Ukraine : petit cours d’autodéfense intellectuelle

La presse française se livre sur le conflit Ukrainien à un véritable exercice de propagande digne de la Pravda de la grande époque soviétique. Face au déferlement d’informations orientées voir tout simplement mensongères, un petit cours d’autodéfense s’impose. Olivier Berruyer s’y colle pour le site Les-crises.fr…

“Offensive Pro-Russe”: ce n’est pas le pire que j’ai vu, mais à Maidan, je n’ai jamais vu “Offensive Pro-UE”.

“Le ministre de l’Intérieur ukrainien dénonce “une agression de la Fédération de Russie”. Le président ukrainien convoque son Conseil de sécurité.” :

1/ quelle preuve a-t-il que la Russie soit derrière ça ? Ces gens sont assez grands pour vouloir se barrer de ce pays corrompu et miséreux, et désormais dirigé par une clique que les vomit.

2/ Pourquoi le journaliste ne reprend il pas le communiqué de la Russie qui dément fermement ?

Nous voudrions souligner que la Russie n’a aucune activité militaire sur le territoire de l’Ukraine. Ceci a été confirmé par les résultats du travail d’un groupe d’inspecteurs danois, allemands, polonais, autrichiens et suédois, qui s’était rendu en Ukraine du 20 mars au 2 avril pour visiter la région de Kharkov, ainsi que les régions de Donetsk, Mariupol, Nikolaev et Odessa.

3/ Ca c’est pas repris :

Déclaration du MAE de la Russie sur des tensions dans les régions du sud-est de l’Ukraine

Selon l’information disponible, des unités des troupes ukrainiennes de l’Intérieur et de la Garde nationale nouvellement créée, avec la participation des militants du mouvement illégal d’extrême-droite Pravy Sektor se concentrent dans les régions du sud-est du pays, y compris Donetsk. Ils ont été ordonnés d’étouffer par la force des protestations des habitants du sud-est du pays contre la politique actuelle des autorités de Kiev. Il est particulièrement inquiétant qu’environ 150 spécialistes de la société privée américaine Greystone déguisés en soldats de l’unité ukrainienne Sokol participent à cette opération.

Les organisateurs et les participants de cette provocation assument l’énorme responsabilité et présentent une menace pour les droits, les libertés et la vie des civils ukrainiens, ainsi que pour la stabilité de l’Etat ukrainien. Nous appelons à arrêter immédiatement les préparatifs militaires susceptibles de provoquer une guerre civile.

NB. attention, je ne sais évidemment pas où est la vérité. Je critique simplement la partialité.

Source

OK. Donc Kiev, cad le gouvernement, qui est arrivé après 3 mois de “manifestations” violentes de ce type, lance une offensive contre ceux qui font EXACTEMENT la même chose qu’eux – sauf que le drapeau brandi n’est plus celui de l’UE mais de la Russie. Mais attention, là ça devient une opération “anti-terroiste” (Plus c’est gros, plus ça passe). Quelqu’un a vu dans notre “Presse” le mot terroriste repris pour les gens de Maidan (sont une poignée le méritait totalement) ?

Ceci étant, je n’y reviens pas, mais c’est toujours une reprise des mots de l’AFP qui inonde toute la presse : Les Echos, le Parisien

Amusant, cette recherche sur Google montre facilement le problème :

Et zou, 82 000 pages de propagande en 5 heures, le tout directement issu d’UN papier d’un stagiaire de 25 ans de l’AFP…

Source

C’est juste HALLUCINANT…

S’il y a bien quelqu’un qui a déstabilisé l’Ukraine avec inconséquence, c’est l’UE ! Mais j’y reviendrai…

En attendant, la journaliste Céline Lussato a-t-elle des preuves de qu’elle avance sur la déstabilisation par Moscou ? Oh, ils vous ont appris quoi au Centre de Formation des Journalistes ?

Bon, sinon, avoir du fédéralisme en Ukraine (solution d’évidence, mais bon), ce serait garder la mainmise par Moscou ? Alors que c’est le modèle de l’Allemagne et des USA ?????

Source : Le Point

Retour sur les allégations des pseudo “troupes russes à la frontière” (intox du néonazi Paroubiy pour mémoire), avec présentation tendancieuse.

Et personne n’est étonné qu’en 2014 on n’ait pas de photos satellites des “centaines de chars” qui seraient à la frontière, prêts à bondir sur la pôvre Ukraine ?

Source : le Monde

Idem… Là, contrairement à Maidan, on les voit bien les miliciens. Mais jamais les manifestants pacifiques du coup…

Source : Atlantico

Bien sûr… C’est l’intérêt de Poutine de détruire un de ses principaux partenaires commerciaux à sa frontière !

Tsssssssss

Bon, allez, un dernier truc…

Le Parlement Ukrainien, passé de l’ombre de l’infâme ancien Président (enfin, infâme depuis le 21/11, tant qu’il voulait signer l’accord avec l’UE, il était cool) à la lumière (des néonazis), a voté la semaine dernière une loi qui renforce les sanctions pénales pour “séparatisme et d’autres crimes contre l’État”. Il y a plein de choses dedans, dont “l’obstruction des activités licites des forces armées de l’Ukraine et d’autres formations militaires sera puni d’un emprisonnement de cinq à huit ans”

“Les séparatistes qui prennent les armes, qui envahissent des bâtiments, seront traités comme le prévoient la Constitution et les lois, comme des terroristes et des criminels”, a déclaré mardi le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov. ON CROIT DONC RÊVER.

Le Ministère des Affaires Étrangères Russes a indiqué dans l’indifférence générale en Occident :

Récemment la Rada Suprême d’Ukraine a adopté la loi sur les amendements au Code pénal ukrainien visant à durcir la responsabilité pour des crimes contre les fondements de la sécurité nationale de l’Ukraine.

Sans vouloir écouter son propre peuple, comprendre ses aspirations et préoccupations, essayer d’analyser les véritables causes des conflits dans les régions de l’Est du pays, les députés ukrainiens n’ont rien trouvé de mieux que de lancer un mécanisme de dissuasion pour la population du pays sous forme de menace de répressions contre tous ceux qui ne sont pas d’accord avec les usurpateurs actuels du pouvoir à Kiev.

Bien sûr, comme le veut la tradition actuelle à Kiev, lors d’un débat orageux au parlement ukrainien il y avaient de nouvelles accusations hystériques de la responsabilité de la Russie pour une situation tragique en Ukraine de l’Est, qui est en fait due à la politique à courte vue des autorités ukrainiennes.

Nous espérons que Kiev réalise qu’il est impossible de résoudre des problèmes réels du pays par des répressions et des méthodes policiers. La création d’une dictature pourra difficilement contribuer à la sortie de la crise.

Pourtant, ceci me semble frappé au coin du bon sens ! Pourquoi Fabius ne dit pas pareil, flute ?!

Alors voilà ce qu’a dit après le vote un des principaux députés de Svobada :

« Pour ma part, j’agirais beaucoup plus sévèrement contre eux : je les fusillerais tout simplement, pardonnez-moi.

Écoutez: l’ennemi se comporte en maître sur notre sol ! On devrait les chasser, comme en 1654 [NdT : Guerre Russo-polonaise].

C’est pourquoi le vote de cette loi est tout à fait justifié, et je pense que l’avenir de l’Occident le vaut.

Nos hommes ont peur pour leur vie, c’est pourquoi les créatures qui s’aventurent dans la voie du séparatisme ne méritent que la mort… »

(indiquez en commentaire vos suggestions pour améliorer  la traduction si besoin…)

Et vous savez quoi ? Elle est rapporteure du futur projet de loi sur les langues en Ukraine !

Et ça, les russophones à l’est, ils l’ont bien vu (400 000 vues en 5 jours pour cette seule vidéo), contrairement à nous… D’où les manifestations…

“Quos vult Jupiter perdere, dementat prius” : “Quand Jupiter veut perdre quelqu’un, il commence par lui ôter la raison”

Source : Les-crises.fr