3 commentaires

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Que du lourd !!
    Merci Benji ;-)

  • Pinpin

    Pauvre élite malheureuse…

    Quelle triste vie sans surprises et sans joies,

    Tout est ficelé, cadenassé, rien ne peut lui arriver…

    Pourtant elle rêve l’élite, d’un peu d’imprévu, d’un peu d’incongru…

    D’une guerre organisée, qui tournerai de manière inexpliquée à la paix…
    D’une vraie révolte qu’elle n’aurait pas elle-même fomenté…
    D’un vaccin empoisonné qui n’aurait pas l’effet escompté et qui par mégarde guérirait…
    D’un remède contre le cancer, qui les stimulerait a chercher une nouvelle calamite a imposer dans les chairs….
    D’un vrai crash boursier planétaire qui les positionnerait comme unique financier restant sur la terre…
    D’une élection surprise qui nommerait un leader qui n’en ferait pas qu’à leur guise…
    D’un sursaut d’humanité planétaire qui les obligerait a se taire..

    Haaaa ils aimerait tant avoir un imprévu, un événement non planifié, non contrôlé, un vrai combat à mener, une vraie difficulté…

    Mais non, tout est trop simple, planifié et bien ficelé…

    Ils ont pourtant essayé de sortir de l’ennui en révélant quelque scoop fortuit…. Balancé quelques horreurs, juste pour nous ouvrir leur coeur…

    Mais rien n’y fait, tout reste complètement bloqué, personne ne semble plus étonné ni même choqué…

    Est ce les chaimtrails dont ils nous ont trop arrosés ?
    Les ogm qui a trop grande dose font qu’on les aimes ?
    Le FMI qui a la longue est passé pour un géni ?
    Les mensonges médiatiques et leurs effets soporifiques ?
    Les nano technologie qui ont de nos neurones fait de la charpie ?
    Le manque d’espoir qui nous pousse a rester dans le noir ?

    Pauvre Elite, ils sont finis, anéantis, ils n’ont plus de jouets. La machine est si bien rodée qu’ils en sont désespérés…

    Tout est fini, tout est cadenassé, rien ne peu plus leur arriver…

    Il ne reste plus qu’à rêver, que dans un éclair de lucidité, dans un sursaut d’appel au nouveau…

    Quelques enragés, moutons ou béliers, continue à se battre pour tout casser…
    Que quelques herbes engagées, dans les rouages viennent s’enserrées…
    Que la nuit, quelques hommes debout jettent du sable par dessus tout…
    Que cette machine si bien huilée, se mette à cliqueter, grincer et coincer…

    Dans un premier temps, ils seraient amusés, pas trop inquiet…
    Et quand du haut de leur immortalité, ils vont se ramasser….

    A l’humanité, une évidence viendra s’imposer, nous devrons passer au plan C

    Enfin, nous pourrons vivre et respirer en paix….

    ‘Empathie oligarchique’…. pinpin mai 2016