Tempête Qumeira : 20 départements en alerte, 55.000 foyers sans électricité

19 départements sont toujours placés en vigilance orange en raison de la tempête hivernale Qumeira qui traverse depuis jeudi le tiers nord-ouest de la France. Le Finistère reste quant à lui en alerte rouge pour les crues.

Le vent va continuer à souffler très fort ce vendredi. 19 départements sont désormais concernés par la vigilance orange « vents violents » de Météo France en raison de la tempête hivernale Qumeira qui traverse depuis jeudi le tiers nord-ouest de la France.

meteo-vendredi-11090980lgevs

Sont concernés : la Haute-Normandie, l’Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, les Ardennes et la Marne. L’alerte est valable jusqu’à 13 heures. Elle a en revanche était levée sur 14 départements: Pays-de-Loire, Charente-Maritime, Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Morbihan, Deux-Sèvres et Vienne.

Des rafales à plus de 120 km/h

Le Finistère reste quant à lui en vigilance rouge pour « crues ». Le Pas-de-Calais, toujours en alerte orange aux vents, est placé également en vigilance orange pour les crues tout comme l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan.  Les alertes vigilance orange « précipitations » et « vagues-submersion » ont toutes été levées.

« Près des côtes, on a relevé des vents à 128 km/h à l’Ile d’Yeu (Vendée), 111 km/h à Groix (Morbihan). Dans les terres, on a observé 111 km/h à Scille (Deux-Sèvres) et à Roissy (Val-d’Oise) ou encore 109 km/h à Nantes-Bouguenais (Loire-Atlantique) », indique Météo France. « Les vents violents vont se décaler progressivement vers la Belgique. Ils auront évacué la France vers la mi-journée ce vendredi.

55.ooo foyers privés de courant

Environ 55.000 foyers étaient privés d’électricité ce vendredi matin vers 8 heures, a indiqué ERDF. La partie ouest de la France, plus particulièrement la Bretagne, a déjà été touchée mardi par la tempête Petra, qui avait privé jusqu’à 40.000 clients ERDF de courant dans la région bretonne.

L’Ouest et notamment les Pays de la Loire, est la zone la plus touchée avec 25.000 foyers privés de courant. 12.000 logements en Normandie, 12.000 en région Centre et moins de 10.000 en région Ile-de-France étaient également non alimentés en électricité. « On espère réparer les dégâts occasionnés d’ici la fin de la journée puisqu’on avait déjà prépositionné des hommes en renfort et du matériel depuis hier soir », a précisé à l’AFP un porte-parole d’ERDF.

La circulation réouverte à Morlaix

La ville de Morlaix, qui s’était une nouvelle fois retrouvée les pieds dans l’eau jeudi, a été rouverte à la circulation très tôt ce vendredi matin. L’eau avait commencé à se retirer dès 3 heures. Selon les pompiers, « quelques caves et magasins ont été inondés », mais il n’y a pas eu d’intervention « particulière à noter ». Une école de la basse-ville devait toutefois rester fermée vendredi en vertu du principe de précaution.

Dans le Morbihan, une dizaine d’entreprises et une quinzaine de maisons ont été inondées à Pontivy, menacée par le Blavet, où un barrage anti-inondation a également été déployé. Dans les Côtes d’Armor, quelques arbres sont tombés sur la voie publique, ont indiqué les pompiers en ajoutant avoir effectué 200 interventions depuis jeudi 17 heures pour notamment des inondations de cave. Quelques arbres tombés également en Vendée et en Loire-Atlantique où le pont de Saint-Nazaire n’a pas été coupé à la circulation et n’a connu au plus fort qu’une pointe à 113 km/h, selon la préfecture.

Suivez l’évolution de la situation sur notre site Météo Régions Source+vidéos: Lci.tf1.fr