Forte secousse sismique ressentie en Corse et à Marseille

5,2 sur l’échelle de Richter, ce n’est pas exceptionnel mais la France ne fait pas partie des régions du monde les plus habituées au phénomène, c’est donc une bonne raison pour en parler. Le souci, c’est la zone seveso à proximité de Marseille, un très gros centre pétrochimique qui, s’il était touché par un séisme de grande ampleur, pourrait être à l’origine d’une catastrophe apocalyptique.

Une forte secousse sismique, qui n’a provoqué aucun dégât et n’a pas fait de blessé, a été ressentie jeudi soir en Corse ainsi qu’à Marseille, a-t-on appris auprès des pompiers.

Selon le CODIS de Corse-du-Sud, le séisme, d’une intensité de 5,2 degrés sur l’échelle ouverte de Richter, a été ressenti dans toute la Corse à 21 h 21.

L’épicentre se situait à 95 km à l’ouest d’Ajaccio, en Méditerranée, et la secousse a également été ressentie sur le continent, selon le CODIS.

A Marseille, ce sont les 6e, 8e et 9e arrondissements, proches du littoral, qui ont été le plus touchés, selon les marins-pompiers. Aucune victime n’est à déplorer et aucun dégât n’a été signalé lors des quelques 1 200 appels téléphoniques adressés aux pompiers corses dans la soirée. La secousse, confirmée par la préfecture des Bouches-du-Rhône, a été ressentie vers 21 h 15, selon le témoignage d’un marin-pompier : « Mon immeuble a eu comme un frisson, c’est toute l’ossature qui a vibré, ça a duré une seconde maximum », a-t-il raconté.

Aucun dégât ni blessé n’était à déplorer à Marseille, même si une centaine de Marseillais inquiets ont appelé les pompiers. Un autre témoignage recueilli par l’AFP évoque un « lit qui a bougé ». Selon les marins-pompiers, une secousse avait déjà été ressentie mercredi soir à Ajaccio et à Nice

Source: midilibre.fr

8 commentaires