Diane 35, la pilule tueuse, remise sur le marché sous la pression de l’Europe

1824203_3_ced5_le-diane-35-au-depart-un-traitement-contre_f09cb31af774c7f034e554a7b3d60ac0

Nos médias sont décidément bien dressés. Vous ne lisez plus ce matin « la pilule Diane35″ mais « le médicament contre l’acnée Diane35″. C’est finalement une bonne chose, comme ça, les lectrices concernées sauront qu’il ne s’agit pas d’un contraceptif… Dommage que ça n’ait pas été fait dès le début…. (Vous noterez la présentation du produit, la couleur rose, qui suggérait bien une plaquette de pilules… Pourquoi pas une présentation en gélules ?)

Si ce produit a été prescrit pour un but qu’il n’était pas le sien, c’est bien parce qu’il avait été présenté par le labo comme tel aux médecins… Oralement, sans doute… pas de preuves…

Je connais bien ce milieu pour y avoir travaillé, et nous étions formés pour « élargir le champ de prescription » auprès des médecins que nous visitions. Il fallait faire du chiffre. Les médecins sont plutôt frileux, ont horreur des problèmes et ont une « tendance à ouvrir le parapluie ».  Je ne crois pas qu’ils aient détourné d’eux-mêmes la prescription, comme ça été suggéré.

Big pharma a une fois de plus gagné… Il s’est refait une virginité dans cette histoire avec l’aide de Bruxelles. Quid des victimes ? Ah ben c’est la faute des médecins.

« C’est pas moi, c’est ta sœur qu’a cassé la machine à vapeur.. »

Galadriel

Diane 35 de retour dans les pharmacies

Le médicament contre l’acné Diane 35 et ses génériques sont remis sur la marché « à compter de mi-janvier », mais avec restriction de leurs indications et renforcement de leurs contre-indications et mises en garde contre les risques de caillots sanguins, selon l’agence du médicament ANSM, lundi 13 janvier au soir.

Prescrite à 315 000 femmes en France jusqu’à fin 2012, Diane 35 avait reçu son autorisation de mise sur le marché en 1987 pour le seul traitement de l’acné, mais était largement utilisé comme pilule contraceptive. L’ANSM, qui avait répertorié 125 cas de thromboses (caillots) veineuses et quatre décès « imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35 » ces vingt-cinq dernières années, avait retiré ces produits du marché français le 21 mai et saisi les instances européennes.
« TRAITEMENT DE SECONDE INTENTION »

En pratique, « Diane 35 et ses génériques sont dorénavant réservés au traitement de seconde intention [après avoir essayé d’autres traitements] de l’acné modérée à sévère dans un contexte d’hyperandrogénie » (excès de sécrétion d’hormones androgènes), et « après échec » d’un traitement à appliquer sur la peau ou d’un traitement antibiotique par voie orale chez les femmes en âge de procréer.

Ces médicaments sont également indiqués en cas de pilosité excessive appelée hirsutisme. En raison de leur action contraceptive, ils ne doivent pas être prescrits en même temps qu’un autre contraceptif hormonal, ajoute l’agence sanitaire. Chacun des laboratoires concernés doit mettre en place un « plan de gestion du risque » avec des mesures pour minimiser les risques de ces médicaments.

IMPOSÉ PAR BRUXELLES

Avant même la suspension de sa commercialisation, les alertes de l’ANSM sur les dangers de cette trop large utilisation avaient permis d’obtenir un effondrement des ventes de Diane 35 en France, de l’ordre de 62 % entre février 2013 par rapport à février 2012.

Fin juillet 2013, la Commission de Bruxelles imposait à la France la remise sur le marché de ces médicaments en restreignant toutefois leurs prescriptions et en imposant une meilleure information sur ses contre-indications, pour minimiser le risque « connu de thrombo-embolie » (formation de caillots sanguins pouvant boucher un vaisseau alimentant les poumons).

Réagissant le 1er août à cette annonce, Marisol Touraine, ministre de la santé, avait mis en avant « la sécurité renforcée » autour de ce médicament et réfuté qu’il s’agisse d’un « camouflet » pour l’ANSM, « car avant la saisine des instances européennes, ce médicament était prescrit de façon extrêmement large, sans information sur la dangerosité. »

Source : Le Monde via Les Brindherbes

15 commentaires

  • Maverick Maverick

    L’Europe n’oblige personne à la demander ou à se la laisser prescrire … Enfin, pas encore.

    • engel

      Faut-il que les médecins fassent leurs boulots!
      ..En communiquant à leurs patients les effets collatéraux forts probables de cette bombe atomique.

      Et dire que de jeunes ados se voyent prescrire cette merde pour pallier une acnés surnuméraire… et habitude prise, il la conserve!!!

      • rouletabille rouletabille

        Pas grave,il y auras le vaccins anti acné,devront plus s’empoisonner avec des pilules…

      • Fenrir

        Bombe atomique ! ? !

        http://www.youtube.com/watch?v=eryzp0Pklc8

        J’adore celle de la chanson.

        Mais je préfère encore les « Bombes Anatomiques »…

        ;0D

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Les médecins honnêtes ,il y en a si,si ,encore faut’il poser les bonnes questions ,si c’est un ordre ,il s’exécutera mais si une question ou une demande d’explication ,il mentionnera les bénéfices et les effets secondaires, la réponse n’est pas toujours très claire pour ne pas avoir d’ennui,il suffit de mettre le bon décodeur.
        Il existe aussi un dico sur les médicaments.

        N’est dupe que celui qui a envi de se faire duper

      • rouletabille rouletabille

        C’est que les médecins comme les CRS et autres appointés ont une famille ,des enfants ,l’armée aussi ,bref ,ils sont TOUS ESCLAVES ,hahahah,J’ai pas envie de vous dire pourquoi? hahahaha.

      • engel

        Fmurr,

        On peut mentir de multiples manières.
        Par omission, par négligence, par paresse intellectuelle, par orientation, etc….

        « Seul l’ignorance du con ou de l’ignare, innocente totalement du mensonge ».

        Certes, ils existent des livres, mais c’est le rôle du médecin de BIEN soigner et de les lire!

        Ne faut-il pas mieux qu’il s’abstienne plutôt que de nuire à la santé du patient?

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Serment_d%27Hippocrate

        http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/codedeont.pdf

        Médecin, avec diane 35, choisi ton camps!
        Es-tu ignare ou menteur?*

        * Exception faite des « nombreux » médecins qui avertissent leurs clients des effets secondaires. Et qui, contre l’avis de leur médecin, veulent malgré tout suivre le traitement.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        RTB tu te trompe ,les médecins généralistes de famille sont en majorités honnêtes ,il ne faut pas les comparer avec les CRS,je ne suis pas d’accord.
        Ils pensent être humain avant tout c’est dans leurs éducations,soigner,alors que le CRS son éducation c’est la loi,la force brutale,qui se transforme en haine et colère quand elle est la transgressée.
        Un spécialiste ,c’est plus le compte en banque qui passe en priorité et le motive.
        Dans toute relations humaines ,il faut être au même niveau pour négocier et ne pas se faire duper.
        Trier en connaissance de cause.
        Quand cela ne me convient pas les rares fois que j’ai besoin de ses services ,je l’informe et généralement il est d’accord en ne répondant pas, bien sur! c’est une façon de rester neutre,mais son silence en dit long,ce que je traduis par une approbation.

      • spipfx

        Un médecin généraliste qui vaccine par exemple est tout simplement un mauvais médecin au service du gouvernement..

        De multiples preuves prouvent que les maladies ont disparues grâce à l’hygiène de vie, mais aucune étude n’a prouvée que c’était grâce aux vaccins, et ses médecins injectent du mercure, de l’aluminium, des formaldéhydes, de l’ADN d’animaux (singe vert), qui flinguent nos systèmes immunitaires pour leur business. Et le pire aux enfants dès la naissance !

        En échange ils gagnent des primes et de vacances.. et pour les patients des maladies auto-immunes, de l’autisme, sclérose en plaque, etc..

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Engel: On peut mentir de multiples manières.
        Par omission, par négligence, par paresse intellectuelle, par orientation, etc….
        Peut on dire que le médecin ment ou qu’il préfère éviter les problèmes en restant neutre ,quand il est contraint coûte que coûte par injonction d’apporter un résultat à son patient .Ce même patient n’hésiterait pas à la poursuivre en justice s’il n’obtenait pas satisfaction.
        Bien sur ce n’est pas une généralité,il y a des brebis galeuses de partout.
        A qui la faute?
        C’est au patient à assumer ses erreurs et à payer le prix de ses négligences et de son ignorance,comme la longue liste des achats quand nous passons à la caisse et de payer la douloureuse,encore une histoire d’éducation.
        La maladie n’est que la conséquence de négligences qui s’accumulent depuis des dizaines d’années, elle ne vous tombent pas dessus par hasard.

        Ce n’est pas une fois dans le mur qu’il faut vérifier ses freins …c’est trop tard!
        Tout est question de terrain.

  • Les vendeurs de maladie Documentaire sur les pratiques de l’industrie pharmaceutique

    http://www.youtube.com/watch?v=A0mIMoCRiXg

  • spipfx

    Tous ceux qui disent que c’est non dangereux ne l’ont tout simplement pas ingéré, car ma femme à eu de violentes douleurs dans les jambes à cause de cette pilule de merde (comme les autres d’ailleurs). Elle a faillit faire une thrombose qui aurait pu être dramatique, et en l’arrêtant tous ces maux sont partis.

    C’est inadmissible de donner ce produit et encore plus à de très jeunes femmes.