Un lac vieux de 20 millions d’année mis à jour

Dans la revue de presse d’hier, j’annonçai la disparition de scientifiques russes en Antarctique qui effectuaient un forage en vue d’atteindre un lac souterrain qui n’a pas vu la lumière du jour depuis 20 millions d’années (sous 3.768 mètres de glace), le lac a été atteint! Donc on peut en conclure que les scientifiques sont toujours en vie.Une fois remontés à la surface, ils vont prendre un petit congé au chaud de 10 mois vu que l’hiver austral va commencer et que durant cette période, tout forage et toute étude n’est pas vraiment possible… Vivement les résultats qui risquent d’être très intéressants…

Après 20 ans de forage, les scientifiques russes sont enfin arrivés à percer un trou au fond de la planète en atteignant le lac Vostok, vieux de 20 millions d’années et caché sous 4 km de glace en Antarctique. Et alors ?

Les scientifiques n’ont pas donné de nouvelles pendant une semaine, ce qui était inquiétant, mais assez fréquent quand on travaille en Antarctique. Le plus inquiétant, c’était de savoir que l’hiver Antarctique allait bientôt recommencer et qu’il allait encore falloir attendre 10 mois pour reprendre le forage qui n’est possible que 2 mois par an.

Maintenant que le forage a enfin atteint le lac, le kérosène qui empêchait les 3.768 mètres de glace de geler, a été extrait pour que l’eau remonte un peu dans le trou. L’eau sera alors laissée pour qu’elle gèle pendant l’hiver, et sera extraite quand les scientifiques reviendront à la prochaine saison. Cette méthode du bouchon de glace permettra aux scientifiques d’analyser l’eau de Vostok sans contaminer le lac.

Atteindre ce lac vierge après des millions d’année permettra aux scientifiques de voir à quoi pouvait ressembler la vie il y a des millions d’années, ou sous des conditions différentes, mais cela montrera aussi comment la vie peut exister sur des lunes et des planètes lointaines. Les lunes de Jupiter, de Saturne et peut-être même la planète Mars elle-même, peuvent abriter des lacs similaires sous leurs surfaces glacées.

Les scientifiques espèrent bien sûr trouver quelque chose là-dessous, principalement des réponses, qui conduiront inéluctablement à se poser de nouvelles questions. Et c’est là tout le principe de la science. [FOX via Popular Science]

Source: Gizmodo.fr

8 commentaires