L’Homme perturbait déjà fortement l’environnement il y a plusieurs milliers d’années..

Quelle avancée !! Nous n’avons eu de cesse que d’amplifier la destruction de notre habitat. Toutes les civilisations qui ont atteint un haut degré de progrès, ont décliné et disparu. Ça nous laisse peu d’espoir si on continue.. Partagez ! Volti

******

par Damien Altendorf pour Science-Post

Illustration

Une étude collaborative majeure indique que l’Homme affectait déjà notablement l’environnement global il y a 3000 à 6000 ans de ça. Ces considérations amènent à revoir l’idée selon laquelle la dégradation du milieu naturel serait un phénomène très récent. Par ailleurs, les chercheurs montrent que l’agriculture a débuté et s’est généralisée plus tôt qu’on ne le pensait.

Modification du couvert végétal, érosion de la biodiversité, feux de forêts, rejets de carbone, etc. L’impact des activités humaines sur l’environnement est souvent vu comme un phénomène très récent démarrant avec la révolution industrielle. Il est toutefois établi que les populations perturbaient déjà le système terrestre de façon notable avant l’ère moderne. Néanmoins, de grandes incertitudes demeuraient quant à la répartition géographique, l’étendue spatiale et l’évolution temporelle de ces influences.

Une étude sans précédent, fruit du projet ArchaeoGLOBE

Une publication majeure parue dans la revue Science le 30 août éclaire ces questions. En particulier, elle montre comment les diverses pratiques d’usage des sols ont évolué à l’échelle globale entre – 10 000 ans et l’an 1850. Elles regroupent la chasse, la cueillette, la pêche, l’agriculture extensive ou intensive et le pastoralisme.

Ce lourd travail de synthèse a été possible grâce à la collaboration de plus de 250 experts archéologues questionnés sur les pratiques régionales des groupes de populations du passé. Une méthode semi-quantitative permettant d’établir des tendances pour 146 régions du monde. À l’exception faite de l’Antarctique pour des raisons évidentes. …/….

Lire l’article complet

Source SciencePost

Voir aussi :

Eau : pour un quart de la population mondiale, le « jour zéro » se rapproche dangereusement

Il y a 50 ans, le Groenland avait un autre visage

Après le bronze et le fer, bienvenue dans l’âge du plastique

Il y a 2 milliards d’années, 99,5% de la vie sur Terre s’est éteinte

15 commentaires

  • Avatar mianne

    Dans la fameuse grotte au bord de l’Aveyron, l’homme s’éclairait, il y a 174 000 ans (datation au carbone 14), jusqu’au fond des galeries par des constructions de brûlots à base d’os . Le réchauffement climatique ne date donc pas d’hier https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Avatar mianne

    Quand l’eau s’évapore d’un côté, elle retombe d’un autre sous forme de pluie . Pendant que nous nous plaignons de la sécheresse, les Moscovites vivent actuellement un été pourri et froid et nos chroniqueurs semblent avoir oublié la succession d’étés pourris que nous avons connus en France il y a une quinzaine d’années .

  • Avatar MoTruckin

    Pas croyable de lire un article pareil !!!
    Ce « journaliste » nous sort des assertions étayées par rien.
    Un malheureux tableau avec quelques courbes pour justifier ses dires.
    Quid des sources, des faits, des justificatifs, des preuves qui justifieraient que l’homme d’il y a plusieurs milliers d’années « perturbait déjà fortement l’environnement » ? (pour reprendre le titre de l’article).
    Rien, zéro, que dalle.
    À part, une fois de plus, nous culpabiliser.
    Il y a 6000 à 3000 ans, dates mentionnées dans l’article, la population humaine était estimée entre 10 et 100 millions d’individus.
    (source: https://planeteviable.org/breve-histoire-croissance-demographique-mondiale/)
    Il y avait donc de la place pour tout le monde.
    Évidemment que la sédentarisation et l’apparition de l’agriculture ont MODIFIÉ l’environnement.
    Mais la PERTURBATION de ce dernier est récente car c’est un ensemble de 3 facteurs qui y ont contribué :
    – l’augmentation de la population humaine
    – l’apparition de l’ère industrielle
    – l’apparition de l’agriculture intensive
    Avec toutes les conséquences que cela implique.

  • rouletabille rouletabille

    Du bol qu’ils n’avaient pas le nucléaire.

    • Pas sûr ! On a retrouvé des zones vitrifiées qui auraient pu laisser penser à une guerre nucléaire…
      Va savoir…Ca fait trop longtemps, je ne m’en souviens plus ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • rouletabille rouletabille

        En effet,pourtant les US n’existaient pas?
        Ils ont été sur la Lune vus que c’est mort.
        Quand nous seront morts,nous laisseront un héritage de 65 Centrales Nuc pour la France,c’est dire qu’il n’y aura plus personne pour étudier cette civilaSion.
        Coucou Biquette.

      • Avatar Enki13

        « Pas sûr ! On a retrouvé des zones vitrifiées qui auraient pu laisser penser à une guerre nucléaire…
        Va savoir…Ca fait trop longtemps, je ne m’en souviens plus !  »
        chute d’astéroïde ou de comète biquette rien de plus…
        j’aime le Véda pourtant https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        • Avatar Enki13

          « 1.3 Les météorites

          Les objets dont la taille est comprise entre quelques mètres et quelques dizaines de kilomètres apportent une énergie cinétique considérable (proportionnelle à la masse, et au carré de la vitesse). En percutant une planète (la Terre, la Lune ou autre), ils y creusent des cratères parfois immenses. Tous les cratères que l’on voit sur la Lune, même avec de simples jumelles, ont été produits par de tels impacts. Même les mers lunaires, ces bassins atteignant les 300 km de diamètre, ont été produites par des impacts ; l’énergie colossale mise en jeu a complètement fondu la croûte lunaire dans la zone du choc, et les roches fondues se sont répandues comme une véritable mer. Ensuite, rapidement, elles se sont refroidies et donc durcies. Ces chocs s’étant produits après l’intense bombardement météoritique des débuts du système solaire, il n’y avait plus beaucoup de météorites pour creuser de nouveaux cratères. C’est pourquoi le fond des mers lunaires apparaît relativement lisse. »

          https://astronomia.fr/2eme_partie/petitsCorps/meteorites.php

  • L’homme a toujours perturbé son environnement?
    Mais les animaux et les plantes n’ont jamais rien modifié?
    Les arbres qui attaquent les roches avec l’aide des champignons?

    Encore un con qu’il faudrait modifier en lui greffant un cer veau .

  • Avatar Flo500

    Apparemment, l’auteur de l’article n’a jamais observé un castor dans la nature.
    Un seul castor est capable de créer un barrage de rondins et une retenue d’eau qui inondera et détruira le lieu de vie de milliers de petits insectes.

    Par ailleurs, la conclusion de cet article, qui n’a pas été émise, mais qui va titiller le tréfonds du lecteur (avant d’obtenir son accord à force d’insinuation de ce type), c’est :

    puisque nous avons affaire à « la dégradation du milieu naturel » (citation) par l’homme, Il suffit de baisser la quantité des hommes sur terre pour ne plus avoir cette « dégradation du milieu naturel » .

    C’est sur ce type de raisonnement que les sbires du Bildeberg, de Soros et compagnie se basent pour obtenir la collaboration de multiples associations, entreprise et autres… pour réduire la population de la planète à 500 millions d’habitants.

    Tout est dans la subtilité de l’argumentation.

Laisser un commentaire