Caterpillar inc:salaire divisé par 2 ou c’est la délocalisation…!

C’est ce qu’on appelle de l’esclavage! Donc au programme, 50% de salaire en moins, moins d’avantages sociaux, et les coups de fouets c’est prévu pour quand?

Quelques 500 travailleurs d’une usine de fabrication de locomotives en Ontario sont en lock-out après qu’ils eurent rejeté la dernière offre patronale prévoyant une baisse salariale de 50 %.

Quelque 500 travailleurs d’une usine de fabrication de locomotives en Ontario sont en lock-out depuis dimanche après qu’ils eurent rejeté la dernière offre patronale prévoyant une baisse salariale de 50 %.

Les employés d’Electro-Motive Diesel, une usine située à London et appartenant au géant américain Caterpillar inc., ont dit « non » la semaine dernière à la proposition de l’employeur.

Il demandait une réduction du taux horaire de 35 $ à 16,50 $, et ce, même si la direction de l’entreprise a menacé de transférer ses opérations de London dans une usine aux États-Unis.

« C’est immoral, a lancé Tim Carrie, représentant syndical au sein des Travailleurs canadiens de l’automobile. Nous allons perdre tous les emplois avec un salaire décent dans ce pays si nous ne gagnons pas cette bataille. »

Electro-Motive Diesel a annoncé vendredi qu’elle allait imposer un nouveau contrat de travail à ses employés, incluant des réductions salariales et une diminution des avantages sociaux.

L’employeur attribue sa décision aux changements de position de l’exécutif syndical lors des négociations.

« Cette attitude a créé une incertitude qui n’est pas dans le meilleur intérêt des employés, des clients, des fournisseurs et des propriétaires », a expliqué la compagnie par voie de communiqué.

Source: argent.canoe.ca via Realnews