Des agriculteurs prêts à semer des OGM….

Les consommateurs Européens sont pour la majorité contre les OGM, BASF a renoncé à vouloir nous les imposer, mais reste Monsanto et sa chimère MON810 que certains agriculteurs s’apprêtent à semer, si le gouvernement fait encore trainer les choses…Il faudrait quand même que ces « (ir)-responsables » sachent qu’il y a un temps pour les semailles………..Alors messieurs et mesdames bougez vous le popotin pour refuser ce MON810 simplement au nom du principe de précaution.

Image/untoitpourlesabeilles.fr

En l’absence d’interdiction, certains agriculteurs mettent la pression sur le gouvernement.C’est une course contre-la-montre qui est lancée. Dans six semaines, les agriculteurs vont commencer à semer leur maïs. Or depuis, le mois de novembre, le maïs Monsanto 810, un maïs OGM, est à nouveau autorisé en France, suite à la décision du Conseil d’Etat de casser la clause de sauvegarde européenne qui avait été activée par la France. Les juristes du ministère de l’Agriculture cherchent la parade.

Prouver un danger immédiat pour l’environnement

Car, le gouvernement a certes promis de refaire très vite un texte pour bloquer la culture d’OGM en France, mais cela semble prend plus de temps que prévu. Et pour cause : il faut prouver un danger immédiat et manifeste pour l’environnement, sous peine d’être retoqué par la Cour européenne de justice. Or, il n’y a quasiment aucune étude scientifique sur le sujet.

Sans nouvelle interdiction, certains agriculteurs entendent donc en profiter pour planter du maïs OGM. « Aujourd’hui, j’ai le droit de semer du maïs OGM dans mes champs. Rien ne me l’interdit », prévient Claude Ménara, qui cultive 400 hectares dans le Lot-et-Garonne. « Donc, dès le mois de février-mars, je vais le faire, et je ne serai pas seul », promet-il.

Les anti-OGM menacent d’actions

Le maïs OGM Monsanto 810 est plus résistant et ne nécessite pas de traitement phytosanitaire. Il propose en outre des rendements plus importants. « Au final, économiquement, l’agriculteur est gagnant », indique Céline Duroc, directrice adjointe de l’association des producteurs de maïs.

Reste que les tensions risquent de resurgir dans les campagnes entre les pro et les anti-OGM. Ces derniers, au premier rang desquels les Faucheurs volontaires et la Confédération paysanne, menacent déjà de lancer des actions coups de poing si rien n’est fait pour interdire ces OGM.

Auteur : FF et Pascal Berthelot

Source : www.europe1.fr via Sos-Planète

11 commentaires

  • pokefric pokefric

    Ceux la sont à 1000 lieues de créer une coopérative…..

  • Tex

    Mais NOOOOOOOOOOOON pas au nom du principe de précaution puisqu’il est prouvés que les OGM sont toxiques!!


    L’ EXPERT INTERNATIONAL DES LECTINES, LE DR ARPAD PUSZTAI en a démontré la haute toxicité…. mais ses travaux ont été confisqués et il a été réduit au silence…. évidemment!!

     
    FAUT ARRÊTER DE PARLER DE PRINCIPE DE PRECAUTION,

    ON N’EN EST PLUS LA !!!!!!!
    Voir cette video :
    http://lesmoutonsenrages.fr/2011/12/28/les-ogm-sont-mutagenes-poisons-attention/
    http://www.dailymotion.com/video/xcqwli_les-ogm-sont-mutagenes-poisons-atte_news?start=1#from=embed
     

    • voltigeur voltigeur

      Tex tu sais combien ils pinaillent sur les analyses des uns et des autres, alors
      le plus simple et ça évite la polémique, c’est le principe de précaution.
      Moi tout comme toi et beaucoup d’autres, restons persuadés que ces monstruosités
      SONT toxiques! mais ces enflures jouent sur les mots…… ;)

  • Tex

    …il est prouvé….

    • pokefric pokefric

      Que dans vingt ans, nous serons génétiquement modifiés, une violation de la création de l’être dans toute sa splendeur…

    • Tex

      Ben oui, c’est malheureux pour eux… mais je ne peux pas m’empêcher de penser que ça fait 1500 empoisonneurs de moins…!!!
      Donc, on avance! Restons positifs!
      Quand il ne restera plus que ceux qui réfléchissent, on mangera moins de saloperies…
      C’est une espèce de « sélection naturelle » sauf qu’elle est due à une plante artificielle…

    • communauthic

      Quand les agriculteurs français auront obtenus l’autorisation de semer des OGM, ils finiront comme les indiens. Comme dit Tex, c’est un mode de sélection.

  • babs

    il faut leur mettre la pression,
    s’ils font ca, on est tres tres mal …

  • ticoq

    Les « agriculteurs OGM », appelons-les comme çà, ne sont pas des agriculteurs: ce sont nos ennemis.

    Des âmes qui ont été rachetées par Satan, prêts à droguer leurs concitoyens, du moment qu’ils en tirent un bénéf…

    Je rappelle que la première des valeurs pour un agriculteur digne de ce nom est la compréhension de la Nature, et non l’argent.

    comme dit l’indien: la terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre

    Que je sache on ne fait pas pousser de l’or, alors où est la vraie richesse? Ces faux paysans devraient se remettre en question .. rapidement. :chicken2:

  • observateur

    bonjour à tous

    soyez réaliste,cette saloperie de mais OGM,va etre semé car ,Monsanto va graisser quelques personnes véreuse et qui ont le pouvoir des lois ,que ce soit en France ou en Europe,et vous savez bien à quel point certains politique aime les petits cadeaux et surtout en cas de crise ,donc la santé de la population ,ils en ont rien a foutre.D’ailleurs il est fort possible que les semences soient déja contaminées, par des OGM,du genre un ptit accident voulu,2 sacs de graines se sont mélangés et ni vu ni connu.