro, les autres sources, et puis, ils n’ont pas peur de faire « night and day », le dimanche et jours férié …
        mais c’est vrai que c’est a peine croyable !
        alors, combien de centrales fonctionnent, en ce momment, sur tout le parc, en excluant le nuke militaire …
        difficile d’y croire, mais le nucléaire français produit a peine plus de la moitié des besoins électrique .
        l’autre lien va t’il mieux ? il porte sur les dechets …

      • babs

        absolutivement,
        tiens, tant que j’y suis,
        le nucléaire n’est pas l’énergie la moins chère …
        non, laisse, suis chaud !!!
        on ne sait même pas comment retraiter s’t’affaire …

      • dudul

        remarque, je ne savais pas que le nucléaire ne représentait que 30% de leur énergie….
        donc pourquoi pas au final…

      • babs

        entre l’idée imposée des merdias, et la réalité, il y a un grand pas …
        j’avoue que j’ai ouvert les yeux il n’y a pas longtemps.
        juste en me posant des questions …

      • voltigeur voltigeur

        Si j’étais persuadée du contraire, je ne serais pas
        résolument contre! :)

  • babs

    peut etre bien pour les velos, mais c’est autre chose …
    je comprends ta reaction, et pourtant c’est les faits …
    mais qu’en est il ici ? a ton avis combien d’elec nucléaire est produite en France, en pourcentage et chaque année ?
    75% 50% 25% ? pour son parc, bien sur.
    autre lien qui en dit long
    http://naturealerte.blogspot.fr/2012/04/2704201226-ans-apres-tchernobyl.html
    sinon, j’espere que tu le dedicace a ton pere …

  • africa

    en Afrique c’est mieux, les N… on s’en fout !? :-(

    • voltigeur voltigeur

      La pauvreté de ton commentaire démontre si besoin
      était, l’état lamentable de formatage du peu de neurones encore
      disponibles, qui sont perdues dans ce qui te sert de cerveau!
      Continue à t’en « foutre » et amuses toi bien!

    • Maverick

      C’est pas qu’on s’en foute, mais là on parle d’empêcher de faire les mêmes cochonneries en Arctique. Et les Zafricains, si au lieu d’accepter un peu d’argent de poche en pots-de-vin, et de faire des coups d’état pour le compte de puissances étrangères, ils prenaient vraiment le contrôle de leurs ressources naturelles et leur destin en mains, ben on s’en porterait pas plus mal et eux aussi.

      • dudul

        tu n’a pas tord, en afrique, c’est ‘space’…

        je me rappel d’un puits d’eau construit dans un petit village isolé… pour aider les habitants.
        3mois plus tard, ses con (oui dsl) avaient revendu le puits pour s’acheter des conneries (radio tv…tombé en passe rapidement).

        quel conclusion en tirer, je ne sais pas, on ne peux pas mettre tout le monde dans le même sac, mais bon…

  • Lilithe Lilithe

    signé ok mais c’est un peu tard comme initiative quand on sait que depuis plus 20 ans les pays concernés on déjà délimité les frontières en y apposant leur drapeaux respectifs et que les contrats avecs les plus grand pétroliers de la planète ont déjà signer les contrats d’exploitations
    maintenant il lorgne vers l’antartique…………..
    ah le réchauffement climatique à bon dos

  • Naïve délaration.

    Désolé, je ne signe même pas… A quoi bon ? Si les signatures changeaient le monde, ça se saurait. Les commerçants d’Or Noir ne sont pas idiots, et ils connaissent trs bien tous ces points. Les actionnaires aussi. Mais ils préfèrent regarder les $ sur leurs comptes bancaires que la « magie articque ».

    Beêêêêêh !

    • Maverick

      Il y a quelques années, je crois que BP/Shell avait eu quelques soucis avec un boycott ? Si nous signons la pétition en masse, ça peut quand même leur rappeller que les sous, c’est de nos poches qu’ils sortent.

      • Lilithe Lilithe

        désolé de te désevoire mais ayant travailler pour EXXON il a quelques années et je peux te dire que cela ne servira a rien les contrats sont déjà signés :-(

      • CQFD.

        Depuis quand le client est Roi ? Ou plutôt, depuis quand ne l’est-il plus ?

        Réponse: depuis qu’il n’a plus le choix ! Qui sait d’où vient son essence ? Qui peut descemment se permettre de dire non au pétrole et continuer à aller travailler en province en habitant à 20km de son boulot ?

        Nous sommes sous perf’; et sous perf’, soit tu y restes, soit…
        L’homme s’est totalement aliéné à des habitudes et des objets. La société s’est faite ainsi. C’est triste, mais un homme sans société et sans son système, ne peut plus vraiment exister. Sauf s’il a assez de courage, valeur qui manque cruellement et de plus en plus au sein de notre bonne vieille société…

      • NEO

        Tout à fait. Sauf si on oblige l’Homme moderne à s’adapter à de nouvelles habitudes disons, beaucoup plus rudimentaires.

        Il ne pourra rien faire d’autre que de s’adapter ou…tout simplement mourir. Sélection naturelle oblige.

  • boono boono

    A toute les energies creatrices de l´univers, je lance une priére pour que notre civilisation soit mise à bat!!!

  • phenix

    ils vont bien nous lacher une bacterie dans l’air qui date de la préhistoire,avec leur connerie !

  • vincenzo

    Pour tenir sans le nucléaire, au Japon, l’énergie fossile a retrouvé son heure de gloire, il y a l’hydro aussi, mais surtout de la discipline. Demande du gouvernement à la population de réduire la consommation, de la climatisation, organisation de la production dans l’industrie. Et en corollaire, augmentation conséquente du prix de l’énergie électrique.
    Rappel : le nucléaire n’intervient que pour le quart de la consommation totale.
    Il n’y a aucun mystère, plus de gaspillage.