Comment arroser ses plantes pendant la canicule ?

9321432_blog

Depuis quelques jours, une vague de chaleur frappe la France. Si nous souffrons, nos plantes aussi. Comment les arroser et en prendre soin pendant la canicule ? Un spécialiste nous répond.

L’arrosage

Comme nous, les plantes ont besoin d’eau plus régulièrement que d’habitude pendant la canicule. Mais à quelle fréquence ? «  Cela dépend des plantes mais en général, il vaut mieux les arroser tous les jours, matin et soir, pendant 10/15 minutes minimum plutôt que 2h deux fois par semaine. Tous les deux jours grand maximum. Il faut que l’arrosage soit régulier en termes de litres, c’est ce que les plantes apprécient », nous explique Franck Viale, gérant de la pépinière Sainte Marguerite (Grasse). Concernant nos plantes d’intérieur, il faut elles aussi les protéger. On évite de les placer près d’une baie vitrée et on les arrose deux à trois fois par semaine.
Mais les plantes ne sont pas les seules  à souffrir de la canicule. On pense aussi à notre pelouse qu’il faut entretenir : « Comme pour les plantes, il faut l’arroser quotidiennement, 15/20 minutes par jour de préférence le soir. On l’entretient de la même manière que d’habitude, il faut donc la tondre une fois par semaine. »

Et si vous n’êtes pas chez vous pour prendre soin de vos plantes, investissez dans un système d’arrosage automatique comme le goutte à goutte : « Ce système est plus efficace qu’un arrosage à la main car il est plus régulier. La plante aura la même quantité d’eau tous les jours à la même heure », conclue-t-il.

La taille et la plantation

Vous vous sentiez d’attaque pour tailler vos plantes pendant la canicule ? Evitez ! « Il fait tellement chaud qu’il faut éviter de tailler les plantes, au risque de les bruler. Comme nous, les plantes attrapent des coups de soleil », nous conseille Franck Viale.

Source et fin de l’article sur Puresweethome.com

 

12 commentaires

  • utoro

    Je rajouterais pour le goutte à goutte, pas besoin d’un investissement excessif dans une pompe ou autre. Si vous récupérez l’eau de pluie, surélevez légèrement votre cuve sur des parpins par exemple. Si vous utilisez de l’eau de ville, il est quand même mieux de la stocker dans une cuve, surélevée aussi, la température ambiante est toujours mieux pour l’arrosage.

    Donc la pression de l’eau dans la cuve suffira à alimenter le goutte à goutte et à arroser correctement jusqu’à la dernière goutte de la cuve (à condition bien sur que tout cela soit plus haut que votre potager…d’où les parpins si tout est au même niveau)

    J’ai aligné 4 cuves comme cela pour une capacité de 2000 litres. Malgré la sécheresse ici, j’ai toujours de l’eau dans mes cuves pour tous le mois de juillet en espérant une alimentation des cuves par un orage dans les 3 semaines.

  • engel

    …Avec un arrosoir.

  • SURICATE

    Chacun de mes rosiers et de mes lauriers roses à sa bouteille d’eau (un litre et demi par jour). Bouteille remplie d’eau du robinet reposée un jour sans bouchon et je la pose à l’envers au pied de chacune de mes plantes. C’est mon goutte à goutte le moins coûteux.

    Pour mes orchidées qui durent (deux à trois ans) je vaporise avec de l’eau minérale et j’arrose les racines avec la même eau. Au lieu d’un arrosage tous les quinze jours, un arrosage minimum quotidien durant la canicule. Un peu d’engrais tous les mois.

    Pour mes pieds de tomates pas de bouteilles (trop de pieds) mais arrosage deux fois par jour. 6H le matin et 22H le soir. Et un peu de musique…celle des marchés de Provence de Bécaud . Là je donne dans la déconnitude !

  • la sphaigne du chili est bien utile pour garder un environnement humide, je l’achete sèche,ensuite je la fais tremper dans l’eau et elle agit comme une éponge.je la dispose autour de mes fleurs sur le terreau.

  • bobby3

    Pour la pelouse, c’est FAUX !

    Il est inutile d’arroser une pelouse !

    Je n’ai pas arrosé ma pelouse une seule fois cette année et malgré la canicule elle est toujours verte.

    Mais… je fais du mulshing (= au lieu de ramasser l’herbe, je la déchiquète mais elle reste sur place). Ca évite d’une part d’enlever de l’eau (le poids du bac à gazon c’est de l’eau), et d’autre part ça protège le sol de l’évaporation.

    Cerise sur le gâteau, ça va plus vite, ça fait moins mal au dos et ça ne nécessite pas de tournées de ramassage de gazon en camion diesel.

    Et si vous habitez un endroit vraiment aride mettez 10% de trèfle blanc dans votre gazon comme on le faisait dans le temps, ça reste vert dans tous les cas.