Gouvernement : une peur… jaune…

Il est évident que Macron, avec son comité Théodule-climato-transito-machin-chose, n’a convaincu personne. Il en ressort que, toujours aussi éloigné des revendications du peuple des gueux, excédés par tant de mépris, ce mouvement des gilets jaunes, incorruptible car, civique et sans véritables leaders, va donner du fil à retordre à ce pouvoir « jupitérien », qui ferait bien de redescendre de son Olympe, pour servir ce peuple mécontent, au lieu de se servir à l’envi, dans des poches désespérément vides. On peut constater le gouffre béant qui sépare le peuple, de ceux payés par ce même peuple.  L’intervention du « premier sieur » de France, censée rassurer le peuple, c’est avérée tout à fait inutile. Le dit sieur qui n’a décidément rien compris et, fait mine de se sentir à l’aise, dans un costume trop grand pour lui. À ce petit jeu, qui va gagner quand on a plus rien à perdre ? Le « Jupi t’es rien », ferait bien de se poser la question. Partagez ! Volti.

******

Source H16 via Réseau-International

Excellente nouvelle : en repassant sous le seuil des 60 dollars le baril, le prix du pétrole est maintenant au plus bas depuis un an. On devrait donc se réjouir de la forte baisse du prix des carburants à la pompe.

Qu’on attendra longtemps.

Le gouvernement, en plein milieu d’un mouvement populaire qu’on ne peut déjà plus qualifier d’anecdotique, vient en effet de confirmer une hausse des taxes sur les carburants dès janvier (dans un gros mois, donc) ; on se tâte encore pour savoir si cette nouvelle augmentation (en pleine baisse des prix du produit de base) s’inscrit dans la partie « démocratique » de la transition écologique, ou dans sa partie « acceptable ». En tout cas, on peut raisonnablement l’inscrire à la colonne « crédit » du foutage de gueule maintenant permanent qu’entretient ce même gouvernement au sujet de cette transition, alors même que la France est un des pays développés les moins contributeurs aux gaz à effets de serre.

Peut-être les Gilets Jaunes, apprenant cela, trouveront de nouvelles raisons pour continuer leur mobilisation, d’autant que les taxes, impôts et ponctions fiscales de tous ordres ne diminuent toujours pas.

En tout cas, ce mouvement s’est très concrètement traduit par des manifestations violentes sur les Champs-Élysées ce samedi.

On pourra sans aucun problème trouver dans ces violences les racines habituelles, à savoir les groupuscules gauchistes (brandissant les inévitables drapeaux révolutionnaires rouges) ainsi que les gangs routiniers des saccages en foule. Ces habitués n’expliqueront pas toutes les violences dont une part provient bel et bien des forces policières dont les ordres étaient très clairs.

Le gouvernement a, sans la moindre ambiguïté, choisi ouvertement l’usage de la coercition pour mater ce peuple venu impudemment le défier. Plutôt que laisser le mouvement prendre place dans la Capitale et montrer effectivement son ampleur, il a été choisi de l’éparpiller systématiquement.

Difficile de voir dans cette manœuvre un calcul politique très fin. Que le procédé ait été utilisé pour camoufler l’importance de la mobilisation ou qu’il n’ait servi qu’à rappeler à tous que la force restait non à la Loi, mais à l’État, peut importe puisqu’au final, cet usage de la force ne démontre qu’une seule chose de façon fort claire : très manifestement, le gouvernement a peur.

Pour bien en prendre la mesure, il n’est qu’à voir les déclarations du ministre de l’Intérieur, Castaner, tentant d’effaroucher la veuve, l’orphelin et le cadre moyen urbain métrosexuel qui adoube encore Macron de son approbation : le voilà qui nous joue la comédie sur l’air d’un foyer attaqué par les masses populeuses lorsque la réalité revêt un air décidément goguenard et pas réellement menaçant.

Aucun doute n’est possible : le pouvoir actuel ne contrôle absolument plus rien et le sentiment qui surnage très manifestement est celui de l’anxiété. Si les ministres, les députés et la classe jacassante ont une odeur, ce n’est plus à présent celle des crèmes de jour ou d’un after-shave luxueux, mais plutôt celle de la peur, celle qui pousse le gouvernemaman à courir les bras en l’air et demander à l’État-papa de gronder et réprimer.

C’est aussi ce même parfum de panique qu’on peut lire derrière les façades faussement calmes qui expliquent que, soudainement, le peuple remonté aurait tort. Eh non. Le peuple n’a ni tort, ni raison, par définition puisque c’est lui qui décide ; c’est lui qui fait la loi et non les députés qui n’en sont que des représentants congédiables ad nutum et qui semblent eux, comme les ministres, sénateurs et président tous confondus, avoir complètement oublié qu’ils sont à son service et non l’inverse.

Cette peur n’est pas sans raison puisque, comme beaucoup de peurs réflexives, elle est le résultat d’une perte de contrôle et d’une absence de compréhension.

Le gouvernement actuel se situe dans les deux cas.

D’une part, il ne peut contrôler ce mouvement qui n’a ni tête ni structure et peut donc, à tout moment, dégénérer en quelque chose qu’il lui sera impossible d’arrêter facilement avec les méthodes éprouvées qu’il pratique d’habitude.

D’autre part, il ne le comprend pas : le « sommet » est maintenant totalement hermétique à la souffrance de la « base », le peuple de ceux qui se lèvent le matin pour gagner une misère. Les ministres, les députés et les sénateurs n’ont pas à batailler pour 50 euros en fin de mois pour nourrir leurs enfants, et n’ont pas à s’occuper du plein de leur voiture, généralement conduite par un chauffeur rémunéré par la République.

Cela explique d’ailleurs fort bien l’avalanche de messages idiots, une communication consternante voire carrément de pure propagande, et par dessus tout, un agencement ridicule des priorités gouvernementales où le moment semble pertinent pour proposer un « Haut Conseil bidule machin climatique ».

fiscalité-écologique-de-rugyEn pratique, la Gauche-Kérosène se détache tous les jours de la France-diesel à la vitesse d’un Airbus en pleine ascension, ce qui empêche toute analyse correcte et, par voie de conséquence, toute prise de décision judicieuse.

Pire, et tout observateur extérieur pourra le confirmer : ces manifestations ne s’apparentent absolument pas à un mouvement en perte de vitesse mais bien à l’expression d’une pression qui s’accumule et que le pouvoir en place ne sait pas gérer ni ne veut laisser s’échapper ou s’exprimer. Les échauffourées des Champs ne sont pas anodines : elles sont un échec de toute voie moyenne qu’un gouvernement responsable aurait trouvée pour entendre, écouter et répondre aux angoisses de la foule.

En fait, tout ceci ne peut être résumé que par un seul mot : prémices.

Tout comme eut lieu, il y a cinq ans, le mouvement des Bonnets Rouges qui annonçait déjà la couleur, à savoir le ras-le-bol de la population de se faire taxer sans frein, et tout comme il y a des appels réguliers à en découdre sur les réseaux sociaux, il y aura vraisemblablement, dans les prochains mois, d’autres 24 novembre 2018. Il faudrait être naïf pour parier sur un essoufflement.

Il ne manque véritablement plus qu’une étincelle sur un bidon de diesel.

source:http://h16free.com/2018/11/26/62341-gouvernement-une-peur-jaune via https://reseauinternational.net/gouvernement-une-peur-jaune/

 

32 commentaires

  • BA

    Thomas Miralles, porte-parole catalan des « gilets jaunes » : « C’est décidé il y aura un acte 3. »

    Thomas Miralles déplore le « flou » des propositions du Président Macron. Il annonce un « acte 3 » sur les Champs-Elysées la semaine prochaine.

    « C’était assez flou, je m’attendais à plus. Surtout que Macron avait une grande écoute ce matin, il aurait pu être plus clair ».

    Thomas Miralles, porte-parole des « gilets jaunes » demeurant à Perpignan, ne cachait pas sa déception, mardi soir, après l’intervention du président de la République.

    Lui qui ne participait pas ce lundi à la rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy (« Ils m’ont prévenu trop tard »), confirmait en revanche que le mouvement allait se poursuivre au moins jusqu’à samedi :

    « C’est décidé, il y aura un Acte 3 samedi, à Paris, sur les Champs-Elysées. Oui, ça va continuer. »

    https://www.midilibre.fr/2018/11/27/thomas-miralles-porte-parole-catalan-des-gilets-jaunes-cest-decide-il-y-aura-un-acte-3,4985277.php

  • bonjour

    il s’attendait à quoi ???????

    toujours pas compris ?????

    il n’y a pas de négociation possible avec les gens qui sont dans le POUVOIR et l’AVOIR.

  • Bormes

    Le fait est que le jeux est truqué, car, les règles du jeux sont truqués.
    Comme au MONOPOLY, c’est le banquier qui gagne la partie.

    Tant que les règles sont truqués, cette destruction durera jusqu’a l’agonie.

    Les PME PMI sont imposées à 33% alors que les multinationales ne payent quasiment pas d’impôts !
    Qui gagne la guerre de la concurrence ? Alors que les emplois sont principalement dans les PME PMI !
    Qui fait grossir le taux de chômage ? Du coup, les couts sociaux explosent !
    Qui augmente les impôts sans cesse pour compenser ? sans pour autant changer les règles du jeux !
    Qui ponctionne les 99,9% pour les 0,1% ?

    En effet, tant que l’UE INTERDIT la mise en oeuvre de moyens simples pour remettre les finances publiques en ordre de marche avec un budget largement positifs et de lâcher la pression fiscale des 99% au détriment des 0,1 %, c’est MORT !

    La seule question est:
    Comment changer les règles du jeux ?

    Toutes ces règles étant imposés par l’UE, il n’est pas possible de les changer en restant dans l’UE,

    Donc soit le GILET JAUNE veut que cette agonie s’arrête et comprend que pour cela la première chose indispensable a faire est de sortir de l’europe..
    soit le gilet jaune n’a toujours pas compris quelle est la cause de sa souffrance, et en bon esclave, il ferait mieux de retourner bosser, car rien ne changera.( comme pour les grecques )

    Il ne restera plus qu’a attendre l’autodestruction de l’EMPIRE UE, mais dans combien de temps ?

    • engel

      Indispensable mais insuffisant.
      …un peu comme un garrot sur un membre arraché.

      Cette mesure de première urgence sera sans effet, si dans la foulée, des mesures de soins extrêmes ne sont pas prises.

      • Bormes

        Nous sommes d’accord, c’est LE PREAMBULE, et ensuite il y a du boulot pour faire le chemin, et personne ne propose ce chemin,
        L’UPR ne propose que LE PREAMBULE, pas la suite et c’est bien dommage.

        Ce que je veux dire ici, c’est que les gens veulent que ca change, mais ils n’ont même pas la conscience du premier pas a faire…

        Le travail a faire ensuite est de rétablir une vraie politique monétaire et fiscale, qui permet de faire tourner NOS entreprises, nos emplois, notre économie.

        • Bormes

          https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/actualites/2018/direction-budget-a-publie-edition-2018-budget-etat-vote-en-quelques-chiffres#.W_XILi1crq0

          BUDGET 2018:
          RECETTE FISCALE NETTES 286 Mds – 60 Mds = 243 Mds
          DEPENSE NETTES 330 Mds
          DEFICIT 87 Mds soit env 4% du PIB !

          Charge de la dette 41 Mds soit env 2% PIB
          Charge europe 13 Mds

          https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/ressources_documentaires/documentation_budgetaire/chiffres_cles/Chiffres_cles_budget_Etat_2018.pdf

          EXEMPLES de SOLUTIONS:

          Suppression d’un grande partie des niches fiscales ( Gain 80 à 90 Mds )
          on garde les très utiles, et celles qui aident a économiser de l’énergie.

          L ‘ETAT emprunte a SA Banque De France au même taux que les banques env. 0,25% ! ( gain de 40 Mds/ an )
          On respecte nos engagements précédents, pas de défaut.

          Obtenir une INFLATION d’environ 5% par an par impression monétaire d’env 100 Mds qui sert a rembourser ses engagements sur les dettes précédentes, le reste env 100Mds est emprunté (donc transférer a la BDF)
          Instantanément, la dette n’est plus dans les mains de la finance, des banques, qui dictent la politique de la France.
          ET on obtient une réduction de la dette par plus de 2 en moins de 10 ans ! ( moins de 50 % du PIB ) et détenu uniquement par la BDF

          Imposition des multinationales sur leurs Chiffres d’Affaires sur le territoire en fonction des bénéfices de chaque secteur d’activité. ( gain 60 à 80 mds )

          Taxe sur les transactions financières de 0,05 %, (trading haute fréquence)
          Séparation des banque de dépôts des banques des banques d’affaires.

          Suppression des subventions agriculture intensives avec pesticides, OGM
          subvention agriculture raisonné et bio

          Cela étant interdit par l’Europe, sortie de l’europe ( Gains env 8 à 10 Mds )

          Donc environ +190 Mds de RECETTES.
          Soit un budget positif d’ env 100 Mds

          Une fois sortie des griffes des banques, et un budget largement positif, +5% PIB
          la France est libre de faire ce qu’elle veut et ENFIN de baisser les taxes.. et sans rien devoir a la finance !

          RE Nationalisations des infrastructures payés par des decenies d’impôts.

          L’etat augmente sa création monétaire pour investir dans l’isolation les infrastructures, la recherche, etc

          Ensuite redistribution :
          Baisse de l’impôt sur les particulier de 80 Mds à 60 Mds, moins 25% ( Cout 20 Mds )
          Augmentation de pouvoir d’achat aux particuliers.

          Baisse de l’impôt sur les sociétés de 33% – 60 Mds, à 22% – 40 Mds, moins 33% ( Cout 20 Mds )
          Augmentation de l’investissement des PME PMI.

          Baisse TVA a 5,5% sur alimentation de qualite, sans ogm, non transformé et bio produit en France.
          TVA a taux plein sur les produits alimentaires transformés, sucrés, laitiers, avec pesticides.

          Aide a l’isolation des logements et a la baisse de consommation énergétique de la france.
          Ce qui améliore fortement notre balance extérieur.

          ETC ETC…

          Une fois la machine relancée, et le budget largement positif tout est ouvert pour l’évolution de la France pour montrer le chemin vers la société de demain !

          Bormes

          • bonjour

            la banque de « france » est dans les mains des rot machins depuis 1973 don de pompidou et gyscard, sans l’accord du peuple..il suffit de la reprendre…mais cela ne se fera pas dans la docilité…ils ont les griffes crochus et le parquet est déjà bien rayé

          • predateur

            j ai un doute sur l imposition des multinationales https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gifrisquent pas de se barrer ????
            pi y a tout de même un pourcentage d actions de ses multinationales qui appartiennent aux bons pères ou mères de famille français????
            malgré tout si le systhème vacille il y aura de la casse chez les besogneux aussi https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

            • Bormes

              Pour la taxation des multinationales sur leur CA / bénéfice.

              Dans tous les cas si elle veut partir, ca va 1) lui couter et 2) perdre le marché.

              Je ne vois pas ceux qui ont des infrastructure en France, fermer ses entrepôts ou ses magasins, amazon, apple, total, etc…
              C’est plus délicat sur du dématerialisé, Google Facebook, etc..

              Si le marché existe, et qu’il y a concurrence, qu’elle se barre ne pose pas de problème, une autre entreprise (peut etre meme une PME PMI, avec les emplois qui vont avec ) prendra sa place, elle perdra des parts de marché, et probablement elle reviendra, cette fois en payant « sa dime ».

              Si il n’y a pas de concurrence, elle pourrait effectivement partir, ou augmenter ses prix pour compenser, mais moins compétitive une autre entreprise concurrente pourrait s’installer.

              Bref, rien ne l’oblige a rester, mais le marché Francois est quand même attrayant

            • logic

              1 -pour ce qu’il reste de production en France, elle peuvent bien se barrer, ça ne changera pas grand chose!

              2- pour les marchés de services, elle n’ont pas le choix que de rester!

  • BA

    Les cahiers de doléances.

    Une information très importante :

    Lamballe et Saint-Alban. Les Gilets jaunes ouvrent un cahier de doléances.

    « On ne lâche rien ! » En cette fin d’après-midi, ce lundi 26 novembre, au quartier général des Gilets jaunes, au rond-point de Lanjouan à Lamballe (Côtes-d’Armor), un barrage filtrant a été mis en place pour recueillir les doléances des automobilistes. À Saint-Alban aussi, on s’installe comme il faut au rond-point du Poirier.

    Cet après-midi, les Gilets jaunes de Lamballe ont mis en place un barrage filtrant au rond-point de Lanjouan, là où ils ont installé leur quartier général, ouvert de 7 h à 22 h, tous les jours.

    Ils demandent aux automobilistes leurs doléances, qu’ils consignent dans un cahier.

    « Ce qu’on fait, ce n’est pas pour vous embêter, insiste une représentante des Gilets jaunes. On se bat aussi pour vous. Donnez-nous vos doléances. C’est le moment. Le principe est que chacun donne ses idées. Ensuite, nous mettrons en place des actions. On ciblera des points qui touchent l’État ».

    https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/lamballe-et-saint-alban-les-gilets-jaunes-ouvrent-un-cahier-de-doleances-6092315

  • La transition écologique est un leurre, une façade qui ne tient pas. Cette façon de nous tromper, énorme, scandaleuse, me sidère ! Plus c’est gros plus ça passe ? Oui, aux yeux de certains car je n’ai pas entendu une seule personne dans les médias parler des inconvénients du tout connecté et de la voiture nucléaire. Seuls les GJ parlent de ce second point.

    Le tout connecté est énergivore. J’ai entendu ce matin qu’une simple box , allumée jour et nuit, dépense entre 140 et 200 KW par an. Soit l’énergie d’un frigo de bonne qualité, ajoutait le journaliste). Voilà pourquoi, depuis de nombreuses années, je l’éteins le soir et ne l’ouvre qu’en fin de matinée. On ne peut pas me joindre ? Et alors ? Ca me laisse du temps pour faire ce que j’ai à faire. Et quand je ne suis pas là, autant qu’elle soit fermée, non ?
    Bon, je reconnais que mon propos est un peu HS, mais une réflexion en entraîne une autre.

    Ceci pour dire qu’on ne peut pas vanter la TE (transition éco) et nous pousser à accepter des compteurs communicants, à faire de la pub pour des objets connectés, à nous bombarder d’ondes …
    C’est une honte de surtaxer le peuple pour cette raison fumeuse !

    Il faut absolument que le mouvement continue et que tous ceux qui le peuvent portent, dans la rue, des GJ. Tous les automobilistes ET tous les piétons.

    • JBL1960 JBL1960

      Nan, c’est pas HS, d’ailleurs avec l’abandon du RTC (réseau cuivré tél fixe) c’est maintenant ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/09/24/abandon-du-rtc-2022-aux-arbres-citoyens/

      Lorsque tu déménages, on te supprime ta ligne fixe, et donc tu ne deviens plus joignable 24/7 à pas trop cher. Tout le monde me demande mon nouveau n° de tél fixe, et à chaque fois je dis que FT me l’a supprimée, personne ne capte…

      Les vieux en campagne ne le savent pas, mais comme ils sont vieux, ben le gouvernement table sur notre départ…

      Je vais pas te mentir biquette, mais c’est très exactement ce que je ressens actuellement. Mon mari suit une rééducation fonctionnelle cardiaque suite à son infarctus du mois de juillet. C’est à plus de 50 kms, et comme mon époux, notre voiture est un vieux modèle en fin de vie, comme il est à 100% un VSL l’emmène et le ramène, et cela coûte 260 €/jour à la Sécu… 4 J/semaine pendant 4 semaines…

      Et pour ma part, je me suis retrouvée aux urgences le 5/11 et tous les matins une infirmière vient me faire des soins. Et je dois me faire réopérer le 14/12 et avec des soins derrière et je viens de recevoir une convocation au CHU de Bordeaux pour le 10/01 en lien… Et j’ai pas un rond, j’existe même pas, la femme invisible en GJ…

      Et bien je ressens ce rejet, cette négation aussi bien pour mon époux car on lui fait comprendre qu’il ne sert plus à rien donc qu’il peut fermer son parapluie qd il veut, et qd à moi, ben, je ne suis rien, donc j’ai rien à dire… J’existe même pas…

      Je viens de refaire passer à kéken qui s’est fait défoncer par Pôle Emploi cet aprèm cette fiche conseil pour chômeur winner ► https://pbs.twimg.com/media/DAiiYRSW0AAGvrm.jpg

      Avec les derniers vrais chiffres du chômage de Patdu49 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/26/avec-les-vrais-chiffres-du-chomage-de-mars-2018-pensez-printemps/

      Patdu49 pendant des années rappelait juste que 1 chômeur inscrit à Pôle Emploi sur 2 ne perçoit AUCUNE indemnité ! La conseillère PE a dit à cette personne qu’elle devait considérer PE comme son employeur…

      Ah on n’a pas le cul sorti des ronces hein ?
      JBL

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Pour répondre à Biquette j’ai trouvé ceci, mais c’est valable pour tous

    « Il existe plusieurs solutions pour réduire la consommation énergétique de sa box et de son décodeur. La première et la plus évidente consiste à éteindre ses équipements lorsque l’on n’en a pas usage. Puisqu’il est peu probable d’avoir besoin de sa box sur l’ensemble des 24h que comporte une journée (phase de sommeil oblige), autant en profiter pour l’éteindre la nuit. De fait, ce sont environ 8h de consommation qui sont économisées chaque jour. Et si, durant la journée, personne n’est présent dans le logement, il n’est là non plus nécessaire de laisser sa box allumée. Ainsi, pour une personne travaillant 8h par jour et dormant 8h également, environ 16h de consommation peuvent être économisées. »

    https://www.echosdunet.net/dossiers/facture-denergie-peut-on-reduire-consommation-electrique-sa-box-internet

    commentaire d’un technicien d’Orange :  »
    Pour info, le Wifi c’est 30% de la conso d’une livebox. Donc il peut être judicieux de le désactiver s’il n’est pas utilisé. »
    Chez moi le wi-fi est désactivé du 1er janvier au 31décembre depuis des années !

    • Le problème est que maintenant si tu n’as que la box pour le téléphone, quand tu l’éteins, tu n’as plus de téléphone. Quand tu as de vieux parents, tu n’aimes pas être incommunicada.
      J’éteins tout, le wifi n’est jamais allumé (attention, il faut parfois vérifier, ils ont tendance à vouloir que l’allumes…)
      Pour faire quelques économies de 16 euros par mois, j’ai supprimé la ligne france telecom où t’avais pas besoin du jus pour avoir le téléphone. Maintenant ils disent qu’ils vont cesser ce servie,s auf pour ceux qui y sont déjà. Je regrette un peu ma décision, même si 16 euros par mois juste l’abonnement, c’est un peu gros…

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Pour les enfants qui se soucient encore de leurs vieux parents et qui restent disponibles dès fois qu’il y ait un appel urgent de leur part ! Tous ne sont pas comme ça ! Se heurter à un téléphone muet et à un mobile tout aussi éteint … en vue de faire des économies ou échapper aux ondes, quand ce n’est pas pour avoir la paix, cela existe !

        • Pour les urgences, il faut appeler les pompiers. On ne perd pas de temps à appeler à droite à gauche en espérant que les enfants soient là et qu’ils dorment sans bouchons.
          Ou alors il faut leur greffer un téléphone dans l’oreille pour les attacher jour et nuit à cet objet toxique.
          Meilleur moyen pour qu’ils partent avant leurs parents, ou bien qu’ils deviennent tellement malades à cause des ondes – qui sont une réalité largement prouvée et non un prétexte – que ce soit eux qui aient besoin d’aide.
          N’importe quel parent informé, sain d’esprit, ne voudrait pas cela pour ses enfants.

  • Pour centraliser les doléances, les idées, les articles de la constitution, il y a les gentils virus
    http://gentilsvirus.org/
    Ce ne sont pas des meneurs, par définition, mais cela peut être une manière de se regrouper.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Lamentable ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif Les parents ne se rendent même pas compte qu’ils mettent la santé de leur gamin en danger… quelle inconscience ! leur retirer cet enfant serait un geste salutaire pour lui.

  • BA

    « Gilets jaunes »: les Français appuient de plus en plus massivement le mouvement.

    Selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting, 84 % des Français trouvent désormais la contestation justifiée.

    Plus les jours passent, plus l’adhésion des Français aux «gilets jaunes» progresse. 84 % des Français trouvent le mouvement justifié, selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisé avec Franceinfo. C’est 7 points de plus que lors de la dernière vague du 22 novembre, et 10 points de plus par rapport à la première mesure, du 16 novembre.

    «Ni les images de violences et de dégradations choquantes de ce week-end, ni surtout l’intervention d’Emmanuel Macron mardi n’ont permis d’atténuer le soutien au mouvement. Bien au contraire, il semble même que l’intervention d’Emmanuel Macron et ses annonces n’ont fait que renforcer la colère», analyse Gaël Sliman, le président d’Odoxa.

    Les sympathisants du Rassemblement national (96 %) sont ceux qui soutiennent le plus les «gilets jaunes», suivis des Insoumis (92 %) et des socialistes (90 %).

    L’adhésion tombe à 77 % chez les sympathisants Les Républicains.

    Les macronistes sont partagés: 50% trouvent le mouvement justifié, autant pensent le contraire.

    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php

  • blackout

    Prochaine étape le péril jaune…..

    Ouais, parce que la peur hein!!!
    Quant on a peur on se fout pas de la gueule de celui qu’on a en face…
    Car c’est quand même se foutre de la gueule, de proposer un micro crédit à des gens qui n’arrivent pas à boucler leur fin de mois, une mensualité supplémentaire à rembourser ne va pas arranger leur situationhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

Laisser un commentaire