Japon! situation critique, explosion des réacteurs 3 et 4..[MàJ]

Je me demande qu’est ce qu’ils attendent pour avouer que la situation est incontrôlable, de l’eau va être déversé sur les réacteurs, ce qui n’est pas gagné, les hélicoptères ne peuvent pas en transporter beaucoup, et en plus il faut que cette eau atteigne les piscines endommagées, sans compter la radioactivité (300 fois la normale sur Tokyo).

photo des réacteurs 3 et 4

Photo fournie ce mercredi par les autorités japonaises qui montrent l’état des deux réacteurs trois et quatre, qui ont subi deux explosions. Images inquiétantes qui montrent que les enceintes de confinement sont effectivement endommagées.

13h18: Pas de risque radioactif à Tokyo
La Croix-Rouge japonaise a affirmé mercredi qu’il n’y avait actuellement pas de risque radioactif à Tokyo, la capitale, après les accidents survenus dans la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. «La Croix-Rouge japonaise nous dit que Tokyo est sûre pour ce qui concerne les radiations nucléaires et que les voyageurs étrangers peuvent donc s’y rendre», a déclaré à Genève Matthias Schmale, l’un des dirigeants de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

13h14: Des canons à eau sont utilisés pour tenter de refroidir le réacteur 4 de la centrale de Fukushima


12h54: Air France fait passer des tests de radioactivité à son personnel
Selon Les Echos, la compagnie a mis en place ce matin des tests de radioactivité pour ses équipages de retour de Tokyo. Cet examen, qui doit permettre de détecter une éventuelle absorption d’éléments radioactifs, serait très rapide, indolore et effectué uniquement sur la base du volontariat, précise le quotidien.

12h50: Le trafic aérien «premium» affecté
La catastrophe naturelle au Japon affectera le trafic en classe affaires et en première classe en mars dans la mesure où le marché nippon représente 6% à 7% du marché international, déclare l’Association internationale du transport aérien (Iata).

12h44: «Dans le pire des scénarios, l’impact de la situation au Japon serait pire que Tchernobyl»
C’est ce qu’a indiqué François Baroin, le porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du Conseil des ministres. La question d’une éventuelle intervention du G20 pour soutenir le yen n’a pas été abordée, a-t-il ajouté.

12h35: Des secouristes britanniques quittent l’archipel
Selon la BBC, les secouristes britanniques de l’ONG International Rescue Corps ne peuvent travailler et quittent l’Archipel. Raison avancée: L’ambassade britannique à Tokyo ne veut pas être responsable de leur sécurité.

12h34: «La France a de fortes probabilités d’être touchée à son tour»
«La catastrophe nucléaire qui se déroule en ce moment au Japon, démontre malheureusement la réalité des dangers des installations nucléaires», écrit ce mardi le le groupe Europe Écologie Les Verts du Rhône dans un communiqué. Les élus demandent à l’Etat «la fermeture des centrales les plus anciennes: Fessenheim en Alsace, construite en 1977, et le Bugey, construite en 1979 et située à 35km de Lyon». «Après les accidents survenus aux USA, puis en Ukraine et maintenant au Japon, la France a de fortes probabilités d’être touchée à son tour», estiment les écologistes du Rhône.

12h22: Deux avions militaires français affrétés pour évacuer les ressortissants français
Selon nos informations, deux avions militaires français sont en route vers Tokyo pour évacuer les ressortissants français qui en font la demande. On serait à 400 ou 500 inscrits pour l’heure. Les femmes enceintes et les enfants sont prioritaires. Les avions quitteront Tokyo jeudi et vendredi.

12h54: Air France fait passer des tests de radioactivité à son personnel
Selon Les Echos, la compagnie a mis en place ce matin des tests de radioactivité pour ses équipages de retour de Tokyo. Cet examen, qui doit permettre de détecter une éventuelle absorption d’éléments radioactifs, serait très rapide, indolore et effectué uniquement sur la base du volontariat, précise le quotidien.

12h50: Le trafic aérien «premium» affecté
La catastrophe naturelle au Japon affectera le trafic en classe affaires et en première classe en mars dans la mesure où le marché nippon représente 6% à 7% du marché international, déclare l’Association internationale du transport aérien (Iata).

12h44: «Dans le pire des scénarios, l’impact de la situation au Japon serait pire que Tchernobyl»
C’est ce qu’a indiqué François Baroin, le porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du Conseil des ministres. La question d’une éventuelle intervention du G20 pour soutenir le yen n’a pas été abordée, a-t-il ajouté.

12h35: Des secouristes britanniques quittent l’archipel
Selon la BBC, les secouristes britanniques de l’ONG International Rescue Corps ne peuvent travailler et quittent l’Archipel. Raison avancée: L’ambassade britannique à Tokyo ne veut pas être responsable de leur sécurité.

12h34: «La France a de fortes probabilités d’être touchée à son tour»
«La catastrophe nucléaire qui se déroule en ce moment au Japon, démontre malheureusement la réalité des dangers des installations nucléaires», écrit ce mardi le le groupe Europe Écologie Les Verts du Rhône dans un communiqué. Les élus demandent à l’Etat «la fermeture des centrales les plus anciennes: Fessenheim en Alsace, construite en 1977, et le Bugey, construite en 1979 et située à 35km de Lyon». «Après les accidents survenus aux USA, puis en Ukraine et maintenant au Japon, la France a de fortes probabilités d’être touchée à son tour», estiment les écologistes du Rhône.

12h22: Deux avions militaires français affrétés pour évacuer les ressortissants français
Selon nos informations, deux avions militaires français sont en route vers Tokyo pour évacuer les ressortissants français qui en font la demande. On serait à 400 ou 500 inscrits pour l’heure. Les femmes enceintes et les enfants sont

12h03: Une réunion du G7 pour discuter du Japon
La ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, a annoncé mercredi avoir demandé une réunion au niveau du G7 pour discuter de la situation financière du Japon, qui lutte contre une catastrophe nucléaire. Elle a dit à la sortie du conseil des ministres à Paris avoir demandé une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux des sept pays les plus industrialisés «pour qu’on puisse voir de quelle manière on souscrit à leurs émissions d’obligations, de quelle manière on réagit sur le plan financier».

12h00: Pas de césium dans le réseau d’approvisionnement d’eau
Il n’y a aucune trace de césium dans le réseau d’approvisionnement d’eau de Fukusima selon les relevés effectués par la préfecture, annonce l’agence Kyodo. Ce matin pourtant, la présence de cet élément avait été relevée.

11h57: Sarkozy souligne «l’excellence» du dispositif de sûreté du parc nucléaire français
En Conseil des ministres, Nicolas Sarkozy a réaffirmé la «pertinence» du choix de l’énergie nucléaire en France, un «élément essentiel» de son indépendance énergétique. Il a également souligné «l’excellence» du dispositif de sûreté du parc nucléaire français.

11h50: L’AIEA avait prévenu le Japon il y a deux ans
D’après le Telegraph, qui cite WikiLeaks, l’AIEA avait prévenu le Japon il y a deux ans pour alerter sur les règles de sécurité en vigueur dans les centrales nucléaires, qui n’étaient plus à jour, et qui poseraient problème en cas de fort séisme.

11h46: La Chine et l’Espagne vont inspecter leurs centrales, annoncent les deux pays ce mercredi

11h45: «Nous sommes tous des Japonais»
Bernard Kouchner a jugé «ridicule» la volonté des écologistes de vouloir «sortir du nucléaire» sur Europe 1. «Nous devons réfléchir, penser à l’avenir, les énergies renouvelables sont plutôt bien envisagées et recherchées dans notre pays, il faut faire les deux», a assuré l’ancien ministre des Affaires étrangères. Et d’ajouter, devant la catastrophe nucléaire au Japon, «nous sommes tous des Japonais».

11h40: «L’inquiétude et la colère» des populations de la région de Fukushima sont à leurs combles, estime le gouverneneuur de la région.

9h06: EDF va envoyer des «équipes» et du «matériel» au Japon
EDF est prête à envoyer des «équipes» et du «matériel» au Japon pour aider la compagnie Tepco, qui exploite la centrale , à faire face aux conséquences du tsunami. «On se prépare à ne pas être que spectacteur, mais être également acteur et faire preuve de solidarité par rapport à nos collègues japonais», déclare Henri Proglio, le PDG d’EDF.

9h03: «Nous ne donnons pas un ordre d’évacuation»
NKM l’a assuré sur i-Télé: «nous ne donnons pas un ordre d’évacuation», a-t-elle dit. «Nous recommandons à tous les Français qui n’ont pas de bonnes raisons de rester à Tokyo soit de prendre l’avion pour rentrer (en France) soit s’ils souhaitent absolument rester au Japon d’aller au Sud», a-t-elle souligné. «Nous avons demandé à Air France d’augmenter ses rotations entre Tokyo et Osaka. Il y a 900 places par jour possibles au départ du Japon», a-t-elle ajouté. Elle a confirmé que deux avions affretés par l’Etat

9h00: Le gouvernement japonais lance un appel a calme
Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a appelé mercredi la population à rester calme alors que les informations en provenance du site nucléaire de Fukushima continuent d’inquiéter.

8h52: Des traces de césium et d’iode découvertes à Fukushima
Des traces de césium et d’iode ont été découvertes dans le réseau d’approvisionnement en eau de Fukushima, mais il n’y a pas de menace sur la santé.

8h50: L’empereur du Japon «profondément préoccupé»
«Je prie pour la sécurité du pus grand nombre de gens», a déclaré l’empereur du Japon, qui s’est dit «profondément préoccupé» par la situation, lors d’une allocution à la télévision nationale. «Désormais à présent, toute la nation travaille aux opérations de secours», a-t-il ajouté. «Je ne peux m’empêcher de prier pour que le travail des sauveteurs progresse rapidement et que la vie de gens s’améliore, ne serait-ce qu’un peu», a poursuivi Akihito.

8h30: Des hélicoptères ont décollé pour déverser de l’eau sur les réacteurs
L’armée japonaise a mis cette opération en place pour refroidir le réacteur trois de la centrale de Fukushima

8h20: La bourse de Tokyo reprend des couleurs, Tepco plonge
La Bourse de Tokyo a rebondi mercredi sur des achats à bon compte, finissant sur une hausse de 5,68% après avoir plongé de 16% sur les deux séances de lundi et mardi, une chute sans précédente depuis 1987. L’indice Nikkei a gagné 488,57 points à 9.093,72 points et le Topix a pris 50,90 points (6,64%) à 817,63 points. En revanche, le titre Tepco a plongé de 24,57%.

8h12: Baisse de la pression dans le réacteur deux
D’après Tepco, la pression a baissé dans l’enceinte de confinement et le cœur du réacteur deux. Bonne nouvelle également, les températures se sont stabilisées dans ce réacteur où l’enceinte de confinement n’est plus «étanche».

8h05: Hausse des achats de pastilles d’iodes en France
D’après l’AFP, la peur de la catastrophe nucléaire est palpable jusqu’en Europe, à 10.000 km du Japon. Des pharmaciens en Allemagne et en France ont fait état d’une hausse des achats de pastilles d’iode, utilisées pour bloquer l’accumulation d’iode radioactive dans le corps.

8h00: Des risques pour les avions
Le Centre d’observation des cendres volcaniques de Londres a averti sur des dangers liés à la radioactivité pour les avions survolant dans la zone. La VAAC a adressé un avis qui couvre 10 régions de l’espace aérien situées au Japon, en Russie, en Chine, aux Etats-Unis et en Corée du Sud.

7h50: Pas d’évacuation des Français mais une aide au départ
Toujours pas d’ordre d’évacuation officielle pour les Français du Japon. Mais le gouvernement, via l’ambassade de France à Tokyo, recommande aux ressortissants de migrer vers le sud du Japon, ou de rentrer en France, si sa présence n’est pas indispensable. Et dans ce cas, la France a affrété deux avions, déjà en route, pour Tokyo, pour rapatrier les Français. Il faut s’inscrire sur le site de l’ambassade de France.

7h44: Opération de l’armée «pas crédible», selon une experte
L’armée japonaise se prépare à déverser de l’eau sur le réacteur n°3 de la centrale de Fukushima 1 au moyen d’un hélicoptère. Une opération «pas crédible» pour Sophia Majnomi, responsable nucléaire de Greenpeace qui intervenait sur BFM TV. D’après elle, les hélicoptères ne peuvent pas contenir transporter assez d’eau maiis surtout, il lui semble compliqué que de l’eau en aussi petite quantité puisse refroidir dess «combustibles irradiés» qui se trouvent sous des gravats. «C’est un scénario catastrophe», dit-elle.

7h40: Des hélicoptères de l’armée vont verser de l’eau sur le réacteur trois
L’armée japonaise se préparait mercredi à déverser de l’eau sur le réacteur n°3 de la centrale de Fukushima-Daiichi au moyen d’un hélicoptère, rapporte la chaîne publique NHK. L’opération des forces d’autodéfense vise à refroidir les barres de combustible en surchauffe dans le réacteur, d’où s’échappe une colonne de fumée.

7h32: Une route pour les pompiers
L’opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima-Daiichi, Tokyo Electric Power (Tepco), prévoit de mettre en place une route d’accès au site pour les pompiers, a annoncé mercredi l’agence de sâreté nucléaire japonaise.

7h30: Les vents éparpillent les particules radioactives…
Les vents chargés de radioactivité vont venir du nord-est et se dirigeront vers l’océan Pacifique mercredi, selon un responsable de l’agence météorologique japonaise. Une bonne nouvelle pour le Japon mais une mauvaise pour ses voisins. D’après les experts, ces particules pourraient arriver en Russie et en Alaska dans la semaine.

7h22: Le gouvernement veut refroidir les réacteurs cinq et six
Le gouvernement japonais tente de refroidir le combustible nucléaire usé contenu dans les piscines des réacteurs n°5 et n°6 de la centrale où des températures plus élevées que la normale ont été observées. Par ailleurs, 70 % des barres de combustible du réacteur n°1 ont été endommagées et 33% de celles du réacteur n°2, selon l’agence de presse Kyodo.

7h20: De l’acide borique pour refroidir les réacteurs?
C’est la piste suivie par le Japonn pour parvenir à refroidir ses réacteurs. TOkyo envisage de faire appel à l’armée américaine pour l’aider à refroidir ses réacteurs et réfléchit à disperser de l’acide borique, qui absorbe les neutrons et permet de limiter les réactions chimiques, depuis un hélicoptère sur le réacteur n°4.

7h10: Taux de radioactivité 300 fois supérieur à la normale au nord de Tokyo
Le taux de radioactivité mesuré mercredi à Ibaraki, au nord de Tokyo, était 300 fois supérieur à la normale et s’établissait à 15,8 miscrosieverts par heure, rapporte l’agence de presse Kyodo. Ce niveau de radioactivité ne constitue pas un risque pour la santé, selon les autorités japonaises.

Les catastrophes s’enchaînent au Japon. Un nouveau séisme de magnitude 6,0 sur l’échelle de Richter a de nouveau frappé Tokyo et sa région. Des immeubles ont tremblé, selon la chaîne NHK. Mais aucun dégât d’importance n’a été signalé.

http://www.youtube.com/watch?v=I_2ipl9IKPM

direct live 20 minutes.fr

  • crepin

    et refroidir à l’azote liquide pour éviter le pire ?
    Les experts parlent des conséquences possibles, du futur du nucléaire chez nous, mais je n’entends nulle part de débat sur les solutions pour éviter le pire?

  • Moi non plus je n’entends rien à ce sujet, sauf que Sarko ne compte pas du tout lâcher son EPR le « plus sur du monde » d’après cet énergumène……et ses centrales dont plusieurs ont un âge avancé. Si on tient compte des nombreuses « anomalies » enregistrées sur 34 d’entre elles, on ne peut que se poser des questions
    C’est tous ensemble qu’il faut faire pression pour que des alternatives au nucléaire soient mises en place! le gros problème, est ce que nous allons accepter les sacrifices qu’il nous faudra faire pour nous sortir de là??
    that in the question!

  • Bonjour,
    Au fil des jours, la situation s’aggrave, et après une réflexion sur ce qui s’est passé à Tchernobyl, même si ce n’est pas le même cas de figure, le processus de fusion me semble vachement être la conclusion hélas de ce qui va se passer.
    Une situation qui échappe à tout contrôle.
    Le nucléaire c’est cela ! Les protections cèdent les unes après les autres.
    Tout le monde là-bas fait ce qu’il peut au niveau humains, sauf qu’ils n’osent pas dire la Vérité, celle qui fâche, et aussi de prendre les mesures préventives au cas où cela sauterait.
    Pour moi cela me paraît tellement évident que cela va faire boum. Au vu du déroulement des évènements. C’est terrible, terrifiant, et totalement imprévisible, malgré tout ce qui a pu être prévu en la matière et sur place.

    Les deux derniers qui sommeillaient 5 et 6 semblent aussi chauffer aux dernières nouvelles.
    Alors que reste t-il comme autre raisonnement ?
    Moi j’attends ici en France, impuissante….et ensuite si cela fait boum, une fois, deux fois, trois fois, quatre….etc….il y aura un immense nuage multiplié par six.
    De cela personne n’en parle, et cela pour toute la planète.

    Il serait peut être temps de prévoir, même si c’est inutile, au lieu de donner des avis soi-disant non alarmistes sur ceci ou cela.

    Il serait temps pour nos enfants d’avoir aussi nos comprimés d’iode même ici en Occident.
    J’ai encore en mémoire le nuage radioactif de Tchernobyl. Je me souviens des remarques de maman après la bombe d’Hiroshima. Et là c’est pire pour le Japon, pire pour la terre entière quant aux retombées des poussières et de l’économie mondiale. De tout cela personne n’en a parle….ils attendent quoi…au lieu de faire de la prévention….

    Cordialement.

  • Je suppose que ce qui est à éviter c’est la panique! il faut se tenir informer en temps réel, je suis moi aussi pessimiste sur l’évolution de la situation, d’autant que le largage d’eau par hélico a échoué!
    Si aucune solution n’est trouvée d’ici peu pour refroidir le combustible, il y aura certainement une réaction en chaine et là…..
    Je les trouve bien hésitants et cherchant leurs mots, tout les intervenants spécialistes! bien sur qu’il faut être prudent et ne pas affoler la population, mais si plus rien n’est possible autant nous avertir!

  • Jewelton

    Sa va péter, 6 réacteurs pour le prix d’un.
    On parle de nucléaire

  • C’est dommage de constater que le nucléaire peut être bon… on s’entend pour une source d’énergie mais que malheureusement avec tout ce qui c’est déjà passé jadis n’a apporté rien de plus à la bêtise humaine… que le nucléaire ne se contrôle pas contrairement à ce qu’ils peuvent DIRE ! C’est mon opinion