Le cauchemar d’un poulet élevé à la Matrix

Le blog à maintenant un peu plus d’un an, je m’intéresse à l’actualité de manière « sérieuse » depuis plus de deux ans maintenant, et j’ai eu l’occasion de voir toutes sortes d’horreur, la maltraitance d’animaux dans tous les styles, des chatons piétinés avec des talons aiguilles, des expériences médicales atroces, et je vous passe certains autres exemples… Mais cet article atteint des sommets, une nouvelle méthode d’élevage pour la volaille qui dépasse l’entendement et l’horreur absolue, un remake de Matrix qu’il faut faire interdire!!! Bien sur, il ne s’agit que d’un projet, mais vous savez bien qu’un nom de l’argent, les limites sont souvent dépassées…

Quand un projet monstrueux est sur le point d’aboutir, il faut toujours prendre soin de préparer l’opinion publique. Pour justifier les hybrides animaux-humains, on nous avait dit que cela favoriserait la transplantation d’organes. Cette fois, il s’agit de cultiver des poulets sans tête et sans pattes, pour éviter qu’ils souffrent dans des cages.
Quand des humains seront cultivés selon le même procédé, on nous dira que c’est le prix à payer pour avoir des organes de rechange et qu’ils ne peuvent pas souffrir.
La boucle sera bouclée,  en route pour le meilleur des mondes de la Matrice.

André Ford, un chercheur au département en architecture du « Royal Collége of Art » a proposé un nouveau système de production en masse de poulets.  Il supprime le cortex cérébral des oiseaux afin qu’ils ne subissent pas l’horreur d’être étroitement entassés dans des fermes verticales.
Chaque année, le Royaume-Uni élève et tue près de 800 millions de poulets (environ 850 pour la France, 24 kg/an/habitant) pour leur viande. Ces créatures sont élevées dans des hangars immenses, sans lumière naturelle durant six à sept semaines. Ils sont élevés pour croître très rapidement et meurent souvent car leurs cœurs et leurs poumons ne peuvent pas suivre la croissance rapide de leur corps.

Avant d’aller plus loin : A première vue, ce projet pour le département d’architecture du Collège Royal d’art de Londres, semble d’une horreur absolue, mais en considérant ce qui se passe actuellement avec les méthodes d’élevage intensif, on se retrouve un peu dans la problématique du cheval blessé : Faut-il le tuer pour éviter qu’il souffre, ou le laisser souffrir dans l’espoir d’une solution ?

D’après l’un des responsables,  ce projet ne contient rien de vraiment choquant parce que nous nous trouvons face à un cas dont la majorité des gens sont au courant, complice et coupable à des degrés divers. Les médias de masse sont saturés avec de films documentaires, de livres. Je ne veux pas ajouter à la pléthore d’informations facilement accessibles, l’information est là, mais la majorité des gens ne se soucient pas de savoir ou prétendent qu’ils ne peuvent pas se permettre de s’en occuper.

Le philosophe Paul Thompson de l’Université Purdue a suggéré « La solution des poulets aveugles. » Il fait valoir que des poulets aveuglés par “accident” ont été développés en laboratoire et que cela ne les dérangeait pas d’être entassés. Par conséquent, soutient-il, nous devrions envisager d’utiliser des poulets aveugles dans la production alimentaire comme une solution au problème de la surpopulation dans l’industrie de la volaille. Il fait valoir qu’il serait plus humain d’avoir des poulets aveugles que des poulets voyants.

Mais Ford va plus loin et propose une “solution de poulet sans tête. » Il s’agirait de supprimer le cortex cérébral du poulet pour inhiber ses perceptions sensorielles afin qu’il puisse être produit dans les conditions les plus denses sans la détresse associée. Le tronc cérébral du poulet serait conservé intact de sorte que les fonctions homéostatiques continueraient à fonctionner, ce qui lui permettrait de croître.

Ford propose cette solution pour deux raisons : pour répondre à la demande croissante en viande, en particulier les volailles, et pour améliorer le bien-être des poulets en les désensibilisant de la réalité déplaisante de leur existence.

Après cette “désensibilisation”, les poulets pourraient alors être empilés dans d’énormes fermes urbaines, avec environ 1 000 poulets accrochés à de grands cadres verticaux, un peu comme le réseau de grappes d’êtres humains connectés à la matrice (Matrix).

Les pieds des poulets seraient également supprimés pour gagner de la place. Il pourrait y avoir des dizaines de ces cadres dans le système de l’agriculture verticale, appelé par Ford, Centre pour l’agriculture Inconsciente. La nourriture, l’eau et l’air serait livré via un réseau de tubes et les excréments serait supprimés de la même manière. Cette technique pourrait atteindre une densité d’environ 11,7 poulets par mètre cube au lieu des 3,2 poulets actuellement obtenus.

Le manque de stimulation musculaire restait un défis pour Ford. Cependant, il propose d’utiliser des chocs électriques similaires à ceux utilisés dans d’autres expériences de laboratoire à base de viande.

Ford affirme que sa solution n’est pas plus choquante que les techniques de production alimentaire existantes. Il estime que la solution du poulet sans tête a les mêmes intentions que les viandes cultivées en laboratoire. « Les intentions sont les mêmes, la synthèse des protéines animales sans la souffrance,” dit-il. Toutefois, il estime que l’incapacité de synthétiser des vaisseaux sanguins se révélera être un défi majeur pour ceux qui cherchent à créer des images 3-D des morceaux de viande en laboratoire.

La ressemblance avec le film The Matrix n’est pas passée inaperçue, pour Ford les similitudes sont évidentes, bien que dans la matrice, les espèces dominantes ont eu la gentillesse de fournir à la sous-espèce une réalité alternative, qui était bien meilleure que leur vrai monde post-apocalyptique.

Malgré ce sujet soumis à controverse, votre Guru terminera cet article en en citant un autre, qu’il vous a conté dans un moment d’égarement, (je devais sans doute savoir que je pourrais le ressortir en tant qu’argument). Donc, j’évoquerais l’exemple de Mike le poulet qui eu une vie de Star en survivant 1 ans et demi à sa décapitation, voilà… (Méditation).

Pour en voir davantage sur ce projet, c’est par ici : Farming the Unconscious

Trouvé sur leschroniquesderorschach

 

39 commentaires

  • Karl

    Mon dieu, notre race mérite la mort.
    Depuis quand entasser plus de poulets est un problème à résoudre?
    Il faut manger beaucoup moins de viande bordel!
    Et si le capitalisme seul ne peut rien faire à part empirer la situation existante, il est facile d’augmenter drastiquement les taxes sur la viande. J’ai toujours pensé que la viande DOIT être chère. Immédiatement l’état gagne plus l’industrie produit moins et donc pollue moins (mais on peut imaginer une redistribution partielle vu que le prix a augmenté) les gens ne s’en porteront que mieux l’obésité baissera les artères se boucheront moins la sécurité sociale en sortira allégée. Face à une production moindre il sera possible de traiter les animaux d’une meilleure manière et les souffrances diminueront ! Peut être même qu’ils verront la lumière du jour à nouveau. Même le porte-monnaie du connard moyen sera allégé!
    Priez … Et mangez moins de viande.

  • VOYAGEUR

    délire total d’un étudiant en archi
     

  • Tex

    Le seul moyen de combattre ça, je dis bien LE SEUL c’est de ne plus acheter de poulets des élevages industriels! :no:
    Achetez les chez le fermier du coin ou élevez-en vous même ou mieux, n’en mangez plus!
    :chicken: :chicken2: :chick: :chicken: :chicken: :chick: :chicken2: :chicken: :chicken2: :chicken2:

    • Iris

      Parfaitement d’accord, le consommateur a encore un pouvoir et c’est le seul à pouvoir mettre fin aux élevages en batteries et industriels…. sinon n’en mangez plus !!
       
      Et cela vaut pour les restaurants, brasseries et autres Macdo…

      • hého

        tout à fait d’accord. moi, j’ai fait une croix sur la viande il y a un moment déjà. pour tous ceux qui disent qu’on ne peut pas vivre sans viande, je clame haut et fort que c’est une connerie monumentale. les protéines végétales existe messieurs les carnivores! et la nature nous donne tout ce dont nous avons besoin! pas besoin de leur pourriture industrielle!!

      • jeanbob

        notre monde politico-économique ne se gère plus avec des buletins de votes, donc faites attention à là ou vous mettez vos billets de banque car ce sont eux qui choisissent les grandes lignes de notre avenir.

      • Tex

        I VOTE WITH MY MONEY!!!!!!!!!!!!!!!! :yes:

  • Tex

    L’homme est complètement cinglé… faut que ça s’arrête!

  • voltigeur voltigeur

    Bon sang!! au secours!!! empêchez les de se reproduire :reallypissed: la prochaine étape

    l’homme sans cerveau, sans conscience, une abomination de plus…..QUOI??? ils sont déjà au

    pouvoir? Ahhhhh! ok! je sors…. je vais me suicider et je reviens  :(

     

     

  • A.Caporale

    Dans « Ravages » Barjavel imaginait une viande qui croissait par elle même, juste un énorme bloc de viande dans une cuve………..

  • ben

    je ne suis pas végétarien j’adore la viande, mais de plus en plus sa me fait chier de tuer pour bouffer (d’autant plus que j’ai juste a payer, pas a regarder l’animal dans les yeux crever)
    j’ai un chien j’aimerait pas qu’on le bouffe, lui non plus je pense, et le poulet aussi
     

    • hého

      si vraiment tu veux continuer à manger de la viande, tu peux le faire mais de façon responsable, comme il a été dit plus haut en allant au fermier du coin, en élevant toi meme tes animaux (encre faut il avoir le courage de les tuer), et dans les biocoop il y a une vrai éthique sur l’agriculture , c’est déjà bien mieux que la viande de grande surface! surtout qu’en plus de manger des animaux traumatisés, tu manges des animaux pollués de produits chimiques!! et les rationnels ne me suivront pas là dessus mais je me lance quand même: manger un animal traumatiser reviens à avaler toute la souffrance qu’il a enduré durant son existence, aussi courte soit elle. le karma!

  • romulus

    et c’est philosophe! Merde, ou en est-on pour en arriver là!

  • crabe tambour

    -Depuis quelques années, je vis à la campagne, mon plus proche ,et seul voisin, a un élevage de vaches laitières, à quelques centaines de mètres, il y a des éleveurs de porcs, de moutons….Je ne mange plus de viande . Je ne m’en porte pas plus mal. J’ai vu  les porcs , les taurillons, les agneaux, les veaux, partir affolés dans les camions, sous les coups de batons hystériques  de transporteurs sadiques. J’ai vu de vieilles vaches de réforme ne donnant plus de lait et qui, en récompense d’années de bons et loyaux services partaient à l’abattoir  pour subir une mort  » HALLAL » . J’ai entendu les vaches  qui pendant 3ou 4 nuits cherchaient en meuglant  leur veau  » ELEVE SOUS LA MERE »  transformé en veau de pentecote….Je trouve que tant de souffrance animale  met la bonne viande à un prix trop élevé. Et j’ajouterai que le comble de l’ignominie , c’est le boucher gros et gras qui vient choisir sa victime dans le pré….

    • coyote

      bien d’accord avec toi !
      Mon premier commentaire concernant cet article,  etait plutot vulgaire alors je l’ai réécrit. Je pense très sincerement que les personnes faisant subir 1000 souffrances aux animaux devrait pèrir de la même manière (et je suis prêt a faire le bourreau).
      Je mange encore de la viande mais beaucoup moins souvent qu’avant et je ne choisi que de la viande qualité. Le but etant à terme de ne plus en manger du tout.
      Cet archi aurait mieux fait de se casser une jambe le jour où il a eu cette idée de merde!!!!

  • Lilith Lilith

    sa me fait pennser a ricatelle beurk :sick:

  • SELENE

    C’EST MONSTREUX MAIS JE  NE ANGE QUE DE LA VIANDE DE QUAlITE ET PEU ET DU POISSON DE QUALITE ET PEU !

  • Corinne Corinne

    Horreur, j’ai honte de faire parti de la race dite « Humaine ». Ouf c’est vrai comme je l’ai écrit sur un tee shirt « Corinne, mouton rebelle, depuis sa naissance ».
    Malheureusement, ce n’est pas fini, après ils s’occuperont du cerveau des humains « gênants ». A suivre

  • LLATH

    Il organise de façon mécanique & froide la production de poulets et il s’appelle Ford….Il va peut-être l’appeler le poulet T? Comme quoi certaines séquences sont récurrentes…

  • NoName

    Mangez du Tofu,
    c’est pas mauvais comparé à ce que l’ont dit
    c’est naturelle, c’est pas une viande
    mais comporte quasi la totalité des avantages de la viande (protéine entre autre)

  • anne marie

    S’il existe une justice quelque part (on ne sait où ? Mais pourquoi pas ?), je souhaite de toutes mes forces que les auteurs (concepteurs, manipulateurs, bénéficiaires pécuniaires) subissent les mêmes affres !
    C’est tout ce que je peux souhaiter à ces monstres… et toute la force de mon amour désespéré pour ces pauvres animaux.
    Je me dégoûte car je fais partie de cette espèce qu’on appelle les humains : l’horreur absolue ! et je suis sûre qu’on a encore beaucoup de chemin pour parfaire notre cruauté !

    ANNE MARIE

  • vanvoght

    refaitent vous un  petit coup de  » l’aile ou la cuisse  » avec coluche …….. ça vous remetra dans l’ambiance de la bouffe de merde .