Pokemon Go, bien plus un gros jackpot qu’un jeu…

Le phénomène traverse la planète et pose de nombreux problèmes, pas uniquement le nombre d’atteintes à la vie privée dont il est accusé, l’un des dangers potentiels représentés par cette nouveauté rapidement devenue très populaire… En fait, il y a 5 principales inquiétudes avec Pokemon Go:

Pokémon-Go-à-lorigine-daccidents-de-voiture

  1. Nombre de joueurs ont déjà utilisé cette application au volant, les accidents se multiplient que cela soit côté piéton comme côté conducteurs.
  2. Les pokemons sont géolocalisés, attirant ainsi nombre de joueurs qui ne font pas toujours très attention à leurs affaires, et quelques indélicats l’ont bien compris et utilisent le jeu pour géolocaliser les endroits dans lesquels il sera plus facile de multiplier les proies potentielles.
  3. Les versions pirates du jeu qui ont été proposées avant la date de sortie officielle ou qui le sont de manière modifiée, peuvent contenir un cheval de Troie pouvant donner accès à votre mobile à d’éventuels pirates, ceux-ci pourraient même en prendre le contrôle.
  4. Les données personnelles, puisque le jeu donne un accès complet à vos données Google. Sachez que beaucoup d’applis et de jeux gratuits collectes des informations qui peuvent ensuite être revendues, comme le dit l’expression: « Si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Une parade à utiliser, créer un compte Google uniquement pour les jeux, sans aucune informations personnelles, que du faux, et ne le liez surtout pas à vos autres comptes!
  5. Les achats « in-app », comprenez par là que pour avancer plus facilement dans le jeu, vous pouvez acheter quelques améliorations, et cela peut vous coûter jusqu’à 100 euros avec Pokemon Go. Êtes-vous réellement sûr que dans votre entourage personne ne s’est fait avoir?…

Mais le véritable piège, c’est les partenariats qui sont pris pour pousser le joueur à se rendre dans des endroits spécifiques pour capturer quelques bestiaux plus ou moins rares, à commencer par Apple qui va toucher dans un premier temps 30% de toutes les dépenses des joueurs, un gros pactole, mais qui va également proposer un pokemon rare dans chacun des Apple stores, quoi de mieux pour attirer le client?

Mais il n’y a pas que Apple, nous avons également Auchan Drive, Monoprix, But, Carrefour et Mac Donald’s qui surfent sur la vague pour attirer les joueurs en espérant les transformer en consommateurs dans le même temps, pourquoi se priver…

Le plus pathétique de tout, c’est que le jeu a même atteint la sphère politique avec Hilary Clinton qui a organisé un meeting dans une arène Pokemon, à quand l’utilisation des pokemons par nos politiques piour remonter dans les sondages? nous y sommes presque, puisque de toute manière, au niveau ridicule, ils ne sont plus à cela prêt…

À vous de choisir, souhaitez-vous réellement être un produit? Sachez surtout profiter de la réalité…


Koreus.com

14 commentaires

  • Ce ne sont plus des accidents mais des coups et blessures par bétise. Suppression des permis a vie.

  • YESauFrexit

    Si on comprend anglais, cette article rajoute beaucoup au discours :

    Pokémon exposed by ex-satanist Stephen Dollins
    http://investmentwatchblog.com/pokemon-exposed-by-ex-satanist-stephen-dollins-must-watch/

  • En clair, si l’on comprends bien le but de ce jeu c’est la chasse aux cons.
    Le but est finalement d’écraser les abrutis qui chassent les pokémons.
    A quand l’abrutis a pieds au milieu des trois voies de l’autoroute ?

  • Olala

    De ce que j’ai lu dans cet article, le problème ne vient pas du jeu…mais des joueurs!

    – Les joueurs jouent au volant: vrai, certains mettent le jeu à la place du GPS pour jouer. Ce sont des abrutis, tout comme ceux qui textotent au volant (ou mangent un burger au volant, ou matent un film au volant). Pas la faute du jeu.
    – Les pokémons sont géolocalisés et il y a des indésirables pour venir piquer des affaires: oui, il y a des voleurs malhonnêtes qui se servent de l’appli. Tout comme il y a de nombreux pickpocket dans les concerts gratuits etc…pas la faute du jeu.
    – Il y a des versions pirates avec des trojan: vrai. Et il y a des abrutis pour les télécharger. Personne ne les y oblige.
    – Le jeu a accès à toutes les données personnelles: faux. Ca a été corrigé, l’appli n’a plus accès qu’aux données de géolocalisation (ce qui est déjà énorme). Et quand on télécharge une appli (sur Google Play en tout cas) et qu’elle nous demande explicitement l’accès à nos données, on peut très bien…dire non et ne pas la télécharger, ce qui m’arrive régulièrement!
    – Les achats in-app: c’est le principe des free-to-play. Les jeux sont produits pour gagner de l’argent. Pour acheter il faut en faire la demande, et valider. En cas de problème (gamin qui achète), il y a remboursement. Pour un adulte, il fait le choix de dépenser son argent dedans. Pas de piège, pas de couteau sous la gorge.
    – Des grandes marques sponsorisent et font de la pub dessus: comme dans tout un tas de jeu vidéo. La pub, etc…On a l’habitude non? Là-aussi le but de la firme qui produit le jeu est de gagner de l’argent, où est le problème?
    – Hillary Clinton: récupération politique moisie. Pas la faute du jeu s’il y a des gens suffisamment abrutis pour dire j’aime bien Pokemon donc j’aime bien Hillary.

    Je n’ai toujours pas joué à Pokemon Go.

    Mais je trouve symptomatiques les polémiques autour du jeu. En soit, le jeu ne pose pas de problème éthique si j’ai bien compris (se balader pour collectionner des pokemons). Personne ne force qui que ce soit à le télécharger. Il y a de la pub, c’est le modèle économique du jeu, mais le jeu n’oblige pas à acheter les produits des annonceurs.

    Le problème vient sur plusieurs points de ce que les gens en font. Accuser le jeu, c’est déresponsabiliser les personnes. Chacun choisit ce qu’il est. Certes, philosophie et religions ne sont plus à la mode, mais la plupart des courants philosophiques et religieux ont eu pour but d’apprendre à l’homme à se dominer, à être responsable, seule voie vers le bonheur.

    On vit actuellement un mouvement inverse: l’individu n’est responsable de rien, c’est les méchants trucs de la société comme Pokemon Go qui sont responsables de tout en décérébrant les gens.

    Sauf que personne n’oblige à jouer, personne n’oblige à être un mouton, toute personne faisant l’effort de s’éduquer peut éviter les écueils. Mais faire l’effort de s’éduquer, ce n’est plus à la mode. Concernant l’accès aux données par exemple, pour un adulte qui clique « j’accepte » alors que c’est explicite, de quel droit vient-il pleurer après? Hé, t’as fait un choix mec!

    Je n’ai pas envie d’un monde où tout est dénoncé voir interdit sous prétexte de « danger ». Et concernant Pokemon, je ne vois RIEN qui soit un danger (contrairement à d’autres logiciels où l’accès aux données se fait sans l’accord ou qui sont installés de force – Windows10 pour ne citer que celui-ci): le choix est libre, les conditions sont explicites. A chacun de s’éduquer.

    • Lilith Lilith

      oui le jeu n’est pas un problème en soi mais si il n’existait pas les gens n’aurais pas un comportement débile non plus!

      concernant windows 10 le choix est libre mais le logiciel espion fait du forcing et si tu n’est pas attentif il s’installe dans ta prochaine maj. et je connais même des informaticiens qui s’y sont fait prendre…….

  • YESauFrexit

    «  Personne ne force qui que ce soit à le télécharger.  »

    Avez-vous pensé aux étudiants et écoliers ? N’est-ce pas vrai que s’ils ne suivent pas l’exemple fait par les autres moutons ils sont tout de suite mis à l’écart; un sort de punition attribuée par le troupeau ?

    «  (contrairement à d’autres logiciels où l’accès aux données se fait sans l’accord ou qui sont installés de force – Windows10 pour ne citer que celui-ci): le choix est libre, les conditions sont explicites. A chacun de s’éduquer.  »

    J’ai un PC portable ‘gameur’ équipé de Windows 7. Je l’ai acheté en 2011. Je voudrai bien m’acheter un nouvel ordi mais tous les portables ‘gameur’ viennent avec Windows 10 de série et cela je ne veux absolument pas ! Sans doute, vous diriez c’est mon choix mais le trouvez-vous admissible que je n’ai plus le choix en ce qui concerne le système d’exploitation; tellement que ça m’empêche d’acheter un nouvel ordinateur ?

    • Olala

      Pour les étudiants et écoliers: il y a toujours eu des problèmes. Quand j’étais jeune, c’était ne pas avoir telle marque de fringue, telle montre, tel album Panini etc…ne faut-il pas plutôt éduquer les enfants à ne pas avoir un comportement moutonnier? Mes parents n’ont jamais cédé, je les en remercie.

      Pour Windows10: relisez, je dénonce Windows10 justement, et j’explique que Pokemon Go est différent car lui ne force pas, c’est l’utilisateur qui choisit de l’installer. J’ai un PC sur lequel Windows10 s’est installé de force, je connais bien le problème.

      • Lilith Lilith

        De mon temps ( écoute la vielle parler :-) ) on portait un uniforme a l’école et avant la fin des années ’80 les gosse se moquait bien de savoir de quel marque ton t-shirt était……………………c’est les industrielles qui créent de faux besoins pour le con-somateur naïf que nous sommes, il faut pas jeter la pierre au gens qui ne résiste pas a l’appel des sirènes.

        • Olala

          Je ne jette pas la pierre. Je dis simplement que personne n’est forcé.
          De tout temps il y a eu des « tentations » et du « marketing »: l’étal du marchand, les affiches…
          Chacun a toujours appris à prendre ses responsabilités. J’imagine pas à cette époque dire « j’ai volé, mais c’est la faute au marchand qui m’a donné envie à cause de son joli étal ».

          Mais depuis quelques temps, c’est toujours « la faute à ».
          Il y a quelques années, j’avais été choquée par des affiches dans le Transilien, demandant de ne pas sortir le téléphone pour ne pas tenter les voleurs.
          Il ne faut pas mettre de jupes pour ne pas tenter les violeurs.
          Là, il y a un jeu qui n’a rien de dangereux, des abrutis font n’importe quoi, c’est la faute au jeu…

          Autant les gosses et certaines fragiles peuvent être excusés, autant les adultes, bah non.

  • Guni

    Un autre truc, les gogols glass on apparemment fait un flop, avec ce genre de jeux, elle vont revenir en force…

  • J773

    Non mais quelle bande de vieux râleurs/rabajoie par ici.

    Ya 20 ans ça ralait qu’on sortait pas de nos chambres, le nez scotché à nos gameboy, et aujourd’hui qu’on est dehors à marcher sans cesse ça va toujours pas.

    Même dans les cités c’est devenu plus calme, ça cherche des pokemons au lieu de chercher à faire des betises.

    J’entends aussi les fameuses phrases « ça court pas aussi vite pour chercher du travail », « ça préfère jouer plutôt que de penser à la loi travail, au 49.3 etc ». Bah oui, on joue, on s’amuse, on profite de la vie, on a une tendance à vivre au jour le jour, parce que nous les générations Y et suivantes on a pas de bel avenir en perspective, on est bien partis pour rien avoir sauf la note des pots cassés et des conneries faites par la génération « gâtée », celle qui a tout laissé faire pour qu’on en arrive la, pendant qu’elle se gavait de la hausse de l’immobilier, du plein emploi et maintenant des retraites. Et cette génération ose râler qu’on se bat pas alors qu’elle nous a elle même foutu dans cette merde.

    Nous on aura rien de tout ça, alors oui on joue, on garde un pied dans notre enfance insouciante parce que sinon on finirait tous sous prozac, faute d’avenir.