La fin d’année s’annonce difficile pour « Libération »

Catastrophe complète pour les poissonniers puisque le journal Libération va perdre beaucoup d’argent et que si au final il ferme, les poissonniers devront se rabattre sur un autre journal pour emballer la marchandise! Consolation: ils ne font pas tant de « vrai » journalisme que cela, sinon il nous manquerait! Maintenant, s’ils se mettent à parler en toute franchise de la situation actuelle, peut-être me mettrai-je à les soutenir…

 

Bernard Arnault en "une" de Libération du lundi 10 septembre 2012.

 

Libération est à l’heure des comptes. Après sa « une » polémique du 10 septembre sur le PDG de LVMH, Bernard Arnault, avec le titre « Casse-toi riche con ! », le quotidien s’attend à une baisse de ses recettes publicitaires.

Le groupe de luxe a tout de suite annoncé qu’il retirait ses contrats jusqu’à la fin de l’année. Soit une perte de 150 000 euros pour le journal.

Dans la foulée, d’autres entreprises du secteur ont aussi fait part de leur intention de retirer leurs campagnes publicitaires du quotidien, par solidarité avec LVMH. En tout, la régie publicitaire évalue le risque maximum à une perte de 700 000 euros.

Pour sa part, Nicolas Demorand, le directeur de Libération, se refuse à avancer des chiffres. « La régie travaille très bien, comme on peut le constater en lisant le quotidien ou son supplément Next », insiste-t-il.

De fait, le quotidien a réussi à reconquérir plusieurs annonceurs, dont Chanel. Il n’empêche, les mois qui viennent s’annoncent compliqués.

VERSEMENT ATTENDU

Libération doit passer une échéance difficile au 31 décembre. A cette date, l’entreprise doit payer la dette qui résulte de la procédure de sauvegarde déclenchée en 2006. Celle-ci s’élève à 1,8 million d’euros par an.

Pour ce faire, le journal compte sur les 1,4 million d’euros que le promoteur immobilier Bruno Ledoux doit apporter en principe avant la fin de l’année. Le dirigeant de la Foncière Colbert a, en effet, déjà versé 5,7 millions d’euros à Libération. Il apportera encore 1,4 million d’euros fin 2013-début 2014.

Ces apports se sont faits sous forme de versements en compte courant. M. Ledoux n’est donc toujours pas actionnaire de Libération, mais simplement créancier.

Edouard de Rothschild, l’actionnaire principal de Libération, lui avait pourtant fait miroiter un partage du pouvoir à la tête de la holding Refondation, qui coiffe le quotidien.

Las, les héritiers de l’homme d’affaires italien Carlo Caracciolo (mort en 2008), qui détiennent 31 % de Refondation, s’y opposent.

Ils ne cachent pas non plus leur souhait de se désengager de Libération, dès que l’entreprise aura assez de cash pour racheter leurs actions.

TROUVER DES INVESTISSEURS

Dans ce contexte difficile, Anne Lauvergeon, l’ancienne patronne d’Areva, nommée présidente du conseil de surveillance en juillet 2011, est chargée d’utiliser son carnet d’adresses pour trouver des investisseurs.

Un moment évoquée, la perspective d’une entrée au capital du banquier d’affaires Matthieu Pigasse, par ailleurs actionnaire du groupe Le Monde, semble s’éloigner.

Source et article complet: Le monde

14 commentaires

  • Bouffon

    Ben c’est la récession, les journaux papiers c’est le millénaire passée et il faut bien que Rotschild restructure une partie de son porte-feuille « media » à moindre coût.

    Qu’es-ce qu’on parie, qu’il n’auront pas de plan social.
    En plus tout le monde savait depuis octobre 2012.

  • rouletabille rouletabille

    ce torchon emploie des gueux .
    Rotmachin s’en fout de perdre du fric du moment que des débiles lisent.
    Même gratuit,l’illusion s’imprime et j’ajoute que j’ai du respect pour les gens qui pour nourrir leur famille se prostituent..

  • Demoskick

    Qu’il coule et qu’on cesse de subventionner les médias mainstream de propagande…

  • Alain Alain

    Voici bien la preuve que les journalistes ne peuvent pas dire ce qu’ils pensent.

    • hopix

      Quand il leur arrive de penser … c’est quand même assez rare

    • Gandhiji

      Benji,
      Il y a fort longtemps que le poisson n’est plus emballé dans des journaux. Si ton intro se voulait comique, c’est raté !
      « Libération est à l’heure des comptes. Après sa « une » polémique du 10 septembre sur le PDG de LVMH, Bernard Arnault, avec le titre « Casse-toi riche con ! », le quotidien s’attend à une baisse de ses recettes publicitaires.
      Le groupe de luxe a tout de suite annoncé qu’il retirait ses contrats jusqu’à la fin de l’année. Soit une perte de 150 000 euros pour le journal.
      Dans la foulée, d’autres entreprises du secteur ont aussi fait part de leur intention de retirer leurs campagnes publicitaires du quotidien, par solidarité avec LVMH … » -> Ça aurait pu t’amener quelques réflexions sur la liberté de la presse, NON ? Il est vrai que tu ne t’es pas mouillé, je dirai même que tu as été du côté des censeurs, pour l’Humour Noir de Charlie Hebdo …
      A part ça, car je dis toujours ce que je pense, je prends généralement plaisir à lire tes chroniques.

      • Gandhiji

        – J’aurais plutôt vu une réflexion du type :
        « PUB & LIBERTÉ DE LA PRESSE. »

        – Charlie Hebdo vit sans publicité, à part depuis peu, une passée par Libération (qui les avait hébergés après l’incendie de leurs locaux) …

  • Vif argent

    Z’ont qu’a demander une plus grosse part sur les subventions accordées par l’État à la presse chaque année (environ 1,8 milliards d’euros en 2010)
    .
    « La direction des médias a calculé ce que coûtait, en subvention, chaque exemplaire payé. Les journaux à faible diffusion (La Croix, L’Humanité) reviennent automatiquement plus cher, mais on peut noter que Libération coûte extraordinairement peu au budget public avec 8 centimes par exemplaire. »
    http://owni.fr/files/2010/12/ebook-subventions-a-la-presse-2010.pdf
    http://owni.fr/2010/08/09/subventions-a-la-presse-lheure-des-fuites/
    .
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Aides_%C3%A0_la_presse_en_France

  • Bouffon

    A propos de presse.
    Vous avez vu, on passe en DEFCON 1
    http://fr.rian.ru/world/20121012/196297038.html

  • Hibougris

    Qu’ils crèvent.

  • DR.PANIK

    Arrêté ton char César.. Rotshild est blindé.

  • rouletabille rouletabille

    Même GRATOS faut être cons pour s’informer d’intox ..

    Aucuns articles sur FUKUSHIMA;rien sur la SIRIE (sauf des idioties) sur la révolte des gens en Espagne,Grèce,Italie etc

    RIEN RIEN RIEN Rotmachin mène ses esclaves sans couilles..

  • DR.PANIK

    Rotshild était trop content d’avoir accroché Arnault sur canal +.

  • Ludo

    Quand les morts-(dits) vivants se dévorent entre eux, ça me laisse le temps de laver mes slips !