Cette affiche est censurée, le sujet dérange….

C’est une campagne lancée par le site Welfarm qui se est censurée depuis quelques jours, les menaces et pressions ayant entraîné le retrait des affiches. Welfarm, pour ceux qui ne connaîtraient pas, milite pour la protection mondiale des animaux de ferme. Pour cette campagne, ils avaient créé une affiche pourtant simple, pas choquante pour un sou, mais qui déplaisait aux producteurs de porcs. On ne donne pas de coups de pieds dans la fourmilière sans énerver les fourmis… Et donc, suite à des pressions et des menaces relayées par des politiques, l’affichage de la campagne a du cesser.

welfarm-campagne-censure-affiche-castration-a-vif-porc-1

La campagne devait se dérouler sur la période du 24 Août au 20 Septembre, avec affichage dans le réseau d’abribus et de tramway de différentes villes de Bretagne dont de Brest. Mais l’afficheur a fait l’objet de menaces et de pressions qui l’ont poussé à mettre fin à la campagne d’affichage, sans l’accord éventuel de l’association Welfarm.

Le but de cette campagne n’était pas de condamner une pratique pourtant contestable, mais de tenter d’ouvrir le dialogue avec des éleveurs qui pratiquent la castration sans anesthésie des porcelets. Ce sont en effet 85% des porcs mâles élevés en France qui sont castrés sans anesthésie alors que des alternatives à cette pratique existent et sont prédominantes dans plusieurs pays européens.

Comme l’explique le site Positivr relayant l’information:

la castration à vif des porcelets est, selon les associations, une pratique aussi douloureuse qu’inutile.

Si la plupart des porcs sont castrés (environ 80%), c’est pour éviter que la viande présente une éventuelle mauvaise odeur et/ou un goût désagréable.

Le problème, c’est que ces castrations sont réalisées sans anesthésie, ni anti-douleur et que d’autres alternatives existent, comme les « vaccins anti-odeur » disponibles depuis 2009.

Au final, la campagne n’aura duré que 3 jours….

Résultat de cette affaire : une grande partie de la Bretagne (où se concentre 60% de la production française de porcs) n’aura pas connaissance de cette campagne de sensibilisation contre la castration à vif des porcelets… (Heureusement, l’afficheur JC Decaux n’est pour l’instant pas revenu sur les 100 affiches dont il a la charge à Lorient et au Mans).

Mais le message doit pourtant passer, et comme le signale l’association, plusieurs moyens sont disponibles pour cela:

Vous pouvez nous aider à y parvenir :

  1. En partageant cet article ou notre post Facebook sur les réseaux sociaux
  2. En imprimant l’affiche de la campagne et en la distribuant autour de vous
  3. En commandant gratuitement le kit militant de la campagne à l’adresse benevoles@welfarm.fr
  4. En allant sur le site couic2018.fr pour signer notre pétition et écrire aux acteurs réticents !

Pour plus de renseignements sur la castration à vif des porcelets, rendez-vous sur couic2018.fr.

Quant à la campagne sur internet, rien ne peut l’arrêter et est disponible ici: Couic2018.pmaf.org

3 commentaires

  • Graine de piaf

    mais nombre de truies sont aussi « opérées » à vif, une incision dans les flancs pour enlever les ovaires à main nue !
    Et les poulets pour en faire des chapons dont certains se régalent lors des fêtes de fin d’année ??

  • Pffff

    Je suis plus que très sceptique sur ce genre de campagne et d’associations.

    Passons sur les convictions de chacun de manger ou pas de la viande, je trouve bizarre en quelques mois qu’entre l’association L214 sur les abattoirs, la grippe aviaire qui fait que tous les élevages de volailles du sud ouest ont été détruits et maintenant le cochon, on ait l’ensemble de la filière viande française qui soit fragilisé.

    Alors effectivement, certains abattoirs ont des conditions d’abattage très limite, mais tous les moutons qui crient avec la meute ont déjà vu les gars qui bossent comme « tueurs »? Il faut vraiment avoir le cœur accroché et quoi qu’on en pense, faire ce boulot doit être dur pour le moral. Mais il y en a qui n’ont pas le choix pour nourrir leurs gosses, alors ils le font… Et peut-être que des fois ils « pêtent » un plomb ce n’est pas moi qui leur jetterai la pierre. Parlons plutôt de leurs conditions de travail, des rendements de fou qu’on les oblige à avoir: prenez soins des hommes, ils feront avec soin leur travail. Mettez la pression sur les acheteurs, sur les politiques et s’il reste des « brebis galeuses » dans les abattoirs, alors oui, sanctionnons. Mais ne faisons pas n’importe quoi n’importe comment sans analyse autre que l’émotion.

    Pour les volailles, le foie gras français qui faisait la fierté du sud ouest, les bons magrets, le confit, le savoir faire ancestral, la tradition, couic, fini…! Tout du moins pour cette année et au nom du « principe de précaution »…! Oui, le même qui nous a fait commander 94 millions de vaccins H1N1 il y a quelques années pour n’en utiliser que 5 millions.
    Et maintenant, éleveurs, producteurs, …, vous allez devoir sacrément ramer pour à nouveau imposer vos produits sur les étalages français, européens, mondiaux, car les professionnels de la distribution ont déjà passé les commandes pour Noël et principalement dans les pays de l’est. Et c’est une aubaine pour tout le monde, les fournisseurs achètent moins cher, d’où meilleure marge, les revendeurs pareil, ah non, sauf pour les clients qui continueront de payer aussi cher (bin oui il est rare cette année!!!) et les éleveurs français qui n’ont qu’à crever puisqu’ils maltraitent les animaux…

    Et maintenant au tour des cochons. C’est vrai que les éleveurs se relevaient à peine d’une crise du prix de la viande, il fallait bien en rajouter une couche pour leur remettre la tête sous l’eau. Bin oui on coupe les roustons des cochons pour pas que la viande prenne un goût. Ça se fait à vif? Oui, peut-être, et comme ça depuis des décennies. Une autre solution? Le vaccin? Berk! vous ne trouvez pas qu’on ingurgite assez de saloperies comme ça? Autrement tuer tous les mâles avant qu’ils soient formés et les vendre en cochon de lait? A voir…

    Quoi qu’il en soit, ces trois exemples montrent bien la volonté de détruire ce qu’il reste de productif pour l’autonomie alimentaire en France. Encore une fois, chacun pense ce qu’il veut du fait de manger ou pas de la viande, le problème n’est pas là. On casse des filières françaises (donc des emplois, du savoir faire, de l’excellence, …) à cause d’émotions qu’on n’a même pas commencé à analyser.
    La France abandonne le TAFTA??? Mon oeil (j’avais en tête une autre partie de mon anatomie mais c’est plus grossier!), tout est fait pour qu’on n’ait plus le choix et qu’on signe « le couteau sous la gorge ».
    Une bonne partie de la viande arrive de l’est, mais attendez que la viande américaine débarque (mais non, pas comme en 45!). J’aimerai voir L214 enquêter sur les abattoirs à l’est, aux Etats-Unis (où les élevages sont tellement énormes que les abattoirs sont directement accolés aux stabulations et les vaches ne voient jamais le jour entre alimentation de synthèse et piqures d’hormones). Mais là il sera trop tard! Et toutes ces petites associations n’auront plus les crédits de SOROS et compagnie pour « enquêter » encore car l’objectif sera atteint.

    Alors j’en entends déjà s’émouvoir et me dire « oui mais le bien être animal? ». Je réponds: réfléchissez, analysez, agissez.
    Réfléchir et constater la convergence d’évènements pas si fortuits que ça.
    Analyser et ne pas se laisser aller sur le terrain de l’émotion (c’est exactement le même processus en marche avec l’arrivée massive de clandestins, on pense « les pauvres », mais ceux qui l’organise pense « main-d’œuvre à 80 cts de l’heure » -> voir l’Allemagne pour en être convaincu!)
    Agissez! Regroupez-vous, contactez des éleveurs, achetez des bêtes « sur pieds », partagez-vous la viande en maitrisant les différents intervenants (éleveurs, abattoirs, bouchers…). Il y a beaucoup de professionnels qui aiment leur métier et qui le font très bien, allez vers eux, valorisez-les et mangez de la qualité (pour le même prix que la grande distribution bien souvent).

    Voilà, merci pour ceux qui ont eu la patience et le courage de lire jusque là, c’était mon petit coup de gueule de la journée.
    On a tout dans ce beau pays qu’est la France pour en faire un paradis. Il y a simplement à virer ceux qui veulent en faire un enfer… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    Bonne journée

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Heuuhé !! ;-)
    Le sujet dérange…. héhé tu m’étonnes ?!? Y a que 2 coms :-)
    Je me marre !!!!
    Les moutons-moldus ne se demandent même pau… si dans ce que l’on mange y a de la souffrance en faisant dans tout ce schmilblick ?
    Continuons ;-)
    Bon ap aussi !!!
    ;-)

Laisser un commentaire