Fukushima-Daiichi : un incendie affecte un bâtiment annexe

L’actualité autour de ce triste lieu ne s’arrêtera jamais, elle ne peut qu’évoluer puisque humainement, nous n’avons pas les moyens de stopper la catastrophe en cours. Une chose étrange si on regarde bien, c’est que durant des moins nous avons eu un suivit de la situation de Tchernobyl qui fonctionnait à l’uranium, par contre pour Fukushima qui est dans un état bien plus grave et qui fonctionne au plutonium, rien, que dalle! À croire qu’il ne se passe rien…

Un incendie s’est déclaré ce matin au niveau d’un bâtiment annexe des unités 1 et 2 de Fukushima-Daiichi

Ce matin vers 11h (heure de Tokyo), un départ de feu s’est déclenché au niveau du poste de transformation haute tension situé une centaine de mètres à l’Ouest des bâtiments-réacteur n°. 1 et 2 de l’ex-centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi.

Fukushima : un incendie touche un bâtiment annexe

L’incendie a affecté une zone de 700 m2 [édité, 15:24]

Tepco a indiqué dans un communiqué de presse que le départ de feu s’était produit au niveau du bâtiment Extra-High Switching Yard et s’était étendu sur une zone d’environ 20m x 35m [édité, 15:24]. Ce poste de transformation est chargé de transformer la tension sortant de la turbine de production (18-25 kV) pour la transformer en une tension de 275 kV injectée ensuite sur le réseau. L’incendie aurait été maîtrisé vers 12h.

Pas de blessés et pas d’augmentation « significative » de la radioactivité

Il faut toujours se méfier des imprécisions au niveau des communiqués de presse établis par l’opérateur ; ainsi la locution « pas d’augmentation significative de la radioactivité » ne signifie pas forcément que l’incendie n’a aucune conséquence radiologique mais peut-être qu’il y en a une, minimale.

Un incident filmé par la TBSCam

La fumée blanche est nettement visible sur la vidéo tournée par la caméra TBS/JNN qui surveille en permanence le site depuis une colline située à une vingtaine de kilomètres au Sud-Ouest du site de Fukushima-Daiichi. (à partir de 00:45 sur la vidéo ci-dessous). La fumée semble bien provenir de l’Ouest ou du Nord des bâtiments n°. 1 et 2, le vent semblant être orienté au Nord. Il est difficile de confirmer que cette dernière passe bien sur le côté Ouest des bâtiments (côté collines) comme elle devrait théoriquement le faire si elle provenait bien de l’endroit indiqué par Tepco.

Le mystère de la surchauffe d’un transfo non alimenté [édité, 15:52]

Le questionnement qui vient tout de suite à l’esprit est légitime : comment un ensemble de transformation non alimenté peut-il subir un départ de feu aussi important ? La source de l’incendie est-elle réellement située à ce niveau ou ne s’agit-il que d’un nouveau rideau de fumée de l’opérateur ?

Le bâtiment concerné semble ne servir qu’en « supplying power » donc en envoi vers le réseau ; l’alimentation « entrante » se faisant quant à elle par l’intermédiaire d’un autre poste de transformation situé au niveau des unités n°.3 / 4

[EDIT : 16:10] Tepco a publié ce croquis sur sa page Japonaise, la location précise de l’incendie semble se situer entre le B/R n°. 2 et la station de transformation. Le mystère s’épaissit : le point situé le plus à l’Ouest du feu est situé à moins de 50 mètres de la face Ouest du bâtiment-réacteur n°. 2. L’incendie a apparemment remonté le flanc Est de la petite colline sur laquelle est située le poste de transformation.

Sources :

Communique de presse Tepco, 19/10/12

Handouts Tepco 19/10/12 (Japonais)

Vidéo TBSCam Youtube (la vidéo démarre automatiquement à 00:45 sur les premières fumées visibles)

Source des schémas et plans : Interim Report, Tepco, 27/7/11

Via gen4.fr

10 commentaires

  • eric

    J’ai regarde le shemas,le transfo en question sert a transformer le courant a la sortie de l’alternateur en 275 000v et a l’injecter dans le reseau vers les villes etc ,or vu que la centrale ne produit pas de courant,ces transfos et les lignes qui y arrivent primaires de l’alternateur et secondaire vers le reseau,sont forcement hors tension .C’est comme si votre transfo etait entrepose sans etre branche sur un parc,alors comment a-t-il prit feu?un transfo qui n’est pas branche ou hors tension ne brule jamais .c’est pas autre chose qui a crame?

  • eric

    Je precise que je suis electrotech et que cette histoire
    est une connerie

  • nemandi nemandi

    Voici, en liens, une analyse intéressante, à mon sens, qui expliquerait tous ces silences, ces non-dits, à propos de Fukushima: un attentat nucléaire du site.

    Un lien Wikistrike:
    http://www.wikistrike.com/article-revelation-fukushima-c-etait-un-mega-attentat-108202890.html

    Avec l’article original sur cette page de Michel Dogna:
    http://www.micheldogna.fr/radioactivite.html

    • legin

      ça sent l’article de désinformation, la raison du silence sur
      fukushima c’est pas dure à deviner, et l’article « original »
      n’est qu’une reprise sorti de plusieurs morceau de plusieurs blog
      arrangé a la bonne sauce,…bref à ne surtout pas gober tout cru.

  • A.Caporale

    Attentat ??? tout est possible, mais en l’espèce on toucherait à quelque chose d’une dimension incroyable.

  • legin

    Aux dernières nouvelles, TEPCO à avoué,
    ce n’est pas un transformateur qui à pris feu,
    c’est la piscine n°4 qui s’est écroulée et le combustible usé a pris feu.
    (j e d é c o n n e)

  • Tycer

    Dans le genre complot absurde, c’est le ponpon!
    Faut pas aller trop loin, or là c’est le cas.

    Tepco est discret car ils savaient qu’en cas de tsunami c’était risqué.
    Ils avaient d’ailleurs décidé de ne pas faire des travaux de sécurisation.

    D’où leur « dehonneur », grande honte au Japon.
    Il y a peu, ils se seraient tous fait harakiri