Visite à Fukushima la phrase qui tue « Il est vraisemblable que si un accident grave survenait en France… »

Saisi hier sur le site du Nouvel Obs, au cœur d’un reportage tranquille dans l’enfer de Fukushima :
Nucleaire France accident calmer l'opinion NouvelObs

Imaginer qu’un incident puisse se produire ce serait comme envisager qu’on utilise des chevaux comme cobayes dans l’industrie pharmaceutique puis qu’on les introduise ensuite par inadvertances successives, dans la chaîne alimentaire. De l’ordre de l’impensable.

Trouvé sur Sott.net

7 commentaires

  • Maverick Maverick

    « Les autorités s’engageraient eux aussi sur des objectifs de restauration intégrale dans l’espoir de calmer l’opinion à court terme. »
    Que ces engagements de restauration intégrale soient réalistes ou même réalisables est apparemment secondaire …

      • Chegoku Chegoku

        C’est odieux ce qu’il dit et se qui se passe au Japon, Mais vous savez comme moi que si cela arrive chez nous il en sera inexorablement ainsi.
        Comment vider la région de Tricastin et l’aval du Rhone jusqu’à la mer par exemple sur un rayon suffisant? C’est perdu d’avance.
        Ou pour ce qui me concerne, comment vider la Wallonie en cas de rupture à Thiange?
        C’est pourquoi ce risque insensé doit être stopper au plus vite. Il est urgent de mettre en place une politique de conversion énergétique. Les centrales vieillissent et le risque se fait de plus en plus grand chaque jour.
        Je pense que l’énergie et la distribution doivent être 100% sous statut publique. On doit chercher l’indépendance totale énergétique. Et pour se faire, la seule solution est de créer un conglomérat européen publique de gestion de l’énergie. Mise en synergie de toutes les possibilités en fonction de la géographie. Construction en Europe et par des entreprises publiques de tout le matériel nécessaire à la production et au transport. A là clé, une véritable politique de conversion, de réduction de la pollution, recherche poussée sur toutes les alternatives qui dorment dans les tiroirs, emplois industriels et maitrise du cout… Bien entendu, le matériel et réseau actuel seraient collectivisés par réquisition stratégique sans la moindre contre partie financière.

        En attendant, dans pareil scénario, je propose alors que l’assemblée des députés, le sénat et la résidence présidentielle soient affectés aux zones contaminées.

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Le message c’est que des enfants vont rester dans une contamination forte et qu’il trouve ça normal ! C’est un salopard il n’a qu’a envoyer ses enfants coexister « de façon raisonnée » avec la pollution radioactive forte !

    Un conseil n’écoutez pas les salopards et si une centrale explose à coté de chez vous partez le plus loin possible. Il faut que ce soit un reflex, partez au moins à 1000km.

    Au moment de l’accident ne sortez pas.

    Et après tant que vous devez rester dans les environs de la centrale accidenté buvez de l’eau en bouteille (d’une autre région) et mangez des conserves (Stockez des conserves produites avant l’accident).

    P.S. : Les marins de l’USS ronald REGEAN qui était à Fukushima commencent à avoir des cancers variés (cerveau, testicule, thyroide,…) et ils n’ont que 20 ans !!!

    • Chegoku Chegoku

      leprixdelavie: J’habite à moins de 20km à vol d’oiseau d’une centrale.
      Une centrale qui concerne quasiment toute la Wallonie.
      Si ça venait à lâcher comme au Japon, je crois que après quelques temps je reviendrai chez moi.
      Pourquoi?
      Car c’est ma maison et personne ne viendra m’indemniser. J’ai toute ma vie dans cette région. C’est chez moi. Tout ce que j’ai construit s’y trouve.
      Partir, mais où et vivre de quoi?

      J’enverrai les enfants et ma femme loin et je leur enverrai de quoi vivre en continuant mon travail ici.

      Et ce sera la réalité pour tout le monde. Surtout ici en Wallonie où la densité de population est très forte.

      C’est pourquoi il faut les fermer au plus vite.

      • leprixdelavie leprixdelavie

        Chegoku: Tu as bien raison. Éloigner ses enfants de la pollution nucléaire est le principal. Et en cas de problème j’espère que tu communiquera cette sagesse à tes collègues et au maximum de personnes.

        Car le problème c’est que certains n’auront pas le reflex de protéger leur famille. Parce qu’ils vont croire les journalistes qui diront que tout vas bien. Comme à Fukushima TEPCO à été de mensonges en mensonges pour minimiser quelque chose de très grave.

        Et ça marche, à force d’entendre que des bonnes nouvelles et de ne pas entendre que ce sont des menteurs et bien tout le monde croit que tout vas bien à Fukushima. Alors que les enfants s’intoxiquent tous les jours en mangeant des aliments et en buvant de l’eau polluée !

        Le pire mensonge étant de dire qu’ils vont nettoyer cette pollution ! Il faut le dire comme à Tchernobyl ou ils vivent encore dans la pollution ils ne peuvent pas plus le faire à Fukushima. Donc ceux qui vivront à Fukushima city subiront la pollution radioactive et ses conséquences sur les enfants.