Accueil » Médical et alimentation, Réflexion » Un vaccin antigrippal en spray pour les enfants..

Un vaccin antigrippal en spray pour les enfants..

On ne pique plus, on respire……….

Ce spray est destiné aux enfants présentant des risques de complications en cas de grippe en raison d'une autre maladie (respiratoire, cardiaque…).

Déjà utilisé outre-Atlantique, le Fluenz fait partie des nouvelles recommandations 2012-2013.

Les enfants à risque âgés de 2 à 17 ans pourront être vaccinés contre la grippe, dès la saison 2013, par un simple spray. Fluenz, c’est le nom de ce vaccin administré par le nez, fait son entrée dans le nouveau calendrier des vaccinations 2012, rendu public ce mardi. Ce spray est destiné aux enfants présentant des risques de complications s’ils attrapent la grippe, en raison d’une autre maladie (respiratoire, cardiaque, immunitaire, neurologique, musculaire…). Présenté ainsi, tout paraît simple, ce n’est pourtant pas le cas.

D’abord parce qu’il s’agit d’un vaccin vivant atténué alors que les autres vaccinations contre la grippe sont réalisées avec des vaccins inactivés, c’est-à-dire du virus tué. Or, lorsque la force d’un virus est juste atténuée pour en faire un vaccin (BCG, fièvre jaune, ROR, varicelle), il reste trop dangereux de l’utiliser chez les enfants immunodéprimés.

Des mises en garde

Autre particularité, les proches de la personne vaccinée doivent éviter le Fluenz. En effet, le virus déposé dans le nez peut rester présent jusqu’à trois semaines et être transmis par éternuement. «Le Fluenz peut cependant être utilisé chez les enfants infectés par le VIH sans immunodépression sévère», détaille le Haut Conseil de santé publique.  

Lors des dernières rencontres du Groupe d’expertises et d’information sur la grippe (Geig) en novembre dernier à Paris, le Dr Alain Chippaux, membre du comité scientifique, a souligné: «L’extrême prudence de l’Europe par rapport à la sécurité, l’efficacité dans les différentes tranches d’âges et la stratégie vaccinale.»

De fait, lorsqu’elle a autorisé le vaccin le 27 janvier 2011, l’Agence européenne n’a accordé une autorisation que pour «les enfants et adolescents âgés de 24 mois à 17 ans». Pourquoi pas avant 24 mois, alors que les vaccins antigrippaux tués le sont à partir de l’âge de 6 mois? Pourquoi pas après 17 ans, puisque les Américains le proposent depuis 2003 entre 2 et 50 ans? Les réponses se trouvent dans l’efficacité et la tolérance du vaccin.

La tolérance explique l’interdiction d’utiliser le vaccin avant l’âge de 2 ans. Une étude a montré une augmentation significative des épisodes de «respiration sifflante» de 3,8% avec le vaccin inactivé habituel contre 5,9%, avec Fluenz, dans les 42 jours suivant la vaccination d’enfants âgés de 6 mois à 23 mois. «Il y avait aussi une petite augmentation des hospitalisations pour les enfants âgés de 6 à 11 mois, dans les 180 jours qui suivaient la dernière dose de Fluenz», précise le Pr Terho Heikkinen, pédiatre à l’université de Turku, en Finlande: «6,1 % avec le vaccin vivant atténué contre 2,6 % avec le vaccin inactivé.»

La limitation aux moins de 18 ans se fonde, elle, sur l’efficacité diminuée chez l’adulte par rapport aux vaccins déjà disponibles. «Il y a clairement une différence d’efficacité entre l’enfant et l’adulte», explique le Pr Heikkinen. «Ce vaccin atténué semble très efficace chez l’enfant par rapport au vaccin inactivé et il semble bien que ce soit l’inverse chez l’adulte.» Cette moindre efficacité pour les adultes (de - 10% à - 40% selon les études) explique que l’Europe n’a pas suivi les recommandations américaines. Précautions accrues également sur le plan microbiologique: «Les contrôles européens s’ajoutent aux contrôles américains, remarque le Pr François Cano (Afssaps, Lyon), on est donc au-delà de ce qui se fait habituellement pour un vaccin européen.» Aux États-Unis, 10% des vaccinations saisonnières contre la grippe sont désormais faites par un vaccin en spray.

Auteur Damien Mascret

Source Le Figaro

LIRE AUSSI:

» Les adultes aussi doivent se revacciner

» Intérêts et limites du vaccin contre la grippe

» Vaccins: une étude montre la rareté des effets indésirables


15 réponses à Un vaccin antigrippal en spray pour les enfants..

  1. leur spray ils se le roulent en pointe et se le mettent ou ils veulent mais j’en veux pas !!!!!! :doctor: :bomb:  

  2. Prochaine étape : la pulvérisation de vaccins dans les lieux publics ? Le vaccin incorporé dans la cocaïne ? ;)

    • Bonne vision ,Maverick,c’est la 1ere chose à laquelle j’ai pensé en lisant l’article.Après quelques éssais ,histoire de vérifier si le nombre d’effets indésireux secondaires n’est pas trop conséquants et surtout non traçable vis à vis des produits utlisés,il sera alors facile d’avoir plusieurs « saloperies vaccinales » et de les utiliser à grande échelle,type station de métro ou autres sous couvert d’un produit banal de désinfection.

      • En tout cas, au niveau commercial, c’est plutôt nul. Vu que la personne vaccinée reste contagieuse avec le virus affaibli, il suffit de la fréquenter pour avoir une bonne chance d’être inoculé (et donc vacciné) gratuitement. Un ou deux vaccins par famille,quelques uns par entreprise ou par école, ça suffirait ? :evilgrin:
        Faites tourner l’info; on appelle ça du « Marketing Viral » :rotfl:

  3. je me ferai vacciner quand ce sera en supo, sinon rien.
    :-P

  4. HS = Avez vous vu les derniers seismes d aujourd hui ???? 
    Regardez ca =
    http://www.meteo-world.com/seismes/seismes2.php

    6.9 dans le golf de Californie cette nuit !! 

  5. Et je demanderai dans ce cas a vacciner moi meme Roseline :doctor:

    • Mr esr un épicurien!
      On a un petit penchant pour les bonnes grosses joufflues à suppos !
      Ok, mais prépare le bâillon, car elle doit-être particulièrement soulante celle là !!!

      • euh la dérniere fois ou je l’ai vue à la télé,elle avait vachement maigrie,et donc soit elle fait un régime,ou alors elle c’est fait vacciner en 2009 et en paye les conséquances,ou alors elle a chopper le « crabe » et elle dépérie,ou alors Saka crotte,lui a injecté tout les vaccins invendus.

  6. Les vilains garnements, ils ne savent plus quoi faire pour nous empoisonner :cyclops:

  7. et bien moi aucun le corps a tout les systèmes pour ce défendre a condition de ne pas
    l empoisonner avec des produit chimiques
    cela sert a quoi de prendre des vaccins , alors que dans notre alimentation  toute sorte de produits prohibés ce retrouve dedans ex,  le sucre synth   formaldéhyde
    poison 

  8. Même pas en rêve ! Préfère sniffer un suppo ! :-D