Chili : Nouveau séisme de magnitude 7.8… Le pire reste à venir !

original

Un nouveau séisme s’est produit à 23h43 (heure locale – 3h43 à Paris) à 20 km au sud de la ville d’Iquique, et à une profondeur de 40 km. Ce nouveau séisme, relié à d’autres évènements, met en lumière la possibilité de tremblements de terre de bien plus grande envergure prochainement…

24 heures seulement après le puissant séisme de magnitude 8.2 survenu hier au Chili faisant 6 morts et de nombreux dégâts matériels, une nouvelle secousse de magnitude 7.8 a frappé hier soir (mercredi) l’extrême nord du pays, déclenchant une nouvelle alerte au tsunami qui a toutefois été rapidement levée par les services hydrographiques et océanographiques de l’armée chilienne (Shoa – ndlr: nanas ?).

Une alerte au tsunami a également été déclenchée puis levée dans le sud du Pérou, selon la Marine péruvienne. Les autorités Japonaises ont également mis en garde leurs populations sur la possibilité de fortes vagues ou courants qui pourraient affecter la côte est du pays, incluant Fukushima.


Des montées d’eau jusqu’au Japon

Au japon, de nombreuses montées d’eau ont eu lieu en différents points de la côte nord-est (dans les régions de Hokkaido, Aomori, Iwate et Miyagi), la plus importante étant de 60 cm dans le port de Kuji (Iwate). En attendant, dans la préfecture d’Iwate, plusieurs agglomérations ont émis une recommandation d’évacuation partielle qui concerne environs 10.000 foyers résidant près des côtes.

Pas de victimes pour le moment

Pour le moment les autorités chiliennes n’ont signalé aucune victime à la suite de ce nouveau séisme, le précédant ayant fait 6 morts. La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a dans l’urgence fixé comme priorité le rétablissement des services de base, comme l’eau potable, l’électricité et l’ouverture de magasins d’alimentation. Nous pouvons également saluer le geste des sociétés de télécommunications, comme Movistar ou encore rival (Claro), qui permettent à leurs clients d’envoyer des messages texte et d’appeler gratuitement.

Les supermarchés ont ouvert tout l’après-midi, et dans la station service d’Iquique on pouvait voir des clients remplir des bidons d’essence, dont l’achat a été rationné à 20 dollars par personne.

Un refus d’aide internationale… Une erreur

La présidente a rendu hommage aux autorités locales, les remerciant d’avoir « affronté de manière exemplaire une tâche titanesque ». Restée sur place, elle a tenu elle-même à participer au survol des zones sinistrées, et a demandé à plusieurs ministres de rester sur les lieux pour travailler en liaison avec les autorités locales.

Cependant, la présidente a « remercié les offres d’aide internationale mais ne les considère pas nécessaires pour le moment ». Une grosse erreur selon moi, car même si les dégâts et le bilan humain restent modérés dans l’immédiat, de nombreux signes indiquent que d’autres séismes sont à craindre, et qu’un de plus forte ampleur encore soit à redouter…

972.457 personnes évacuées dans les zones côtières

Le processus d’évacuation jugé exemplaire par Mme Bachelet, a permis l’évacuation de 972.457 personnes dans la nuit du séisme précédent dont les effets se sont fait sentir tout au long de la côte pacifique. Ces évacuations concernent environs 4300 kilomètres de côte, ou quelque 2500 logements ont été fortement endommagés (principalement à Iquique et Alto Hospicio).

A Iquique, on pouvait constater de nombreux toits effondrés, des vitrines brisées et des rayonnages renversés dans les commerces mais aucun immeuble effondré, ce qui est le résultat du respect des normes anti-sismiques du aux fréquents tremblements de terre dans cette région du globe. Pour rappel, en 2010, un tremblement de terre suivi d’un tsunami avait causé plus de 500 morts et 30 milliards de dollars de dégâts.

Environ 80 embarcations ont également souffert de dommages dans le port de la ville, après que la mer ait pénétré d’environ 200 mètres à l’intérieur des terres. « Avec cette catastrophe, nous ne pouvons rien faire, nous attendons de l’aide pour récupérer nos bateaux », a expliqué Eddy Varas, un pêcheur.

Le cours du cuivre atteint des sommets

Cette hausse soudaine survient après que la compagnie minière d’Etat Codelco, qui est la principale productrice de cuivre de la planète, ait annoncé avoir évacué une partie de ses installations côtières, sans cependant signaler de dégâts. Un article du huffingtonpost nous donne plus de détails sur les répercussions boursières :

Le cours du cuivre a atteint son plus haut niveau en trois semaines après ce tremblement de terre, le Chili étant le premier producteur mondial de ce métal. Vers 3h heure française, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois a touché 6.728,75 dollars sur le London Metal Exchange (LME), soit son niveau le plus élevé depuis le 10 mars. A 10h40 heure française, il effaçait une partie de ses gains à 6.685 dollars.

« Le fait que nous ayons vu le cuivre monter (mercredi) après l’annonce de l’énorme tremblement de terre au Chili est compréhensible, puisque que le Chili représente 33% de la production mondiale de cuivre », a expliqué Chris Weston, analyste d’IG. Le Chili est en effet de loin le premier producteur mondial de minerai de cuivre, avec une production de 5787 millions de tonnes en 2013, selon l’Institut national des statistiques (INE) chilien.

D’autres séismes sont à craindre…

Comme je l’évoquais dans la dernière publication concernant le séisme de magnitude 8.2 d’hier, des signes apparents laissent à penser que d’autres tremblements de terre bien plus puissants sont à craindre, et qui peuvent s’expliquer par de conséquents changements affectant les plaques tectoniques qui forment nos continents. A ce propos, des géologues annoncent qu’un bien plus grand séisme est à craindre dans la région (CNN) :

« Cette magnitude de 8.2 n’est pas le grand tremblement de terre que nous attendons dans cette région », a déclaré Mark Simons, géophysicien à Caltech à Pasadena, en Californie. « Nous nous attendons à un tremblement de terre potentiellement encore plus grand (…) Nous nous attendons à un autre tremblement de terre de magnitude 8.8 à 8.9 ici dans le futur », a ajouté Simons.
Un séisme de magnitude 6.2 au Panama

Un séisme de magnitude 6.2 sur l’échelle de Richter a été ressenti hier au Panama, a rapporté l’institut géologique américain. L’épicentre a été localisé à 64 km au sud de David, au Panama, à une profondeur de dix kilomètres. Cette région se situe sur une ligne convergente à la pointe est de la micro-plaque des Cocos  – situé à coté de celle de Nazca -, et qui, compressée par la poussée de la plaque d’Amérique du Nord, s’enfonce sous la région du Mexique. La plaque de NAZCA quant à elle, s’écrase sous celle de l’Amérique du Sud. (ndlr: Ces explications proviennent d’un professionnel en sismologie. Merci à EagleFather pour ces détails ;-)

Article complet sur Le veilleur

36 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Quel PIRE ???
    Ici avec VALS on a PIRE pour l’éternité,vus qu’il est éternellement lié à ISRAËL quand même ..

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Confirmation supplémentaire sur les craintes d’un Big One au Chili ! Quand la presse officielle, fait pour une fois, son boulot « sensationnel » !

    http://www.rtl.be/info/monde/international/1081274/chili-des-seismes-frequents-annonciateurs-du-big-one-tant-redoute-

    • Salut Eagle. Oui c’est un pas en avant ! Espérons que leur but ne soit pas juste de « surfer sur la vague » (ou sur le tsunami ;-) pour l’audience… Ton avis sur mon article ? Des corrections à faire ?

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Voici l’échange d’hier et d’aujourd’hui avec un ami journaliste au Chili :

      Bonjour A. ,

      Après l’échange à propos du Chili, je ne peux qu’avoir une pensée
      pour ses habitants et vos amis.
      Hélas ce dernier tente à confirmer mes craintes quant à la survenue
      d’autres forts séismes sous le prisme d’accrétion dans l’angle côtier
      entre les deux frontières, Pérou-Chili. Mes soupçons sont étayés par
      une possible fracture du plancher océanique de la plaque de Nazca à
      hauteur de l’Altiplano et s’étendant plus au sud (Bio-Bio), d’où les
      profondeur des hypocentres.

      A.
      Oui, dure nuit avec cette alerte de tsunami pour tout le littoral. Ici, a Valparaiso, rien de grave. Dans le nord, un peu plus. Le pire c’est que selon tous les sismologues, effectivement quelque chose de plus gros se prépare et ce séisme n’est qu’un avant-goût si je puis dire. Mais bon, je vis sur une colline bien en hauteur.

      E.
      A flanc de montagne est comme une épée à double
      tranchant, c’est en effet une solution pour diminuer
      le risque face à un tsunami, en revanche ça l’augmente
      en glissement de terrain. D’autant que la saison des
      pluies se profile, non ?

      A.
      Cela continue : http://www.latercera.com/noticia/nacional/2014/04/680-572411-9-actividad-sismica-no-se-detiene-en-la-zona-norte-y-continuan-registrandose.shtml > 7,6 hier soir.

      Vous me dites ceci : a survenue
      d’autres forts séismes sous le prisme d’accrétion dans l’angle côtier
      entre les deux frontières, Pérou-Chili. Mes soupçons sont étayés par
      une possible fracture du plancher océanique de la plaque de Nazca à
      hauteur de l’Altiplano et s’étendant plus au sud (Bio-Bio), d’où les
      profondeur des hypocentres.

      et hier soir je lisais sur un blog au titre quelque peu original (je me méfie des sites genre complots) mais dont le propos semble aller dans le meme sens que le votre, vous me direz si je me trompe :

      « Pocos se han atrevido a hacer estas observaciones, ya que no se comprende la manifestación de Hipocentros sin ubicación, señalando generalmente su origen bajo la cordillera. »
      « Si tomamos un histórico o una cronología de 12 hrs. en función al área de observación, nos encontramos que la sismicidad es asimétrica, y en su fondo llama la atención que la liberación de energía tenga dirección en términos continentales desde Este a Oeste, siendo que el delta de energía natural, por la subducción, es Oeste a Este.

      Voila ma réflexion, ici, nous sommes sur le littoral central, en hauteur pour ma part, mais bon… Tout cela n’est pas tres rassurant.

      E.
      Je suis en permanence et en continu, l’évolution via le CSEM effectivement çà se suit.
      Le 7.6 s’est produit aussi en offshore mais cette fois, au SSW de Iquique. Le 8.2 avait une profondeur de 20km, le 7.6, 40 soit 20km de plus et
      plus proche de la côte, l’écart entre eux n’est que de 70 km. Tenant compte que le bord du plateau continental a une épaisseur de +/- 5km et
      que son enfoncement vers le manteau est relativement court(vu la formation des Andes et de la présence de l’Altiplano), la courbe est très
      prononcée.

      Qui plus est, la Plaque de Nazca, constituée d’un plancher océanique, autrement dit, plus mince qu’un plateau continental, lui confère une
      certaine souplesse, mais avec la courbe très courte, le point de rupture s’en retrouve plus court également. L’avancée de la Nazca au large de
      Arica, a été jusqu’en 2010, de 46.7 mm/an, l’an dernier en mai 48.3 mm/an, mais en septembre elle a été réévaluée à 48.9, en janvier 2014, 49.2.
      D’après certaines données satellitaires il serait apparu que cette accélération s’accompagnait d’un enfoncement de +/-13.8 cm entre mai et
      janvier et de 9.7 cm pour le bourrelet entre Iquique et Arequipa. Et .

      Suivant les propos du site que tu références, effectivement le déplacement se fait SW>NE, mais pour ce qui est de la localisation des hypocentres
      sous les Andes, c’est vrai pour une grande majorité des séismes d’avant le 8.2, pour ce qui en est de ceux de ces derniers jours ils se situent tous
      à l’aplomb de l’espace compris entre le rivage et la zone de chevauchement, soit à 20 km des plages. Le plus profond est situé à 107 km, sinon
      c’est entre 45 et 10 km pour une grande majorité.

      Là où il faut surveillé ce sont ceux à près de 2 km, soit à mi-épaisseur du bourrelet, la bordure de la plaque continentale, actuellement leur
      fréquence est plutôt faible quant à la magnitude elle a très légèrement progressé, passant de 4.8 à 5.0 de moyenne.

      Dans le sens de ce qui précède, il y a eu deux séismes plus à l’intérieur des terres le 2 avril, un dans le Potosi (4.4) et l’autre dans le Salta (4.4) à un intervalle de 2 heures et respectivement à 220 et 202 km de profondeur. En reliant ces deux là, à ceux dont il est question ci-dessus, on ne
      peu que constater une continuité avec l’ensemble, comme si ce que je soupçonne était en train de se produire, une rupture comme ce fut le cas
      pour le Japon en mars 2011 (voir schéma : http://www.earthobservatory.sg/files/project/images/Tohoku2-bloc_diagramme_japan_earthquakes.jpg

      A.
      Conclusion, on risque de voir une partie de la cote s’engouffrer fortement ? Je me refere a l’exemple du Japon… Quel est le scénario le plus probable, une grosse catastrophe

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Depuis quelques 6 heures, les magnitudes affichent un léger repli, ne dépassant plus le 5.0 !

      • Wow ! Ca confirme indéniablement, et ca n’augure rien de bon. Seule la variable « temps » est inconnue, ca peut être demain ou dans 10 ans, mais a mon humble avis, ce sera avant.

        Concernant le japon, de mémoire, une partie de l’ile s’est affaissée de 70 cm à 1m20 par endroits, ne risque on pas un jour de la voir « disparaitre » suite a un évènement similaire à celui de 2011 ?

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Non pas si fort un seul endroit 30 cm et sur une surface de plusieurs kilomètres carré, 15 cm, mais il y a eu un déplacement du sol, SW>NE de 53cm à 1.20m (au Nord de Sendai).

        J’ai tenté de retrouvé un article sur les ME où une représentation graphique (jaune) expliquait le pourquoi du comment, ça venait d’un des spécialistes nippons. Cette représentation comportait justement une fracture de la courbe plongeante. Si tu la retrouve met un lien svp merci !

      • J’aurais du dire « de mémoire de poisson rouge », lol. Merci pour ces précisions. Ca fait quand même pas mal comme chiffres ! Je regarderais si je vois le graphique en question et mettrais le lien si je trouve. Pour le moment, je vais faire à manger, au menu : spécial burgers made in moi ;-) Bon app à tous

  • La VallsSeuse

    Aucune infos des médias comme d’habitude ! Ils sont occupés à nous faire chier avec la tête de con hitlérienne de Valls et de ses amis ! Heureusement que se site et autres du même genre existent car sinon les moutons seraient égarés et donc perdues, loin du réel et de la vérité ! …

  • yann

    J’ai ce site sur les tremblements de terre , est ce le meme ou vous regardez ?

    http://quakes.globalincidentmap.com/

  • Nevenoe Nevenoe

    URGENT

    Depuis 3 jours les bisons fuient le parc de Yellowstone faisant craindre aux habitants des environ un réveil du super volcan

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Auraient-ils vu le loup ?

    • Cette vidéo tourne sur le net depuis des lustres, c’est une propagande dans le but de faire un max de de vues rémunératrices sur youtube. Il suffit d’aller ici et de regarder toutes les dates…

      Les animaux pressentent le danger, certes, mais si une éruption avait eu lieu à chaque fois qque les bisosn se promènent sur les routes, nous ne serions déjà plus la depuis longtemps.

      Lien : https://www.google.fr/#q=bisons+yellowstone&safe=off&tbm=vid

      • Noiro

        « Cette vidéo tourne sur le net depuis des lustres »
        D’après mes recherches, la plus vielle diffusion de cette vidéo date du 15 mars 2014. Et il me semble que le dernier séisme de Yellowstone qui était médiatiser soit du 30 mars.

        Comment reconnaitre un vidéo rémunératrice? J’imagine que ce sont celles accompagner de pubs.

      • Bonjour Noiro. Désolé, je me suis mal exprimé. Quand j’ai visionné pour la première fois cette vidéo, j’ai moi aussi pensé à la même chose : Ces animaux fuient un danger potentiel qu’ils pressentent. Seulement, une courte recherche m’a permis de constater que ce genre d’évènement semble courant, et qua la réalité n’est probablement pas si alarmiste que le titre de la vidéo veut le faire croire.

        Il suffit d’aller sur Google, de saisir les mots clés « bisons » et « Yellowstone » pour constater qu’il existe de nombreuses autres vidéos représentant des bisons sur des routes, ou hors de leurs champs habituels, sans pour autant que cela soit lié à une éruption proche, puisque certaines sont datées de 2008, 2010, 2011, etc.

        Aucune éruption n’ayant suivi ces dates, il était donc évident à mes yeux que c’était encore une vidéo « à buzz » dont le but est de gonfler le compteur de visites, car oui, les youtubenautes sont rémunérés au nombre de vues, la pub n’étant pas forcément incorporée dans la vidéo elle même.

        Cela dit, je sais bien que le risque Yellowstone est réel, et je suis d’ailleurs son état de santé régulièrement. Ce qui est vraiment inquiétant, ce sont les révélations de Eaglefather sur les décès étranges d’animaux et de la détérioration de la faune en nette hausse, sans explications plausibles… Ce qui est sur, c’est que un de ces 4, ca va péter la bas, et que cette caldeira possède un potentiel dévastateur hors normes ;-)

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Une seule question : A votre avis qu’adviendrait-il à une table à induction si elle subissait une exposition prolongée ou un bombardement répétitif d’impulsion électromagnétique puissante ?

    Vous y joignez le schéma du bas : http://les-verites.skynetblogs.be/archive/2011/01/27/serait-ce-l-origine-reel-du-rechauffement-global.html

    et

    Robertespierre, voici une parcelle de réponse à ton questionnement ! Il ne s’agit plus de pudeur, et là la honte ils l’a détiennent haut le coeur ! « Parce qu’ils savent »

    • Excellent, C’est de toi Eagle ? (je demande mais c’est écrit). J’adhère à 200% ! J’avais cette théorie en tête, hormis que, n’ayant pas tes connaissances, la partie sur la teneur en ferrugineux et les effets y étant liés combinés à d’autres m’avait échappé.

      Je n’ai jamais pour ma part gobé les conneries du GIEC sur l’anthropisme d’un réchauffement qui semble être de toutes facons terminé depuis une bonne décennie (17 ans plus précisément).

      J’avais pensé aux changement de répartitions des masse modifiées par des fontes glaciaires et le changement de répartition annuel de glace entre les deux pôles, ainsi qu’au rôle important et peut être sous estimé de l’oscillation de Chandler.

      Doit on prendre en compte parmi tout ca le contenu de cet article du journal de la science ? voir « Plaques tectoniques : Des scientifiques pensent qu’il y a un océan gigantesque sous nos pieds » : http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=51&id=1650#

      Car l’eau capturée dans les cristaux modifierait sous haute pression les caractéristiques du manteau, non ?

      En tous cas, félicitation pour cette publication ! Nette, précis, simple et sans bavure. Une petite question toute fois (2 en fait):

      1. tu dis, je cite « cela peut durer de quelques jours à près de trois semaines, voire quelques mois. » Je tend à penser aussi que cette période puisse être aussi courte, mais les « officiels » pensent de leur côté que cette période dure au moins un siècle. sur quoi se basent ils, et pourquoi une si grande différence ?

      2. M’autorises tu à reprendre cet article ? :-)

      • Eaglefeather Eaglefeather

        A la 1 :

        Prend en exemple une balance et mets-y un poids d’un microgramme, que se passera-t-il et combien de temps cela prendra-t-il ? A ton avis. Une théorie très controversée jusqu’ici mais qui de plus en plus attire de nouveaux adeptes, fait état d’un possible et instantané « basculement » du pôle nord (sud en réalité) magnétique, pouvant être à l’origine de la mort soudaine des mammouths en Sibérie. En témoignent, l’herbe fraîche dans l’œsophage, et en position debout pour bon nombre de ces permafro-mommies !

        A la 2 :

        Oui Je te signale qu’un nouvel article est en gestation sur la même base mais avec plus de détails et corrélations.

      • Salut Eagle, et merci de ta réponse, je patienterai pour la version complète ;-) Pour ce qui est de la première question, je connais l’histoire du gel soudain du mammouth qui était en train de manger (Histoire d’ailleurs curieusement présente dans le film « jurassic park »). Ca peut également être le fait d’un vortex de froid extrême (récemment aux usa), un peu à l’image du truc similaire dans « le jour d’après ». Ca fait quand même un sacré paquet de degrés en moins dans un laps de temps très court… Ce mammouth ne se serait il pas fait « piéger » dans une petite étendue d’eau glacée dont il n’aurait pu s’extraire assez vite ?

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Salut Eagle, t’en pense quoi de cet article, et notamment des 2 Preuves de déplacement de plaques continentales en fin d’article ?
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-la-croute-terrestre-s-est-mise-en-mouvement-123201205.html

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Bonjour ConscienceU12,

      Une chose principale se dégage de cet article et qui met bien en évidence, la façon de penser qu’anime l’esprit de bien des spécialistes dans ce domaine.
      Pour beaucoup (95%), le fait de ne plus avoir ou d’avoir eu sur une région et ce depuis fort longtemps, un séisme ou une éruption, signifie qu’il ne peut plus y en avoir ! Or et fort heureusement certains se sont démenés pour tenter d’abolir cette façon de raisonner, et ça commence (peut-être un peu tard) à changer.

  • Ceci aussi laisse « songeur » quant à la connerie humaine et les proportions qu’elle peut prendre : « La nouvelle peu connue des canalisations de la faille de New Madrid »

    http://www.crashdebug.fr/index.php/international/5605-la-nouvelle-peu-connue-des-canalisations-de-la-faille-de-new-madrid

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Bonjour Le veilleur,

      On le sait que trop bien, que la connerie humaine n’a d’égal que la dimension de son égo, dont $l’argent$ en est l’énergie de son développement (démesuré) !

  • Lilith Lilith

    Bonjour Eagle,

    c’est peut-être une question idiote mais n’assitent -ont pas a une séparation du continent Américain après tout par le passé c’est 2 régions n’était pas attachées l’une a l’autre.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0asoB7U7PYA

  • Nouvelles secousses…

    Malgré une courte période d’accalmie de quelques heures hier, laissant présager un possible retour à la normale, des secousses d’ampleur respectable ont refait leur apparition. Elles sont espacées par de nombreuses autres secousses de magnitude avoisinant la magnitude 5, et principalement centrées sur les cotes chiliennes. D’autres plus faibles impactent la californie, l’oklahoma, l’alaska, l’utah, l’inde, les iles fidji…

    • Un séisme de magnitude 6.1 – à 76km sud ouest de Iquique en off-shore (côtes), Chili – à 20.0km de profondeur

    • Un séisme de magnitude 6.0 – à 28km ouest sud ouest de Kirakira dans les terres, Iles Solomon – à 63.8km de profondeur

    Source http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/map/