Nanotechnologies : tous cobayes de la nano-bouffe ?…

Merci à Grand-Marabout pour l’alerte.. Tout chimique, le Codex Alimentarius en action…..

Après les OGM, les nanotechnologies s’invitent dans notre assiette : les nano-aliments, traités avec des nano-pesticides et contenus dans des nano-emballages, se multiplient. A la clé : de faramineux profits financiers pour les industriels et des risques environnementaux et sanitaires aujourd’hui impossibles à évaluer. Le tout dans une totale – et incroyable – absence de règles et de contrôles.

Des aliments intelligents qui s’adaptent aux goûts du consommateur, des vêtements qui repoussent l’eau, des matériaux qui s’auto-réparent, de la « poussière intelligente » qui enregistre discrètement les conversations… Bienvenue dans le nano-monde ! Un univers où la science bricole des particules invisibles au microscope et empile des atomes à l’échelle du nanomètre, c’est-à-dire un milliardième de mètre [1]. Les nanotechnologies seront à la base d’une troisième révolution industrielle au cours du 21e siècle, nous promet-on.

Une révolution qui passe aussi par nos assiettes. Car ces nanoparticules sont déjà présentes dans les aliments industriels, les pesticides agricoles, les emballages alimentaires, les récipients de stockage… sans contrôle ni étiquetage. Des particules qui, du fait de leur minuscule taille, traversent les barrières biologiques et peuvent circuler dans tout l’organisme : la peau, les tissus, le cerveau… Alors, prêts pour une nourriture « atomiquement modifiée », aux effets encore inconnus ?

Au moins 106 nano-aliments déjà commercialisés

Difficile de recenser les nano-aliments existants. Les fabricants ont bien compris que les incertitudes qui entourent aujourd’hui les nano-particules peuvent effrayer les consommateurs. Ils ne communiquent pas clairement sur leur utilisation. Selon l’ONG les Amis de la Terre, c’est toute la chaîne alimentaire qui est aujourd’hui « contaminée ». Son rapport intitulé « Du Laboratoire à nos assiettes : les nanotechnologies dans l’alimentation et l’agriculture  » dresse la liste de 106 produits alimentaires, du jus de fruit « fortifié » aux compléments alimentaires vitaminés en passant par un « nano-thé ».

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) dénombre tous secteurs confondus 2 000 nanoparticules manufacturées déjà commercialisées, et plus de 600 produits de consommation concernés. Si ces chiffres sont difficilement vérifiables du fait de l’absence de traçabilité, des estimations situent le marché des nano-aliments à plus de 5 milliards de dollars en 2005, avec des prévisions de 20 milliards de dollars pour 2010. Le groupe de consultants Helmut Kaiser prévoit que le recours aux nanotechnologies concernera, d’ici 2015, 40% des aliments industriels.

« Une technologie de confort pour les pays riches »

Du silicate d’aluminium pour empêcher l’agglutination des aliments en poudre, du ketchup épaissi avec du dioxyde de silicium, des vinaigrettes blanchies au dioxyde de titane… Les nano-aliments nous apporteraient, selon leurs partisans, des avancées culinaires majeures : du chocolat ou des glaces sans lipides et sans sucre, qui conservent le même goût que l’original, une huile (Shemen Industries) qui inhibe l’entrée du cholestérol dans le sang, un substitut alimentaire (Nanotrim de Nanonutra) qui brûle les graisses. Ou la possibilité de modifier le goût d’un aliment selon nos désirs. Des industriels comme Nestlé cherchent à concevoir les « nano-aliments du futur ».

Le géant agroalimentaire Kraft Foods (Etats-Unis) fait partie de ces pionniers. En 2000, il a financé un consortium de 15 universités et laboratoires de recherche, Nanotek, pour concevoir de la nourriture « intelligente » et personnalisée, tels des aliments qui contiennent des centaines de nano-capsules, remplies de saveurs, de nutriments, de couleurs différentes. Un four à micro-ondes pourrait déclencher, selon la fréquence des ondes, telle ou telle capsule, selon les désirs du consommateur. Une nourriture interactive en quelque sorte, qui peut même se transformer elle-même si une personne est allergique à un composant, ou libérer une dose de supplément nutritif si elle détecte des carences. Kraft Foods, le concepteur de ce projet, est propriétaire des marques de chocolat Milka, Côte d’Or, Toblerone, Suchard, et de café Carte Noir, Grand’Mère, Jacques Vabre ou Maxell. Imaginez demain votre café de couleur rose et au goût banane qui vous délivre votre dose quotidienne de vitamines C… Ou du chocolat qui libère des arômes de carotte tout en soignant votre gueule de bois. Formidable, non ?

Des nanos au goût d’OGM

Pourquoi ce déploiement de technologies ? « Sur le plan alimentaire, on ne comprend pas à quoi ça sert, explique Rose Frayssinet, de l’ONG Les amis de la Terre. « C’est comme les usages dans le textile : à quoi servent des chaussettes « sans odeur » avec du nano-argent ? Les nano-particules vont partir dans l’eau au bout de quatre lavages, et vont aller bouffer les microbes jusque dans les stations d’épuration. Au vu de ce que ça coûte, quelle est l’utilité sociale de tout ça ? Ce sont des technologies pour le confort des plus riches ».

Certains voient les nano-aliments comme une « aubaine » pour les paysans du Sud. Leur credo ? Des nanos qui augmenteraient la productivité agricole et permettraient de lutter contre la faim. Une promesse qui rappelle celles des lobbys biotechnologiques et leurs OGM.

La comparaison ne s’arrête pas là : risques sanitaires et environnementaux, privatisation du vivant ou de combinaisons d’atomes par des brevets industriels, mise sur le marché de produits dont l’innocuité n’est pas prouvée… Des nanocides (pesticides utilisant les nano-technologies) intelligents qui nécessiteraient un dosage moins important que les pesticides actuels, et ne causeraient aucun mal aux insectes ? Le fait que ce soit des firmes comme Monsanto, Bayer ou Syngenta qui les développent ne peut qu’inviter à rester très prudent sur le sujet…

Vers un nouveau scandale sanitaire ?

« Dans le cas des OGM, nous avons obligé Monsanto à rendre publiques des études partielles de toxicité dissimulées au public. Des études semblables n’existent pas sur la nocivité des nanoparticules, souligne la Fondation Sciences citoyennes. Et les lanceurs d’alerte sont actuellement dissuadés par tous les moyens (poursuites en justice…) de briser la propagande officielle ». Pour Rose Frayssinet, nous sommes face à un risque encore plus grand que les OGM. « Les OGM, c’est un secteur, alors que les nanotechnologies concernent tous les secteurs. Les risques sont d’autant plus difficiles à analyser. On ne peut pas avoir une vision globale des implications ».

Difficile en effet de contrôler le comportement de nano-particules. Elles ne répondent pas aux lois de la physique classique, mais à celles de la mécanique quantique. Construire des particules, atome par atome, manipuler la matière au niveau des molécules, c’est entrer dans un monde d’incertitude radicale. Les propriétés des particules, comme leur toxicité ou leur persistance biologique, varient selon leur taille. De fait, les connaissances actuelles sur les effets toxiques des nano-particules manufacturées sont très limitées.

« Les données disponibles indiquent que certaines nanoparticules insolubles peuvent franchir les différentes barrières de protection, se distribuer dans le corps et s’accumuler dans plusieurs organes, essentiellement à partir d’une exposition respiratoire ou digestive », prévient une étude de l’Afsset, en 2006. Les nano-particules se diffusent dans les alvéoles pulmonaires, le sang, la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau, ou le placenta. Fin 2008, un nouveau rapport de l’Agence juge que la nano-toxicologie fournit « des résultats encore peu nombreux, disparates et parfois contradictoires » et qu’il « n’est cependant pas possible d’exclure à cette date l’existence d’effets néfastes pour l’homme et l’environnement ». Quant à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), après avoir rappelé que des études extérieures montrent de possibles altérations de l’ADN par les nano-particules [2], elle confesse « l’impossibilité d’évaluer l’exposition du consommateur et les risques sanitaires liés à l’ingestion de nanoparticules. » Très rassurant…

Nano-particules : l’amiante du 21ème siècle ?

Une étude britannique démontre l’existence d’un effet indirect des nanoparticules qui endommageraient « à distance » l’ADN [3]. Marie-Claude Jaurand, directeur de recherche à l’INSERM, pointe du doigt les nano-tubes de carbone, matériau ultra-résistant utilisé dans l’industrie, pour leurs effets « similaires à ceux de l’amiante », concernant la production de lésions de l’ADN et la formation d’aberrations chromosomiques. Face à ces risques, que font les instances compétentes ? Pas grand chose. Les instruments règlementaires sont inadaptés. Ministères et agences sanitaires sont complètement dépassés (les documents les plus récents publiés sur le site du ministère de la Santé datent de 2007). L’évaluation des risques doit être totalement repensée.

Les systèmes d’autorisation de mise sur le marché reposent sur la composition chimique des produits. Pour les nanoparticules, cela ne suffit pas, car les effets dépendent aussi de l’organisation spatiale des éléments atomiques et de leur taille. Un élément non toxique peut le devenir à l’échelon nanométrique. « Le dioxyde de titane et les dioxydes d’argent n’ont pas les mêmes propriétés au niveau nanométrique et au niveau macroscopique, explique Rose Frayssinet. Ils n’ont pas les mêmes propriétés selon qu’ils mesurent 20 nano ou 60 nano. Pour étudier les risques, il faudrait donc mener des études pour toutes les échelles ». Mais cela coûte cher. Et les outils manquent. « D’après les textes européens, dès qu’on modifie un aliment, une étude d’innocuité est obligatoire. Mais personne ne sait le faire. Il y a encore un an, il n’y avait aucun filtre vraiment sûr pour récupérer les nano-particules. Sans compter que les délais d’études étant très longs, les résultats arriveront après la mise sur le marché. On demande aux fabricants de travailler dans des salles blanches, avec des scaphandres. Et juste derrière, on met les produits sur le marché. C’est aberrant ! ».

Lire la suite

Auteur Agnès Rousseaux pour Inform’action

Voir aussi:

34 commentaires

  • bonjour

    homosapens destructor dans toute sa splendeur… la seule espèce qui est capable d’empoisonner les éléments vitaux nécessaire à sa survie aux non du pouvoir et de l’avoir…..

  • Dubitatif

    quand je lis cet article, je me dis que finalement il faut
    vraiment une guerre afin d’EFFACER toutes ces recherches
    de FOUS !!!

    • DHCP 1337

      t’en fais pas ça vas pas tarder ;) si ce genre de choses est utilisé dans le commerce, imagine ce qui est utilisé par les armées.

    • Grand marabout Grand marabout

      « nous » créons de la monnaie devenu incontrôlable

      et des nano ,qu’ont ne sait pas contrôler,aussi
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      tout va bien..
      les politiciens continuent de troller..

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Moi j’opte pour une grosse météorite qui nous renverrait au moyen-âge manu-militari ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
      …y’a Urgence là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    trop chou ces petits moutons

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    « Un élément non toxique peut le devenir à l’échelon nanométrique. »
    « Ils n’ont pas les mêmes propriétés selon qu’ils mesurent 20 nano ou 60 nano. Pour étudier les risques, il faudrait donc mener des études pour toutes les échelles ».
    Mais cela coûte cher. Et les outils manquent.
    « D’après les textes européens, dès qu’on modifie un aliment, une étude d’innocuité est obligatoire. »

    • Grand marabout Grand marabout

      il y a un laboratroll,dans la foret des troll
      non?
      – bon tant pis
      > exit

      • non, mais il y a des nanotrolls …
        le nanotrollisme est une forme de trollisme qui t’impose de faire des fautes en permanence dans tes posts (en moyenne 3 fautes par ligne) … suivez mon regard …
        à ce qu’il paraît l’épidémie aurait commencé par la Gironde …

      • Planete bleu Planete bleu

        J’ai retrouver un article de 2013, éviter les bonbons c’est un conseille. Nous les adultes avons un certain âge et les effets de ces cochonneries qu’ils inventent, n’aura peut-être pas le temps d’agir sur notre organisme, mais les enfants c’est autre chose, quelle va en être les conséquences?

        Bonbons, guimauves et glaces au dioxyde de titane

        http://www.beurk.com/dossiers/bonbons-guimauves-et-glaces-au-dioxyde-de-titane

        Dentifrice, chewing-gums, bonbons : l’insidieux danger du dioxyde de titane

        http://www.youtube.com/watch?v=xtki7wnBHPo

        http://www.beurk.com/dossiers/bonbons-guimauves-et-glaces-au-dioxyde-de-titane

        Dioxyde de titane : Une bombe à retardement ?

        http://openyoureyes.over-blog.ch/-dioxyde-de-titane-une-bombe-%C3%A0-retardement

      • dereco

        Très exact, les foetus dans les 3 premiers mois de gestation de la vie sont les plus fragiles, avec malformations congénitales, maladies variées même rares, allergies, cancers une fois adultes des dizaines d’années après, avec les produits chimiques, pesticides, OGM, ondes micro-ondes variées, et nano-particules, jamais étudiés sur les embryons et 3 générations ( que 3 mois au max ) !!!
        L’amiante a été interdite un siècle après, parce qu’on retrouve des nano-fibres d’amiante dans les poumons des malades, et sans cette preuve on respirerait encore plein d’amiante tuant plein de gens sans le savoir, comme pour plein d’autres produits mortels .

        Mangez bio non industriel systématiquement, en évitant et boycottant toutes ces saletés, qui se moquent des risques à long terme, vu que les causes de cancers et de ces maladies, au hasard, sont impossibles à prouver en justice et donc cela permet en toute impunité des profits en tuant les gens des dizaines d’années après !!!.

        Par nos choix, nous tous boycottant toutes ces saletés véritables poisons, collectivement nous avons un grand pouvoir !!

      • Mangez bio non industriel systématiquement = allez dans les petites fermes familiales (et faites tournez les bonnes adresses)
        Ici : bienvenuealaferme.com (ds le 77, c’est 80% du bon, 20% fermé ou arnaques (ie prix abusés)).

      • lily

        @bélier enragé

        t’habites le 77″?,
        je doute que tu connais tous les agriculteurs
        pourquoi? car il me semble que l’un de ceux là envoyait des pesticides sur son champs. J’en parle à mon conjoint et j’y reviendrai…

      • Grand marabout Grand marabout

        oui une certaine Corinne Goujet
        en a longtemps parlé
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    « Kraft Foods, le concepteur de ce projet, est propriétaire des marques de chocolat Milka, Côte d’Or, Toblerone, Suchard, et de café Carte Noir, Grand’Mère, Jacques Vabre ou Maxell. »
    …Marques à Boycotter donc de toute Urgence ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Bah, finalement c’est juste une accélération du génocide déjà en cours !!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif A mon avis on est juste à l’aube du plus grand scandale sanitaire de tous les temps http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif; …ça va bientôt commencer à tomber comme des mouches de tous les côtés http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif, …et le pire c’est que ça va jouer les étonnés ensuite, [les …ah bien qu’est-ce qu’on a encore fait pour mériter ça !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif Mouaaahhhhh, snif, snif]
      …bande d’apprentis sorciers de foire de merde !!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Le sujet « nano » est plus que vaste. Que penser de ça ? Un nano-filtre à eau 100 % efficace

    Selon Askwar Hilonga, l’inventeur, son appareil fonctionne sur le modèle du filtre à sable, mais en utilisant des nano-composants qui sont capables de retenir tous les produits chimiques, les pesticides et les métaux lourds comme le cuivre ou le fluorure,  ainsi que des micro-organismes comme les bactéries ou les virus.

    M.G.

    • dereco

      Des nano-pores ou nano-grains filtrent efficacement en bloquant tout microbes, virus, poisons chimiques un peu gros, mais il faut qu’aucun de ces nano-grains de sable n’échappent dans l’eau filtrée, car alors mystère de leur comportement dans nos cellules, avec des risques aussi graves que pour les nano-fibres de l’amiante.
      http://www.theengineer.co.uk/news/water-filter-wins-africa-innovation-award/1020558.article
      http://www.akademika.no/nanocomposites-with-desired-properties/hee-taik-kim/askwar-hilonga/9783847316664

      Vu les maladies dramatiques en Afrique, les africains sont de parfaits cobayes, leur vie est sauvée à court terme, mais avec des risques à long terme parfaitement inconnus vu le prix astronomique de la moindre étude biologique des risques à long terme sur 3 générations !!!
      Même dans un siècle, on ne saura pas les risques sur des dizaines d’années !!

      On a filtrè à 100% avec de l’amiante énormément de boissons et vins pendant des dizaines d’années que nous avons tous bus !!

      Pareil pour nous cobayes avec les nano-particules dans nos chaussettes sans odeur et nos vêtements difficile à éviter !!

  • Grand marabout Grand marabout

    Le titre anglais original Soylent Green, bizarrement traduit pour le marché français par « Soleil vert » (peut-être un écho de greenhouse effect, effet de serre ?), est le nom d’une multinationale imaginaire, la « Soylent Company », géant agro-alimentaire produisant des tablettes de protéines vitaminées fades, métaphore répugnante d’un progrès sans joie. Elle vient, au début du film, de lancer un nouvel « alicament », le « Soylent green », censé être à base de planctons.
    ***
    http://www.usinenouvelle.com/article/etranges-nourritures-soylent-la-poudre-capable-de-remplacer-les-aliments-dans-vos-assiettes.N273623
    lire l’article,avant de taper
    ***
    votre panier est vide..
    https://www.soylent.com/

    http://www.rosalabs.com/

  • Les nanos déboulent et font peur, comme quand on a inventé le feu il y a très longtemps.

    Ceci dit, la population en général ne dispose pas du niveau cognitif, et la science en particulier du recul nécessaire pour ce genre de technos.

    Vu le merdier SANS les nanos, il me semble urgent d’attendre avant de se précipiter sur le dernier gadget à profit.
    Après tout, les nanos, on en aurait besoin pour faire quoi au juste ?

    Les nanos peuvent avoir du sens dans certains domaines, comme tout ce qui est lié au graphène et aux technos de l’énergie. Mais les nanos pour la bouffe et les cosmétiques ??? oulalalala la ça craint !

    • dereco

      Impossible d’attendre, on y est soumis tous partout !!

      Mangez bio non industriel systématiquement, en évitant et boycottant toutes ces saletés, qui se moquent des risques à long terme, vu que les causes de cancers et de ces maladies, au hasard, sont impossibles à prouver en justice et donc cela permet en toute impunité des profits en tuant les gens des dizaines d’années après !!!.

      Par nos choix, nous tous boycottant toutes ces saletés véritables poisons, collectivement nous avons un grand pouvoir !!
      Boycottez même les chaussettes et vêtements sans odeur ou intelligents !!

  • Maverick Maverick

    A la lecture de ce billet, j’ai un peu l’impression qu’on parle d’additifs alimentaires (produits chimiques), pas de nannites (au sens de nano-machines). http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Chimique, biologique, électronique, mécanique … cela reste de la nanotechnologie, donc de la manipulation d’objets de l’ordre du nanomètre que l’on introduit de diverses manières dans la vie quotidienne des gens, qui deviennent de fait des cobayes à leur insu …

      Quant aux nanorobots capables de manipuler les atomes et les molécules, faudrait pas non plus qu’ils puissent se reproduire, j’ai pas envie de me faire bouffer par un réplicateurs … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      M.G.

      • rouletabille rouletabille

        Salut MG
        Dans les camps de prisonniers Allemands le Fluor était ajouter à leur consommation d’eaux,maintenant c’est nos compatriotes qui l’ajoute pour protéger nos dents,ou est l’arnaque ?

        Pour la Nanotechnologie à ciel ouvert,C’EST PARTOUT,avoir un raisonnement perfectible en est la preuve,les NANOS ATTAQUENT.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        M’en fous, suis un sans dents … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        Bizzoux
        M.G.

      • rouletabille rouletabille

        hahah
        Arrête de boire de l’eau fluoré,fait comme moi,bois de la CHIMAY capsule bleue ,il me reste des dents pour la décapsulée.
        Bisous adorable brebis
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Dans le vin il y a de la sagesse
        Dans la bière il y a de la liberté
        Dans l’eau il y a des bactéries

        Bizzoux à toi …
        M.G.

      • dereco

        « nanorobots capables de manipuler les atomes et les molécules, faudrait pas non plus qu’ils puissent se reproduire »
        Ces nanorobots existent depuis presque 4 milliards d’années, comme bactéries, virus, microbes, nos cellules du vivant, etc.. hyper-complexes, et donc il faut ne pas les tuer avec des nano-particules trop mal vite conçues, très rudimentaires par rapport aux nanorobots du vivant !!!

  • rouletabille rouletabille

    Nano machines au niveau atomique(de la taille de l’atome) sont des assemblages/constructions destructeurs invisibles et non détectables,il n’y a pas de VACCINS hahah.
    Tout est entre les mains de gens qui nous veulent du bien.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • vico

    le premier qui me vient ! la maladie morgellons due aux chemtrails  » nanotechnologie »

    http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/technologie-nanotechnologie-4783/