9 choses que tout le monde doit savoir sur la nutrition

Il y a beaucoup trop de bêtises qui circulent sur la nutrition.

Les gens ne semblent pas d’accord sur quoi que ce soit et essaient de donner un sens à tout.

Cependant … manger sain ne doit pas être compliqué si vous gardez certaines choses en tête.

Voici 15 choses que tout le monde a besoin de savoir sur la nutrition.

1. La viande ne pourrit pas dans votre côlon

L’un des mythes les plus ridicules au sujet de la viande, est qu’elle pourrisse dans votre côlon.

Ceci est un non-sens absolu, maintenu par des gens qui veulent effrayer les autres pour ne pas manger de la viande.

La vérité est que la viande se décompose par l’acide gastrique et les enzymes, puis elle est absorbée, la plupart du temps sous forme d’acides aminés et d’acides gras.

Le système digestif humain est bien équipé pour la consommation de viande et nos corps font pleinement usage des protéines, des graisses, des vitamines et des minéraux présents dans la viande.

Si vous voulez savoir ce qui pourrit vraiment dans votre côlon, c’est la matière végétale indigestible, également connue sous le nom de fibre.

Ceci est en fait une bonne chose … les bactéries dans l’intestin digèrent la fibre et la transforment en acides gras à chaînes courtes qui présentent des avantages importants pour la santé.

2. Partout où nous trouvons un régime alimentaire occidental, les maladies suivent

La plupart des maladies chroniques occidentales sont relativement nouvelles.

Elles sont apparues récemment dans l’histoire de l’évolution et les populations qui ne mangent pas les aliments transformés n’en souffrent pas.

La vérité est que … partout où le régime alimentaire occidental de malbouffe se trouve, les maladies chroniques suivent.

Cela a été bien documenté par des chercheurs (y compris le légendaire Weston A. Price) au début du 20e siècle, lorsque de nombreuses populations étaient au bord de l’influence occidentale.

Lorsque ces populations ont abandonné leur régime alimentaire traditionnel en faveur des « luxes » modernes comme le sucre, la farine raffinée et les huiles traitées, elles sont tombées malades.

Elles ont eu de la graisse, leurs dents ont commencé à pourrir, elles sont devenues diabétiques et ont commencé à mourir de maladie cardiaque et de cancer. Ça s’est passé en quelques années.

Ces maladies sont souvent désignées comme les « maladies de civilisation » – qui sont actuellement les plus grands problèmes de santé dans le monde.

La plupart d’entre elles sont exacerbées ou carrément causées par l’alimentation moderne.

3. La plupart des « études » rapportées par les médias sont d’un non-sens absolu

La façon dont les études sur la diététique et la nutrition sont rapportées dans les médias est une honte.

Ces études sont souvent prises complètement hors contexte et des études peu fiables sont faites pour sembler prouver quelque chose.

Habituellement, ces études sont des études d’observation, qui ne peuvent rien prouver.

Ces études ne peuvent que montrer une corrélation statistique et donner aux chercheurs des idées pour quelque chose à tester dans des essais contrôlés randomisés.

Malheureusement, cela pousse beaucoup de gens à prendre des décisions de santé importantes basées sur des preuves scientifiques fausses et mauvaises.

4. Les huiles raffinées et transformées sont extrêmement malsaines

Les huiles végétales et de graines transformées comme l’huile de soja et l’huile de canola sont souvent supposées à tort être saines.

Ceci est une énorme erreur. Ces huiles n’ont été disponibles pour les humains que depuis une centaine d’années, parce que la technologie pour les traiter n’était pas disponible.

Leur composition en acides gras est complètement différente de tout ce que nous avons jamais connu durant toute notre évolution, étant très riches en acides gras oméga-6 qui sont normalement bénéfiques, mais peuvent causer des problèmes lorsqu’ils sont consommés en excès.

Ces huiles sont également riches en acides gras trans … qui sont très toxiques et fortement associés à des problèmes métaboliques et des maladies cardiaques.

Il est préférable de manger des graisses saines naturelles comme l’huile de noix de coco et l’huile d’olive extra vierge, et d’éviter les huiles végétales et les huiles de graines traitées comme la peste.

5. « Naturel » ne signifie pas nécessairement « sain »

Il est erroné de supposer que tout ce qui est naturel est sain.

C’est vrai … c’est une très bonne règle que de choisir des aliments naturels au lieu des aliments traités.

Mais, il y a de nombreux exemples d’aliments dits naturels qui sont tout aussi dangereux que leurs homologues transformés … si ce n’est pire.

Un exemple de cela est un sirop « naturel » appelé nectar d’agave.

Ce sirop était très populaire avant dans la communauté de la santé naturelle et a trouvé son chemin dans toutes sortes d’« aliments sains ».

Cependant, quand on regarde la composition nutritive, il contient encore plus de fructose que le vieux sucre brut et le sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Le fructose est la partie la plus malsaine du sucre et l’agave en est chargée, ce qui le rend encore plus malsain que le sucre ordinaire… et c’est quelque chose.

6. La graisse ne vous fait pas nécessairement grossir

Il semble évident que manger des graisses vous ferait grossir.

Après tout, les choses qui se logent sous notre peau et nous rendent doux et bouffis, c’est les graisses. Donc, manger plus de matières grasses devrait nous en faire stocker plus.

La graisse a également plus de calories par gramme que les protéines et les glucides, une autre raison pour laquelle certaines personnes croient que les graisses sont engraissantes.

Mais le corps est beaucoup plus compliqué que ça et cela dépend entièrement du contexte.

De nombreuses études montrent que les régimes alimentaires qui sont riches en matières grasses (mais faible en glucides) conduisent effectivement à une plus grande perte de poids que les régimes à faible teneur en matières grasses, mais riches en glucides.

7. Les glucides ne font pas grossir

Beaucoup d’adeptes des régimes faibles en glucides croient que les glucides sont engraissants, mais cela est faux.

Même si l’élimination des glucides peut (dans de nombreux cas) traiter l’obésité, cela ne signifie pas que les « glucides » en soi causent le problème en premier lieu.

Il existe de nombreux exemples de populations qui ont un régime alimentaire à très haute teneur en glucides (avec des aliments réels) et qui ne souffrent pas de l’obésité ou d’autres maladies chroniques occidentales.

Cela inclut les okinawaïens et kitavans, ainsi que les populations asiatiques qui consomment beaucoup de riz.

Si vous êtes juste une personne en bonne santé qui essaie de rester en bonne santé, un régime faible en glucides peut être complètement inutile. Il suffit de vous en tenir aux sources de glucides non transformés qui comprennent des fibres.

La prévention n’est pas la même chose que le traitement.

8. Les protéines sont les macronutriments les plus importants pour perdre du poids

En ce qui concerne la perte de poids, les protéines sont les rois des nutriments.

De nombreuses études montrent que cela peut augmenter le métabolisme (perte calorique) et réduire l’appétit (apport calorique).

Un régime riche en protéines peut augmenter la quantité de calories que vous brûlez de 80 à 100 calories par jour, parce que les protéines nécessitent de l’énergie pour être métabolisées.

Il y a aussi une étude montrant que la consommation de 30% des calories sous forme de protéines a poussé les gens à consommer 441 calories de moins par jour et à perdre 11 livres en 12 semaines, juste en ajoutant des protéines à leur régime alimentaire.

Si vous continuez à avoir un apport à haute teneur en protéines, alors vous devriez automatiquement basculer l’équation du bilan d’énergie en votre faveur et rendre plus facile la perte du poids à long terme.

9. Le sucre est un désastre pour la santé … Et les boissons sucrées sont ce qu’il y a de pire

Les effets néfastes du sucre vont bien au-delà des calories vides.

Il est maintenant connu que, en raison de la grande quantité de fructose, le sucre peut conduire à toutes sortes de problèmes métaboliques et est fortement associé au risque de survenue de maladie chronique.

Le sucre est mauvais, mais sa consommation sous forme liquide est encore pire.

Les calories du sucre liquide ne sont pas enregistrées par le cerveau de la même manière que les calories du sucre solide, de sorte que le cerveau ne compense pas en mangeant moins d’autres aliments.

Toutefois, les boissons sucrées sont les plus engraissantes et la cause la plus dangereuse de maladie dans l’alimentation moderne.

Une étude montre que le risque d’obésité chez les enfants est augmenté de 60% pour chaque portion quotidienne d’une boisson sucrée.

Malheureusement, les jus de fruits ne sont pas mieux. Ils sont très similaires à une boisson sucrée et les petites quantités de vitamines ne font pas le poids contre les grandes quantités de sucre.

Source : magazinedelasante.fr, mereveilleuse.com

 

29 commentaires

  • 1. Je ne sais pas si la viande pourrit ou non dans le côlon, mais les viandards ont des selles qui puent ! Il est cependant admis que notre côlon n’est pas fait pour manger de la viande. Il est trop long pour cela.
    5. En effet, on voit parfois « arôme naturel »: il peut s’agir de cellulose. La cochenille aussi est naturelle. Est-elle saine pour autant ?
    6. Quelles matières grasses ? Et quelle activité physique ?
    8. Protéines: lesquelles ? C’est généraliste comme réflexion. Tout régime hyperprotéiné ne peut se faire que sur une courte période. De plus, des protéines, il y en a partout, même dans les légumes.
    9. Quels sucres ? Il faut éviter les sucres blancs, et bien entendu, les boissons sucrées qui en contiennent. Si le sucre des jus de fruits n’est pas bon (mais meilleur que celui des boissons sucrées autres), je pense que c’est à cause de l’excès de fruits avalés dans le cas de jus. Il faut beaucoup de raisin, par exemple, pour faire un simple verre de jus.
    Mais qu’en est-il des cures de raisin ?

    Je me méfie aussi des gens qui prétendent détenir la vérité en matière alimentaire, mieux que les autres. Mais dans cet article, il y a beaucoup de généralités, au moins, ça évite les bêtises. A part le premier point sur lequel j’émets un doute, la suite est un peu passe-partout.

    Qu’en pensez-vous ?

    • Je suis d’accord sur cette histoire avec le colon. Au fait due à la viande il est recouvert d’une matière noire et caoutchouteuse qui recouvre entièrement les parois du colon et cela représente plusieurs kilo de matière inerte et inutile. Il est possible de l’éliminer par des lavements qu’on retrouve dans les techniques ayurvédiques :
      – Nettoyage du colon: technique simple, courte et gratuite
      https://vidya-ayurveda.org/nettoyage-simple-du-colon-technique-courte/

      En devenant Vegan et ayant eu recourt à divers lavement j’avais perdu 6 kg. Que j’ai pourtant repris facilement par après malgré un régime Vegan.

      Je tourne toujours au alentours de 72 kg pour 1M69.

      Sinon je suis d’accord avec les 9 points évoqué.
      Juste une mise en garde que souvent ce genre d’article omet de préciser. Il est expliqué à juste titre que les bonnes graisses sont importante et ne font pas nécessairement grossir, ce qui est vrai. Mais il faut bien tenir compte que 1gr de graisse bonne ou mauvaise, représente 8kl contre 4 pour 1gr de protéine ou de glucide, c’est important de le savoir pour mettre en place sont régime et ne pas dépasser votre nombre de kl journalière et reprendre du poids.

      Orné

  • Le veilleur

    Il faut aussi tenir compte que certains aliments comme la viande sont à digestions lentes et certains légumes comme la pomme de terre sont à digestions rapides. Donc imaginez ce que notre estomac endure lorsqu’il mange un steak frite.

    De plus il est fortement conseillé de ne pas boire pendant les repas quand vous manger des aliments emplis d’huiles comme la salade ou les frites car l’huile reste au dessus de l’eau et se redépose sur les parois de l’estomac pour y stagner après que celui-ci est digéré.

    Un nutritionniste sait tout ça, si nous les consultions plus souvent cela éviterait à notre estomac de souffrir d’aigreurs ou d’ulcères à répétitions.

  • Bien vivre sa digestion

    Autre idée si fortement ancrée qu’elle eut pu immobiliser le titanic. L’étaler en public pourrait même semer un vent de panique. Dans tous les cas l’évoquer prouvera un manque de goût fatidique car cela doit se faire in petto dans le pire des cas et surtout pas dans les lieux de réunion. Ceci expliquerait peut être cela.

    Et pourtant lors de la digestion la fermentation des aliments doit être évacuée sinon l’intestin se distend et les gaz coupables ne pouvant s’échapper s’infiltrent le long de la colonne vertébrale et finissent par s’accumuler dans le cerveau générant ainsi des idées de merde.

    ok je sors http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    pour une bonne digestion et un nettoyage de l’intestin et du colon

    ajouter de l’ail cru à tous vos repas,en prime il absorbe le cholestérol

  • Graine de piaf

    Ce genre d’article qui se veut éducatif me hérisse plus le poil qu’autre chose. Il mélange le vrai et le faux et quelqu’un qui s’y fie est en mauvaise posture.
    Je pense que Biquette a posé les bonnes questions.
    le Veilleur, le steak-frites est la pire des nourritures avec le café au lait et les laitages !

    Quant aux nutritionnistes, là comme ailleurs il y a les bons, les vrais, et ceux qui se disent tels et qui sont à fuir comme la peste car ils croient tout savoir alors qu’ils n’ont souvent fait que de vagues études et n’ont ni les connaissances réelles, ni le diplôme qui va avec. A propos de diplôme j’ai constaté que certaines « écoles » le distribuent facilement pour peu que l’élève soit resté inscrit pendant un certain temps, et peu importe s’il a retenu quelque chose des cours.

  • Arrrrrgh ! Je me suis mise au sirop d’agave (bio) pour remplacer le sucre suite à trop de triglycérides qui me déclenchent des migraines. Car il y a peu de glucides dans le sirop d’agave : 15, pour sucre blanc : 70, sucre non raffiné 60, miel 60 aussi je crois (je ne connais pas l’unité).
    Et c’est les glucides que l’on ma dit de réduire. Bon, je n’en prends que dans mon lait au café le matin (oui, je sais….j’arrive pas à arrêter, ça me tiens bien le bide toute la matinée, voire jusque 3 heures sans faim…pratique… et puis j’aime çà, lait entier bio avec café soluble). Mais quand même, maintenant je me demande sir je dois revenir au sucre. C’est malin !

    • Graine de piaf

      Bien sûr que ça te tient le bide, comme tu dis, parce que le café au lait est un poison pour le foie et comme celui-ci n’arrive pas à le digérer, tu n’as pas faim, c’est tout simple. Mais petit à petit tu t’empoisonnes l’organisme et un jour il te le fera payer, il sera trop tard à ce moment-là pour faire marche arrière.
      Quant au lait il fait une jolie glu sur tes intestins, empêchant par là tout nutriment de nourrir ton corps.
      Pour finir, j’aime mieux être dans le mien que dans le tien, tu le maltraites trop. Encore une fois attention au retour de bâton !

  • sephiros

    c’est une partie de se dont je parler hier sur le cétogéne (sa tombe bien il est paru ce jour)
    https://fr.sott.net/article/29816-Une-condition-physique-et-mentale-optimale-avec-l-entrainement-fractionne-et-le-jeune-intermittent

    7- les asiatique boivent du thé toute la journée (et la frugalité)
    pour les glucides qui ne fond pas grossir je suis d’accord si la personne ne mange pas de gras avec car l’insuline augmente l’absorption du gras

  • Kiline Kiline

    Pfffff…

    Faut arrêter de se prendre le chou à se demander ce qui est bon ou n’est pas bon pour la santé.

    Manger de tout raisonnablement et bien entendu le plus sainement possible.

    Écouter notre corps mais aussi notre instinct quand un aliment ou un plat n’est pas bien passé.

    Par exemple, la raclette….je vais en manger mais en très petite quantité car je sais que le lendemain mon hernie hiatale va sévèrement me faire chanter.

    Si je devais écouter tous les nutritionnistes de tout poil, je mangerai plus que de l’herbe…et encore… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Je suis d’accord et pas d’accord avec cet article ; mais dans l’ensemble, pas d’accord !
    Pas d’accord du tout par contre avec les « vegans », les macrobiotiques, les extrémistes ,du moins pour moi de la « bouffe philosophique »!
    Comme la médecine , la nourriture doit être saine , variée , vos théories fumeuses, vos certitudes, vos régimes  » philosophiques » , sont aussi nuls pour moi , que ceux qui disent : manger de la viande, buvez du lait… ou bien ne mangez pas de viande, rien de « vivant », ha bon , un légume ne vit pas donc ? On ne mange plus ?
    Jolie fable , nous sommes tous différents, et vouloir « imposer » un régime alimentaire identique , me semble totalitaire ; Dire :  » j’ai raison et pas toi »; moi « vegans », carnivores, végétariens, mangeurs de lézards …
    Je me marre !

  • sombre

    1 – Quelques notes en plus :

    L’OMS (2015) a officiellement classé la viande rouge parmi les cancérigènes probables chez l’humain et les viandes transformées (charcuteries, nuggets, corned-beef, « cordon bleus », etc.) parmi les cancérigènes certains chez l’humain.
    La surconsommation de viande, en particulier de viande rouge, tend à augmenter le risque de certaines maladies (comme le cancer du colon, les maladies cardio-vasculaires, l’obésité ou le diabète de type 2) et plus généralement augmente la mortalité
    http://www.who.int/features/qa/cancer-red-meat/fr/

    Comme les élevages sont propices aux maladies infectieuses, les éleveurs sont obligés d’utiliser beaucoup d’antibiotiques pour soigner leurs animaux. À cela s’ajoute que les antibiotiques à faible dose stimulent la croissance des animaux. Bien qu’ils soient interdits comme promoteurs de croissance en Europe depuis 2006, ils le sont encore dans de nombreux pays. L’utilisation massive des antibiotiques, comme thérapeutiques ou comme promoteurs de croissance, favorise le développement de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.
    Constat inquiétant : bien qu’on ait réussi à modérer l’usage global des antibiotiques ces dernières années, les éleveurs ont de plus en plus recours aux antibiotiques dit “de dernière ligne”, ceux qu’on n’utilise que quand les antibiotiques classiques ont échoué (ANSES, 2015).

    Un rapport récent sur l’antibiorésistance n’invite pas à l’optimisme :
    « Les considérations les plus pessimistes nous invitent à nous préparer à un monde sans antibiotique à l’horizon 2030 . Le directeur adjoint de l’OMS, Keiji Fuguda, estime ainsi que mourir des suites d’une infection banale ou d’une blessure mineure pourrait bientôt redevenir une réalité courante. Dans la même optique, une récente étude britannique estime qu’en 2050 le risque lié aux antibiorésistances pourrait conduire, au niveau mondial, à la perte annuelle de 10 millions de vies humaines » (Ministère de l’agriculture, 2015).
    Certains ont cru pouvoir favoriser le poisson en remplacement de la viande. Mais aux ravages de la pêche sur la faune aquatique et sur les écosystèmes sont venus s’ajouter les effets de l’aquaculture, qui représente désormais 42% de la production totale de poisson. Or, « l’aquaculture utilise des produits chimiques, des engrais, des antibiotiques qui sont nocifs alors que les contrôles sont très limités » (Actu-Environnement, 2003),

    5 – En effet, comme la écrit Biquette d’ailleurs, naturelle ne veut pas dire sains.
    Comme la cochenille, un colorant rouge issu de petits insectes broyés qui peut provoquer des réactions allergiques
    http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/11669/nestle-yoplait-danone-ces-marques-qui-font-des-yaourts-aux-fruits-sans-fruits

    « L’arôme naturel goût fraise » que l’on peut trouver dans les yaourts, entre autres, est fabriqué à partir de copeaux de bois australien, d’alcool et d’eau. Celui « noix de coco » est créé à partir d’un champignon (le trichoderma).

    7 – http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=glucides
    Pour comprendre ce que sont les glucides.

    • Salut @sombre

      Vous avez écrit : « Dans la même optique, une récente étude britannique estime qu’en 2050 le risque lié aux antibiorésistances pourrait conduire, au niveau mondial, à la perte annuelle de 10 millions de vies humaines » (Ministère de l’agriculture, 2015). »

      C’est vrai mais si ma mémoire est bonne aux Etats Unis 80% des antibiotiques sont utilisés dans les élevages intensifs. En Europe c’est environ 50%.

      D’autres pays n’utilisent pas les antibiotiques mais les phages l’efficacité est excellente, il n’y a pas d’effet secondaire, ça coûte trois cacahuètes et cela depuis une centaine d’années. Donc si on change rien effectivement en 2050 il pourrait y avoir 10 millions de victimes. Il y a déjà des bactéries que les hôpitaux peinent à soigner.

  • Salut!

    Et si, grâce aux Microzymas, c’était nettement plus simple?

    Vidéo https:// http://www.youtube.com/watch?v=YGpin05WseI [1:08:38] Bien voir jusqu’au bout pour le bonus!

    […] Elle aborde de multiples sujets, sur le plan de la santé – comme la psychologie, la diététique, les vaccins, la médecine traditionnelle chinoise, l’homéopathie, la géobiologie – mais aussi sur d’autres plans : les atteintes à la liberté, l’agriculture, le bon sens etc..

    […] L’univers est bienveillant par essence. Il suffit d’en comprendre les mécanismes et d’en respecter les règles du jeu pour garder une santé parfaite et vivre dans l’amour et l’harmonie.

    Amour à tous!

  • Et si et si; on commençait par réfléchir par sois-même, essayer de se nourrir le mieux possible !
    En commençant par écouter son corps, évidemment essayer de se nourrir d’une façon  » saine » .( tout est relatif!)

  • sabazius

    Ahhhhhh la diététique, pendant 10 ans on va te dire qu’un aliment n’est pas bon et 10 après on te dit que t’es en carence parce-que tu manges pas le-dit aliment.

    Franchement, si on mange de tous sans trop d’excès (j’ai déjà entendu des gens dire que si y a pas un steak dans un de leur repas c’est pas un vrai repas ça tient pas au corps) et bien y a pas de problèmes.

    Une balance calories/sport pour équilibrer et voilà c’est pas dur d’avoir un bon équilibre alimentaire.
    Bon c’est sûr ça fait moins scientifique mais les 3/4 des études aujourd’hui, faut regarder qui les financent et avant même de regarder le résultat tu le connais.

  • Graine de piaf

    Non, je suis contre la notion « calories » car si tu avales un gros bourguignon, tu auras ta ration de calories, mais tu ne te porteras pas bien pour autant car il te manquera tout le reste qui fait la santé. C’est vraiment une notion qu’il faut oublier.
    Manger raisonnablement et varié selon ses activités ça oui. Il est certain qu’un sportif mangera certains aliments plus riches que celui qui est vissé sur son fauteuil devant son écran toute la journée. Leur alimentation ne doit pas être semblable. C’est à chacun d’écouter son corps.

  • Lilith Lilith

    Notre problème à la nourriture est qu’on l’intellectualise trop!
    Il faut revenir a des chose simple et manger selon nos besoin propre !

    Un des plus gros problème et ce qui n’est pas repris dans l’article est que depuis la dernière guerre nous sommes devenu beaucoup plus sédentaire et consommons de ce fait plus de calorie que nous en avons réellement besoin c’est une des raison avec la nourriture transformée qui est a l’origine des maladies cardiaques, diabète, cancer ect…………….

    Quand au régime Vegan il n’est pas sans risque contrairement a ce qu’on veut nous faire croire! comme ils ont un manque de vitamine la D par exemple très peu présente dans les végétaux mais qu’on qu’on retrouve sous une forme qui parfaitement assimilé par notre organisme dans les produits d’origine animale, ils doivent soit prendre des compléments alimentaires / vitamines ou pire ils en sont a transformer des végétaux en viande et en produits laitiers hors cela est une totale hérésie quand on sait qu’a la base le veganisme est une lutte politique contre l’industrie agro – alimentaire et que la transformation de végétaux est essentiellement reprise par ces mème grouppes de l’industrie agro – alimentaire qui y met un tas de produit tel des exhausteur de gout, des huiles végétale tel soja, paraffine ect……………. j’ajouterai que des d’enfants sont décédé de carence grave et de mal – nutrition un comble dans nos sociétés ou on ne manque pas de nourriture de toute sorte!

    une question de bon sens plus il y a d’ingrédients sur une étiquettes plus l’aliment est transformé donc nocif pour notre santé http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Graine de piaf

      @ Lilith, il n’y a pas que les Végan qui sont en manque de Vt D, toute la population est carencée parce qu’on ne la trouve plus dans les végétaux trop trafiqués. Avant il y en avait beaucoup dans les pommes de terre, maintenant il n’y en a plus du tout, et ce n’est qu’un exemple… et puis aussi les personnes qui travaillent dans les bureaux ou dans les usines toute l’année ne voient guère le soleil d’autant plus que la majorité est obligé de prendre un mode de transport quelconque ce qui réduit encore le temps passé au soleil.

    • sombre

      Quelques précisions !

      « Quand au régime Vegan il n’est pas sans risque contrairement a ce qu’on veut nous faire croire! »

      – On parle de mode de vie Vegan (Personne qui exclut de son alimentation tout produit d’origine animale (végétalien) et adopte un mode de vie respectueux des animaux (habillement, cosmétiques, loisirs…) ou de régime végétalien !
      Une différence : Un végétalien peut très bien accepter de se nourrir avec du riz ramassé par des gamins en chine (l’homme est un animal) + de l’huile de coco ramassé par des singes dressé pour cela.

      « Comme ils ont un manque de vitamine la D par exemple très peu présente dans les végétaux mais qu’on qu’on retrouve sous une forme qui parfaitement assimilé par notre organisme dans les produits d’origine animale, ils doivent soit prendre des compléments alimentaires / vitamines ou pire ils en sont a transformer des végétaux en viande et en produits laitiers

      – Actuellement, nous constatons sous nos latitudes qu’entre 50 et 75 % de la population générale (omnivores, végétariens et véganes) est carencée en vitamine D. Ce chiffre est colossal. Il s’explique par le changement radical de notre mode de vie en quelques décennies. Il n’y a pas si longtemps, la majorité des Français étaient paysans et passaient beaucoup de temps à l’extérieur. La vitamine D n’était donc absolument pas un problème. Nous sommes très probablement adaptés génétiquement à cet ancien mode de vie. Désormais, la grande majorité d’entre nous travaillent à l’intérieur, ce qui explique que la carence en vitamine D soit devenue un véritable problème de santé publique.
      Des compléments ou des aliments enrichi existe, qui sont Vegan. Un article qui parle de cela.
      http://www.societevegane.fr/documentation/sante/la-vitamine-d/

       » ils doivent soit prendre des compléments alimentaires / vitamines ou pire ils en sont a transformer des végétaux en viande et en produits laitiers hors cela est une totale hérésie quand on sait qu’a la base le veganisme est une lutte politique contre l’industrie agro – alimentaire et que la transformation de végétaux est essentiellement reprise par ces mème grouppes de l’industrie agro – alimentaire qui y met un tas de produit tel des exhausteur de gout, des huiles végétale tel soja, paraffine ect……………. »

      – La par contre, je ne comprend pas du tout ce que tu veux dire.
      1 – Transformer des végétaux en viande ? Faire grandir des animaux avec des végétaux je connais : c’est la base de la chaine alimentaire !
      L’élevage, c’est donner directement les végétaux que l’humain peut consommer, pour le donner à l’animal, puis tuer l’animal et le manger.
      [Le veganisme n’est pas une lutte contre l’industrie-agroalimentaire
      L’industrie agroalimentaire (en abrégé IAA) est l’ensemble des activités industrielles qui transforment des productions issues de l’agriculture ou de la pêche en produits alimentaires destinés essentiellement à la consommation humaine] Le véganisme existé avant l’IAA.. :)

       » j’ajouterai que des d’enfants sont décédé de carence grave et de mal – nutrition un comble dans nos sociétés ou on ne manque pas de nourriture de toute sorte! »

      – Des parents qui prennent pas soins de leurs enfant : ça existe et vu comment les vegan prennent soins du vivant j’aurais tendance à croire que ça existe certainement moins chez eux que chez les autres ….
      Mais si tu veux dire que le régime végétalien n’est pas adapté à un nourrisson ou une femme enceinte, là c’est des conneries.
      Je t’enverrais qu’un seul lien, si tu fait des recherches sérieuses tu en trouvera d’autres surement plus complet
      http://www.vegetarisme.fr/wp-content/uploads/2012/07/fiche_Bebe-vegetalien.pdf
      Mais ça fait longtemps qu’il a était démontrer que le régime végétalien convient, pour peu qu’il sois varié, à tout type de personne et à tout âge de la vie. Si tu t’inquiète pour la B12, que les végétalien ont nécessité de prendre (c’est encore un autre sujet) en supplémentation, là aussi c’est compatible avec un nourrisson !

  • Lilith Lilith

    Vivre vegan – le nouvel eden ?

    reportage intéressant sure le sujet à chacun de faire son opinion….. perso ça me donne pas envie :-) je préfère être eco – conso responsable http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    http://future.arte.tv/fr/veganisme

  • Graine de piaf

    Sans être Végan pour autant, il est certain qu’il vaut mieux supprimer maintenant les produits en provenance d’animaux. La façon dont ils sont élevés ( je dirais plutôt martyrisés !) leur nourriture frelatée, tous les médicaments dont ils sont truffés, les rendent impropres à la consommation, cela inclue non seulement la viande, mais tous les laitages.
    On peut passer au bio, même si on sait très bien que le « vrai » bio n’existe plus, c’est quand même meilleur pour le moment, pour les fruits et légumes, mais la viande y est vraiment trop chère d’une part, et de l’autre c’est toujours la mort d’un animal, et bio ou pas, dans des conditions indignes ! quant aux laitages qui en proviennent, nous ne sommes pas des veaux, même si on a l’impression de bien les digérer, le lait par exemple encrasse terriblement notre intestin en formant une sorte de glu qui colle comme son nom l’indique et empêche le côté nutritif des aliments de passer dans le sang, ainsi notre corps est en perpétuel manque de nourriture. Notre estomac est rempli, notre corps crie famine.
    Enfin, la viande n’est absolument pas nécessaire à la vie, bien au contraire bon nombre de maladie sont causées par elle, bio ou non. Idem pour le lait (toutes les maladies ORL dont souffrent les jeunes enfants, et aussi des adultes viennent de lui !)

  • sephiros

    bonsoir
    les femmes au foyer avait un savoir ancestrale « savoir faire a manger correctement » leur rôle a été trop ridiculisé,sous évaluer on en paye tous les conséquences aujourd’hui (avec toute les nutrition,diététique miracle)

    l’alimentation est lié au climat, saison chaque région à des bactérie différentes (comme les fromages ou autres) si c’est bactérie se développe à ses endroit précis avec leur caractéristique propre c’est pour une raison

    les aliments provenant d’autre climat/saison arrive de façon non naturel (avion,bateau) dans la nature c’est impossible pour l’humain avec ses jambes, le fait que tout soit à porter de mains entretien une illusion que nous prenons pour acquis

    je prend pour exemple le Cynorhodon car j’adore il est mûre quand le froid arrive pour nous aider a nous défendre de l’hiver

    les diètes que les gens utilise sont très limiter (dans leur utilisation en tout cas) les légumes,féculent utiliser son standard peut varié ,appauvri
    comparer a la végétation existante c’est comme comparer une marre a un lac

    suivre une alimentation de type okinawa ou d’autres quand on à pas le même climat est pour moi absurde ce n’est pas se que la nature nous montre

    a moins d’habiter tous au même endroit et d’avoir toute la diversité de la terre a cette endroit une diètes miracle et impossible

    pour la viande je suis contre les mauvais traitement des animaux mais des choses me dérange
    la vie est partout on inspire une fois,on mange une salade et on est carnivore ,notre corps n’est qu’un tas de bactérie ou il y a du cannibalisme a l’intérieur ,toute cette vie invisible fait parti de nous et penser que l’on est autre chose est a mon sens un déni de réalité

Laisser un commentaire