Thé vert lumineux?..

Pour les buveurs de thé, ce n’est pas une bonne nouvelle! reste à savoir s’il ne va pas se retrouver dans nos tasses.. mondialisation quand tu nous tiens..

Ce 20 octobre, le Gouvernement de la Métropole de Tokyo a mesuré des taux élevés de Césium dans des feuilles de thé récoltées au Nord de la capitale japonaise.

La quantité atteint les 700 becquerels par kg alors que la limite légale se trouve sous la barre des 500 becquerels/kg.

Dans la préfecture de Saitama, les compteurs sont même montés à 2’063 becquerels/kg. Il ne fait décidément pas bon vivre à Tokyo depuis le début de la catastrophe.

Les autorités ont demandé aux producteurs de ne pas commercialiser et vendre ce thé au Japon. Si vous éteignez la lumière et que votre tasse de thé brille, c’est que son contenu doit provenir du Japon. Il n’y a pas de petits profits car tout se recycle grâce au commerce international.

Lundi 17 octobre 2011

Alors qu’aucun contrôle n’avait décelé du strontium à plus de 100 km de la Centrale, c’est dans la ville de Yokohama (3,5 millions d’habitants) 129 becquerels/kg de strontiun-89 et de strontium-90 ont été mesurés. Cette découverte montre que la radioactivité se disperse bien plus loin que la préfecture de Fukushima. En effet, Yokoama se situe à 35 km au sud de Tokyo et à 250 km de la Centrale.

La Commission Nucléaire Japonaise vient de publier un rapport qui contredit l’opérateur de la Centrale. Tepco avait annoncé que la piscine du Réacteur 4 pouvait facilement résister à des secousses après le tremblement de terre. Selon l’étude fournie par la commission japonaise, il en va autrement. C’est drôle, plus le temps avance, plus on se rend compte que ce n’est pas une catastrophe naturelle qui a créé cette catastrophe, mais bien Tecpo.

Source et Auteur 2000watts.org partagé avec sos-planète

Commentaires clos