Que pensez-vous réellement de la publicité pour le salon de l’érotisme de Barcelone 2016 (vidéo à voir absolument)

Coluche nous avait expliqué que deux choses faisaient tourner la planète, « le cul et le fric ». Cela fait des années maintenant, et quelque chose à changé? Pas vraiment, le phénomène s’est même aggravé de manière pernicieuse, la pornographie risquant même d’être utilisée dans l’avenir comme « support pédagogique » dans certaines écoles. Et comme pour chaque chose qui fonctionne dans notre société, l’érotisme a ses « salons », comme pour celui de Barcelone qui se déroule du 06 au 09 Octobre.

Ce qui est réellement intéressant, c’est la publicité réellement créée par l’agence Vimema qui souligne l’hypocrisie des personnes, avec la participation de l’actrice porno Amarna Miller. Je trouve que cette campagne est tout simplement superbe, que les messages de fond méritent d’être mis en avant, car au final, ce qui s’applique à l’Espagne dans ce clip s’applique à de très nombreux pays de la planète.

Quoi qu’il en soit, les messages risquent de ne pas vous laisser indifférents…

46 commentaires

  • la pornographie sauvera le monde ?

  • gnafron

    …ben…on s’en branle ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Lorsque vous serez dans la merde, est ce que vous penserez toujours au salon de l’érotisme?
    Pendant ce temps, vos politiciens vous emmènent vers un conflit et qui l’aura dans le C*L?

    • lumpenproletariat

      Les allemandes disaient qu’ils valaient mieux un russe sur le ventre qu’un américain dans les airs…
      Tu vois même la guerre a son côté érotique…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      Sinon, il y a aussi cette histoire…
      Pendant la guerre, un allemand rentre en enfonçant la porte d’une maison, se précipite sauvagement dans la pièce, casse tout, et aperçoit, dans le grenier, une adolescente, très belle, et sa grand mère apeurée. Alors il se rue sur la jeune fille, et abuse d’elle violemment. Puis, il se dirige vers la porte pour sortir.
      Et la grand-mère de dire :
      – Eh oh ! Pas si vite ! C’est la guerre pour tout le monde, non ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • gnafron

      c’est pas bien de trop se prendre au sérieux…

    • « Lorsque vous serez dans la merde… »

      Ben faut pas se tromper de côté. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
      ok je sors enfin… façon de parler

  • J’ai trouvé le contenu de la vidéo intéressant personnellement, je ne me suis pas arrêté au « côté cul » et ai regardé ce qui était dénoncé sur les politiques, la banque, la corrida, etc…. Je trouve cela dommage de limiter le débat au cul uniquement…

    • voltigeur voltigeur

      D’accord avec toi mais, ce genre de publication fait la part belle, à ce qu’elle dénonce! Autrement dit, ne vous faites pas avoir par le contenu, tenez compte du contenant, vous êtes manipulés!! oui mais après, au delà du message?? Comme pour tout le reste…

    • Bien d’accord avec toi, Benji.

      Cette pub pour le salon de l’érotisme est un véritable brulot contre l’hypocrisie de la société espagnole, pour ne pas dire de la société occidentale, face au sexe.

      « Cacher ce sein que je ne saurai voir ! »

      L’Eglise, Les Banksters, La Corrida, La Xénophobie, L’Homophobie,…

      Bref, tout y passe en 1 minute 30…

      En nous rappelant au passage que nous avons toutes et tous des pulsions sexuelles, des phantasmes, et des pratiques diverses…

      Laissons donc les individus faire l’amour entre adultes consentants plutôt que de subir des guerres pour enrichir des actionnaires…

      c’est cul FD http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Planete bleu Planete bleu

      Moi non plu, je trouve la pornographie avilissante. Quand j’ai vu le prête, j’ai pensé à la pédophilie, au viole des religieuses (sa on en parle pas beaucoup) et également a tout ce qu’on fait subir les prêtes aux femmes

      Le Vatican reconnaît les nombreux abus sexuels de prêtres sur des religieuses

      https://www.antisectes.net/viol-nonnes.htm

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Effectivement cette vidéo a au moins le mérite d’être originale et faire passer un message au quel on ne s’attend pas pour ce genre d’événement; …et donc obligatoirement ça interpelle et faire réfléchir le gogo ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • lumpenproletariat

    J’ai trouvé le message anti hypocrite très pertinent…
    Mais, pourquoi les gens consomment ils de plus en plus de porno et pourquoi vont ils de plus en plus voir de prostitués ???

    C’est marrant, mais en période de crise économique, les filles vendent leur fesses et les hommes s’isolent de honte et se mettent à boire plutôt que de créer de belles familles en se serrant les coudes entre eux…

  • Musashi Musashi

    Sur la forme : Très belle vidéo . Belle réalisation et de bonnes images très soignées.
    Sur le fond : Vidéo très parlante, hypocrisie et scandales sont à l’honneur .
    Le marquis de Sade aurait apprécié …

  • engel

    …Quoi de neuf ?.

  • BlueMan

    Publicité ultra-dangereuse qui mélange tout.
    Ce n’est par parce-qu’il y a des dysfonctionnements et des hypocrites que cela légitime la promotion de la débauche, de la pornographie, et de la de la perversité.
    Ne vous laissez pas tromper par la rhétorique spécieuse de cette vidéo.

    • ROSSEL

      Entièrement d’accord avec BlueMan. Ce clip pue la pseudo-philosophie Femen financée par Soros. Si cette dame a choisi de vivre de son cul ,c’est son droit le plus strict et le plus respectable. Mais quel est l’objectif de cette vidéo ? interpeller sur l’hypocrisie de la société ou bien la culpabiliser et la détruire en s’attaquant à ses fondements (!) ? Le sexe sans tabou et banalisé prôné par cette belle donzelle aboutira à toutes les formes de chienneries : pédophilie tolérée, inceste banalisé ,zoophilie … C’est inéluctable et ceci au nom de la « Liberté ». Les films pornos des années 80 sont d’aimables bluettes comparés à ce qui est aujourd’hui pratiqué. La surenchère ne s’arrêtera pas. Certes tous ses comportements ont toujours éxisté déjà mais ils étaient objets de réprobation et de fait limités dans le nombre. Pour qu’il soit excitant ,un vice doit rester caché et rare donc peu intéressant financièrement. En abattant tous les interdits, on abonde dans le sens de la société de consommation. L’exemple des ex-soixant’huitards idiots utiles du capitalisme le démontre. Les pseudos rebelles rémunérés et promus par le Système sont ses meilleurs armes car les plus sournoises. Leur morale de Prisunic téléguidée par les puissants pour culpabiliser le populo et salir ce qui lui est sacré est un poison dangereux.

  • ROSSEL

    Ce salon de l’érotisme (qui n’a rien d’érotique mais tout du pornographique) n’a rien de philanthropique. Il est financé par des banques ,coute des millions d’euros et a pour but d’en rapporter encore plus. Soit, pourvu que cela reste dans les clous, c’est de bonne guerre. En voulant lui donner hypocritement un petit côté rebelle et moralisateur ,on en fait une véritable COP 21du cul.

  • Superbe coup marketing !
    Plutôt d’accord avec le commentaire de Rossel.
    D’autant plus qu’on peu voir qu’ils ont utilisé des points vraiment « hype », populaire (la corrida, la corruption, la « crise économique ») ce qui renforce forcément l’effet attractive de la chose.
    Ceci dis, il aussi tout à fait possible que ce genre de choses soient aussi faites par des personnes qui croient vraiment ce qu’elles disent (s’il n’y a pas eut de « final cut » et une certaine liberté du gars qu’a réalisé ça). Des gens qui « défendent des stéréotype bec et ongle » comme dirai l’autre.
    C’est tout l’art de la propagande d’un gouvernement invisible, faire en sorte que certaines personnes s’emparent de certaines causes pour qu’ils alimentent d’eux même le « débats » sans qu’on est besoin de leurs dire de le faire.

  • sexologue51

    Rien est plus difficile que de prendre position sans jeu de mots surtout dans ce qui relève de l’intime. C’est ici où il est dommageable de noter l’ingérence de la politique dans la régulation de la sphère privée des individus. Rossel a raison de dire que ce qui concerne le vice et que je nomme dans mon jargon « fonction érotique particulière » a toujours existé et doit rester confiné aux limites imposées par la loi. Il est vrai que sans ordre moral il est difficile de le transgresser mais rassurons nous nos sociétés en ce domaine possèdent des fondements en béton armé. Ce premier rempart, c’est justement cette hypocrisie qui se retrouve à tous les étages de l’édifice sexuel. Amplifiée par l’apport de la culture anglo-saxonne où parfois l’intolérance est telle qu’il me faut sourire de voir en première page du Sun, un torry qui doit répondre d’actes contraires à la morale et sur la seconde page la photo d’un sexe-symbole censée émoustiller le lecteur. A ce titre le visuel a pour réponse un éventail de comportements différents chez le lecteur qui va de celui qui ne voit rien à celui qui n’en dort plus la nuit. Par conséquent, normaliser est une chose, l’appliquer en est une autre. Enfin, le registre de la perversion qui nous fait craindre la décadence romaine peut se lire dans un chapitre hypocrite qui tient le haut du pavé, le propre même du pervers est de se faire passer pour un agneau pour jouer au loup. Quand il est pris, se pose ainsi pour lui comme unique stratégie le déni, comment pourrait-il en être autrement ?. Je confirme que le sexe est un montage hypocrite dès lors où il n’est plus inscrit que dans le simple rouage de la reproduction et tant mieux. Tout est fait pour cela aujourd’hui dans l’érotisation déversée par le monde médiatique. Dans la vie il ne reste dès lors face à cette surcharge érotique qu’aux individus à compenser le sortilège de la frustration de la main droite si nous sommes droitiers de la main gauche si nous sommes gauchers comme unique précarité érotique où le monde croule sous les anxiolytiques comme un hasard de pacotille. Tel un serment, « J’hippocrite », « tu hippocrates », « nous hippocrottons »

    • Bonsoir Sexologue ;)
      Jolis pseudo dis^^
      Le pire c’est que dans notre société moderne les deux approches se confronte aussi, tu as donc d’un côté cette hyper-sexualisation qui touche même les enfants dorénavant comme je l’ai dénoncé. Et ceux qui jouent aux prud’homme et censeurs de tout bord et condamnent le moindre bout de sein qui dépasse… Ce qui peut vitre créer un déséquilibre chez les plus sensibles d’entre-nous et créer des frustrations donc. Et le mythe du bellâtre ou la bellâtre n’arrange rien !

      C’est dorénavant la pub et les médias qui conne les diktats et critères à suivre dans le domaine sans compter l’accès au porno devenu bien trop facile et truque encore plus le jeu chez nos plus jeune qui ont une vision déformée de ce qu’est un rapport sexuel surtout pour eux qui débute et n’ont absolument pas besoin de tels modèles qui les empêchent de faire appel à leurs sens…

      J’ai un peu l’impression que justement il y a de plus en plus de gens qui se retrouvent sur la touche à cause de ça et doivent malheureusement s’auto-satisfaire… C’est un peu triste je trouve c’est tellement important pour notre épanouissement le sexe. Je suis sûr que de plus ça crée des fait-d’hivers qu’on pourrait éviter ! C’est bien dans se sens qu’on dois laisser continuer les prostituées à travailler, j’ai beaucoup d’estimes pour eux et c’est un monde que je connais bien…

      Ëtre sur la touche doit aussi amener son lot de dépendances car il faut bien qu’il se trouve un autre exutoire si je puis dire^^ Et les anxiolytique et autres antidépresseurs doivent en être.

      Quand j’étais célibataire j’aurais bien soulagé la terre entière de ses pauvres bougres lol Car à se temps un homme pour moi je les aimait bien entre les jambes mais surtout pas dans mes jambes si vous voyez ce que je veux dire^^

      Par-contre je ne suis pas tellement d’accord que la loi serve de « régulateur » dans le monde du sexe, je pense que la pédagogie est bien plus efficace, avec de vrais courts sexuels et non ceux que les enfants doivent subir est à mon sens important, mais voilà ceux donner dans les écoles sont foireux et empire encore plus le sujet !

      Notre éducation judéo-chrétienne y est aussi pour beaucoup à mettre la femme comme coupable potentiel d’un peu près tout les maux de la terre et l’homme sur un piédestal comme « dominant » a faussé toutes les cartes… Pour moi être femme c’est comme la grande Isis pleine de pouvoir et c’est elle qui détient les clés du plaisir charnel absolu ^^ L’homme lui propose et la femme dispose non ?

      Le sexe doit n’être que beauté et volupté finesse et désir, et certainement pas cette chose abjecte et laide que le porno représente… Le sexe doit rester un jeu d’adulte aussi et faire preuve d’imagination et de beaucoup de communication avec son partenaire l’entretiens longtemps, pas besoin de changer tout les deux mois !

      C’est comme pour tout ça s’apprend et l’expérience des années fait que l’approche sera plus saine et épanouissante donc le porno est à bannir, la recherche de la spiritualité à travers le sexe est importante aussi.

      Akasha.

  • sexologue51

    C’est très difficile ici de trouver une harmonie parfaite si tant est que cette dernière soit la panacée. L’ultime idée d’aboutir à l’extase au même instant défie tout autant les lois de la nature que la sexualité contre nature eu égard les impératifs biologiques inhérents au genre. La modification des comportements dans les rapports femmes/hommes cachent des peurs dont les hommes gardent le silence pour ne pas passer pour des « gros lourds » terme moderne qui se substitue au vieux terme de macho de base. En fait l’ormetta est devenue la règle, les hommes ne diront jamais que sexuellement parlant, la codification des actes donnent comme une acidité parfois ennuyeuse de rejouer l’éternel remake du samedi soir n’ayant pas à se lever le dimanche matin, grosso modo, 10 minutes de préliminaires, 73 « va-et-vient » par citrate de sildénafil interposé sinon ce serait plus bref, ensuite après un orgasme se traduisant bien souvent par une formalité le gros porteur s’écrase sur la piste pour trouver le sommeil du juste, surtout passer un âge certain où pour redécoller cela demande quelques temps pour récupérer. Judéo-christianisme, lois des uns, lois des autres, les résistances sont le propre même des constructions humaines, pas besoin Akasha de formaliser l’éveil à la sensualité, l’inné prenant corps sur l’acquis dont nos cultures se font pour revenir au thème de cette discussion les gardiens d’une orthodoxie hypocrite qui convient parfaitement à tout le monde ………

    • rouletabille rouletabille

      la reproduction de la bestiole par voies non autorisées ne choque plus personne.
      Un salon de l’érotisme pour les bestioles branleuses?,pourquoi pas hahaah.
      L’exposition et la promotion des accouplements qu’ils appellent érotiques pour pas dire BESTIAL est au programme.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif