Apple veut maintenant bloquer les utilisateurs d’Iphone pour ne plus qu’ils puissent filmer les événements avec leur téléphone

Une info de dingue!!! Apple veut empêcher les possesseurs d’Iphone de filmer le moindre évènement avec leur téléphone. Bien sur, officiellement, il s’agit de vous empêcher de filmer des concerts ou des événements sportifs, il faut laisser les journalistes faire leur travail, mais il n’est pas très difficile d’imaginer les dérives possibles d’un tel système, surtout à l’heure actuelle…

Apple tente de mettre au point un logiciel qui agira lorsqu’un utilisateur d’Iphone tentera de prendre de filmer, des capteurs infrarouges se déclencheront et éteindront l’appareil photo sur le téléphone.

Seule la caméra de l’iPhone serait temporairement désactivée, les autres fonctionnalités comme les SMS et les appels fonctionneront encore, la demande de brevet à quand a elle été déposée il y a 18 mois.

L’article nous explique qu’un tel système serait un soulagement pour les spectateurs qui en ont marre de voir de trop nombreux flashs aveuglants polluer le spectacle. Lire la suite

Apple veut maintenant bloquer les utilisateurs d'Iphone pour ne plus qu'ils puissent filmer les événements avec leur téléphone

Une info de dingue!!! Apple veut empêcher les possesseurs d’Iphone de filmer le moindre évènement avec leur téléphone. Bien sur, officiellement, il s’agit de vous empêcher de filmer des concerts ou des événements sportifs, il faut laisser les journalistes faire leur travail, mais il n’est pas très difficile d’imaginer les dérives possibles d’un tel système, surtout à l’heure actuelle…

Apple tente de mettre au point un logiciel qui agira lorsqu’un utilisateur d’Iphone tentera de prendre de filmer, des capteurs infrarouges se déclencheront et éteindront l’appareil photo sur le téléphone.

Seule la caméra de l’iPhone serait temporairement désactivée, les autres fonctionnalités comme les SMS et les appels fonctionneront encore, la demande de brevet à quand a elle été déposée il y a 18 mois.

L’article nous explique qu’un tel système serait un soulagement pour les spectateurs qui en ont marre de voir de trop nombreux flashs aveuglants polluer le spectacle. Lire la suite

Des pièces de 5 et 10 euros avec QR codes bientôt dans vos poches

On n’arrete pas le progrès, bientot on pourra aller sur des sites internets en scannant (via notre téléphone portable) des pièces de monnaie. Pour ceux qui ne connaissent pas les QR code, ce sont des codes barres nouvelle génération qui permettent d’insérer n’importe quel message, généralement une adresse sur internet, pour exemple je vous en ai mit quelques uns en bas d’article, pour ceux qui voudraient savoir quels messages ils contiennent… ;-)

Quand avez-vous scanné un code QR pour la dernière fois ? Je parie que ce code QR n’était pas sur une pièce de monnaie. Et pourtant, vous allez bientôt pouvoir essayer puisque nos voisins néerlandais vont lancer des euros avec code QR.

La monnaie royale Néerlandaise fête son 100e anniversaire. Pour célébrer l’évènement, ils vont produire des pièces de 5 et 10 euros avec des codes QR qui seront en argent et en or. En scannant le code, vous êtes redirigé directement sur ce site web (même si pour l’instant, il n’est pas adapté aux téléphones portables).

Lire la suite

La CIA à son tour victime d’une cyberattaque (MàJ)

Anonymous a trouvé un allié avec « Lulz security » qui s’attaquent eux aussi à diverses institutions ou sites américains, la CIA étant le dernier challenge remporté, si c’est officiel, vous pouvez attaquer, mais si en plus c’est américain, là on ne peut qu’approuver! La cerise sur le gâteau: ils ont ouvert une hotline afin que les personnes puissent leur soumettre des cibles-cibles potentiels.

Pas une journée en ce moment sans une attaque informatique d’envergure. Après Sony, Nintendo ou encore Google, c’est au tour de la CIA d’être victime des pirates. Un groupe de hackers a affirmé mercredi avoir mis hors service un site de l’agence centrale de renseignement américain. Et ils n’en sont pas à leur coup d’essai.

(© Duffman)

C’est un petit groupe d’agitateurs du web qui se fait appeler « Lulz Security ». Pour eux, pirater des sites, c’est une forme d’humour geek.

Quand ils font tomber le site de la CIA, ils s’empressent de s’en vanter sur leur compte Twitter, et ajoutent qu’ils agissent « for the Lulz », c’est-à-dire « pour rigoler ». La CIA n’a pas confirmé l’attaque, mais le site en question était effectivement indisponible à certains moments mercredi.

Lire la suite

Tout Internet soumis à la censure gouvernementale ?

Petit à petit l’oiseau fait son nid………..à méditer!!

Source de l'image BELLACIAO.ORG

 

Dans un article intitulé  » Le projet de décret pour généraliser filtrage et blocage « , PC INpact vient de révéler l’existence d’un projet de décret qui donnerait au gouvernement un pouvoir de censure arbitraire de tous les contenus et services d’Internet. Le gouvernement poursuit sa politique de contrôle du Net, au mépris des droits et libertés des citoyens.  Lire la suite

PIPA : le projet US pour bloquer le piratage en ligne où qu'il soit

Week-end piratage dirait-on… Voici Pipa, un projet américain pour lutter contre le piratage quelle que soit son origine, ce sont les membres d’anonymous qui vont être contents de démonter cela! Une solution considérée comme brutale pour étendre leur pouvoir au reste de la planète. Les américains ont inventé le fascisme actif sur internet?

La question de la territorialité des sites a toujours été épineuse. Elle revient à se demander de quel droit relève tel contenu web, à lui attribuer une sorte de nationalité. Les critères sont multiples et peuvent se référer à la langue du site, aux devises monétaires qui y sont mentionnées, au lieu de stockage, mais également au pays où sont domiciliées ceux qui se prétendent victimes.

PIPA Protect IP act Etats-Unis DNS
Le Monde indique dans son édition d’hier que les États-Unis souhaitent bousculer totalement ces règles avec une solution brutale : étendre « leur juridiction », c’est-à-dire leur compétence juridictionnelle à tous les sites localisés à l’étranger (« nondomestic domain name »). Qu’ils soient mexicains, polonais, français ou russes, peu leur importe. Dès lors que des contenus contrefaits s’y trouveront et heurteront les intérêts des sociétés américaines, une procédure de blocage pourra s’engager.

Ce projet vient d’être approuvé au Sénat sous le nom de PIPA ou Protect IP Act (et même dans sa version complète Preventing Real Online Threats to Economic Creativity and Theft of Intellectual Property Act of 2011). On trouvera une version sur cette page officielle et spécialement celle-ci.

Lire la suite

PIPA : le projet US pour bloquer le piratage en ligne où qu’il soit

Week-end piratage dirait-on… Voici Pipa, un projet américain pour lutter contre le piratage quelle que soit son origine, ce sont les membres d’anonymous qui vont être contents de démonter cela! Une solution considérée comme brutale pour étendre leur pouvoir au reste de la planète. Les américains ont inventé le fascisme actif sur internet?

La question de la territorialité des sites a toujours été épineuse. Elle revient à se demander de quel droit relève tel contenu web, à lui attribuer une sorte de nationalité. Les critères sont multiples et peuvent se référer à la langue du site, aux devises monétaires qui y sont mentionnées, au lieu de stockage, mais également au pays où sont domiciliées ceux qui se prétendent victimes.

PIPA Protect IP act Etats-Unis DNS
Le Monde indique dans son édition d’hier que les États-Unis souhaitent bousculer totalement ces règles avec une solution brutale : étendre « leur juridiction », c’est-à-dire leur compétence juridictionnelle à tous les sites localisés à l’étranger (« nondomestic domain name »). Qu’ils soient mexicains, polonais, français ou russes, peu leur importe. Dès lors que des contenus contrefaits s’y trouveront et heurteront les intérêts des sociétés américaines, une procédure de blocage pourra s’engager.

Ce projet vient d’être approuvé au Sénat sous le nom de PIPA ou Protect IP Act (et même dans sa version complète Preventing Real Online Threats to Economic Creativity and Theft of Intellectual Property Act of 2011). On trouvera une version sur cette page officielle et spécialement celle-ci.

Lire la suite

Le FMI victime d’une cyber-attaque

Anonymous arrêté, anonymous qui devient menaçant, une une grosse cyber-attaque contre le FMI, décidément, les hackers sont virulents et au coeur de l’actualité! L’article qui suit est tiré du New York Times, donc à prendre au sérieux, maintenant, nous n’apprenons pas grand chose, ni l’origine possible de l’attaque, ni ce qui était réellement visé dans les ordinateurs du FMI, je n’espère qu’une seule chose personnellement, qu’ils n’ont pas raté leur coup s’il s’agit de « justicier du web »!

http://www.lepoint.fr/images/2011/06/02/anonymous-cyberattaque-fmi-325870-jpg_205259.JPG

WASHINGTON – Le Fonds monétaire international qui a encore du mal à trouver un nouveau leader après l’arrestation de son directeur général le mois dernier à New York, a été frappé récemment par ce que les experts décrivent comme une cyberattaque grande et sophistiquée dont l’étendue est encore inconnue.

Le FMI qui gère les crises financières à travers le monde et est le dépositaire de renseignements hautement confidentiels sur l’état financier de nombreux pays, a procédé à des déclarations à son personnel et son conseil d’administration sur l’attaque de mercredi. Mais il n’a pas fait une annonce publique.

Lire la suite

Le FMI victime d'une cyber-attaque

Anonymous arrêté, anonymous qui devient menaçant, une une grosse cyber-attaque contre le FMI, décidément, les hackers sont virulents et au coeur de l’actualité! L’article qui suit est tiré du New York Times, donc à prendre au sérieux, maintenant, nous n’apprenons pas grand chose, ni l’origine possible de l’attaque, ni ce qui était réellement visé dans les ordinateurs du FMI, je n’espère qu’une seule chose personnellement, qu’ils n’ont pas raté leur coup s’il s’agit de « justicier du web »!

http://www.lepoint.fr/images/2011/06/02/anonymous-cyberattaque-fmi-325870-jpg_205259.JPG

WASHINGTON – Le Fonds monétaire international qui a encore du mal à trouver un nouveau leader après l’arrestation de son directeur général le mois dernier à New York, a été frappé récemment par ce que les experts décrivent comme une cyberattaque grande et sophistiquée dont l’étendue est encore inconnue.

Le FMI qui gère les crises financières à travers le monde et est le dépositaire de renseignements hautement confidentiels sur l’état financier de nombreux pays, a procédé à des déclarations à son personnel et son conseil d’administration sur l’attaque de mercredi. Mais il n’a pas fait une annonce publique.

Lire la suite

Anonymous: vox populi contre l’Otan?

Aïe! L’arrestation récente de 3 membres du groupe de hackers anonymous n’a pas vraiment plu, t ils le font savoir avec une mise en garde qui laisse peu de place aux doutes, ils sont en colère et ne vont pas s’arrêter là!!!

http://www.undernews.fr/wp-content/uploads/2010/10/Anonymous.jpg

Le célèbre groupe d’activistes Anonymous a contacté l’OTAN pour le mettre en garde et lui demander de cesser ses actions contre eux. Les Anonymous ont réagit avec colère à la publication d’un rapport de l’OTAN, qui a souligné le potentiel dangereux du groupe. Une vidéo et un message en ligne ont été postés publiquement pour exposer leurs revendications.

Le rapport de l’OTAN présentait l’organisation comme un groupe de plus en plus organisé qui « pourrait pirater des données sensibles du gouvernement, de militaire, et des fichiers d’entreprise ». Le rapport mettait également en lumière le rôle apparent du groupe dans lesreprésailles contre les entreprises qui avaient coupé les services de WikiLeaks.

Lire la suite

1 159 160 161 162 163 166